Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 33
Les nouveaux membres : 3
Anniversaires aujourd'hui : 6

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


GIAMPAOLO GHISETTI, peintre Vénitien

Le 13 décembre 2011 à  05:06
Rubriques : Peintres

Fraîcheur, pureté des lignes, coloris tendres, élégance des formes et des volumes, halos, volutes. La végétation épouse la danse des corps et l’ensemble dégage  un bel équilibre. C’est reposant.

 

 

Giampaolo Ghisetti est né à Venise en 1944.

Il commence à peindre dans le milieu des années cinquante.

Dans les années soixante, il prend  part à plusieurs expositions de groupe en permanence. A cette époque, il déménage à Murano et commence à travailler comme décorateur de verre. La renommée de ses capacités lui a valu des commissions des quatre coins du monde et l'a amené à faire des portraits des personnalités les plus importantes de la culture et la politique. Dans le même temps il se consacre assidûment à son art :  peinture à l'huile, sur toile. En 1970, il est récompensé par un diplôme de qualité artistique de la médaille d'or par l'Académie de Saint- Andrea de Rome

 

www.ghisettipaintings.com



Suite de l'article...

Lectures : 2901    Commentaires : 11     Partager



HERMINA TYRLOVA » La révolte des joujoux » (1947) 2ème partie

Le 12 décembre 2011 à  05:07
Rubriques : ENTRACTE

Nous avons laissé l’officier en fâcheuse position : assommé, en chaussettes,  boutons d’uniforme arrachés… Le voici à la merci des joujoux…

Mais parlons un peu de la réalisatrice : Hermina Tyrlova, née en 1900 dans la région de Pribram, en Bohême centrale. Qui est-elle  ?

Hermina était encore une fillette lorsqu'elle suivait les gestes tranquilles et précis de son père qui taillait des petites figurines en bois de tilleul. Elle l'observait attentivement essayant de tirer le maximum de son savoir-faire. Bientôt, elle sut confectionner elle-même des marionnettes avec toute matière qui lui tombait sous la main : tissu en satin, coton, soie, brocart, aluminium, papier - tout s'avérait utile. Mais elle n'entre pas immédiatement dans le monde du film animé. Au début des années vingt, elle gagne sa vie comme danseuse, chanteuse et écrit des contes pour enfants. Puis elle est engagée comme comédienne au Théâtre Urania à Prague. Mais elle a envie de faire autre chose, tout en restant dans le milieu artistique. En 1925, elle entre à l'atelier A-B, toujours à Prague, où elle travaille avec Karel Dodal sur la production de publicités pour les sociétés Elektra-Journal et IRE-FILM. Karel Dodal deviendra un peu plus tard son mari ainsi que le coauteur de quelques-uns des films de Hermina Tyrlova.



Suite de l'article...

Lectures : 2680    Commentaires : 13     Partager





La Révolte des Joujoux (1947) film tchèque de HERMINA TYRLOVA -1ère partie

Le 11 décembre 2011 à  05:38
Rubriques : ENTRACTE

Titre original : Vzpoura Hracek

Synopsis : Dans l’arrière-boutique d'un fabricant de jouets en bois qui a fait une caricature d'Hitler, un officier de la Gestapo est ridiculisé et chassé par les jouets qui prennent vie.

Petit court métrage  Tchécoslovaque de 9mn sorti 1947, réalisé par Hermina Tyrlova. La révolte des jouets, film au sujet antifasciste, a obtenu le Prix du meilleur film pour enfants à Venise (1947) et le Prix du meilleur film de marionnettes à Bruxelles en 1947.

Repiquage sur un vieux film super 8 sonore. (merci au vidéaste lyodo1)

Des petites marionnettes de personnages et d'animaux qui bougent, marchent, parlent, dansent, chantent, vivent une vraie vie... C'est le monde imaginaire de la scénariste et auteur de films d'animation Hermina Tyrlova, née le 11 décembre 1900 (décédée en 1993) dans la région de Pribram, en Bohême centrale.



Suite de l'article...

Lectures : 4648    Commentaires : 16     Partager



CALINS GRATUITS : embrassez qui vous voulez !!!

Le 11 décembre 2011 à  08:00
Rubriques : Mots-miroirs

Dans ce monde qui se durcit

Dans ce monde du chaos et du « chacun pour soi »

Dans ce monde qui se cherche

Dans ce monde où les « instants diamants », les moments de grâce peuvent jaillir spontanément

Dans ce monde qu’un simple geste, un sourire peuvent embellir

Des jeunes gens se promènent dans les lieux publics et  proposent aux passants des « câlins gratuits « (Ici à Paris, mais le mouvement a gagné toutes les villes et pays)  Et naissent alors des instants de tendresse vraiment magiques.

Ce sera mon cadeau-tendresse de ce dimanche de décembre.

 



Suite de l'article...

Lectures : 3124    Commentaires : 10     Partager



Une bulle de rêve avec PINOCCHIO et LA FEE BLEUE DES NEIGES

Le 10 décembre 2011 à  04:38
Rubriques : DANSES DU MONDE

« Pinocchio et la fée Bleue des Neiges »

Dans la tradition des grandes troupes de glace russe, Le Cirque féérique de Russie sur Glace nous transporte dans un voyage merveilleux, à la rencontre de Pinocchio et de la Fée bleue des Neiges, adaptation originale du célèbre conte de Carlo Collodi.

Ce spectacle est un florilège des meilleures troupes de patinage et de cirque sur glace russe de Saint Petersbourg et de Moscou.

Les différents tableaux, présentés et chantés en français, nous invitent sur le chemin des aventures de Pinocchio, au fil de magnifiques ballets sur glace et numéros de cirque.
La mise en scène moderne et rythmée nous amène dans un tourbillon d’acrobaties aériennes, de contorsions, de clowns, de danses sur glace, de musiques romantiques et de magnifiques costumes, pour le plus grand plaisir des petits comme des grands.



Suite de l'article...

Lectures : 3156    Commentaires : 16     Partager



Emouvante « Lettre au Père Noël » de LENY ESCUDERO

Le 9 décembre 2011 à  04:23
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Leny Escudero, de son vrai nom Joaquim Leni Escudero, acteur, chanteur et auteur-compositeur-interprète français, né le 5 novembre 1932 à Espinal (Espagne). Père d'origine marrane) et sa mère, républicains espagnols, analphabètes, quittent leur pays ravagé par la guerre civile en 1939 et se réfugient à Mayenne.

Enfance déracinée,  école communale puis vache enragée, les p’tits  métiers après le certif : apprenti, métreur, manœuvre, carreleur. Se marie à Mayenne, s’installe à Belleville et survit : terrassier, la pioche à la main puis carreleur. S’établit à son compte. (…)

Sa carrière de chanteur commence en 1957. En 1962, il sort chez BEL AIR son premier disque (Ballade à Sylvie, Pour une amourette...), et c'est le succès, la célébrité et la fortune. Pourtant, il abandonne tout pour un tour du monde : Amérique du Sud, Moyen-Orient, États-Unis, Russie, Afrique, il va partout. Au Dahomey, il construit une école « en dur » en pleine brousse. Son album Escudero 71 reçoit le Grand prix de l'Académie Charles-Cros.



Suite de l'article...

Lectures : 3693    Commentaires : 12     Partager



PIAF nous le confie : « C’est Hambourg qu’il a posé ses mains sur moi »

Le 8 décembre 2011 à  06:30
Rubriques : Voix de toujours

Née Edith Giovanna Gassion, elle est repérée à Pigalle en 1935 par Louis Leplée, directeur d'un cabaret des Champs-Elysées, qui la produit sous le nom de 'la môme Piaf'. Elle est produite l'année suivante par Raymond Asso sous son nom d'artiste. Le public la découvre à la salle de l'ABC, où elle séduit avec la chanson 'Mon légionnaire'. Jean Cocteau organise ses débuts au théâtre, tandis qu'elle lance la carrière d'Yves Montand. Après la guerre, elle entame une tournée américaine. Malgré un départ mitigé, c'est un véritable triomphe. Là-bas, elle rencontre le boxeur Marcel Cerdan et connaît une relation passionnée. La mort du sportif en octobre 1949 la plonge dans une forte dépression dont elle ne se remettra jamais vraiment, malgré ses amants suivants (Jacques Pills, Theopanis Lamboukas) et les succès à répétition (aux Etats-Unis, en Amérique du Sud). Elle donne son dernier concert du haut de la tour Eiffel le 25 septembre 1962. Edith Piaf, par ses chansons poignantes (' La Vie en rose', 'Milord') incarne à elle seule la chanson française.

 

Evene

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 2005    Commentaires : 10     Partager



PARTOUT la GRANDE STEPPE…

Le 7 décembre 2011 à  05:29
Rubriques : Voix de toujours

Un projet écologique a été lancé dans la région d'Orenbourg, (située à la frontière de l'Asie et de l'Europe sur le fleuve Oural, à 1 228 km au sud de Moscou) pour sauver un paysage naturel presque détruit par l'homme. Et réintroduire dans son habitat d'origine une espèce animale qui ne vit plus qu'en captivité : le cheval de Prjevalski*.

www.courrierinternational.com/.../le-retour-du-cheval-sauvage -

 

*Le cheval de Przewalski est le dernier cheval sauvage au monde, il n'a jamais été domestiqué. Autrefois, ce cheval ou ses cousins parcouraient librement l'Asie Centrale et l'Europe, comme en témoignent les fameuses peintures rupestres du sud de la France (les grottes de Lascaux ou Niaux) et du nord de l'Espagne.( www.cevennes.net/parc.../przewalski/przewalski)

 

Vidéo de photos de la grande steppe russe et de chevaux qui sont montés : ce sont  les derniers  véritables chevaux sauvages qui courent, libres.



Suite de l'article...

Lectures : 2778    Commentaires : 15     Partager



RENE AUBRY, compositeur « imprévisible, épris de liberté » : Après la pluie.

Le 6 décembre 2011 à  05:00
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

René Aubry est un compositeur français né en 1956 à Remiremont.

Des musiques de spectacles pour Carolyn Carlson, Pina Bausch ou Philippe Genty, des musiques de film, 15 albums à son actif, René Aubry est un compositeur populaire prolifique et discret.

Ce natif d’Epinal a tracé sa route d’autodidacte , compositeur de « chansons sans paroles ».
Pourtant, comme d’autres metteurs en son de son acabit (de François de Roubaix à Pascal Comelade ou même Ennio Morricone), René Aubry s’est installé dans notre univers musical.

Jeune, il se passionne pour la guitare mais goûte plus les arpèges doux de Leonard Cohen que les riffs saignants de Led Zeppelin.
C’est avec son frère qu’il se met au travail, « sur les traces de Catherine Ribeiro, François Béranger ».



Suite de l'article...

Lectures : 3619    Commentaires : 14     Partager



DOROTHEA LANGE (suite et fin) clichés censurés : années 1935/1943 et Life

Le 5 décembre 2011 à  05:09
Rubriques : PHOTOGRAPHIES

En Décembre 1935, Dorothea  Lange épouse son deuxième mari, l'agro-économiste Paul Schuster Taylor, professeur d'économie à l'Université de Californie, Berkeley. Taylor instruits Lange dans les questions sociales et politiques, et ensemble ils ont documenté la pauvreté rurale et l'exploitation des métayers et les travailleurs migrants pour les cinq prochaines années.

 De 1935 à 1939, les travaux de Lange pour la polyarthrite rhumatoïde et la FSA (Farm Security Administration ) attirent l’attention du public sur le sort des pauvres et des oubliés -  en particulier les métayers, les familles agricoles déplacées et les travailleurs migrants. Distribuées gratuitement aux journaux à travers le pays, ses images poignantes sont devenues des icônes de l'époque.



Suite de l'article...

Lectures : 2299    Commentaires : 11     Partager




Page 135 de 225

135

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES