Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 10
Les nouveaux membres : 7
Anniversaires aujourd'hui : 10

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Un Samedi à VENISE… au XVIIIème avec RONDO VENEZIANO... ?

Le 31 aout 2013 à  02:49
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

L’invitation est lancée !

Dorures et lustres

parquets cirés

jardins et  fontaines

statues de marbre et jets d’eau

perruques poudrées et souliers à boucles

jabots et dentelles

brocards et soie

pour une musique baroque alliant magnificence du XVIIIème

et modernisation précieuse

ou Venise revue et corrigée entre violoncelles et violons

batterie et synthétiseur.

 

Le temps est aboli, les époques se rejoignent.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Photos : © audio-music.info/ copertinedvd.net

 



Suite de l'article...

Lectures : 937    Commentaires : 18     Partager



HELENE GRIMAUD, la pianiste qui joue avec les Loups

Le 30 aout 2013 à  04:13
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Elle est belle, elle est intelligente, elle est douée, elle parle en toute simplicité de sa passion pour la musique et  les loups. Elle a ouvert pour eux  un Centre (Wolf Consevation Center) dans l'Etat de New-York. C’est Hélène Grimaud, dans un Documentaire-Interview.  De superbes images avec Hélène entourée de ses loups, ou lorsqu'on la retrouve au piano. 
Journaliste : Josée Dupuis/Réalisatrice : Christine Campestre /Sites officiels : 

 

« Je n'ai pas la sagesse du silence, même si j'en connais la valeur »

Hélène Grimaud

 

Hélène Grimaud est née à Aix-en-Provence en 1969.

Pianiste de renommée internationale, Hélène Grimaud confie avoir abordé le piano précocement : “Jouer m'a paru parfaitement naturel, un prolongement de mon être." Une sensation qu'elle n'est pas seule à ressentir puisque très tôt, ses tentatives sont encouragées par les plus grands. A 13 ans, elle est reçue première à l'unanimité au conservatoire de Paris. Elève de Jacques Rouvier, elle enregistre son premier disque alors qu'elle n'a que quinze ans, et le dédie à Rachmaninov - pianiste célèbre pour la difficulté de ses compositions. Hélène Grimaud quitte le conservatoire avant la fin de sa formation : une décision qui ne l'empêche pas de passer les concours internationaux et de s'envoler pour les Etats-Unis, territoire d’un ailleurs dont elle est en quête depuis l'enfance, et terre de rencontre avec Alawa, louve qui déclenchera une véritable passion pour ces animaux.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Photos : Hélène Grimaud :  © purepeople.com/© lastfm.fr et © myelle.elle.fr


Suite de l'article...

Lectures : 1225    Commentaires : 6     Partager





Bateau-blog vous emmène sur le « bateau de papier » de JEAN HUMENRY

Le 29 aout 2013 à  07:10
Rubriques : Voix d'aujourd'hui


Baeteau-blog a mis un peu la pression et vous offre un tit article de la dernière marée...

Jean Humenry (26 mai 1946 à Tarbes dans le milieu rural des Hautes-Pyrénées en France - ) est un chanteur français.

Ce temps de l’après-guerre où pour célébrer la paix revenue, on chantait, sifflait, des fêtes des moissons à celles des vendanges et surtout à l’école où il participe à la chorale comme soliste à l’âge de six ans1.

En 1998 Naïve sort son album auto-produit d’après des poèmes de Robert-Louis Stevenson, : Jardin de chansons pour un enfant et en 2000 le CD En voiture bien noté par la critique4. Jean Humenry s’est aussi orientée pendant plus de 20 ans sur des ateliers d’écriture avec des enfants. Ainsi seront écrites et composées plus de 450 chansons.

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 924    Commentaires : 10     Partager



Pittoresques MAISONS À COLOMBAGES

Le 28 aout 2013 à  03:38
Rubriques : Mots-miroirs

Chez nous, on trouve ce type de maisons dans beaucoup de cités médiévales : en Alsace, Normandie, Bretagne, Bourgogne, Provence...

Ici nous sommes dans Le Vieux Mans, dont la dénomination Cité Plantagenêt a été proposée et retenue en 2003. C’est le centre médiéval historique de la ville du Mans anciennement Vindunum dont nous parlerons une autre fois

J’ai voulu savoir ce que sont exactement ces maisons dites à pans de bois (expression plus adaptée lorsque la maison est à plusieurs étages). C’est une maison constituée de deux éléments principaux :

Une ossature de bois, constituées de pans de bois. Les pans de bois sont constitués de sablières hautes et basses, de poteaux, de décharges et de tournisses.

Le hourdage, qui forme les murs et qui a un rôle de remplissage et de raidisseur. Il est fait de briques (crues le plus souvent), de moellons ou de matériaux légers comme le torchis ou le plâtre.

Le terme de colombage utilisé couramment pour désigner un ensemble de « pans de bois » vient du mot colombe (n.f.), attesté en 1334 au sens de « jambage de porte », « poutre dans un mur » et poutre dans « solive de charpente », lequel est un doublet du terme « colonne » attesté sous la forme columbe en 1080 ; le /b/ épenthétique est lié à la difficulté de prononciation du groupe /mn/ du latin classique columna, colonne.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Photos : Dans le domaine public



Suite de l'article...

Lectures : 1277    Commentaires : 15     Partager



Et le KALEIDOSCOPE réfléchit la lumière en ses miroirs…

Le 27 aout 2013 à  03:55
Rubriques : Mots-miroirs

Un tube magique, un chatoiement de couleurs dont les formes ondulantes se renouvellent sans cesse…   Qui n’a pas, un jour,  pénétré dans cet univers-là ?

 

Le kaléidoscope est un tube de miroirs réfléchissant à l'infini et en couleurs la lumière extérieure. Le nom de ce jouet vient du grec, kalos signifie « beau », eidos « image », et skopein « regarder ». Certains modèles contiennent des fragments mobiles de verres colorés, produisant d'infinies combinaisons de jolies images.

L'observateur regarde d'un côté du tube, la lumière entre de l'autre et se réfléchit sur les miroirs.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

 
Photo d'un tube de kaléidoscope de jouet.prise par Rnbc Ce fichier est sous licence Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported licence.

 



Suite de l'article...

Lectures : 1226    Commentaires : 9     Partager



C’est vrai, « maman elle est pas si bien qu'ça ! » par ANNE SYLVESTRE

Le 26 aout 2013 à  04:15
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

J’aime Anne Sylvestre, j’aime toutes les femmes en elle : celles qu’elle fut, celle qu’elle est devenue. Même enthousiasme, même tendresse, même folie, même humour, comme dans cette chanson qui me plaît énormément. C’est, me semble-t-il,  un dialogue entre :

- d’une part, les celles et ceux qui voient « maman » comme une sainte, une fragile petite chose que l’on doit ménager, qui regrette la silhouette de sa jeunesse, et ne veut/ou ne peut  plus plaire… etc

- d’autre part  celle- ou celles-  qui voit (ent)  « maman » comme une femme qui peut encore « faire des étincelles » et « perdre le nord », «  C´est Madeleine et Salomé » »Lavallière et Gabrielle d’Estrée »

« C´est tout, sauf ce que vous croyez
C´est une femme qui naguère
S´est tout simplement oubliée. »

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

 



Suite de l'article...

Lectures : 1301    Commentaires : 15     Partager



Toutes à la mode, DAMES ET DEMOISELLES d’antan ! (1883)

Le 25 aout 2013 à  04:39
Rubriques : Mots-miroirs

Dix-sept gravures de mode issues du Journal des Demoiselles de 1883. Ce journal de mode à l'intention des jeunes filles est paru de 1833 à 1922. Voir le catalogue en ligne regroupant déjà plus de 1600 gravures à www.griviere.com/jdd.
Musique : Yohann Strauss, Fruhlingsstimmen Op410 (extraits).

 

Les belles d’antan ont inspiré les peintres comme Renoir et Zola les a décrites dans son roman « Au bonheur des Dames » paru en 1883.  Robes étroites et longilignes, drapés, éventails, dentelles et falbalas, chapeaux extravagants. Puis l’essor de la bicyclette les y entraînant, elles ont revêtu la culotte courte et froncée aux genoux, avec jambières ou bas, corsage cintré, encolure dégagée, manches bouffantes…  Jupe-pantalon pour quelques unes, veste- jaquette flottante préfigurant déjà le tailleur.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

photos:  ©http://chroniquesdelacostumerie.fr/la-mode-victorienne/

 journal des demoiselles : ©present-passe.com/photo couv journal bibliotheque.toulouse.fr



Suite de l'article...

Lectures : 1883    Commentaires : 25     Partager



Eclosion d’une ILE SOUS LA MER avec TED SCOTTO…

Le 24 aout 2013 à  03:39
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

L’île surgit. Spirales d’eau, de lumières bleutées et de palmes turquoise. Ondulations de cités et de silhouettes chimériques qui se dessinent, s’étirent, se dissolvent, se métamorphosent et glissent  à la crête des vagues, au milieu d’elles ou sous leurs rouleaux. Un étrange continent sous-marin prend forme. Quels dieux, quelles sirènes, quels mystères habitent ces lieux aquatiques ?

© thea

L'ILE SOUS LA MER Musique de Ted SCOTTO
Photos / Vidéo Myosotisbleuinuit

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

 



Suite de l'article...

Lectures : 1532    Commentaires : 9     Partager



PINUCCIO SCIOLA l’homme qui fait « chanter les pierres »…

Le 23 aout 2013 à  03:27
Rubriques : Sculpteurs

Oui, cet artiste libère la parole des pierres… Pas la pierre noble comme le marbre, mais le basalte tellurique ou l'humble calcaire qu'il choisit pour y tailler les "Pierres sonores" qui lui valent sa renommée internationale. Et avec quelle patience, quelle virtuosité, quel amour de la pierre !!

Mais qui est Pinuccio Sciola ? Né en 1942 à San Sperate en Sardaigne) c’est un sculpteur italien.

« Enfant, confie-t-il, il aimait jouer à la fronde comme ceux de son village pour lancer des pierres sur les rochers. » Attentif à « la qualité des sons renvoyés par les roches sous les chocs des cailloux. »

Après des études en Italie, Autriche et Espagne, Pinuccio Sciola rencontre David Alfaro Siqueirosau Mexique. Il a beaucoup contribué dans les années 1970 à l'activité des murales et à la célébrité de sa ville pour cette forme d'art. Mais la sculpture pour laquelle il se sent une affinité particulière : les pierres sonores sorte de grand menhirs en calcaire ou basalte, réminiscence des structures de pierres de l'âge de fer ou nuraghe ces pierres antiques érigées, encore présentes en Sardaigne. …/…

 

illustration : Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Photos : P. Sciolia chercheursdesons.com

et pierre sculptée : ©desartsonnants.wordpress.com

8/2013 © http://blog.amicalien.com/Thea

NB  : La vidéo est en italien mais on comprend l’essentiel.
  En voici deux qui sont significatives : Pinuccio Scioli   suona una pietra come fosse un violino II

http://youtu.be/-LDhysbGrQs

Pinuccio Scioli: la musique et l'élasticité de la pierre



Suite de l'article...

Lectures : 1677    Commentaires : 12     Partager



ÉCORCE, SOUVIENS-TOI…

Le 22 aout 2013 à  04:43
Rubriques : Mots-miroirs

Quels secrets se cachent sous l’écorce des arbres ? Qu’ils soient de noble allure ou d’humble condition, tous les arbres sont beaux ! L’écorce est leur peau. Lisse ou rugueuse, noueuse voire racornie,  scarifiée ou veinée, cette peau raconte leur histoire et leurs luttes contre les intempéries, foudre, froid, gel, sécheresse, tempêtes, embruns. Contre les pollutions de tous ordres, les maladies, le manque d’oxygène… Une peau  dont les coloris et la texture diffèrent selon les variétés, et les climats, véritables chefs-d’œuvre naturels dont quelques uns ressemblent à des fresques inspirées de la mythologie. C’est une peau protectrice que la vieillesse épaissit et crevasse. Une peau remplie de souvenirs…

 

Les écorces des arbres me fascinent depuis toujours ; j’aime les découvrir en toute saison, les observer, les toucher et aujourd’hui les dénicher et les photographier. Les ramasser quand elles s’écaillent sur le sol. Enfant, j’appliquais sur elles un papier blanc et reproduisais leurs textures au crayon gras par frottage sans savoir que c’était une technique de dessin utilisée par les surréalistes : Miró,  Max Ernst, Fautrier,  Michaux, etc - puisque j’ignorais jusqu’à leur existence -  Ces empreintes peuplaient mes cahiers et mes rêveries. Je bâtissais alors des empires et des mondes intemporels.

 

Et, bien entendu, comme chacun de nous, j’ai gravé mes initiales et celles de mon amoureux sur des écorces, ici et là…

© Thea

 

Vidéo : Beauté graphique d'écorces, invitation à la rêverie.
Musique "Souvenirs" de Djangologiste et Michel G

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

 



Suite de l'article...

Lectures : 1549    Commentaires : 11     Partager




Page 1 de 3

1

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES