Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 17
Les nouveaux membres : 5
Anniversaires aujourd'hui : 11

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Avec JULIEN BOULIER, Rêve l’envol !!!

Le 6 juillet 2012 à  06:14
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Notes perlées

Syllabes et voyelles

En colliers

Mains-oiseaux

Mythique Phénix sur les eaux

Du Nil de la pensée

Rêveries en pointillés

Etincelles

Et filaments

Accrochés aux nacelles

Rouge incandescent

Du soleil levant

Au soleil couchant

De ses cendres renaissant

 

Loué sois-tu Osiris... âme universelle

 

©Thea 7 juillet 2012

 

 

Vidéo Ajoutée par lewissia62 le 14 mars 2010

Musique "Chavire phénix" , Dessins et Textes de Julien Boulier
http://www.julien-boulier.net

photographies et montage de Christine Hennequin 



Suite de l'article...

Lectures : 3243    Commentaires : 11     Partager



"Lon là, chantent LES MARINS D’IROISE, ce sont les Filles de Lorient jolies!"

Le 5 juillet 2012 à  04:56
Rubriques : CHANTS DE MARINS

Equipage des Marins d’Iroise:

Commandant de bord : René Mandon, dit Lomic.

A la barre : René Abjean, spécialiste du patrimoine du chant de mer.

Les  Marins d'Iroise ont, depuis 1992, affirmé leur foi et leur savoir-faire. Soutenue également par Jean-Guy Le Floc'h et Armor Lux, le groupe vocal est maintenant assurément de ceux qui comptent.

Le groupe des Marins d'Iroise est donc né en 1992, très exactement, lors d'une première fête brestoise des « Vieux Gréements », devenue fameuse et incontournable au fil des différentes éditions. Pour continuer le voyage, ces gars de Brest, anciens de l'arsenal pour beaucoup, au pied marin pour tous, font revivre une tradition qui n'a rien de passéiste. Ils chantent pour que les gens sachent qu'un bateau, ça vient ou revient d'ailleurs, que ça repartira bientôt à l'autre bout du monde, vers des rivages plus sucrés, des soleils plus purs ou des eaux si froides que la neige s'y pose. 

Parfois, des bateaux n'ont pas la régularité ni la puissance de la mer. Ils ne reviennent jamais. C'est de cette incertitude que naît la force des chants de marins, et rares sont les lieux où tragédie et dérision se mêlent avec autant de vigueur, et d'espièglerie.

D’après un article de  Frank Darcel

 www.cheyenne-prod.com/artiste_spectacle

 



Suite de l'article...

Lectures : 5218    Commentaires : 16     Partager





DANSES PERSANES : couleurs, volupté, gaieté…

Le 4 juillet 2012 à  05:21
Rubriques : DANSES DU MONDE

Qu’elle soit improvisée, cérémonielle, rituelle, théâtralisée, religieuse, de transe et de guérison, en ligne ou en cercle, avec des objets, bâton, foulard, la danse en  Iran est omniprésente.
La 
danse en Iran possède une longue histoire et s'est développée depuis les temps datant de l'époque pré-achéménides. En effet, des fouilles en excavation durant ces 30 dernières années donnent accès à la preuve de l'existence de la danse en Iran depuis l'apparition du culte de Mithra 2000 ans avant notre ère. Pour cette nation ancienne, la danse peut être envisagée comme un phénomène important et social et/ou un rituel religieux. Cependant, des restrictions politiques aux danses iraniennes et traditionnelles ont eu lieu après la révolution de 1979, la danse et la musique ont un temps été mal vues, voire interdites pendant un temps mais cette histoire millénaire se perpétue toujours, parfois dans un cadre plus privé.

La danse en Iran peut intervenir dans de nombreux contextes très différents; comme par exemple les évènements sociaux, les rites de passage, les exorcismes et les cérémonies. Ces contextes peuvent être associés à des évènements traditionnels ou historiques (fêtes nationales, jours religieux festifs) ou avoir lieu lors d'évènements non planifiés.

Le rythme le plus commun utilisé pour la danse en Iran est le 6/8, auquel on se réfère par le terme shir-e mâdar (littéralement: "lait de la mère"). Le rythme et ses variations peuvent être retrouvés dans la musique de danse dans tout l'Iran. La subdivision du mètre suit toujours les accents de la mélodie.



Suite de l'article...

Lectures : 4193    Commentaires : 15     Partager



BAUDELAIRE/FERRE : L’Invitation au voyage (1er juin 1855)

Le 3 juillet 2012 à  05:18
Rubriques : Des AUTEURS, des MOTS

                             Une fête un voyage

 

« On se fait un dimanche une fête un voyage

D’un peu d’or en poussière à travers les volets clos ;

De nos mains rapprochées on se fait un oiseau

De bois de cire ou de pierre ou de lumière dans sa cage

 

Ronde cage ouverte ronde autour du monde

Le cœur en chamade prend le large il y a du sable blanc

Des mirages des parfums

                                          Tu attends j’attends

Qu’une île jaillisse comme un coquillage de l’onde »

 

© Thea

Premières des sept strophes d’un Poème dédié à mon mari le 4 mai 1976 (18h45/19h)

(publié dans une anthologie)

 

Modeste écho (non prévu à l'origine) à « L’Invitation au voyage » du grand Baudelaire. Je ne fais le rapprochement qu'à présent.



Suite de l'article...

Lectures : 4596    Commentaires : 15     Partager



MICHEL BERTHAUD, encre sur papier imprimé

Le 2 juillet 2012 à  05:11
Rubriques : Peintres
  • Musique : Claudine Francois 0 "J'aime", 0 "Je n'aime pas"  http://claudine.francois.free.fr/une artiste aux multiples facettes, jouant dans l'expression de son art tantôt d'influences africaines et caribéennes, tantôt du courant afro-américain post-bop, sans renier ses racines européennes.

Michel Berthaud, bio express sur : http://bermigraf.blogspot.com/

Après avoir été, tour à tour ou simultanément, enseignant, journaliste (Radio France Bourgogne, Le Progrès, Le Dauphiné Libéré...), éditeur, auteur ("Les Chevauchées fantastiques de Jean Gaston Mantel" et "Marrakech, années 20" - voir liens ci-dessous) et surtout organisateur d'évènements et responsable d'établissements culturels en Europe et en Afrique, je me suis installé en 2010 à Istanbul pour me consacrer à la création graphique.

J'avais déjà résidé dans cette ville entre 1997 et 2001. J'enseignais alors à l'Université Galatasaray. Ce retour à Istanbul a d'abord été motivé par des raisons d'ordre privé mais aussi par l'excellent souvenir que j'avais gardé de cette ville dont le dynamisme culturel est une constante source de motivation.

CALLIGRAHIE

C’est le mot qui revient le plus souvent quand les gens voient pour la première fois certains de mes dessins. Mais un calligraphe perpétue (parfois en la modernisant) une tradition occidentale, orientale, ou autre… qui donne à lire des textes et obéit à des règles très précises que je ne maîtrise pas. Je ne suis donc pas un calligraphe.

Cependant, il est évident que ces traditions m’inspirent dans leur dimension esthétique”.

 



Suite de l'article...

Lectures : 3907    Commentaires : 17     Partager



article supprimé !!!!

Le 1 juillet 2012 à  05:11
Rubriques : Libres propos

explications vous seront données !
Thea



Suite de l'article...

Lectures : 4910    Commentaires : 20     Partager



BYE BYE le 3615 !

Le 30 juin 2012 à  04:41
Rubriques : Mots-miroirs

1982 : la France ébahie découvre la télématique et le Minitel, avec son annuaire téléphonique, sa météo et ses chats coquins en ligne. Fin des années 90, il rapporte 1 milliard d’euros par an. En 2002, 9 millions de foyers en sont équipés.

2012 : avec ses 800 000 terminaux en état de fonctionnement et ses quelques centaines de milliers de connexions par mois au 3611, le Minitel bouge encore. Le chiffre d’affaires du secteur s’élève même à 10 millions d’euros.

Plusieurs centaines de 3615 et autres 3617 continuent à fonctionner, petites aires de résistance sur les autoroutes de l’information mondialisée. Plus beaucoup, cela dit : de 25 000 à l’apogée on est à environ 2 500.

Ce samedi 30 juin, à 23h59, Orange refermera définitivement le clavier de tous les Minitel de France. Une fin déjà repoussée deux fois : initialement prévue en 2010, puis reprogrammée en 2011... Cette fois-ci sera la bonne.

Source :  Rue 89



Suite de l'article...

Lectures : 4553    Commentaires : 25     Partager



FENG-CHANG JIANG, la minutie du pinceau, traditionnelle et moderne

Le 29 juin 2012 à  05:18
Rubriques : Peintres

Des tons de porcelaine et de soie, des peaux lumineuses et nacrées : élégance et grâce, sur une morceau 'Encres de Chine" de Fabrice Tonnelier, un jeune compositeur -dont j'ai parlé il y a quelques mois- en accord parfait avec le pinceau minutieux de ce peintre. 

Feng-Chiang Jiang est né dans la ville de Xian (Chine) en 1943. S'il s'intéresse à la peinture depuis sa jeunesse, il a enseigné l'art lui-même. Après avoir d'abord pratiqué la peinture occidentale et chinoise peinture à l'encre et lavage, il s'est spécialisé dans la peinture pinceau minutieuse traditionnelle avec l'aide et l'inspiration du célèbre historien d'art et peintre Pan Xie-zi. Pan Xie-zi a également transmis son savoir, de la réplication de fresques antiques de Feng, qui Feng a été en mesure d'appliquer aux divers temples, des tombes et des sites tels que Li Yung Palace et Qing au long du Temple. L'expérience a profité à son développement artistique et la maturation de style.



Suite de l'article...

Lectures : 5048    Commentaires : 8     Partager



Ce n’est qu’un Au Revoir, M. ROBERT SABATIER ce « fou de poésie »

Le 28 juin 2012 à  05:48
Rubriques : Des AUTEURS, des MOTS

Que « Le Rivage des muses » de Julien Boulier, compositeur brestois, vous accueille dans la paix de ses feuillages et de ses eaux.



Suite de l'article...

Lectures : 5102    Commentaires : 22     Partager



Les GLANEURS de la MER… « A Flots perdus »

Le 27 juin 2012 à  04:54
Rubriques : Sculpteurs

Deux artistes : Florence Rizzo, native de la Côte d’Azur où sont présents en nombre les vers dépolis, et Alain Rangon résidant en Camargue, véritable sanctuaire de bois flottés. De leur rencontre est né « A Flots perdus » dont ils nous disent  sur youtube :

« Respectueux de leurs formes sculptées par le temps et les éléments naturels (eau, sel, sable et galets, vent, soleil...) nous les marions dans le secret de notre atelier pour qu'ils renaissent métamorphosés en objets d'art insolites et sereins. Marqueurs de notre histoire personnelle (souvenirs et usages), les bois flottés et les verres dépolis sont témoins d'un environnement qu'il nous faut protéger. Notre démarche artistique s'inscrit dans la thématique du développement durable. »

Et :

« Lorsque l'arbre veut voyager il emprunte le fleuve, la bouteille, elle, brisée, rêve de perles. Essaimés, il en reste toujours quelque chose... bois flottés et verres ... »
extrait de leur site :www.bois-flottes.com dont je ne puis recopier le beau texte en page d’accueil….  Je vous invite à le lire.

 



Suite de l'article...

Lectures : 4628    Commentaires : 22     Partager




Page 115 de 225

115

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES