Le blog de Facedange45 sur Amicalien

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 3
Les nouveaux membres : 0
Anniversaires aujourd'hui : 2

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Un retour à la raison qui devrait inspirer le monde entier.


Le 26 avril à 10:08

Rubriques : Société


Le maire de San Pedro La Laguna a expliqué :

-       Nous avons fait du porte-à-porte pour sensibiliser et éduquer notre peuple sur l’importance du rôle que chacun d’eux doit jouer pour sauver notre planète.



Et voilà une petite ville bien décidée à réduire la production de déchets de ses concitoyens, San Pedro La Laguna du Guatemala. Afin de préserver l’environnement, ses habitants ont juste banni l’usage du plastique pour le remplacer par des pratiques héritées de leurs ancêtres. Un magnifique réveil de la  conscience citoyenne! Une véritable révolution!


Une loi (exemplaire), votée à la majorité par le conseil municipal, interdit définitivement l’utilisation du plastique dans la ville et punit les récalcitrants. Dès lors, les citoyens de San Pedro La Laguna n’utilisent plus le moindre sac en plastique au quotidien. Pour transporter les produits achetés sur les marchés, on utilise plutôt des serviettes en tissu, des paniers tissés ou encore des feuilles de bananier.


Certains pêcheurs locaux, inspirés par cette initiative écologique, ont même pris l’habitude de nettoyer le lac Atitlán de ses déchets. Et c’est grâce à leurs efforts que l’on voit des centaines de sacs remplis de détritus sortir du lac chaque année. Par ailleurs, on a mis en place un système permettant de trier et de recycler tous les déchets. En somme, une volte-face qui devrait inspirer le monde entier.


Le maire de San Pedro La Laguna a expliqué:


-       En moins d’un an, nous avons réduit notre consommation de plastique de 80%. Nous avons fait du porte-à-porte pour sensibiliser et éduquer notre peuple sur l’importance du rôle que chacun d’eux doit jouer pour sauver notre planète.


Dans cette petite ville du Guatemala, des usages d’antan ont réapparu.  Pour paraphraser un certain proverbe mexicain, on pourrait dire: « on a voulu les enterrer, seulement… on ne savait pas qu’ils étaient des graines».  





Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2018 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES