Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 37
Les nouveaux membres : 7
Anniversaires aujourd'hui : 9

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Quand un souvenir d’enfance devient un film : LE RENARD & L’ENFANT de Luc Jacquet

Le 7 novembre 2011 à  04:47
Rubriques : ENTRACTE

On évoque le Petit Prince  d'A. de St-Exupéry : 

- (…) Qu'est-ce que signifie « apprivoiser »?
- C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ça signifie « créer des liens... »
- Créer des liens ?
- Bien sûr, dit le renard. Tu n'es encore pour moi qu'un petit garçon tout semblable à cent mille petits garçons.
Et je n' ai pas besoin de toi. Et tu n'a pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu'un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde… »
(extrait de Le Petiyt Prince)

Le Renard et l’Enfant est un film dramatique réalisé par Luc Jacquet, sorti le 12 décembre 2007 en France, avec Bertille Noël-Bruneau dans le rôle principal de la petite fille et  Isabelle Carré, la petite fille adulte.

Après le succès planétaire de La Marche de l’empereur, couronné d’un oscar et d’un césar, le réalisateur-aventurier Luc Jacquet récidive avec cette émouvante histoire d’amitié entre une petite fille et un renard sauvage. Une belle aventure extraite de ses souvenirs d’enfant, une exploration de la nature qui pose une question essentielle : comment domestiquer un animal totalement sauvage. À force de patience et de volonté, la rencontre se fera-t-elle ? Passionnante et attendrissante, cette virée sensible et attentive au cœur des montagnes de l’Ain se découvre en famille.



Suite de l'article...

Lectures : 2233    Commentaires : 7     Partager



JOHN LENNON (09/10/40-08/12/80) Imagine (1971) en live

Le 6 novembre 2011 à  05:29
Rubriques : Voix de toujours

Futur leader des Beatles, John Lennon naît pendant la guerre et est éduqué par sa tante. Elève dissipé qui préfère le dessin et la peinture aux matières de cours, il s'inscrit au Liverpool Art College. Son intérêt pour les arts plastiques est rapidement remplacé par le rock, grâce à sa découverte de la musique d'Elvis Presley. C'est dans son école qu'il rencontre Paul McCartney avec lequel il va fonder le groupe The Beatles en 1960. Le groupe connaîtra un immense succès dès son premier album, d'abord en Angleterre, où on parlera vite de 'Beatlesmania', puis par-delà l'Atlantique et dans le monde entier. En 1969, il épouse Yoko Ono en seconde noce ; plus qu'une compagne elle deviendra une véritable muse, au grand dam de beaucoup de fans. Conséquence, les Beatles se séparent en 1970 et Lennon entame une carrière solo. Il traverse alors une longue période hippie, dont témoignent des titres comme 'Instant Karma' ou 'Imagine', un titre sous forme de message de paix, devenu mythique. En 1975, il s'installe à New York où il enregistre son dernier album, 'Double Fantasy'. John Lennon est assassiné devant le Dakota Hotel de New York en 1980 par un jeune homme de 25 ans.

 

Evene



Suite de l'article...

Lectures : 3127    Commentaires : 14     Partager





TCHAIKOVSKY (1840/1893 ) : Sleeping Beauty, Valse

Le 5 novembre 2011 à  06:26
Rubriques : Musique de toujours

C'est avec beaucoup d'émotion que je dédie cette "Valse de la Belle au bois Dormant", du célèbre compositeur Russe, à une amie très chère dont je viens d’apprendre le départ. Elle et moi  nous partagions, entre autre, l’amour de la Russie et des peuples slaves en général.


La première représentation de « La Belle au Bois Dormant », adaptée du conte de Perrault,  a eu lieu au
Théâtre Mariinsky de Saint- Pétersbourg en 1890. Ce ballet est  l'un des plus célèbres du répertoire classique.



Suite de l'article...

Lectures : 3354    Commentaires : 13     Partager



JEAN-ROGER CAUSSIMON, « éternel migrateur » chante : Cueille la fleur (1972)

Le 4 novembre 2011 à  07:44
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Un voix oubliée… Né le 24 juillet 1918 à Paris où il est mort le 19 octobre 1985 d’un cancer du poumon.

"le marin de notre éternelle jeunesse"  dit de lui Léo Ferré  qui ajoute : « toujours libre, comme un oiseau sans patrie, sans nid, éternel migrateur, farouche (…)  Quand on dit Caussimon, on dit le verbe juste, la césure incassable, et la rime comme un rappel de l'aventure et de l'idée première.(…) Il est toujours là, réédité, réimprimé, et je suis là aussi, pour lui, le regardant dévider sa pelote de chansonnier maudit. Je suis maudit aussi ».

Une voix rauque, un physique tout parcheminé de vieux loup de mer avec un regard lui aussi « vieux comme l’hiver », sous la casquette ou le chapeau. Un artiste à part, comédien, poète, chansonnier, compositeur, un touche à tout que l’on connaît mal ou pas du tout (…)

 



Suite de l'article...

Lectures : 4151    Commentaires : 16     Partager



Impressionnante, la FORET DE PIERRES ( ou Shilin ) en Chine !

Le 3 novembre 2011 à  05:37
Rubriques : Mots-miroirs

La forêt de pierres dans le canton autonome de Lunan Yi, située à 100 kilomètres de Kunming, est composée de la Forêt de Pierres majeur, la Forêt de Pierres mineur, la Forêt de pierres extérieur et le lac de la Forêt de pierres. Vu de loin, le site ressemble à une vaste forêt, mais c'est en fait un monde de pics rocheux, de stalagmites, de rivières et de grottes souterraines de calcaire. Due à cette tourmente visuelle, le site fut surnommé: la première merveille naturelle du monde. La forêt de pierres est la patrie du peuple Sani, une branche studieuse et courageuse de la minorité ethnique Yi. Déjà danseurs et chanteur nés, les Sani sont également de talentueux brodeurs. Le 24 du 6ème mois lunaire, la forêt de pierre attire une foule de visiteurs chinois et étrangers qui se joignent au peuple Sani pour la célébration du festival des lanternes.
 



Suite de l'article...

Lectures : 4355    Commentaires : 18     Partager



Au royaume cathodique, les SPEAKERINES (et SPEAKERS) des années 70/ 80

Le 2 novembre 2011 à  07:20
Rubriques : ENTRACTE

Elles : Gilette Aho, Dorothée, Élisabeth Tordjman, Virginia Crespeau Denise Fabre, Carole Varenne, Evelyne Leclerc, Fabienne Egal, Marie-Ange Nardi, Claire Avril, Carole Serrat, Martine Chardon, Patricia Lesieur, Valérie Maurice, Chantal Lauby.

Eux : Patrick Simpsons-Jones, Olivier Minne, Lionel Cassan.

 

Les speakerines humanisaient le monde cathodique à leur manière un peu désuète et nous tenaient compagnie tous les jours, présentant les programmes à venir aux télespectateurs. Tenue très  kitche, paillettes, bijoux, maquillage.  Elles devaient parfois faire preuve d’imagination et d’esprit d’à-propos quand il leur fallait  tenir l’antenne en direct et meubler les interruptions de l’image et les problèmes techniques. Souvenez-vous de la fameuse petite phrase : Nous nous excusons de l'interruption momentanée de l'image. Dans quelques instants la suite de notre programme".

Et puis, un jour, les directeurs de chaînes décidèrent qu’elles n’étaient plus à la mode et qu’on pouvait les remplacer par des espaces publicitaires, beaucoup plus rentables ! 



Suite de l'article...

Lectures : 6760    Commentaires : 10     Partager



MARY CASSAT (1844/1926) peintre et figure féminine de son temps

Le 1 novembre 2011 à  05:18
Rubriques : Peintres

Mary Stevenson Cassatt, dite Mary Cassatt est née le 22 mai 1844 en Pennsylvanie dans une famille de quatre enfants. Dès 1861, elle fait un premier voyage en Europe accompagnée de sa famille. Un mois avant ses seize ans, elle s'inscrit à l'Académie des beaux-arts de Philadelphie. Lassée très vite de l'académisme ambiant, elle exprime en pleine guerre civile américaine le désir de venir étudier la peinture en Europe. À Paris, elle donne au même âge, le coup d'envoi de la fameuse collection Havemayer en forçant Louisine à acheter un Degas premier tableau impressionniste à franchir l'Atlantique...

En 1865, elle obtient une carte de copiste au Louvre où elle peut recevoir ses amis. Son travail à Paris, notamment avec Manet, la rassure et elle rentre aux États-Unis pour prendre un atelier. Elle fera tout au long de sa vie des aller-retours au-dessus de l'Atlantique peignant des portraits de riches Américains pour vivre. En 1877, elle rejoint le mouvement impressionniste et elle fréquente le peintre Degas qui la conseille. Il dira d'elle : « Il est inadmissible qu'une femme dessine aussi bien ! » Après les succès de ses toiles et de ses eaux-fortes au salon, elle assiste à l'éclatement du mouvement impressionniste...

 



Suite de l'article...

Lectures : 3278    Commentaires : 13     Partager



Dernières volontés de GEORGES BRASSENS en forme de Supplique

Le 31 octobre 2011 à  01:22
Rubriques : Voix de toujours

Joindre et mêler ses mots aux mots de tous ceux qui se souviennent du grand Georges  est une façon de ne pas l’oublier et de le lui savoir gré d’être ce qu’il est, pour toujours. Alors que la mort aujourd’hui est un sujet éclipsé  - ô combien tabou ! – merci à Georges Brassens  d’avoir écrit et chanté plusieurs fois, les yeux dans les yeux de la camarde :

 

« Trempe dans l'encre bleue du golfe du lion
Trempe trempe ta plume ô mon vieux tabellion
Et de ta plus belle écriture
Note ce qu'il faudrait qu'il advint de mon corps
Lorsque mon âme et lui ne seront plus d'accord
Que sur un seul point la rupture »

De belles images subtiles avec une touche d'humour, de la tendresse et une grande sensibilité.



Suite de l'article...

Lectures : 4198    Commentaires : 16     Partager



A ANCYTHERE, la Machine surgie du fond des temps

Le 31 octobre 2011 à  05:39
Rubriques : ENIGMES

Abonnée à Sciences et Avenir, j’ai été interpellée ce mois-ci par un placard publicitaire annonçant l’exposition-dossier du Musée des Arts et métiers de Paris à propos d’une découverte datant de 1900 près de l’île d’Ancythère en Grèce. Il ne s’agit pas là d’élucubrations ou de fantaisies pseudos-scientifiques comme il en surgit un peu partout. L’étude est intéressante. Voici ce qu’en dit le musée :



Suite de l'article...

Lectures : 4229    Commentaires : 14     Partager



ROBERT L’AMOUREUX ( 04 01 1920/29 10 2011) nous emmène faire un « Voyage en Italie »

Le 29 octobre 2011 à  04:44
Rubriques : ENTRACTE

Drôle, vif, émouvant, tel aura été Robert Lamoureux de « Papa, maman, la bonne et moi » à la « 7ème Compagnie ». Il vient de rejoindre ses compères les humoristes, les amuseurs publics, les saltimbanques du spectacle. Il est auteur/interprète de  monologues cocasses, sketches, chansons, pièces théâtrales et réalisateur de films. Entre autres la série de la Septième Compagnie, dont les exploits remplissent les salles : Mais où est donc passée la septième compagnie ? (1973), On a retrouvé la septième compagnie (1975), La Septième Compagnie au clair de lune (1977).

Il incarne par deux fois un élégant et gouailleur Arsène Lupin  au cinéma dans : (Les Aventures d'Arsène Lupin, 1956, de Jacques Becker ; Signé Arsène Lupin, 1959, d'Yves Robert).



Suite de l'article...

Lectures : 4544    Commentaires : 13     Partager




Page 140 de 226

140

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES