Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 25
Les nouveaux membres : 11
Anniversaires aujourd'hui : 7

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


DOROTHEA LANGE (suite et fin) clichés censurés : années 1935/1943 et Life

Le 5 décembre 2011 à  05:09
Rubriques : PHOTOGRAPHIES

En Décembre 1935, Dorothea  Lange épouse son deuxième mari, l'agro-économiste Paul Schuster Taylor, professeur d'économie à l'Université de Californie, Berkeley. Taylor instruits Lange dans les questions sociales et politiques, et ensemble ils ont documenté la pauvreté rurale et l'exploitation des métayers et les travailleurs migrants pour les cinq prochaines années.

 De 1935 à 1939, les travaux de Lange pour la polyarthrite rhumatoïde et la FSA (Farm Security Administration ) attirent l’attention du public sur le sort des pauvres et des oubliés -  en particulier les métayers, les familles agricoles déplacées et les travailleurs migrants. Distribuées gratuitement aux journaux à travers le pays, ses images poignantes sont devenues des icônes de l'époque.



Suite de l'article...

Lectures : 2300    Commentaires : 11     Partager



Padam Padam à l’orgue de cinéma par Jean-Philippe LE TREVOU

Le 4 décembre 2011 à  04:56
Rubriques : ENTRACTE

Cet instrument accompagnait la projection des films du cinéma muet et comédies musicales, plus les bruitages, surtout aux Etats-Unis et en Angleterre.

Ici, Padam Padam, la célèbre chanson d’Edith Piaf, est reprise à l'orgue de cinéma T321Q d'Allen par Jean-Philippe LE TREVOU, "organiste né à Paris en 1960 et fréquemment sollicité pour des concerts en France comme à l'étranger".( www.musique-et-toile.asso.fr/b219.htm)

 

L’orgue de théâtre :

L'orgue de théâtre ou orgue de cinéma est un instrument de musique de la famille des orgues à tuyaux, largement développé à partir de la fin du XIXe siècle que l'on trouvait et que l'on trouve encore quelquefois dans les théâtres et les grandes salles de cinéma pour accompagner les films muets, mais aussi la danse, la chanson, la musique d'ambiance pendant les entractes et autres manifestations sociales, le divertissement et le concert.



Suite de l'article...

Lectures : 3815    Commentaires : 16     Partager





DOROTHEA LANGE, « la photographe du peuple », 1ère partie : année 1929

Le 3 décembre 2011 à  04:46
Rubriques : PHOTOGRAPHIES

Le rôle difficile et risqué des femmes reporters fait la une de l’actualité en ce moment. Il m’a semblé intéressant de parler du travail important mené par l’américaine Dorothea Lange qui n'a pas hésité à descendre dans la rue pour témoigner !

"On devrait employer l'appareil photo comme si demain on devenait aveugle." disait-elle.

Dorothea Lange (26 mai 1895 – 11 Octobre 1965) de son vrai nom Margaretha Lange, était une photographe documentaire américaine influente et photojournaliste. Contractée assez jeune, la poliomyélite la fait boiter à vie. Enfance troublée par le divorce de ses parents : son père quitte le foyer familial et sa mère s’installe avec elle près de Manhattan. Assez rapidement, elle se désintéresse de l’école et décide, à dix huit ans, de suivre des cours d’art visuels (elle y apprend notamment le travail en studio, les techniques de composition, de cadrage…). Deux ans après, elle commence sa carrière comme portraitiste indépendante et s'inscrit au club de photographie de San Francisco. Très vite, elle gagne une réputation de « photographe du peuple ».



Suite de l'article...

Lectures : 3843    Commentaires : 15     Partager



BREL le Magnifique nous entraîne dans « La Cathédrale » ce joyau…

Le 2 décembre 2011 à  04:38
Rubriques : Voix de toujours

… «  à faire chanter les voiles/ et pêcher les étoiles »

Je viens de découvrir cette « extraordinaire chanson  de Jacques Brel écrite aux Marquises et restée inédite jusqu’en 2003 » dans le blog de Fred Hidalgo : sicavouschante.over-blog.com

 

 Fred Hidalgo est Journaliste depuis 1971, créateur de plusieurs journaux dont le mensuel « Paroles et Musique » (1980-1990) et la revue « Chorus » (1992-2009). Editeur depuis 1984 et créateur en 2003 du « Département chanson » chez Fayard.

 

Voici un extrait de son article :

 (…)

Fin décembre 1975, Brel, sa compagne Maddly et sa fille France, entreprennent la traversée de l’Atlantique. Deux représentantes du « sexe faible » et un homme totalement diminué, incapable de s’atteler aux tâches les plus dures : dans ces conditions et avec un tel bateau, c’est de la folie pure. Don Quichotte à l’assaut des moulins à houle… Et pourtant ! Telle une cathédrale de voile (écoutez – et voyez ! – cette extraordinaire chanson écrite aux Marquises et restée inédite jusqu’en 2003, La Cathédrale, où Brel retrace son propre trajet par le détail, du départ d’Anvers au mouillage d’Hiva Oa), L’Askoy arrive le 26 janvier dans la baie de Fort-de-France. »

(sicavouschante.over-blog.com)  Un blog très riche et intéressant par un professionnel enthousiaste dont la ferveur est communicative..

 

nb : La photo 6 : L’Askoy II de Brel, est l’une des toiles peintes par Tobi’s seawatercolors.blog4ever.com/blog/photos-cat-...

sur d’authentiques cartes marines des Iles Marquises et de Nouvelle Zélande.

Ce blog , comme celui de Fred Hidalgo, vaut le détour : peintures et aquarelles sont très belles. Que d’aventures en perspective  !  



Suite de l'article...

Lectures : 4250    Commentaires : 14     Partager



« Les paravents chinois » ont une âme, chante DANIEL LAVOIE

Le 1 décembre 2011 à  06:23
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Gérald Lavoie dit Daniel Lavoie (17 mars 1949 à Dunrea, Manitoba, Canada) est un auteur-compositeur-interprète et pianiste franco-manitobain (canadien). En 1998, il est notamment connu pour sa participation à la comédie musicale Notre-Dame de Paris et pour le titre Ils s'aiment, datant de 1984.(wikipédia)

Daniel Lavoie, bien qu'habitant à Montréal, n'est pas québécois, il est plutôt de là-bas, tout au fond, à l'ouest du Manitoba. Du coup, deux cultures, l'anglaise et la française, sont inextricablement mêlées dans son paysage intérieur. Daniel Lavoie a commencé du côté du rock'n'roll puis il a aligné quelques petites « tounes », comme on appelle les chansons au Québec, pour séduire ses chums (copains) et sa blonde. Il n'a commencé à chanter en France qu'en 1975, avec un premier disque, J'ai quitté mon île. Cinq ans plus tard, on l'entend au théâtre Montparnasse, puis au théâtre de la Ville (1981) et à Bobino (1982). Sa chanson Ils s'aiment, en 1985, est un tube et lui vaut un disque d'or. La même année, il occupe à Paris la scène du Grand Rex sur les Grands Boulevards. Depuis, entre musiques de film (les Longs Manteaux) et chansons tendres, il poursuit tranquillement une carrière internationale…

Copyright 2008 Music Story



Suite de l'article...

Lectures : 4224    Commentaires : 13     Partager



JORDI SAVALL, célèbre catalan violiste de gambe

Le 30 novembre 2011 à  05:54
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Jordi Savall i Bernadet, né le 1er août 1941 à Igualada (Province de Barcelone - Espagne), est un musicien catalan espagnol, violiste, violoncelliste et chef de chœur, dont le répertoire s'étend de la musique médiévale à celle du XIXe siècle en passant par la musique de la Renaissance et baroque. Marié en 1968 à la soprano espagnole Montserrat Figueras (décédée le 23 novembre 2011), il est le père d'Arianna et Ferran Savall, tous deux chanteurs et musiciens



Suite de l'article...

Lectures : 2119    Commentaires : 11     Partager



L’univers romantique et moderne de VYACHESLAV KORETSKY, peintre russe

Le 29 novembre 2011 à  05:22
Rubriques : Peintres

Vyacheslav Koretsky  est  né le 3 Mars 1961, à Kiev. Il est diplômé de l'école d'art Repin et l'Art College de Kiev .Il expose beaucoup en Ukraine et à l’étranger.  De célèbres musiciens, journalistes, acteurs et politiciens collectionnent ses œuvres en Europe, Asie et en Amérique. (youtube)

Je n’ai pas trouvé de biographie de ce peintre ou alors en russe, certainement. Ni photos. Du moins je ne savais laquelle était la bonne !

Baladins, musiciens, clowns et pierrots, femmes mélancoliques, enfants amoureux peuplent son univers poétiques : lignes et couleurs douces, très épurées, où je suis entrée sans effort.



Suite de l'article...

Lectures : 4070    Commentaires : 11     Partager



FILLES d’OUVRIERS (Jules Jouy 1855-1897) par MICHELE BERNARD

Le 28 novembre 2011 à  05:09
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Michèle Bernard (née le 26 octobre 1947 à Lyon) est une auteure, compositrice et chanteuse française que j’ai rencontrée à Nantes il y a quelques années. Elle s’accompagne à l’accordéon et j’ai aimé sa voix, parfois gouailleuse, parfois tendre. Elle chante les gens simples, les ouvriers entre autres. Elle intervient dans de nombreux stages et ateliers et organise au sein de l'association "Musiques à l'usine" un festival dans la Loire à Saint Julien Molin Molette.(source site Michelle Bernard)

Filles d’ouvriers :

Cette chanson, écrite par Jules Jouy (1855-1897), décrit une vie d'ouvrière semée de malheurs (viol, alcool, prostitution...) depuis son exploitation à l'usine ("chair à travail") jusqu'à sa déchéance physique ("chair à scalpel"). Véritable appel à la révolte, elle dénonce les conditions de vie des ouvrières et condamne le patron, le comparant au tyran Héliogabale, empereur romain dont le règne fut une suite de persécutions et qui finit assassiné par sa garde prétorienne.
C'est l'un des rares chants dénonçant la condition des femmes du milieu ouvrier au 19e siècle.

merci à : http://masculin-feminin.over-blog.fr/article-30350440.html

 



Suite de l'article...

Lectures : 3464    Commentaires : 16     Partager



MAGIE DES AURORES BOREALES sur le « Nocturne » de Secret Garden

Le 27 novembre 2011 à  06:08
Rubriques : Mots-miroirs

Une aurore polaire est un phénomène lumineux que l'on peut observer à partir des moyennes latitudes jusqu'aux pôles. Ce phénomène se produit très très haut dans l'atmosphère à proximité des pôles Nord et Sud. Signalons qu'une aurore polaire est appelée «aurore boréale» dans l'hémisphère Nord et «aurore australe» dans l'hémisphère Sud.

Communément observées dans le nord de l'Europe et le nord de l'Amérique, les aurores polaires sont à la source d'innombrables mythes. Le mot « aurore » provient de la mythologie romaine. « Aurore » était le nom que les Romains donnaient à la déesse de l'aube. En fait, aurore signifie «lumière qui précède le lever du Soleil».

galileo.cyberscol.qc.ca/.../mythe/mythe_aurore

Musique : Secret Garden, un duo irlando-norvégien qui joue de la musique instrumentale.La violoniste Fionnuala Sherry est irlandaise et le compositeur et pianiste Rolf Løvland est norvégien. Les Secret Garden ont vendu 3 millions d'albums.Ils  ont gagné le Concours Eurovision de la chanson pour la Norvège en 1995 avec la composition "Nocturne". Ce fut l'unique fois dans l'histoire du concours, qu'un morceau quasi instrumental gagna bien qu'il y eût aussi quelques notes chantées afin de respecter les critères.(wikipédia)
ps : Vous êtes redirigés sur youtube pour visionner, désagrément qui arrive parfois. Je vous présente mes excuses.



Suite de l'article...

Lectures : 2577    Commentaires : 14     Partager



DENEZ PRIGENT chante : Ar Sonerien Du (« Les Sonneurs noirs » en breton ).

Le 26 novembre 2011 à  04:27

Denez Prigent, né le 17 février 1966 à Santec dans le Finistère, est un auteur-compositeur-interprète français de chants en langue bretonne. Ses genres de prédilection sont le kan ha diskan, chant et contre-chant à danser, et la gwerz, chant dramatique racontant un fait historique ou un conte emprunté à la mythologie celtique. Débute sur la scène à 16 ans et donne régulièrement des concerts en France et dans d'autres pays. Dans la tradition de la "gwerz", Denez Prigent met en paroles les situations dramatiques qu'il rencontre au gré d'un voyage ou d'une conversation, ou dans les médias. (Extraits de wikipédia)

 

Je  n’ai pas trouvé a traduction de ce chant qui parle des « Sonneurs noirs », mais voici leur histoire :

« Sonerien Du en breton, soit deux sonneurs bigoudens qui furent injustement pendus à la place de deux brigands qui sévissaient dans la région à la même époque (on estime ces faits aux XVIIIe / XIXe siècles).

Il faut savoir qu'en ce temps-là la richesse des gens se voyait sur le costume. Plus une personne avait du bien, plus son costume était brodé. Les "Sonneurs Noirs" étaient appelés ainsi car pauvres, leur costume ne portait aucune broderie et, de ce fait, était noir. Ces Sonerien Du, avaient l'habitude d'animer mariages et autres fêtes, ne demandant pour salaire qu'à boire et à manger. Jamais vraiment fatigués de jouer, leurs prestations étaient réputées interminables. Il leur arrivait souvent de s'endormir dans les fossés, rentrant chez eux, repus de trop de boisson...



Suite de l'article...

Lectures : 5308    Commentaires : 9     Partager




Page 136 de 225

136

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES