Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 31
Les nouveaux membres : 3
Anniversaires aujourd'hui : 6

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Au coeur d'un Sanctuaire avec SECRET GARDEN

Le 15 décembre 2016 à  06:56
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

pour ceux qui veulent “vivre” 1h30 de concert en leur compagnie, voici le lien :

https://youtu.be/PaoPzDW2m2A


Minérales, sablonneuses ou végétales, les Cathédrales de Secret Garden nous font rêver. Flèches de sanctuaires baroques émergeant au-dessus des nuages ou s’arc-boutant aux flancs des montagnes. Nefs et croisées d’ogives, couleurs brumeuses des rosaces et des vitraux. Immenses avec leurs cryptes et horloges où le Temps semble suspendu sur les notes de la musique envoûtante et onirique de Secret Garden.

© The@

 

Secret Garden, un duo irlando-norvégien qui joue de la musique instrumentale. La violoniste Fionnuala Sherry est irlandaise et le compositeur et pianiste Rolf Løvland est norvégien. Les Secret Garden ont vendu 3 millions d'albums.Ils ont gagné le Concours Eurovision de la chanson pour la Norvège en 1995 avec la composition "Nocturne". Ce fut l'unique fois dans l'histoire du concours, qu'un morceau quasi instrumental gagna bien qu'il y eût aussi quelques notes chantées afin de respecter les critères : paroles, écrites par le scénariste Petter Skavlan. Chanteuse norvégienne Gunnhild Tvinnereim.

D’après EVENE

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

Crédit photos : doc et cliché persoS

 



Suite de l'article...

Lectures : 330    Commentaires : 8     Partager



MYSTERE & BOULES DE… VERRE

Le 13 décembre 2016 à  03:06
Rubriques : VERRIERS & BIJOUTIERS

Par ici la visite guidée !

 

Une boule qui défie le temps. Des éclats de la pierre à ceux du verre, de la frappe au souffle, d’un outil fondamental aux rituels de Noël, Silex, le nouvelle boule de Noël du CIAV induit une collision inédite entre la fraîcheur des grottes et la chaleur de nos salons. Cet hiver nous serons tous des Homo Sapi(e)ns.

 

La légende

La légende raconte que chaque année, les sapins de Noël étaient décorés principalement avec des fruits. Mais en 1858, une importante sécheresse priva les Vosges du Nord de fruits, ce qui rendit impossible la décoration des sapins. Heureusement, un souffleur de verre de Goetzenbrück, un petit village de Moselle situé à proximité de Meisenthal, eut la brillante idée de souffler quelques boules en verre pour pallier aux difficultés imposées par le climat. La tradition est ainsi née et traversa depuis plusieurs cultures. La verrerie de Goetzenbrück, connue pour sa production de verre optique, se mit à produire des boules décoratives depuis cette année, à raison d’environ 250 000 par an, et ce jusqu’en 1964.
Depuis 1998, le CIAV de Meisenthal a repris le flambeau et perpétue la tradition.

 

On peut lire ici l’histoire du verre dans les Vosges :

http://www.cnap.fr/les-d%C3%A9corations-de-no%C3%ABl-en-verre-de-meisenthal

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxxx.htm .Tous droits réservés

Crédit photos : tourisme-paysdebitche.fr/ sevresciteceramique.fr / cnap.fr/ rance3-regions.francetvinfo.fr/



Suite de l'article...

Lectures : 423    Commentaires : 8     Partager





COCCINELLE demoiselle

Le 11 décembre 2016 à  06:02
Rubriques : Mots-miroirs

Coccinelle, demoiselle,
Bête à bon Dieu.
Coccinelle, demoiselle,
Vole jusqu'aux cieux.

Petit point blanc, elle attend.
Petit point rouge, elle bouge.
Petit point noir…
Coccinelle, au revoir !

Musique et chant : Julien Chauveau
myspace.com/julienchauveau





Suite de l'article...

Lectures : 468    Commentaires : 8     Partager



OUSMANE SOW, « guerrier debout » nous a quittés

Le 8 décembre 2016 à  05:10
Rubriques : Sculpteurs
Géant sculptant des géants.

"Je suis le premier noir à l'Académie des beaux-arts" dit-il.

Un homme souriant, radieux et modeste. De passage à Tours, à l’automne 1999, j’ai eu le plaisir de voir son exposition en plein air, de contempler ces hommes debout, ces guerriers, ces femmes dont il a voulu laisser une trace, ethnies en voie de disparition ou déjà disparues : Pasteurs peulhs, guerriers zoulous, lutteurs noubas du Soudan, nomades masaïs de la vallée du Rift 

© Thea

J'ajoute le lien de cette vidéo où la voix calme et douce de l'artiste est émouvante :

https://youtu.be/Z_f7KhgSie4

 

Toujours, il sculpte sans modèle. Sa matière, il l’invente. En une savante alchimie, il laisse macérer pendant des années un certain nombre de produits. Cette matière est pour lui une œuvre en elle-même, une matière qui le rend presque aussi heureux que la naissance de la sculpture elle-même. Il l’applique sur une ossature faite de fer, de paille et de jute, laissant à la nature et au matériau sa part de liberté, ouvrant la porte à l’imprévu. Une attitude fondamentalement artistique, mais africaine aussi.

http://www.ousmanesow.com/win/fr/art/biog/texte.htm


On se souvient du saisissement qu’avait provoqué en 1999 la spectaculaire exposition des sculptures d’Ousmane Sow sur le pont des Arts, à Paris. Les géants composites de l’artiste sénégalais mimaient les guerres entre ethnies africaines (Masaï, Peul, Zoulou et Nouba), mais aussi, en écho à la lutte de David contre Goliath, la bataille de Little Bighorn, qui en 1876 vit la défaite des troupes du général Custer face à Sitting Bull et aux peuples amérindiens. Ainsi, en plein Paris, entre musée du Louvre et Institut de France, surgissaient de manière magistrale ces trente-cinq guerriers échevelés aux corps surdimensionnés que l’Histoire occidentale avait longtemps laissés de côté, par ignorance ou mépris.

http://next.liberation.fr/arts/2016/12/01/mort-d-ousmane-sow-sculpteur-de-grands-hommes_1532239

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

crédit photos : behance.net /franceinter.fr /ferloo.com /ousmanesow.com /my-angers.info /



Suite de l'article...

Lectures : 337    Commentaires : 6     Partager



EVA, bouleversante : « L’homme blanc dans l’église noire »

Le 6 décembre 2016 à  06:05
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Eva et sa voix unique. Magistrale.

Eva et sa voix de gospel dans cette chanson pour la tolérance et le respect de l'Homme d'où qu'il vienne, où qu'il aille.

Avec des mots simples qui nous émeuvent, Eva nous rappelle que nous sommes tous du même sang et de la même Terre-Mère. Sans distinction de couleur et d'origine d'une naissance que nous n'avons pas choisies...

"On n'a pas souvent l'occasion de voir

Pleurer un homme blanc dans une église noire".

 

© Thea

Eva est une chanteuse allemande née à Berlin le .

Elle a notamment interprété des chansons de Barbara (Dis, quand reviendras-tu ? dont elle fera un succès), d’Anne Sylvestre et plus récemment de Marlene Dietrich, partagé la scène de Georges Brassens, de Serge Reggiani et de Michel Sardou. Elle a chanté un peu partout en Europe, en Afrique et au Québec, où elle demeure depuis les années 1980. Dotée d'une voix grave et profonde, elle donne encore des spectacles intimes à l’occasion, mêlant son répertoire à celui de Marlene Dietrich, à qui elle rendait hommage sur son disque À Marlène.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Eva_(chanteuse)

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

Crédit Photos -melauty.free.fr /



Suite de l'article...

Lectures : 545    Commentaires : 5     Partager



GILBERT BÉCAUD nous interpelle avec L’Indifférence

Le 3 décembre 2016 à  03:54
Rubriques : Voix de toujours

Oui, l’Indifférence tue. Elle tue de… mort naturelle. Sans bruit, méthodiquement. Sans interruption. Partout.

"Elle tue à petits coups"

«  Y a plus de haine, y a plus d'amour
Y a plus grand-chose »

Gilbert Bécaud, né François Gilbert Léopold Silly le 24 octobre 1927 à Toulon et décédé le 18 décembre 2001 à Paris, est un chanteur compositeur, pianiste et acteur français.

Il se produisit trente-trois fois sur la scène de l'Olympia où il gagna son surnom de « Monsieur 100 000 volts », en raison de son sens du swing, mais aussi à cause des passions qu'il soulevait dans son sillage. Il laisse l'image d'un homme électrique, toujours en mouvement. Sa cravate à pois, ses quelque quatre cents chansons et sa main sur l'oreille (pour mieux s'entendre) lors de ses concerts, sont d’autres images spécifiques qui ont marqué les esprits.

Grand fumeur qui menait une vie effrénée, il meurt à 74 ans des suites d'un cancer du poumon opéré plusieurs fois. Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (division 45, transversale 1), voisin de Marie Trintignant, à Paris. Il était le père de six enfants, deux garçons et quatre filles, dont une de son second mariage.

évène

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

crédit photos : Google et libres de droits

 



Suite de l'article...

Lectures : 450    Commentaires : 6     Partager



AMÁLIA RODRIGUES chante la révolte avec Grândola Vila Morena

Le 1 décembre 2016 à  04:30
Rubriques : Voix de toujours

Amalia Rodrigues (01/07/1920 – 06/10/1999) fait partie de ces artistes rares qui parviennent à incarner toute une culture. Pour le monde entier, sa voix bouleversante et la puissance de son interprétation en ont fait l’âme du Portugal.

L'héritière du fado portugais

Cinquième d'une famille de neuf enfants, Amalia Rodrigues est élevée par sa grand-mère maternelle. Elle commence dès 1939 à chanter des textes du compositeur Joaquim José de Lima dans les "maisons de fado" de Lisbonne, et notamment au club Retiro da Severa, sous le nom d'Amalia Rebordao. La jeune femme est en effet attirée depuis toujours par le fado, ce chant populaire portugais nostalgique et sensuel importé du Brésil au XIXe siècle à Lisbonne. Au Solar da Alegria, au Café La Gare, au Luso ou au Café Mondego, Amália reprend la gestuelle d'Alfredo Duarte Marceneiro, autre père du fado. C’est donc figée, les yeux fermés et l’expression pleine de supplice que la jeune femme interprète ses chants.

Soixante ans de carrière internationale

Madrid la découvre en 1942, suivi du Brésil deux ans plus tard, où elle enregistre un album. Elle y reviendra souvent, comme à Paris, où elle chante pour la première fois en 1949, chez Carrère, une boîte chic. (…)

1955 5 joue dans les Amants du Tage d'Henri Verneuil, Amalia accède à l'international.

1956 : l’Olympia.

Suivront ensuite l'ABC, Bobino…

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

crédit photos : senscritique.com /lusitanie.free.fr /rootsworld.com /youtube.com /cdandlp.com



Suite de l'article...

Lectures : 513    Commentaires : 7     Partager



Dominique WALTER, artiste vosgien, chante LE COTON

Le 29 novembre 2016 à  05:54
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Chanson sur le textkile vosgien. Paroles : Dominique Walter. Musique : Pierrre Bachelet.

Dominique Walter, né le à Granges-sur-Vologne (Vosges), est un chanteur humoriste français.

Biographie

Après avoir commencé le métier par les bals populaires avec le célèbre accordéoniste Alberto Garzia1, Dominique Walter a notamment réadapté une chanson nostalgique le coton 2 sur « La crise de l’Industrie textile dans les Vosges »3, écrite sur la musique les corons de Pierre Bachelet4.

En 1984, il compose la chanson : Les Vosges5. Elle sera mise en image en 1998 par Jacques Cuny, cinéaste6.

La chanson Les Vosgiennes est une parodie de la chanson La Montagne de Jean Ferrat7.

2007 : Création du site Internet : dominiquewalter.com. Formidable outil de communication sans frontières, grâce auquel les Vosgiens et plus largement les Lorrains expatriés se connectent régulièrement.

L’amitié que Dominique Walter partage avec le célèbre humoriste conteur Vosgien Claude Vanony, lui a donné envie de lui écrire une chanson relatant son parcours, ses personnages attachants, et ses sketchs délirants. Ce grand humoriste a adhéré complètement et participé à l’enregistrement.

Claude Vanony invite régulièrement Dominique Walter à ses spectacles, depuis 2009, il chante régulièrement ses chansons dans les plus grandes salles de Lorraine et plus largement, du grand quart Nord-Est de la France. Ils sont devenus complices pour le plus grand plaisir du public. Grâce à Claude Vanony, Dominique Walter participera à son Olympia (Paris) le 15 janvier 2012 avec ses chansons Vosgiennes.

extrait Wikipedia


Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00000000.htm. Tous droits réservés.

Photos D.Walter : sortir-en-lorraine.info/ dominiquewalter.com

 

 




Suite de l'article...

Lectures : 582    Commentaires : 7     Partager



Retour du RUBIK’S CUBE

Le 24 novembre 2016 à  05:34
Rubriques : Libres propos
Vous vous en souvenez ? Nos enfants y ont joué à l'école. Nous nous y sommes essayés avec eux. On le trouvait partout, jusqu'en porte-clefs..
"Très populairer depuis les années 80, le Rubik's fait son retour à l'école. Cimplexe et ludique, il permet aux professeurs de faire travailler la mémoire et la dextérité de leurs élèves qui adorent..

Jeu historique casse-tête il a fait un retour en force l’an dernier. 500 000 vendus sur le marché français. Soit 8,5 millions de vente pour son distributeur Win Games . Le phénomène ne devrait pas fléchir cette année. Bien au contraire. « Nous prévoyons que près d’un million de pièces seront vendues en 2016 ! » déclare Thierry Karpiel, le gérant de Win Games.

Une vraie success story lorsque l’on sait que la marque était une belle endormie en 2002, quand

Win Games en a racheté les droits auprès de son propriétaire , l’anglais Sezven Towns.

Aujoud’hui, son succès dépasse les frontières de l’Hexagone.(…) Avec plus de 400 milllions de

pièces vendues ce jour, Rubik’s Cube est l’un des plus grands best-sellers de tous les temps. »

Www.lci.fr › /france

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htmTous droits réservés

Crédit photos : lerubikscube.com /bu2z.com 1/euro2016.cubing.net /



Suite de l'article...

Lectures : 417    Commentaires : 3     Partager



Paul Tourenne, le dernier des FRÈRES JACQUES, a rejoint ses comparses !

Le 22 novembre 2016 à  05:23
Rubriques : Voix de toujours

C’est à la fin de 1946 qu’ils mettent au point avec le costumier et décorateur Jean-Denis Malclès (1912-2002) les tenues qui seront leur marque de fabrique visuelle et qui changera peu : chapeau melon, collants noirs, justaucorps colorés (Tourenne en bleu-gris, André Bellec en vert et son frère Georges en jaune- natifs de St Nazaire - Soubeyran en rouge) gants blancs, fausses moustaches. Dans la tradition du café-concert, chacun a un rôle dominant, comique, poète…

 

Dans cette vidéo de l’INA datée du 12 octobre 1979 , ils annoncent la fin de leur carrière. En présence d’Yves Robert, rétrospective de leur carrière par France Roche, sur des photos en noir et blanc. Extraits de « Si tu t’imagines » et de « C’que c’est beau la photographie » et le sketch « La Fesse « ; Ils évoquent leurs projets…

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm. Tous droits réservés

crédit photos : chansonsnet.com /jechantemagazine.com /lesdurocasseriesdepierlouim.blog50.com

 



Suite de l'article...

Lectures : 438    Commentaires : 7     Partager




Page 10 de 225

10

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES