Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 29
Les nouveaux membres : 1
Anniversaires aujourd'hui : 9

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


ANNIE GIRARDOT, émouvante dans "Mourir d'aimer" 1971

Le 28 février 2011 à  05:39
Rubriques : ENTRACTE

« C’est une femme qui a été affamée d’affection. Qui a aimé de manière excessive », résume Agnès Grossmann. Cette journaliste a signé une biographie d’Annie Girardot : «  Annie Girardot , Le tourbillon de la vie »  et un émouvant documentaire diffusé ce soir sur France 2.

" Elle voulait vivre et sentir des émotions. » Sur ce point, la star a réussi sa vie. Et quelle vie ! Amours complexes et violentes, carrière en dents de scie, drogue…



Suite de l'article...

Lectures : 3233    Commentaires : 12     Partager



Le dernier message d’ANNIE GIRARDOT qui vient de nous quitter

Le 28 février 2011 à  11:59
Rubriques : ENTRACTE

"Elle est partie paisiblement. Maman et moi étions à ses côtés", a déclaré Lola Vogel, petite-fille d'Annie Girardot.

L'actrice souffrait depuis plusieurs années de la maladie d'Alzheimer, révélée au public par sa famille en 2006 et dont elle était devenue un symbole, après avoir accepté de se faire filmer pour le documentaire "Ainsi va la vie", de Nicolas Baulieu.



Suite de l'article...

Lectures : 4221    Commentaires : 11     Partager





IL court, il court le PETIT POULBOT… sur la butte de Montmartre

Le 27 février 2011 à  05:10
Rubriques : Peintres

Montmartre n’est pas tout-à-fait Paris. C’est le « village », c’est la butte, et puis Montmartre n’a été annexé à la capitale qu’en 1860. Lieu à part, lieu de bohème (« Montmartre en ce temps-là accrochait ses lilas jusque sous nos fenêtres… ») et d’artistes, Montmartre a été aussi le lieu mythique de la Commune de Paris en 1871. C’était surtout autrefois le quartier populaire, prolétaire, où l’on trouvait tous les métiers. C’est ainsi que naquit le gosse de Montmartre, le petit Poulbot, du nom de son créateur Francisque Poulbot.

Le gamin de Montmartre à la mine gouailleuse et aux cheveux emmêlés est l’héritier de Gavroche des Misérables de Victor Hugo. Francisque Poulbot (1879 – 1946) ne s’est pas contenté d’en créer un personnage mythique, il a dénoncé par ses dessins les misères faites au petit peuple des rues de Paris et fonda avec d’autres artistes dans les années 1920 « la République de Montmartre » puis le « Dispensaire des petits poulbots » pour améliorer le sort des enfants déshérités, au lendemain de la première guerre mondiale

voyages.ideoz.fr/le-petit-poulbot-le-personnage-mythique-de-montmartre



Suite de l'article...

Lectures : 5907    Commentaires : 10     Partager



NINO FERRER (1934/1998) : Je voudrais être Noir

Le 26 février 2011 à  05:23
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Né de parents franco-italiens, Nino Ferrer arrive à Paris en 1947. Dès l'âge de 15 ans, il va se lancer dans le dessin et découvre le jazz. Il suit des études supérieures à la Sorbonne et est passionné d'Histoire. Une fois ses études terminées, Nino Ferrer commence à peindre et jouer de la musique : il compose, écrit, et devient un fervent adepte de jazz. Puis il découvre le rhythm' n'blues avec Otis Redding, Sam Cooke ou Sam & Dave, c'est une révélation musicale qui transforme son écriture. 1965 marque le début de sa carrière. Il réintègre le label Barclay et sort 'Mirza'. Sa notoriété est alors énorme, mais fondée sur un répertoire qui ne lui ressemble pas. Etouffé par sa propre réussite, Nino Ferrer repart en Italie, alors qu'en France ses titres aux textes de plus en plus iconoclastes, voire politisés, mais toujours sur un mode ironique, cynique sortent. Décidé à mener la vie et la carrière qu'il entend, il s'installe dans le Quercy. Mais la musique le tient toujours et sa rencontre avec l'anglais Mickey Finn change beaucoup de choses ; il se plonge alors dans le rock et écrit des textes plus sombres, plus proches de lui. En 1974 avec 'Nino and Radiah' viendra la reconnaissance. Seul un titre du disque aura du succès : c'est 'Le Sud'. Nino Ferrer disparaît de la scène musicale puis s'accorde une parenthèse médiatique de 1994 à 1996. Ensuite, il se repliera dans son cocon familial avant de se suicider au coeur d'un champ de blé.

EVENE



Suite de l'article...

Lectures : 4300    Commentaires : 11     Partager



VITRAUX, Passeurs de Lumière

Le 25 février 2011 à  05:23
Rubriques : Peintres

Ils m’ont toujours attirée et fascinée. Je ne cesse d’admirer les facettes colorées de la lumière qui se déposent sur le sol en traversant le verre. Ce sont des  touches de beauté et de grâce légères et limpides. Mon rêve ?  Une maison  dont un vitrail éclairerait l’escalier intérieur. Ou une sorte de niche. Ce serait une œuvre, genre Art Déco : des fleurs, des tiges entrelacées et une silhouette de femme dont on ne verrait que le dos dans la clarté du jour…

 

« Le vitrail est une technique qui s’est perpétuée depuis le Moyen Age, une époque où les vitraux jouaient un rôle important dans l’enseignement religieux des populations illettrées.

Un vitrail est une composition décorative ou iconographique formée à l’aide de pièces de verre coloré, prédécoupées selon un schéma précis.
Depuis le début du Moyen Age, ces pièces de verre sont assemblées par des baguettes de plomb. Ce procédé, qui est toujours en usage aujourd'hui coexiste avec d'autres techniques plus récentes dont la méthode Tiffany, un procédé utilisant un ruban de cuivre qui a été inventé par Louis Comfort Tiffany (…)

La fabrication du verre coloré remonte à la plus haute antiquité et était pratiquée avec brio par les Egyptiens ainsi que les Romains. »



Suite de l'article...

Lectures : 6180    Commentaires : 20     Partager



C’était comment la TELE FRANCAISE des années 60 ?

Le 24 février 2011 à  05:00
Rubriques : ENTRACTE

 Au programme ce soir : la mire 819 lignes avec le générique Dim Dam Dom.Les génériques ORTF d' ouverture et de fermeture d' antenne, la pendule d'Houriez, la séquence du spectateur, la régie de publicité, la pub Vespa de Gilbert Bécaud et la voix agréable de Catherine Langeais.



Suite de l'article...

Lectures : 7628    Commentaires : 27     Partager



…Une fois, DAMIEN DUBOIS & son » PIANO D’EMERAUDE » en Forêt d’Erymanthe

Le 23 février 2011 à  06:11
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Ça commence comme un conte lorsque les  notes du « piano d’émeraude » de Damien, dont je vous ai déjà parlé, m’accompagnent au seuil du sommeil.

J’entre dans la « forêt d’Erymanthe », guidée par le chant des oiseaux  et la douce « fée du ruisseau » dont la chevelure de la forêt  caresse les ailes. La musique s’effeuille dans les sous-bois et perle le long des fils de la Vierge. Elle veloute les fleurs de nénuphars et gazouille avec les cascades. La musique est la messagère des dieux de la nature qui veillent sur le « grand chêne à l’ombre" duquel se  tient "le piano d’Emeraude tout habillé de caresses » 

Ce soir, un  nouvel extrait.

N.B : entre guillemets, fragments du texte de présentation au verso de l’album.

 



Suite de l'article...

Lectures : 4923    Commentaires : 9     Partager



CELTIC LEGENDS, et la danse de l’Ile d’Emeraude

Le 23 février 2011 à  12:53
Rubriques : DANSES DU MONDE

Depuis plus de vingt ans, la musique irlandaise a essaimé aux quatre coins du globe. De U2 à Cranberries, des Dubliners aux Corrs en passant par les Chieftains, les Pogues... Plus récemment, c'est la danse et la musique traditionnelles irlandaises qui ont émergé des brumes de l'Ile d'Emeraude pour se lancer à la conquête de la planète. (youtube)

Voici l’extrait d’un voyage extraordinaire de Celtic Legends  au cœur d’une Irlande indomptée, authentique et pure, une ballade dans une histoire et une culture vieille de 2000 ans....



Suite de l'article...

Lectures : 3742    Commentaires : 10     Partager



Un rêve : LA FONTAINE des REGARDS

Le 22 février 2011 à  05:19
Rubriques : Mots-miroirs

dans la fontaine des regards

rêve l'eau des nulle part
où scintille et danse la lumière

en myriades de gouttelettes

dont l’œil s’abreuve à la lisière

du jour qui recueille ses paillettes


 Thea 21 février 2011



Suite de l'article...

Lectures : 3126    Commentaires : 10     Partager



INVITATION à la glisse…pour mémoire

Le 21 février 2011 à  05:00
Rubriques : Mots-miroirs

Des premiers « patins des neiges », vieux de 6000 ans, à la construction des stations de ski modernes, les sports d’hiver ont connu un développement incroyable.

Sports de neige=sports de classe : à partir du XVIIIème  siècle, influence d’un courant romantique et estival pour une clientèle fortunée composée de la haute aristocratie internationale. D’une part, un tourisme  "médical" lié au thermalisme et au climatisme et de l’autre un « tourisme scientifique », fondé sur l’observation de la faune et de la flore, qui évolue en un « tourisme sportif » axé sur l’alpinisme et la découverte de la haute montagne.

À cette phase succède, à partir de la fin du XIXème siècle, une seconde étape de développement et d’industrialisation de ce tourisme estival notamment sous les effets de l’introduction du chemin de fer et surtout par la naissance d’un tourisme hivernal avec la pratique des sports. Implantation de stations thermales et climatiques auxquelles ils offrent l’opportunité de compléter leur activité estivale. Ils ne connaissent néanmoins un réel essor qu’au lendemain de la Première Guerre mondiale avec une clientèle nombreuse issue des classes fortunées.

 



Suite de l'article...

Lectures : 2997    Commentaires : 8     Partager





Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES