Herbert Léonard

Herbert Léonard
Description de cette image, également commentée ci-après
Herbert Léonard
Informations générales
Nom de naissance Hubert Lœnhardt
Naissance  (73 ans)
StrasbourgDrapeau de la France France
Activité principale chanteur
Genre musical Chanson française
Années actives 1966-
Labels Polydor
Site officiel herbert-leonard.fr

Hubert Lœnhardt1 dit Herbert Léonard est un chanteur de variété français, né à Strasbourg le . Il est aussi l’auteur d'articles et de livres sur les avions russes et soviétiques de 1915 à 19502. Il est également passionné de football et a fait partie de l'équipe du Variétés Club de France3. Il réside dans le village des peintres de Barbizon(Seine-et-Marne).

 

 

Herbert Léonard est né à Strasbourg dans une famille modeste, il a une sœur de 10 ans son aînée.

À 16 ans il quitte le collège et apprend la guitare. Avec plusieurs copains il forme le groupe de rock, Les Jets, une référence à West Side Story, le groupe répète durant deux ans et invite le chanteur Michel Ragot à se joindre à eux. Le groupe joue dans les bals de Strasbourg et en 1964 ils participent à une soirée rock au Golf-Drouot à Paris.

En 1964, Herbert Léonard quitte Les Jets pour son service militaire.

En 1966, Herbert Léonard rencontre les membres du groupe Les Lionceaux lors de leur passage à Strasbourg et intègre le groupe en tant que guitariste. La même année, le groupe se produit dans toute la France et fait même un passage à l’Olympia.

À la fin de sa tournée, le groupe se sépare, mais Alain Hattat et Bob Mathieu, les ex-leaders des Lionceaux l’invitent à Paris pour travailler à des séances d’enregistrement. Sur place, Alain Hattat le présente comme chanteur au directeur artistique Lee Hallyday, sur le label duquel il signe un contrat de sept ans.

Son premier single sort en 1967. Il est diffusé par plusieurs grandes radios nationales mais reste un échec commercial. Durant l’année, il participe à la tournée d’Antoine en tant que guitariste. En fin d’année, il enregistre la version française de Somebody to Love des Jefferson Airplane, un single vendu à 70 000 exemplaires.