Le blog de Facedange45 sur Amicalien

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 17
Les nouveaux membres : 0
Anniversaires aujourd'hui : 9

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Le premier train à hydrogène au monde va commencer à circuler sur les voies ferrées allemandes


Le 30 mai à 11:35

Rubriques : Inventions


Cet été, le premier train à hydrogène au monde (le Coradia iLint d'Alstom) transportera ses premiers passagers sur le réseau ferré allemand. Ses performances sont les mêmes que celles d’une locomotive diesel. Nouveauté : il est plus silencieux et il n’émet pas un gramme de CO2. Il ne rejette que de l'eau.


Vu de l'extérieur, le Coradia iLint d'Alstom est un train tout à fait banal, comme le sont tous les trains. Cependant, ses flans bleus sont siglés H2O (symbole de la molécule d'eau). Cette indication rappelle que la locomotive ne rejette que de l'eau et pas un gramme de CO2. C’est le premier train à hydrogène au monde, propulsé par une pile à combustible. Il est basé sur un modèle de locomotive diesel produit par Alstom. A la différence des motrices diesel, le Coradia iLint est silencieux et, plus important encore, c’est une machine "zéro émission". Il pourra commencer à transporter ses premiers passagers dès cet été sur le réseau ferré germanique.

Le directeur de ce projet chez Alstom Allemagne, Stefan Schrank, explique le principe (simple) du train à hydrogène :

- L’hydrogène contenu dans des réservoirs, se combine à l’oxygène de l’air dans la pile à combustible. La réaction produit d’une part, l’électricité qui alimente le train et d’autre part, de l’eau rejetée dans l’atmosphère.

L’électricité produite par la pile à combustible est soit utilisée pour alimenter les moteurs soit stockée dans les batteries. Grâce à un convertisseur/inverseur, l’électricité provenant de la pile et des batteries alimente le moteur en fonction des besoins. Et ce convertisseur/inverseur permet aussi de récupérer pour le freinage l’énergie stockée dans les batteries. Ces dernières peuvent aussi apporter un complément d’énergie dont l’accélération pourrait en avoir besoin.

Les piles à combustibles et les réservoirs à hydrogène du Coradia iLint sont installés sur le toit.

Jorg Nikutta, le directeur général d’Alstom pour l’Allemagne et l’Autriche assure :

- Il atteint la vitesse de 140km/h et peut parcourir 1000 km avec un plein, comme une locomotive diesel.

64 trains à hydrogène ont déjà été commandés dans différentes régions d’Allemagne. Leur entrée en service est prévue pour fin 2021 et fin 2022.




Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2018 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES