Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 29
Les nouveaux membres : 11
Anniversaires aujourd'hui : 10

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


CRY, de ALVIN AILEY, ballet dédié à « toutes les femmes noires du monde »

Le 15 octobre 2012 à  04:54
Rubriques : DANSES DU MONDE

Alvin Ailey est  né le 5 janvier 1931 au Texas, mort le 1er décembre  1989 à New-York. Tombe amoureux de la danse à 12 ans et fonde sa propre compagnie en 1958  qui donne son 1er spectacle le 30 mars 1958, mettant déjà en avant des techniques extrêmement dynamiques et athlétiques.  Pièce marquante du début de sa carrière : Blues Suute. Chorégraphe réputé et prolifique il crée pas moins de 79 ballets. Sa compagnie, la Alvin Ailey Dance Theatrer devient progressivement l’une des plus importantes compagnies de danse à New-York. Danseurs et chorégraphes afro-américains y sont les plus réputés.

En 1971, Alvin Ailey a créé l'un de ses plus célèbres ballets comme cadeau d'anniversaire pour sa mère. Ailey l'a dédié à «toutes les femmes noires partout dans le monde -. Surtout nos mères" Le ballet en trois parties, mis en musique populaire et gospel par Alice Coltrane, Laura Nyro et Chuck Griffin, dépeint le voyage d'une femme à travers les affres de l'esclavage à un état extatique de la grâce. Cette vidéo est un extrait de la première partie.

Alvin Ailey a déclaré que l'un des plus riches trésors de l'Amérique était le patrimoine culturel de la communauté afro-américaine - ". Parfois triste, parfois jubilatoire, mais toujours plein d'espoir"

La compagnie transmet aujourd’hui encore la mémoire d’Alvin Ailey, en présentant des chorégraphies de son répertoire ou des nouveaux projets.

D’après wikipédia et youtube

 

J’ai cherché des infos sur la danseuse, Alice Coltrane, mais je suis dirigée sur une harpiste portant même noms et prénom… De la danseuse, aucune trace biographique. Je le regrette.

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 3311    Commentaires : 11     Partager



SERGE KERVAL, une voix oubliée, chante « La Loire » (1974)

Le 15 octobre 2012 à  03:51
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Une voix à la Marc Robine, Marc Ogeret, François Béranger, Jean-Marie Vivier, etc.  Profonde et généreuse. Qui donne ici toute sa mesure pour un Fleuve de la démesure.

Né à Brest en 1939, mort " accidentellement " à Nantes le 4 juin 1998, *il a, entre autres, " réveillé " la chanson traditionnelle française.
Serge Kerval chante, ici, Jacques Durand-Desjeux.

Il a  commencé ses récitals dans les années soixante et a obtenu en 1986 le Grand Prix de l’Académie Charles Cros

*Serge Kerval a mis fin a ses jours en 1998. Il était depuis quelques années de plus en plus désabusé par le sort fait a la chanson française de qualité par les media.

 

La Loire

Chanson de J. Durand-Desjeux , S. Kerval.
Paroles issues de l’album En Orléans sur Loire.

La Loire est morte ce matin
Entre St Nazaire et Mindin
C'est un marin du bout du monde
Qui l'a poussé dans l'océan
Sans savoir pourquoi ni comment
La triste fin pour une blonde
Elle était née, du moins dit-on,
Au pied du Mont Gerbier-des-Joncs
Et son enfance fut farouche.
Elle a couru dans les cailloux
Entre les moutons et les loups,
La fleur de gentiane à la bouche
.



Suite de l'article...

Lectures : 8221    Commentaires : 21     Partager





RENE AUBRY, et ses « chansons sans paroles »

Le 13 octobre 2012 à  04:45
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Compositeur français, René Aubry est né en 1956 à Remiremont dans les Vosges.
Ses musiques instrumentales (ses "chansons sans paroles" comme il les définit lui-même) ont ce pouvoir d'infiltration et ce charme mélodique immédiat qui leur permettent de s'insinuer durablement dans les oreilles. Rien d'étonnant donc à ce qu'elles aient été utilisées par la télévision (le générique de "Bas les masques" de Mireille Dumas, par exemple) pour le cinéma (les BO de "La révolte des enfants" et de "Killer kid") et pour la scène surtout. René Aubry a en effet travaillé une dizaine d'année sur les musiques des créations de la chorégraphe Carolyn Carlson (comme celle de "Blue Lady" créé en 1982 à la Fenice de Venise) avant de s'attacher aux illustrations sonores du monde poétique du marionnettiste Philippe Genty.



Suite de l'article...

Lectures : 3129    Commentaires : 13     Partager



CORNEILLE, émouvant dans : « Reposez en paix »

Le 12 octobre 2012 à  04:52
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Corneille, de son vrai nom Cornélius Nyungura, est né le 24 mars 1977 à Fribourg en Allemagne où ses parents, Rwandais, sont présents pour leurs études. En 1984 c'est le retour pour eux sur leur terre natale et Corneille grandit à Kigali où il s'initie à la musique en fondant un groupe qui remporte le prix Découvertes organisé par la télévision nationale. En 1994, pendant la guerre qui ravage le Rwanda, toute la famille de Corneille est massacrée. Il se réfugie chez des amis de ses parents qui le prennent sous leur aile et le ramène en Allemagne avec eux. Là, Corneille oublie pour quelques temps la musique et se consacre à ses études mais rapidement sa passion prend le dessus et Corneille décide en 1997 de partir tenter sa chance au Canada.

Il fonde un trio (O.N.E) qui rencontre assez rapidement le succès, mais le style musical du groupe n'est pas à son goût et la séparation à lieu en 2001. Corneille se consacre alors, pendant prés de deux ans, à l'écriture de son premier album "Parce Qu'On Vient De Loin" qui rencontre au Canada puis en France un très grand succès notamment grâce au titre qui donne son nom à l'album. En 2005, il revient avec un second album "Marchands De Rêves" dans lequel il confirme tout son talent et livre avec beaucoup d'émotion quinze titres sublimes. En 2006 Corneille épouse sa compagne Sofia de Medeiros, mais cela ne l'empêche pas de continuer à travailler. En 2007, l'album "The Bird Of Cornelius" entièrement en anglais sort également aux Etats-Unis et permet à Corneille d'élargir son public.

D’après : http://www.stars-celebrites.com/CORNEILLE/biographie-corneille.htm

Photos © : web-libre.org & ramdam.com



Suite de l'article...

Lectures : 3808    Commentaires : 15     Partager



BUVARDONS un peu…

Le 11 octobre 2012 à  05:04
Rubriques : Mots-miroirs

De « papier brouillard » ( j’aime beaucoup ce nom, je le trouve très poétique) il est devenu papier buvard, puis buvard tout simplement.

Sur le site de Didierbuvards.com dont une partie de la collection figure sur la vidéo, je trouve cette précision que je me permets de citer ici :

« À priori, l'apparition des premiers buvards remonterait à la fin du XIXème siècle. Le papier buvard serait né suite à d'une erreur, celle d'un ouvrier qui aurait omis de mettre de la colle lors de la conception de la pâte à papier. Les propriétés absorbantes du support ainsi créé auraient été immédiatement repérées et très vite appréciées par les utilisateurs du premier objet manufacturé jetable : la plume d’écriture. Le buvard était en effet très utile pour « éponger » l'excès d'encre déposé lors de l'écriture à la plume. »

Ce rectangle, souvent rose, si je ne me trompe, nous a accompagnés de page en page, de cahier en cahier,  d’année en année, tout au long de notre scolarité. Placé sous le poignet, ou en sous-main, il évitait de salir ou de corner les pages blanches. Découpé en collerettes autour des godets en  porcelaine des encriers, il protégeait nos pupitres et, pour le bureau, on se servait d’un tampon en bois recouvert d’un  buvard pour sécher l’encre.

 



Suite de l'article...

Lectures : 3961    Commentaires : 26     Partager



FRANK SINATRA, l’Incomparable

Le 10 octobre 2012 à  05:02
Rubriques : Voix de toujours

Frank Sinatra, de son vrai nom Francis Albert Sinatra, est un chanteur et acteur américain, né le 12 décembre 1915 à Hoboken. De 1935 à 1940, il étoffe sa carrière, en insistant plus sur le plan musical, avec des shows à la radio, des centaines de titres qu'il enregistre, comme Whithout A Song. Il a vendu plus de 150 millions de disques dans le monde.
En 1943, il apparaît pour la première fois au cinéma, dans « Reveille With Beverly ». Par la suite, il multiplie les shows à la radio, tels que Light Up Time. Il tourne dans un second film en 1948, “Take Me Out To The Ball Game”, puis dans dans un troisième, « On The Town ». Suite à ses prestations dans « From Here To Eternity » et dans « The Man With The Golden Arm”, il reçoit des Oscars en 1953 et 1956.
En tant que chanteur, il accomplit une grande carrière, avec environ 60 ans de musique populaire américaine, en abordant tous les styles de musique (jazz, blues, twist…).
Sinatra réalise un seul long métrage, en 1965, qui s'intitule «L'Île des braves ». Le 14 Mai 1998, Frank Sinatra décède, âgé de 83 ans

 

D’après : http://www.linternaute.com/biographie/frank-sinatra/biographie/



Suite de l'article...

Lectures : 2315    Commentaires : 17     Partager



BOURVIL en live dans « Le petit bal perdu » avec paroles

Le 9 octobre 2012 à  05:50
Rubriques : Voix de toujours

« Et c'était bien.
Et c'était bien. »…

Tendresse, douceur, beaucoup d’amour.



Suite de l'article...

Lectures : 2554    Commentaires : 19     Partager



D’OR et d’ARGENT, l’Art de BRAD KUNKLE !

Le 8 octobre 2012 à  05:06
Rubriques : Peintres

Peintre original, Brad Kunkle est né à Lehighton, Pennsylvanie en 1978, et détient un baccalauréat en peinture de Kutztown University. Il vit et travaille à New York.

Voici ce que je  relève dans le Dictionnaire des Symboles : (© R. Laffont 1969 et 1982)

« Or, métal parfait, or-lumière, symbole de la connaissance  et de l’immortalité  chez les Brahamanas. Lumière minérale. Transmutation. Il illumine les icônes byzantines ; l’association or-serpent mythique se révèle dans l’Oural où le Grand Serpent de la Terre, le Grand-Rampant, est le Maître de l’Or, métal précieux par excellence  qui constitue le  secret le plus intime de la terre. En Afrique, chez les Dogons et les Bambaras, l’or est la quintessence du cuivre rouge. La grande valeur spirituelle, principielle et cosmologique du métal jaune se retrouve et se précise avec le mythe du serpent arc-en-ciel enroulé autour de la terre, spirale, mouvement premier de la création, entraînant les astres.

Dans la tradition grecque, l’or évoque le Soleil et toute sa symbolique : fécondité-richesse-domination, centre de la chaleur, amour-don, lumière-connaissance, rayonnement.

 

L’Argent : son nom dérive du sanscrit signifiant blanc et brillant . Il est en rapport avec la Lune ; il appartient au schéma lune-eau-principe féminin. Blanc et lumineux, l’argent est symbole de pureté, de toute espèce de pureté. « Il est la lumière pure, telle qu’elle est reçue et rendue par la transparence du cristal, dans la limpidité de l’eau, les reflets du miroir, l’éclat du diamant (GEVH )

Symbole d’eau purificatrice dans la symbolique chrétienne et chez les Bambaras : Dieu, qui réunit les deux éléments purificateurs feu et eau, est à la fois or et argent (ZAHB) Il en est ainsi dans les croyances russes. Mais il symbolise également l’objet de toutes les convoitises."



Suite de l'article...

Lectures : 3054    Commentaires : 11     Partager



Des VŒUX ? Pourquoi pas… ?

Le 7 octobre 2012 à  06:19
Rubriques : Mots-miroirs

Des vœux avec un peu d’avance… certes, mais ne fête-t-on pas le Nouvel An à des dates différentes dans le monde selon les cultures… (sourires) ?  Et puis, et puis… je trouve ces cartes si jolies, si naïves, si douces, si juvéniles quelquefois, que je ne puis résister à les mettre en ligne. Après  tout, qui nous empêche de se souhaiter une Bonne Année d’Amitié, n’est-ce pas ?  C’est  amusant  de le faire quand on a envie, non ? C’est comme un cadeau que l’on offre pour le plaisir, sans qu’il y ait de circonstances particulières. Ainsi en est-il de ces cartes à partager sous le châtaignier, le noisetier, les treilles ou le noyer sans attendre le sapin, le gui et le houx. Elles sont pour vous,  amies et amis.

 

Thea 7/8 octobre 2012

 

Illustrations : compos persos avec les moyens du bord, feuilles et dessins de magazine, coupons  de... (vrai) rideau, boutons... Les idées ne manquent pas !!!



Suite de l'article...

Lectures : 4450    Commentaires : 15     Partager



OEIL MYSTERE avec DENIS CODFERT

Le 6 octobre 2012 à  05:03
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Vidéo mise en ligne par  denis codfert (compo, son, instru, arrangement) le  8 déc. 2011

Comme je l’ai déjà précisé à propos de Denis Codfert, je n’ai pas trouvé de véritable biographie à son sujet. Un lien renvoie à Facebook où il est dit qu’il est batteur professionnel, professeur et musicien de scène. J’ai cru comprendre qu’il était de Dijon et aurait  débuté sur scène à 6 ans avec son papa guitariste. Puis à l’âge de 17 ans il fonde le groupe de rock progressif Mille et Un avec son frère compositeur .Fortement imprégné par la musique de Pink Floyd, Led Zeppelin, le rock progressif et le hard rock, Denis se construira une identité musicale en participant à une multitude de groupes. Premier participation au sein de MAGNESIS. « © www.magnesis.net/denis.htm

Les photos sont sous droit d’auteur, n'ai pu les utiliser.

 

Oeil-cratère

Oeil-forêt

Œil-joyau

Œil-univers

Œil-cosmique


Œil-mystère

 



Suite de l'article...

Lectures : 3211    Commentaires : 13     Partager





Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES