Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 17
Les nouveaux membres : 6
Anniversaires aujourd'hui : 8

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


PHILIP GLASS – Un grand compositeur : The Kiss

Le 15 aout 2011 à  04:57
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Philippe GLASS

Né à Baltimore, Maryland le 31 janvier 1937
Diplômé de l'
Université de Chicago et de la Juilliard SchoolPhilip Glass passe deux ans à Paris, suit les cours de Nadia Boulanger et gagne ses deniers en transcrivant la musique indienne de Ravi Shankar en notations occidentales. De retour à New York, il s'inspire de ces techniques orientales pour créer sa propre musique, et inaugure avec 'Music in twelve parts' et l'opéra 'Einstein on the Beach' une longue série de compositions originales. Il écrit pour la danse, le théâtre, l'opéra et le cinéma.



Suite de l'article...

Lectures : 3850    Commentaires : 22     Partager



SERGE REGGIANI: 'Le premier amour du monde' (Eddie Marnay/ Jose' Bartel), 1972

Le 14 aout 2011 à  05:10
Rubriques : Voix de toujours

qui dira la beauté du premier amour du monde

au matin du premier jour du monde

quand tout était à écrire

avec le premier inspire

et  le premier respire


Suite de l'article...

Lectures : 2821    Commentaires : 10     Partager





SPIRALES reflets/miroirs de l'UNIVERS

Le 13 aout 2011 à  06:09
Rubriques : Mots-miroirs

Il existe un nombre d'or, nommé Phi, qui se trouve présent dans toute chose... Véritable clef, cachée au coeur même de l'Univers, il demeure un merveilleux témoignage d'harmonie, de beauté, et de Vie...

 

Les proportions des plantes, des êtres humains, des animaux obéissent tous à la loi de Phi.


Et à leur tour, les hommes s'en inspirèrent pour réaliser leurs propres oeuvres que ce soit en peinture, sculpture, ou architecture...

 

tecfa.unige.ch/etu-maltt/...7/...Nombre_d_or/.../

 



Suite de l'article...

Lectures : 6271    Commentaires : 18     Partager



Je porte en moi un REVE DE MAISON… (tite fantaisie)

Le 12 aout 2011 à  05:20
Rubriques : Mots-miroirs

maison-escargot

maison-vélo


maison-culbuto

maison-sur l'eau

maison-champignon

maison-tournicotis cota

maison-clown

maison-équilibriste

maison-chaussure

maison-oiseau
                         
a


aa  aaa            a

hhhh   hh








Suite de l'article...

Lectures : 4303    Commentaires : 26     Partager



Les Nouveaux Alchimistes

Le 11 aout 2011 à  04:39
Rubriques : TERRE CITOYENNE

Ni cornues ni fioles, ni bonnets pointus  ni abracadabras pour transmuter les métaux en or! Les petits-fils de Nicolas Flamel portent casques et vestes jaunes. Ils conduisent des mastodontes aux puissantes mâchoires, des camions-bennes et, adjugé vendu ! un marteau commande l’ouverture des tuyaux grand calibre qui laissent tomber leur manne. Et les ingénieurs d’Umicode gardent et protègent jalousement leurs secrets professionnels.

 



Suite de l'article...

Lectures : 3017    Commentaires : 18     Partager



BERNARD BENOIT, « Ressac », vent de galerne, vent d'antan à la guitare celtique

Le 10 aout 2011 à  04:55
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Je reste dans ma Celtitude avec ce guitariste qui accompagna Glenmor dont je viens de parler et avec Xavier Grall qui les a suivis tous les deux.

Guitariste inclassable, Bernard Benoît renouvelle le genre de la guitare celtique dans  les années 70. 


Xavier Grall écrit en 1973 :

 

« Près de Glenmor, là, ce gosse sérieux et comme rivé à sa guitare, c'était Bernard.
Bernard Benoit: ainsi dans les montagnes d'Arrée, près des rocs de pierre l'on voit surgir une fleur.

J'ai suivi Bernard Benoit par les chemins de la nuit, admirant son talent d'accompagnateur, sa virtuosité, l'intelligence et la délicatesse de son jeu. Un jour, il quitta le barde pour voler de ses propres ailes. C'est cela aussi la vocation bardique: une initiation, une instruction
(Kelenn, en Breton). Celle-ci accomplie, Glen vit partir son compagnon avec confiance.
A chacun sa route.



Suite de l'article...

Lectures : 3491    Commentaires : 19     Partager



GLENMOR, (1931/1996), ou la tendresse avec « Cet amour-là ».

Le 9 aout 2011 à  04:24
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Glenmor, de son vrai nom Emile Le Scanff, est un auteur-compositreur-interprète, écrivain et poète de langues française et bretonne. (…) Sa carrière artistique débute réellement en 1959 par un récital à Paris, devant quelques rares inconditionnels. Il produit ensuite, à compte d'auteur, son premier disque Glenmor à la Mutualité.. Pour la scène, il abandonne son patronyme Émile Le Scanff (« Milig ar Skañv », en breton) pour le nom qui le rendra populaire : Glenmor (« terre-mer » en breton).

Il multiplie alors les concerts affirmant fortement dans ses chansons l'identité et les spécificités bretonnes. Il signe avec plusieurs maisons de disques et enchaîne les albums.

 



Suite de l'article...

Lectures : 2400    Commentaires : 10     Partager



GLENMOR, paroles de "Dieu me damne"

Le 8 aout 2011 à  05:33
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues
Voici les paroles qui ne passaient pas dans l'article précédent


Suite de l'article...

Lectures : 947    Commentaires : 5     Partager



GLENMOR (1931/1996), barde insoumis, chante « Dieu me damne »

Le 8 aout 2011 à  04:56
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Glenmor, de son vrai nom Émile Le Scanff, est un auteur-compositeur-interprète, écrivain et poète de langues française et bretonne . Né en 1931 à Maël-Carhaix dans une famille bretonnante, il entre en 1941 au petit séminaire de Quintin. Après avoir fait son service militaire à Paris, il obtient en 1952 une licence de philosophie à l'université de Rennes, puis voyage intensément en Italie, en Grèce, en Turquie, en Yougoslavie et en Russie jusqu'en 1954. Il commence alors à écrire et composer.

wikipédia



Suite de l'article...

Lectures : 3527    Commentaires : 8     Partager



JEAN-MARIE VIVIER, chanteur dégagé de tout : « Il disait l’étranger »

Le 7 aout 2011 à  06:26
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Une voix de grand large. Puissante et ample. Une voix dont les accents et les paroles vous prennent  aux tripes et ne vous lâchent pas.

J’ai déjà mis en ligne, ici, cet auteur compositeur interprète né en 1942, ce grand « gamin » de Coutances  dont la voix me surprend toujours avec bonheur. Après des études classiques, il entre dans l'enseignement. Parallèlement il fait des tournées avec des amis et à partir de 1966, il décide de continuer seul.

Extrait d’un article, signé Benjamin SEZE, dans Ouest-France le 09 04 2010.

 (…)Jean-Marie Vivier c'est la génération Mouloudji, Jonas, Dimey ou encore Debronckart. Ces chanteurs à texte, en vogue dans les années 60-70, au verbe bien léché et à la prose parfois engagée. « Humaniste, rectifie Jean-Marie Vivier. On m'a toujours demandé si j'étais un chanteur engagé. Moi, je me définis plutôt comme un chanteur dégagé de tout. »



Suite de l'article...

Lectures : 5475    Commentaires : 15     Partager





Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES