Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 30
Les nouveaux membres : 2
Anniversaires aujourd'hui : 5

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


ARMAND AMAR, musicien au cœur de « La Genèse »

Le 8 novembre 2012 à  02:37
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Une musique et un chant qui nous conduisent au plus loin de l’origine du monde, cet Inconnu, ce Chaos d’Ombre et de Lumière d’où jaillirent les Eaux et la Terre puis les Animaux et l’Homme.



Suite de l'article...

Lectures : 5941    Commentaires : 19     Partager



ANNECY, la Belle au Lac dormant !

Le 6 novembre 2012 à  05:32
Rubriques : Mots-miroirs

Alanguie, entre ses canaux et ses ponts fleuris, elle offre ses couleurs, ses parfums, et la douceur de sa peau dans un écrin de montagnes et d’eau, celles des Alpes et du lac surnommé quelquefois « lac bleu ». Il s’est formé il y a environ 18 000 ans au moment de la fonte des glaciers alpins. Sept ruisseaux et torrents le nourrissent, nés dans les montagnes environnantes : l'Ire, l'Eau morte, le Laudon, la Bornette, le Biolon et par une puissante source sous-lacustre, le Boubioz, qui jaillit à 82 mètres de profondeur. Il  déverse son trop-plein d’eau dans le Thiou qui alimente le Fier à 1 500 mètres au nord-ouest d’Annecy, qui se jette lui-même dans le Rhône.  La seule île du lac, l'île des Cygnes, est artificielle et se trouve en face d'Annecy.

Annecy la Belle est chatoyante, parfois fluide, parfois chuchotante, toujours précieuse et fascinante. Sorte de sirène au charme unique. Je me suis souvent promenée dans ses rues et ruelles, sous ses arcades et sur les ponts qui enjambent le Thiou. Sur les rives du lac son tendre amant, qui recèle des vestiges de cités lacustres.*



Suite de l'article...

Lectures : 3628    Commentaires : 14     Partager





WILLIAM SHELLER, “’Le Saltimbanque” ! et GENEVE

Le 5 novembre 2012 à  05:42
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Genève, la mythique et la cosmopolite : 191 999 habitants en septembre 2012. Elle  s'étend à l'extrémité sud-ouest du lac Léman, sur les deux rives du Rhône, au centre d'une cuvette encadrée par des montagnes qui se trouvent toutes sur territoire français : les Voirons, le Salève, le Môle, le Vuache (département de la Haute-Savoie) et le massif du Jura (partie située dans le département de l'Ain). Dans la rade de Genève se situent les pierres du Niton, deux rochers émergeant du lac Léman et datant de la dernière ère glaciaire

wikipédia

 

William Sheller est né le 9 juillet 1946 dans le 17e arrondissement de Paris. Lorsqu’il a 3 ans, sa famille décide d’aller tenter sa chance aux États-Unis et part s’installer dans une petite ville de l’Ohio. Tout petit, William côtoie les plus grands musiciens de jazz américains, amis de ses parents. On l’oblige à écouter assis sans bouger ni parler pour ne pas les déranger, ce qui lui a laissé par la suite une allergie profonde et définitive envers le jazz. À l’âge de sept ans, William rentre définitivement en France. Il est pris en charge par sa famille maternelle travaillant dans le milieu du théâtre. Sa grand-mère, ouvreuse au Théâtre des Champs-Élysées et son grand-père, chef décorateur à l'Opéra Garnier, lui permettent d’assister à des centaines de spectacles, aussi bien côté salle que côté coulisses, à « l’envers du décor » au sens strict du terme. Si bien qu’à dix ans, William a déjà décidé de son destin : il veut devenir « un petit Beethoven, sinon rien ». Ses parents approuvent le projet sans restriction, estimant « que cela devait se terminer comme ça ».



Suite de l'article...

Lectures : 3435    Commentaires : 13     Partager



SALAÜN AR FOLL, "Le fou du bois"

Le 4 novembre 2012 à  05:57
Rubriques : FIGURES LEGENDAIRES

Salaün Ar Foll (né en 1310 près de Lesneven dans le Finistère - mort en 1358)

Salaün Ar Foll est considéré comme simple d'esprit par ses contemporains, mendiant son pain de ferme en ferme en répétant inlassablement "Ave Maria, itroun guerhès Maria (Oh! madame Vierge Marie!)". Il vit dans une clairière de la forêt près de Lesneven. Il est appelé "Le fou du bois" (Fol ar c'hoad), car selon la légende, il habite dans le creux d’un arbre, dans la forêt. Il passe toutes ses journées à mendier, après avoir assisté à la messe du matin. Salaün Ar Fol meurt dans l'indifférence en 1358. Peu après, on découvre sur sa tombe un lys sur lequel est écrit en lettres d'or : « AVE MARIA ». En ouvrant sa tombe, on constate que le lys prend racine dans sa bouche. Le miracle attire rapidement les foules. On bâtit une chapelle Basilique Notre-Dame du Folgoët au lieu désormais appelé Le Folgoët, qui sera érigée en collégiale par le duc Jean V en 1423.

Elle est de style gothique

 

Vidéo : Le Folgoët, Ombres & Lumières ,
Huit Siècles d'Histoire,
Spectacle nocturne mis en scène par Ar Vro Bagan



Suite de l'article...

Lectures : 7609    Commentaires : 22     Partager



Guetter le Sommeil avec BARBARA

Le 4 novembre 2012 à  03:38
Rubriques : Voix de toujours

En cherchant le… sommeil, ai trouvé cette chanson que je ne connaissais pas de La Grande Barbara..

 

* Illustration perso



Suite de l'article...

Lectures : 3590    Commentaires : 11     Partager



Douceur du soir

Le 2 novembre 2012 à  02:53
Rubriques : test
test 1


Suite de l'article...

Lectures : 3378    Commentaires : 6     Partager



LOUIS PASTEUR par Alex Kahn, généticien

Le 2 novembre 2012 à  06:27
Rubriques : FIGURES LEGENDAIRES


Suite de l'article...

Lectures : 3721    Commentaires : 9     Partager



essai

Le 2 novembre 2012 à  04:15
Rubriques : aide


Suite de l'article...

Lectures : 3944    Commentaires : 17     Partager



Des COULEURS sur la MUSIQUE d’A. SCRIABINE

Le 1 novembre 2012 à  05:36
Rubriques : Musique de toujours

Valentin Bogolubov joue de la musique de Scriabine Septembre 24,2007, Place des Arts de Montréal, «La musique des couleurs sur l'image" du projet.

Alexandre Nikolaïevitch Scriabine ou Skriabine (en russe : ????????? ?????????? ???????) est un pianiste et un compositeur russe né à Moscou, le 25 décembre 1871 du calendrier julien/6 janvier 1872, et mort dans cette même ville, le 14 avril du calendrier julien/27 avril 1915.

Personnalité singulière par le symbolisme flamboyant de son langage musical et atypique par le refus de toute référence au folklore national, il n'en demeure pas moins un compositeur marquant de la musique russe de la fin XIXe siècle. Longtemps incompris des critiques et du public, ce mystique de l'extase influencé par la théosophie laisse une œuvre profondément originale d'où se détachent son imposant corpus de dix sonates pour piano, son Poème de l'extase pour grand orchestre, son Prométhée ou le poème du feu et de nombreux préludes et études au style virtuose et coloré.

Source :wikipédia



Suite de l'article...

Lectures : 3457    Commentaires : 5     Partager



Les AMES de SAINT-MALO…

Le 31 octobre 2012 à  07:06
Rubriques : Mots-miroirs

Qu’ils soient recouverts de lichen, d’algues et de coquillages, ils sont impressionnants ! Véritable cortège immobile surgi des sables :  gargouilles, cyclopes, totems,  faciès, museaux et profils aigus et tourmentés, mentons proéminents ou goitres, visages doux de reines gothiques… Des regards  nous observent et nous interrogent, des lèvres prononcent  des paroles inaudibles ou figées, des oreilles  rondes ou étroites nous écoutent.  C’est aussi un étrange bestiaire de tous les  temps et hors du temps. Ils veillent sur la cité et sur l’océan,  léchés par l’écume et les vagues…

Ce sont les brise-lames.

© Thea 31 octobre 2012

 

Qu’est-ce qu’un brise-lames ?  C’est une construction du type digue ou jetée, établie devant un port, un abri pour le protéger de la mer lors de mauvais temps. Le brise-lames n'est pas, contrairement à une digue ou une jetée, obligatoirement accessible de la terre (La Terre, foyer de l'humanité, est surnommée la planète bleue. C'est la troisième planète du système solaire en partant du Soleil.). Mais une jetée ou une digue sert fréquemment de brise-lames. On utilise aussi le mot môle (construction protégeant l'entrée des ports).

Un brise-lame est une tôle additionnelle généralement en forme de V montée sur le pont gaillard et destinée à briser les lames lorsqu'elles montent sur le pont. Le brise-lame a un rôle de déflecteur.

http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=13666

 



Suite de l'article...

Lectures : 4217    Commentaires : 29     Partager




Page 101 de 224

101

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES