Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 18
Les nouveaux membres : 5
Anniversaires aujourd'hui : 11

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Vous reprendrez bien un peu de… DESERT BLANC… ?

Le 12 novembre 2012 à  05:23
Rubriques : Mots-miroirs

Loin de Kheops, du Sphinx et de la Vallée du  Nil, voici une autre Egypte.

Voici le désert Blanc qui se niche entre les oasis de Baharya et Farafra, à l’ouest du Nil. Et ses milliers de monolithes façonnés par le vent dont certains atteignent 20 mètres.

Voici le royaume blanc du silence. De craie et de calcaire, de secrètes vibrations et de lumière troublante, aveuglante. De vent et de sable.  Du calcite qui scintille au soleil ? C’est la Montagne de Cristal reconnaissable par un trou dans la roche, formant une arche .

La Nature sculpte ici une champignonnière géante, ou une silhouette d’homme du désert assis. Immense. Majestueux et immobile. Ne manquent ni le chèche enroulé, ni le voile sur le bas du visage, ni l’ample manteau de laine. Là, des arches et des vagues. Ailleurs des failles dans la roche, des passages qui débouchent sur le ciel, des lions ou des crocodiles couchés, sentinelles veillant sur ces sculptures d’un monde pétrifié, minéral et sablonneux.

 © Thea 2012 

Ces sentinelles  « s’enflamment et rosissent au soleil couchant, puis s’assombrissent et deviennent luminescentes sous les étoiles. » ai-je lu dans  www.dessine-moi-un-voyage.com/.../le-desert-blanc.html)


Je vous invite à en apprendre davantage sur un site intéressant et bien documenté  (texte et photos) en copyright, celui de : http://alain.guilleux.free.fr/oasis_environnement/desert_blanc.php   

 Mes remerciements au vidéaste/photographe :  Nikbarte.

- Illustration : composition perso. 


Suite de l'article...

Lectures : 3450    Commentaires : 17     Partager



COQUINES, les COMPTINES ???

Le 11 novembre 2012 à  04:25
Rubriques : Mots-miroirs

Vidéo à écouter jusqu’au bout, en incluant les deux versions du 3ème couplet et en  notant bien le 4ème que nul ne  nous a appris !!!

3ème couplet :

Au clair de la lune,/L'aimable Lubin/Frappe chez la brune,/Ell' répond soudain:/— Qui frapp' de la sorte ?/Il dit à son tour:/— Ouvrez votre porte/Pour le dieu d'amour !

 

Autre version du 3ème, dire : Au clair de la lune,/S'en fut Arlequin/ etc.
4ème couplet :
Au clair de la lune, on n'y voit qu'un peu./On chercha la plume, on chercha du feu./En cherchant d'la sorte, je n'sais c'qu'on trouva./ Mais je sais qu'la porte sur eux se ferma.

 

 

Bouches innocentes qui chantez cette comptine, vous ignorez  son origine pleine de sous-entendus érotiques.

 

Bertrand Dicale  nous explique, dans Historia de novembre 2012 : «  Ce texte est posé sur un air de contredanse apparu vers 1775/1780 et qui s’appelle La Rémouleuse, Air du gagne-petit, ou En roulant ma brouette » et Charles Vogel, en 1925, chroniqueur au Petit Journal illustré,  entreprend de faire toute la lumière sur la chanson populaire « Au clair de la lune », et se range à l’opinion de ceux qui, luttant contre une habitude de plusieurs siècles, avancent que la rime d’origine a été déformée. 



Suite de l'article...

Lectures : 5064    Commentaires : 21     Partager





14/18 : TIRAILLEURS SENEGALAIS ET ALGERIENS

Le 10 novembre 2012 à  05:11
Rubriques : Libres propos

«Afin de renforcer son armée, la France fit un appel important aux soldats originaires de ses colonies : 607 000 "indigènes" ont combattu pour la France entre 1914 et 1918. Les plus nombreux étaient les Maghrébins (Algériens, Marocains et Tunisiens - 250 000), suivis des Africains originaires de l'AOF, les "Sénégalais" (165 000), des Indochinois (qualifiés également d'Annamites - 49 000) et des Malgaches (41 000).

Officiellement, tous ces soldats étaient des engagés volontaires mais dans de nombreuses régions de l'Empire, des levées de troupes ont pu se faire de manière quelque peu forcée. Cette utilisation de soldats originaires de l'Empire avait été théorisée avant la guerre par les autorités militaires françaises, comme le montra par exemple la parution en 1910 de l'ouvrage du général Mangin, La Force noire.(…) Spahis marocains, tirailleurs sénégalais, zouaves algériens... avaient en général une réputation de très bon combattants. Ils furent de tous les "coups durs" de la guerre. Au cours de la bataille de la Marne, la 45 ème division algérienne s'illustra ainsi lors des combats menés dans les marais de Saint-Gond et sur l'Ourcq tandis que les Sénégalais ont vaillamment combattu lors des combats particulièrement meurtriers d'Ypres et de Dixmude à la fin 1914.



Suite de l'article...

Lectures : 4857    Commentaires : 20     Partager



EVA chante « L’homme blanc dans l’église noire »

Le 9 novembre 2012 à  04:23
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

EVA et sa voix unique. Eva et sa voix de gospel dans cette chanson pour la tolérance et le respect de l’Homme  d’où qu’il vienne, d’où qu’il soit et où qu’il aille.

Avec des mots simples qui nous émeuvent, Eva nous rappelle que nous sommes tous du même sang et de la même Terre-Mère. Sans distinction de couleur et d’origine. «

« On n´a pas souvent l´occasion de voir
Pleurer un homme blanc pour la mort d´un noir »

 

© Thea

 

Eva est une chanteuse allemande née à Berlin le 27 mai 1943.

Elle a notamment interprété des chansons de Barbara, d’Anne Sylvestre et plus récemment de Marlene Dietrich, partagé la scène de Georges Brassens, de Serge Reggiani et de Michel Sardou. Elle a chanté un peu partout en Europe, en Afrique et au Québec, où elle demeure depuis plusieurs années. Elle donne encore des spectacles intimes à l’occasion, mêlant son répertoire à celui de Marlene Dietrich, à qui elle rendait hommage sur son disque À Marlène.

Wikipédia



Suite de l'article...

Lectures : 6970    Commentaires : 22     Partager



MES SOULIERS sont ROUGES nous emmènent CAHIN-CAHA...

Le 9 novembre 2012 à  03:26
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Energie, dynamisme !

 

Des Normands du Québec

Cinq musiciens normands et leur drôle de répertoire : un mélange de chanson Française, de musique Cajun, de chanson traditionnelle de Québec et d'Irlande.

Chacun de leur concert est l'occasion d'un dépaysement musical convivial et joyeux. Une messe souriante et folklorique, proche d'ailleurs de la Bottine Souriante du Québec, sachant faire monter l'ambiance jusqu'à la chauffer à blanc et laisser tout le monde pantois, heureux et éreinté à la fois ! 

Leur "turlutte" (une façon de chanter au Québec) a enflammé les radios tout l'été 2003. Ecumant toute les scènes de France, ils y ont répandu leur bonne humeur communicative et font chanter et danser un public de 3 à 77 ans. Ils ont triomphé à l'Olympia, au Francofolies de la Rochelle. 
Mes Souliers Sont Rouges sortent en 2003 un album sobrement intitulé 5, prélude à une tournée. S'inscrivant de plain pied dans cette tradition de la chanson bercée de musique traditionnelle (québécoise), les cinq acolytes emportent l'adhésion d'un public de plus en plus nombreux, séduit par cette tornade dont l'énergie et la bonne humeur sont les moteurs. En 2005, le groupe publie l'album, Une heure déjà.
© Cityvox



Suite de l'article...

Lectures : 3212    Commentaires : 14     Partager



ARMAND AMAR, musicien au cœur de « La Genèse »

Le 8 novembre 2012 à  02:37
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Une musique et un chant qui nous conduisent au plus loin de l’origine du monde, cet Inconnu, ce Chaos d’Ombre et de Lumière d’où jaillirent les Eaux et la Terre puis les Animaux et l’Homme.



Suite de l'article...

Lectures : 6078    Commentaires : 19     Partager



ANNECY, la Belle au Lac dormant !

Le 6 novembre 2012 à  05:32
Rubriques : Mots-miroirs

Alanguie, entre ses canaux et ses ponts fleuris, elle offre ses couleurs, ses parfums, et la douceur de sa peau dans un écrin de montagnes et d’eau, celles des Alpes et du lac surnommé quelquefois « lac bleu ». Il s’est formé il y a environ 18 000 ans au moment de la fonte des glaciers alpins. Sept ruisseaux et torrents le nourrissent, nés dans les montagnes environnantes : l'Ire, l'Eau morte, le Laudon, la Bornette, le Biolon et par une puissante source sous-lacustre, le Boubioz, qui jaillit à 82 mètres de profondeur. Il  déverse son trop-plein d’eau dans le Thiou qui alimente le Fier à 1 500 mètres au nord-ouest d’Annecy, qui se jette lui-même dans le Rhône.  La seule île du lac, l'île des Cygnes, est artificielle et se trouve en face d'Annecy.

Annecy la Belle est chatoyante, parfois fluide, parfois chuchotante, toujours précieuse et fascinante. Sorte de sirène au charme unique. Je me suis souvent promenée dans ses rues et ruelles, sous ses arcades et sur les ponts qui enjambent le Thiou. Sur les rives du lac son tendre amant, qui recèle des vestiges de cités lacustres.*



Suite de l'article...

Lectures : 3659    Commentaires : 14     Partager



WILLIAM SHELLER, “’Le Saltimbanque” ! et GENEVE

Le 5 novembre 2012 à  05:42
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Genève, la mythique et la cosmopolite : 191 999 habitants en septembre 2012. Elle  s'étend à l'extrémité sud-ouest du lac Léman, sur les deux rives du Rhône, au centre d'une cuvette encadrée par des montagnes qui se trouvent toutes sur territoire français : les Voirons, le Salève, le Môle, le Vuache (département de la Haute-Savoie) et le massif du Jura (partie située dans le département de l'Ain). Dans la rade de Genève se situent les pierres du Niton, deux rochers émergeant du lac Léman et datant de la dernière ère glaciaire

wikipédia

 

William Sheller est né le 9 juillet 1946 dans le 17e arrondissement de Paris. Lorsqu’il a 3 ans, sa famille décide d’aller tenter sa chance aux États-Unis et part s’installer dans une petite ville de l’Ohio. Tout petit, William côtoie les plus grands musiciens de jazz américains, amis de ses parents. On l’oblige à écouter assis sans bouger ni parler pour ne pas les déranger, ce qui lui a laissé par la suite une allergie profonde et définitive envers le jazz. À l’âge de sept ans, William rentre définitivement en France. Il est pris en charge par sa famille maternelle travaillant dans le milieu du théâtre. Sa grand-mère, ouvreuse au Théâtre des Champs-Élysées et son grand-père, chef décorateur à l'Opéra Garnier, lui permettent d’assister à des centaines de spectacles, aussi bien côté salle que côté coulisses, à « l’envers du décor » au sens strict du terme. Si bien qu’à dix ans, William a déjà décidé de son destin : il veut devenir « un petit Beethoven, sinon rien ». Ses parents approuvent le projet sans restriction, estimant « que cela devait se terminer comme ça ».



Suite de l'article...

Lectures : 3458    Commentaires : 13     Partager



SALAÜN AR FOLL, "Le fou du bois"

Le 4 novembre 2012 à  05:57
Rubriques : FIGURES LEGENDAIRES

Salaün Ar Foll (né en 1310 près de Lesneven dans le Finistère - mort en 1358)

Salaün Ar Foll est considéré comme simple d'esprit par ses contemporains, mendiant son pain de ferme en ferme en répétant inlassablement "Ave Maria, itroun guerhès Maria (Oh! madame Vierge Marie!)". Il vit dans une clairière de la forêt près de Lesneven. Il est appelé "Le fou du bois" (Fol ar c'hoad), car selon la légende, il habite dans le creux d’un arbre, dans la forêt. Il passe toutes ses journées à mendier, après avoir assisté à la messe du matin. Salaün Ar Fol meurt dans l'indifférence en 1358. Peu après, on découvre sur sa tombe un lys sur lequel est écrit en lettres d'or : « AVE MARIA ». En ouvrant sa tombe, on constate que le lys prend racine dans sa bouche. Le miracle attire rapidement les foules. On bâtit une chapelle Basilique Notre-Dame du Folgoët au lieu désormais appelé Le Folgoët, qui sera érigée en collégiale par le duc Jean V en 1423.

Elle est de style gothique

 

Vidéo : Le Folgoët, Ombres & Lumières ,
Huit Siècles d'Histoire,
Spectacle nocturne mis en scène par Ar Vro Bagan



Suite de l'article...

Lectures : 7845    Commentaires : 22     Partager



Guetter le Sommeil avec BARBARA

Le 4 novembre 2012 à  03:38
Rubriques : Voix de toujours

En cherchant le… sommeil, ai trouvé cette chanson que je ne connaissais pas de La Grande Barbara..

 

* Illustration perso



Suite de l'article...

Lectures : 3611    Commentaires : 11     Partager




Page 102 de 225

102

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES