Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 16
Les nouveaux membres : 6
Anniversaires aujourd'hui : 8

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


MANITAS de PLATA « l’homme aux mains d’argent » et le FLAMENCO

Le 26 mai 2011 à  05:05
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Manitas de Plata (petites mains d'argent) est un célèbre guitariste gitan.

De son vrai nom Ricardo Baliardo, Manitas de Plata est né le 7 août 1921 à Sète, dans une caravane.

Il est très vite reconnu par les siens comme Manitas de Plata, l'homme aux mains d'argent. Il se distingue chaque année, en jouant de la guitare, lors du pèlerinage gitan des Saintes-Maries-de-la-Mer. Du vivant de Django Reinhardt, il n’ose même pas penser à détrôner celui que l’on considère alors comme le roi de la musique gitane. Dix ans après la mort de Django, il accepte de jouer en public, et le miracle se produit.

 



Suite de l'article...

Lectures : 3936    Commentaires : 10     Partager



NICOLAS BOUVIER & « L’APPEL DES ROUTES DU MONDE »

Le 25 mai 2011 à  04:45
Rubriques : Des AUTEURS, des MOTS

Plongé dans un bain de musique classique dès sa plus tendre enfance, Nicolas Bouvier (1929/1998) est parti sur les routes à la recherche de toutes les musiques du monde.

Un accordéon, une Remington et une cartouche de Gauloises: c'est fort de ce viatique à la Prévert, jeté dans le coffre d'une minuscule Fiat Topolino, que Nicolas Bouvier quitte Genève pour l'Afghanistan un beau jour de 1953. Le jeune homme ne le sait pas encore, mais de son long périple des plaines anatoliennes aux neiges de Tabriz va naître le chef-d'oeuvre de la littérature de voyage francophone du demi-siècle passé. Sans crier gare, son "Usage du monde" invente une troisième voie, joyeuse et poétique, entre les vestes en tweed de Morand et le gilet multipoches de Kessel. C'est peu dire, pourtant, que la consécration sera longue à venir: péniblement tiré à compte d'auteur en 1963, "L'Usage du monde", livre culte que les initiés se transmettaient comme un talisman, est aujourd'hui un long-seller bien installé - Payot en a vendu 180 000 depuis sa sortie en poche, en 1992.

vidéo : Seal, auteur-compositeur interprète britannique né en 1963 à Londres / It's a Man's World (avec des photos de Nicolas Bouvier)



Suite de l'article...

Lectures : 2859    Commentaires : 13     Partager





Visite d’une maison TROGLODYTE AU GUE du LOIR,

Le 24 mai 2011 à  05:35
Rubriques : Mots-miroirs

(Le Loir est une rivière du centre-ouest de la France).

L'habitat troglodytique est une architecture présente dans différentes traditions consistant à aménager des habitats sous-terrains ou creusés dans le rocher à flanc de montagne. Les maisons troglodytiques sont souvent creusées dans la roche tendre de type calcaire, mollasse ou grès.

Le mot « troglodyte » vient du latin « troglodyta », lui-même du grec ancien « τρωγλοδ?της », de « τρ?γλη » (« caverne »), et « δ?ειη » (« pénétrer dans », « plonger »). Un troglodyte est un homme, (ou un animal) habitant une caverne, ou une demeure creusée dans le roc ou s'appuyant sur des failles ou grottes naturelles dans les falaises. On parle d'un habitat troglodytique, d'une maison troglodytique, le troglodyte étant l'habitant de la dite maison.(…)

Dans l'Antiquité, le peuple des Troglodytes, qui vivait en Égypte, à proximité de la mer Rouge, s'était installé dans les anfractuosités des rochers (…) Il existe encore des habitations troglodytiques en France, dans la vallée crayeuse de la Seine, en Touraine et en Anjou. D'autres sites plus ponctuels existent (comme en Provence à Bollène). En Tunisie, nous en rencontrons notamment à Matmata. D'anciennes traces ont été observées en Chine et dans le monde entier



Suite de l'article...

Lectures : 5073    Commentaires : 18     Partager



LES LUMIERES DE L'OCEAN avec Denez PRIGENT & Lisa GERRARD

Le 23 mai 2011 à  05:56
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Denez Prigent, né le 17 février 1966 à Santec dans le Finistère, est un auteur-compositeur-interprète français de chants en langue bretonne. Ses genres de prédilection sont le kan ha diskan, chant et contre-chant à danser, et la gwerz, chant dramatique racontant un fait historique ou un conte emprunté à la mythologie celtique. Depuis ses débuts sur scène à seize ans, il s'est fait connaître en interprétant des chants traditionnels a cappella, puis en renouvelant la musique bretonne par des textes originaux accompagnés d'une musique mêlant instruments acoustiques et échantillons électroniques. Auteur de quatre albums studio et d'un live, il donne régulièrement des concerts en France et dans d'autres pays.

Lisa Gerrard (née le 12 avril 1961 à Melbourne) est une musicienne et chanteuse australienne, membre fondatrice du groupe Dead Can Dance avec Brendan Perry de 1981 à 1998. Sa puissante voix de contralto dramatique est aisément reconnaissable.(wikipédia) 

Je trouve sa voix  extraordinaire et fascinante… Elle chante en duo avec Denez Prégent, la « voix celtique » que j’ai mise en ligne  en janvier dernier.



Suite de l'article...

Lectures : 4662    Commentaires : 19     Partager



JASON DE CAIRES TAYLOR, sculpteur, peuple les abysses

Le 22 mai 2011 à  04:48
Rubriques : Sculpteurs

Etre sirène et nager dans ce monde du silence peuplé de personnages qui ressemblent aux humains vivant à la surface, habitants de la côte et des rivages. Se laisser coloniser par les  coraux, les algues et les poissons, bercer par les courants, les mouvements de l’eau et ses turbulences.

Etre là, dans cet Océan empreint de mystère et faire partie de ce mystère. Laisser les couleurs jouer et se modifier au gré des heures, des jours, des années. Se dire que dans combien d’années ou de siècles ? on s’interrogera sur la présence de cette population de pierre que la faune et la flore auront  transformé.

J’y vois comme une sorte d’Eden sous-marin.

thea



Suite de l'article...

Lectures : 4622    Commentaires : 28     Partager



AMERINDIENS : Lettre du Chef Seattle en 1854

Le 21 mai 2011 à  06:38
Rubriques : Musiques du Monde

Le terme Amérindiens désigne les premiers occupants du continent américain et leurs descendants.

Lettre du Chef Seattle 1854.... (Seattle ou Sealth (vers 1786 - 1866) fut un chef amérindien de la tribu des Duwamish connu pour un discours adressé au gouverneur Isaac M. Stevens en 1854.

Comment pouvez-vous acheter le ciel, la terre ?

"Chaque aiguille de pin luisante, chaque rive sableuse, chaque lambeau de brume dans les bois sombres, chaque clairière et chaque bourdonnement d'insecte sont sacrés dans le souvenir et l'expérience de mon peuple. La sève qui coule dans les arbres transporte les souvenirs de l'homme rouge.

Les morts des hommes blancs oublient le pays de leur naissance lorsqu'ils vont se promener parmi les étoiles. Nos morts n'oublient jamais cette terre magnifique, car elle est la mère de l'homme rouge. Nous sommes une partie de la terre, et elle fait partie de nous. Les fleurs parfumées sont nos sœurs ; le cerf, le cheval, le grand aigle, ce sont nos frères. Les crêtes rocheuses, les sucs dans les prés, la chaleur du poney, et l'homme, tous appartiennent à la même famille.



Suite de l'article...

Lectures : 3986    Commentaires : 26     Partager



NINO FERRER ((1934/1998) et LE SUD

Le 20 mai 2011 à  04:47
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Une voix oubliée encore...

Né de parents franco-italiens, Nino Ferrer arrive à Paris en 1947. Dès l'âge de 15 ans, il va se lancer dans le dessin et découvre le jazz. Il suit des études supérieures à la Sorbonne et est passionné d'Histoire. Une fois ses études terminées, Nino Ferrer commence à peindre et jouer de la musique : il compose, écrit, et devient un fervent adepte de jazz. Puis il découvre le rhythm' n'blues avec Otis Redding, Sam Cooke ou Sam & Dave, c'est une révélation musicale qui transforme son écriture. 1965 marque le début de sa carrière. Il réintègre le label Barclay et sort 'Mirza'. Sa notoriété est alors énorme, mais fondée sur un répertoire qui ne lui ressemble pas. Etouffé par sa propre réussite, Nino Ferrer repart en Italie, alors qu'en France ses titres aux textes de plus en plus iconoclastes, voire politisés, mais toujours sur un mode ironique, cynique sortent.



Suite de l'article...

Lectures : 3949    Commentaires : 22     Partager



EDWARD HOPPER (1882/1967) peintre de la solitude et du désert urbain

Le 19 mai 2011 à  05:21
Rubriques : Peintres

peintre du désir muet et de la belle lumière.

"Edward Hopper (22 juillet 1882 - 15 mai 1967) est un peintre et graveur américain, qui exerça essentiellement son art à New York, où il avait son atelier. Il est considéré comme l’un des représentants du naturalisme ou de la scène américaine, parce qu’il peignait la vie quotidienne des classes moyennes. Au début de sa carrière, il représenta des scènes parisiennes avant de se consacrer aux paysages américains et de devenir un témoin attentif des mutations sociales aux États-Unis. Il produisit beaucoup d’huiles sur toile, mais travailla également sur des affiches, des gravures en eau-forte et des aquarelles. Une grande partie de l’œuvre de Hopper exprime la nostalgie d’une Amérique passée, ainsi que le conflit entre nature et monde moderne. Ses personnages sont le plus souvent esseulés et mélancoliques.(...)

(extrait wikipédia)



Suite de l'article...

Lectures : 4713    Commentaires : 16     Partager



EDITH PIAF : JEZEBEL

Le 18 mai 2011 à  05:10
Rubriques : Voix de toujours

Née Edith Giovanna Gassion, elle est repérée à Pigalle en 1935 par Louis Leplée, directeur d'un cabaret des Champs-Elysées, qui la produit sous le nom de 'la môme Piaf'. Elle est produite l'année suivante par Raymond Asso sous son nom d'artiste. Le public la découvre à la salle de l'ABC, où elle séduit avec la chanson 'Mon légionnaire'. Jean Cocteau organise ses débuts au théâtre, tandis qu'elle lance la carrière d'Yves Montand. Après la guerre, elle entame une tournée américaine. Malgré un départ mitigé, c'est un véritable triomphe. Là-bas, elle rencontre le boxeur Marcel Cerdan et connaît une relation passionnée. La mort du sportif en octobre 1949 la plonge dans une forte dépression dont elle ne se remettra jamais vraiment, malgré ses amants suivants (Jacques Pills, Theopanis Lamboukas) et les succès à répétition (aux Etats-Unis, en Amérique du Sud). Elle donne son dernier concert du haut de la tour Eiffel le 25 septembre 1962. Edith Piaf, par ses chansons poignantes (' La Vie en rose', 'Milord') incarne à elle seule la chanson française.

 

Evene

 



Suite de l'article...

Lectures : 3070    Commentaires : 8     Partager



VINCENT PRIEUR, le « pinseyeur » sculpteur

Le 17 mai 2011 à  05:37
Rubriques : Sculpteurs

Un ami m’a fait découvrir cet artiste qui collecte la mémoire de la mer sur les rivages. Dans ces bouts d‘existences, emportées, disloquées au gré des courants, s’écrit en creux l’histoire des hommes. La mer, cette matrice, digère tout et de ces épaves échouées naissent de curieuses et impertinentes demoiselles sous les doigts de Vincent Prieur. Chapeautées ou non, joues vernissées, court-vêtues, longues jambes, bras en arceau ou tendus, elles pivotent, pirouettent, se perchent ou papotent, un rien coquettes et impertinentes. Parfois coquines et peut-être amoureuses, parfois  pudiques, elles nous réservent de jolies surprises.

J’aime cet univers poétique fécondé  par la mémoire de la mer où mille histoires s’inventent et se déclinent à l’infini.

Thea

(Photos publiées avec l’aimable autorisation de l’artiste que je remercie.)



Suite de l'article...

Lectures : 4684    Commentaires : 14     Partager





Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES