Jazz, Folk, expos peintures, sculptures, actualités, humanité

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 19
Les nouveaux membres : 0
Anniversaires aujourd'hui : 2

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Hommage à ma famille LES CLOWNS et à un des plus grands GROCK


Le 20 juin 2009 à 09:47

Rubriques : Les Clowns


Grock
clown
3. Un personnage tragi-comique

Dans la première moitié du XXe siècle, à l'âge d'or du cirque, les frères Fratellini adjoignirent un troisième complice à ce couple devenu classique : tandis que François, le clown blanc tout en finesse, séduisait le public, qu'Albert, l'auguste, accumulait les sottises, Paul posait un personnage placide et corpulent, « une silhouette de notaire à cervelle de hanneton » selon la description qu'en a donnée l'écrivain Pierre Mac Orlan.

À la même époque, aux États-Unis, apparut un nouveau type, celui du vagabond jeté sur les routes par la misère. Né avec la guerre de Sécession, il s'imposa durant la crise de 1929. Emmet Kelly triompha dans ce rôle — muet puisque les clowns américains avaient été réduits au silence par l'invention des trois pistes simultanées en 1880. Kelly errait autour des pistes durant le spectacle, vêtu de guenilles, affublé d'un nez rouge et grignotant un quignon de pain ou un trognon de chou. Il n'interrompait sa pathétique déambulation que pour dévisager tendrement une jeune femme du public.

Le hobo du cirque n'est pas sans rappeler le personnage de Charlot, inventé par Chaplin. Celui-ci inspira également le Russe Karandache, qui campait un petit homme naïf et curieux : chaque jour, l'artiste relevait dans les journaux les événements dont il se servait dans son numéro du soir.

Le clown, dont la vocation première était de distraire les spectateurs entre deux numéros plus prestigieux, accéda à la célébrité : le Russe Popov et le Suisse Grock comptent parmi les clowns passés à la postérité. Le music-hall engagea des clowns ; des réalisateurs portèrent à l'écran le destin de ces artistes, drôles sur la piste, tragiques en ville. Telle est du moins l'image qui prévaut, des Larmes de clown de Victor Sjöström (1924) au film de Jerry Lewis, le Jour où le clown pleura (1972). La poésie cultivée par ces artistes de cirque, sous leurs apparences grotesques, a inspiré Federico Fellini dans les Clowns (1970).





clown
3. Un personnage tragi-comique
 

GNo 1

Grock



naissance 10.1.1880 (Adrien Wettach) à Loveresse,décès 14.7.1959 à Oneglia (Ligurie), prot., de Reichenbach im Kandertal. Fils de Jean-Adolphe Wettach, horloger et acrobate, et de Cécile-Fanny Péquegnat. ∞ 1) 1914 Louise Marie Bullot (décès1918), 2) 1923 Inès Ospiri. Formé comme acrobate, danseur et jongleur, G. jouait de divers instruments et maîtrisait plusieurs langues. Après ses premières apparitions comme clown, notamment au restaurant Paradiesli à Bienne, il fut maître de langues et d'équitation en Hongrie (1897-1899), où il fonda en 1900 avec Alfred Prinz le duo Alfredianos, qui travailla durant deux ans en tournée avec le cirque Krateily. En 1903, il remplaça le second rôle du duo The Brik's and Brok's et prit le nom de G. Le duo apparut pour la première fois sous le nom de Brick&Grock, Musicals and Excentriks le 1er octobre 1903 à Nîmes. Leurs tournées les emmenèrent à Paris, en Italie, en Belgique, en Afrique du Nord et en Amérique du Sud, où G. fit la connaissance en 1905 du clown blanc Antonet (Umberto Guillaume), avec lequel il perfectionna ses numéros jusqu'en 1913. Après avoir obtenu un grand succès dans toute l'Europe avec l'artiste Géo Lolé (1913-1914), il se produisit de 1916 à 1939 avec le musicien Max van Embden (Angleterre, France, Etats-Unis) et d'autres partenaires. G. fut actif notamment à Berlin où fut tourné le film Grock, ein grosser Clown (1931). Retiré dans sa villa d'Oneglia dès 1939, il y resta jusqu'en 1944, quand il retourna en Suisse et reprit sa carrière. Il eut son propre cirque de 1951 à 1954. G. reste l'un des meilleurs clowns de tous les temps. Excellent musicien, il a aussi composé de nombreuses chansons et mélodies.


Oeuvres
-Ma vie de clown, 1957 (all. 1951)
Bibliographie
-P. Billon, Au revoir Monsieur Grock, [film], 1949
-L. Diercksen, Grock, 1999 (22000)
-Grock, cat. expo. Bienne, 2002

Auteur(e): Hansruedi Lerch / PM


Cirque Medrano à Paris

Howard Buten




Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2018 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES