Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 35
Les nouveaux membres : 5
Anniversaires aujourd'hui : 10

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


J.B MAUNIER & CLEMENCE : Concerto pour deux voix de St PREUX (2005)

Le 24 janvier 2011 à  03:32
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Clémence, c’est Clémence Saint-Preux, fille du compositeur.


Jean-Baptiste Maunier, c’est le jeune soliste Pierre Morhange du film "
Les Choristes"


Honneur aux demoiselles ...

Clémence,
ou Clémence Saint-Preux, est une chanteuse
française née le 29 novembre 1988 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine. Fille du compositeur Saint-Preux et d'une mère auteur et peintre, Clémence évolue dès son plus jeune âge dans un univers artistique. C'est donc naturellement qu'elle se tourne très tôt vers la musique et le chant, apprend le piano et la guitare et prend des cours de danse et de comédie. À 12 ans, la jeune fille rencontre Johnny Hallyday. Séduit par sa voix, il enregistre avec elle la chanson On a tous besoin d’amour qui connaît un grand succès en France (atteignant la quatrième place du Top 50 en novembre 2001). Il faut cependant attendre 2005 pour revoir Clémence sur le devant de la scène.

Cette année-là, elle interprète en duo avec Jean-Baptiste Maunier, alors fraîchement auréolé du succès des Choristes, le single Concerto pour deux voix. Le titre, qui se rapproche plus de l'exercice vocal par son absence de paroles, est une adaptation de Concerto pour une voix, composé par Saint-Preux en 1969. Le succès est une fois encore au rendez-vous et, à la fin de 2005, Clémence sort un premier single en solo, Sans défense, suivi l'année suivante de La vie comme elle vient.

Un double album Français/Anglais intitulé " Mes jours " et " Bewitching " est annoncé

wikipédia



Suite de l'article...

Lectures : 5825    Commentaires : 8     Partager



ZAZ, Une jeune chanteuse qui monte…

Le 23 janvier 2011 à  04:12
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Pour l'anniversaire de ma seconde fille, avec toute mon affection.


Isabelle Geffroy, alias Zaz, est née à Tours en 1980. Son style musical, mélange brut de jazz manouche, de soul et d'acoustique, s'impose avec brio au sein de la nouvelle scène française.

C'est en 2001 que Zaz se lance réellement dans le musique. Elle débute comme chanteuse de variétés dans un orchestre. Cinq ans plus tard, elle monte à Paris et se produit dans les rues, cafés, cabarets et autres salles parisiennes.

En 2007, Zaz, dont la voix rappelle indéniablement celles de Piaf et Fréhel, répond à une annonce du producteur et auteur compositeur Kerredine Soltani. Il cherche alors une chanteuse à la voix jazzy et éraillée et, ravi par sa rencontre, lui produit son premier album chez le label Play On. Peu de temps après, l'artiste croise la route de Raphaël qui lui écrira plusieurs titres.

Zaz signe un contrat avec le tourneur Caramba et l'éditeur Sony ATV en 2010. Sa carrière est lancée : elle est invitée dans des émissions comme Taratata ou Chabada sur France Télévision et se fait connaître du grand public.

L'album de Zaz dans les bacs depuis le 10 mai 2010 est classé n°1 des ventes pendant plusieurs mois...

source : www.tv5.org/TV5Site/musique/artiste



Suite de l'article...

Lectures : 3177    Commentaires : 13     Partager





L’HOMME-OISEAU de la TOUR EFFEL 1912

Le 23 janvier 2011 à  06:00
Rubriques : Mots-miroirs

Franz Reichelt, était un artisan tailleur d'origine autrichienne.

Le 4 février 1912 à 8h30, il saute de la tour Eiffel avec une combinaison de son invention devant faire office de parachute.

Après quelques hésitations, il se lance. Sa chute n'est pas freinée et l'impact au sol est fatal.
Franz Reichelt est considéré par beaucoup comme un précurseur du saut en parachute d'un point fixe, communément appelé Base jump!
A la fin de la vidéo on voit les gens qui mesurent le trou qu'il a fait au point d'impact...

 

 (l'homme-oiseau aurait été victime d'une crise cardiaque avant d'atterrir)



source youtube (document d'époque)



Suite de l'article...

Lectures : 4719    Commentaires : 10     Partager



ANNIE FRATELLINI (1932/1997) et -ces merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines

Le 22 janvier 2011 à  01:44
Rubriques : ENTRACTE

Annie Fratellini, née pour être clown.

Première femme à jouer l'auguste, Annie Fratellini naît à Alger en 1932, où son père Victor, clown et trapéziste était en engagement. Elle appartenait à la famille du trio légendaire des Fratellini et c'est parce qu'elle était une Fratellini qu'elle a tout appris, depuis l'acrobatie jusqu'à la musique. Elle a commencé sa carrière au cirque MEDRANO en 1948.

Pour elle, le cirque, c'était « un rond de paradis dans un monde dur et dément ». Disparue le 1er juillet 1997 à soixante-quatre ans, Annie Fratellini est l'héritière d'une prestigieuse famille d'artistes de cirque partie de Florence, en Italie, au siècle dernier. Elle avait cru échapper à son destin d'enfant de la balle en faisant carrière dans la chanson et le cinéma. Mais son mariage en 1969 avec l'acteur Pierre Etaix, amoureux fou du cirque, lui permet de renouer avec son milieu d'origine : ils créent ensemble, en 1974, l'École de cirque Annie Fratellini.

Elle est un clown inoubliable, avec son visage rond comme une lune blanche, et une des rares joueuses au monde de concertina, ce petit accordéon des clowns. Passeuse de savoir infatigable et généreuse, elle rend possible l'accès des jeunes à la profession et accueille les gens du cirque en quête d'un lieu de répétition et de spectacle. Elle fonde aussi le Lycée professionnel privé Fratellini, établissement unique qui forme ses élèves aux métiers techniques du cirque (montage de chapiteau, de matériel d'artiste - trapèze, fil, agrès - éclairage, sonorisation, menuiserie, métallerie) tout en les initiant aux disciplines artistiques.

L'école Fratellini lui survit, sa fille, Valérie Fratellini, trapéziste et écuyère, ayant décidé de reprendre le flambeau. L'une des patries historiques du cirque, Moscou, lui a rendu hommage au printemps 1998.

burguscircus1.free.fr/fratellini_1



Suite de l'article...

Lectures : 4075    Commentaires : 14     Partager



Envoûtante, LISA GERRARD dans « Come Tenderness"

Le 21 janvier 2011 à  05:35
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Lisa Gerrard (née le 12 avril 1961 à Melbourne) est une musicienne et chanteuse australienne, membre fondatrice du groupe Dead Can Dance avec Brendan Perry de 1981 à 1998. Sa puissante voix de contralto dramatique est aisément reconnaissable.

Elle chante en duo avec Denez Prégent, la « voix celtique » que j’ai mise en ligne récemment, et j’ai voulu mieux connaître cette voix que je trouve extraordinaire et fascinante…

 

J’ai choisi ce morceau  avec cette vidéo ( il y en a d’autres)  en noir et blanc qui lui confère une sorte de  halo étrange, transcende cette voix et l’accompagne en douceur et…tendresse. On a l'impression d'être devant un miroir sans tain où le monde flotte :les formes s'étirent, se dissolvent, reviennent et se recomposent à l'infini. 



Suite de l'article...

Lectures : 2114    Commentaires : 9     Partager



L’AIEUL de et par JR CAUSSIMON (1918 /1985

Le 21 janvier 2011 à  08:57
Rubriques : Voix de toujours

« La poésie de Caussimon n'est pas dans les mots, mais loin derrière, dans le sentiment, peut-être dans quelque chose de pas fini,une brume matinale qui va bientôt se lever comme un ideau sur le spectacle lassant de la journée à recommencer..." Léo Ferré


 "Le Théâtre est mon amour et Chanson ma tendresse..." disait Jean-Roge Caussimon. Comédien à Bordeaux dés les années 30, il mène de pair ce qu'il appelle sa double vie, la chanson. Il sera en tour de chant au Lapin Agile dés 1946, donc bien avant bien des chasseurs de paroles et de musiques qui prétendent avoir tout inventé.( www.espritsnomades.com)

 



Suite de l'article...

Lectures : 3814    Commentaires : 22     Partager



Et vive le FOX TROT, avec RUDY WIEDOEFT !!!

Le 20 janvier 2011 à  05:49
Rubriques : MUSIQUE & DANSE Années 20

Danse de société, d'origine nord-américaine (apparue vers 1912), de rythme binaire (mesure à 2 ou à 4 temps), de tempo rapide, avec pas marchés fortement accentués et pas de fantaisie précipités, pivotés ou croisés. Fox-trot signifie littéralement : pas du renard. Cette danse fut fort en vogue en France après la Première Guerre mondiale. Satie en a apprécié le mouvement dans Intermezzi américains. Auric (Adieu à New York) fut l'un des tout premiers à transposer en musique dite sérieuse le rythme du fox-trot. Une variété de fox-trot, de tempo plus lent, s'appelle le slow-fox ou slow : c'est une danse à pas glissés, d'origine nord-américaine elle aussi, et sur un rythme binaire à 4 temps. Les musiciens de jazz improvisent souvent sur des thèmes célèbres de fox-trots ou de slows, tels que Tea for

source : www.universalis.fr



Suite de l'article...

Lectures : 3706    Commentaires : 13     Partager



LES MILICES de et par Jean-Roger CAUSIMON (1918 /1985)

Le 20 janvier 2011 à  08:38
Rubriques : Voix de toujours

« le marin de notre éternelle jeunesse ».Ainsi parle de lui Léo Ferré  qui ajoute : « toujours libre, comme un oiseau sans patrie, sans nid, éternel migrateur, farouche (…)  Quand on dit Caussimon, on dit le verbe juste, la césure incassable, et la rime comme un rappel de l'aventure et de l'idée première.(…) Il est toujours là, réédité, réimprimé, et je suis là aussi, pour lui, le regardant dévider sa pelote de chansonnier maudit. Je suis maudit aussi ».

 Nous avons re-découvert cette chanson, « Les Milices », (1975). Paroles : Jean-Roger Caussimon. Musique :Eric Robrecht. Je l’ai déjà mise fin 2009. Elle est toujours d’actualité…



Suite de l'article...

Lectures : 3007    Commentaires : 12     Partager



NANTES (NAONED) du 18ème à aujourd’hui.

Le 19 janvier 2011 à  05:36
Rubriques : Mots-miroirs

La visite se termine. Nous arrivons au 18ème siècle : la Ville a été profondément marquée par la  traite négrière et commémore, depuis quelques années, le 10 mai, Journée nationale des mémoires des traites négrières, de l'esclavage et de leurs abolitions.


Pour être en phase avec ce rendez-vous que la France a avec son Histoire, et pour réconcilier la République avec sa mémoire et ses "oubliés", un collectif spontané "Marche des esclaves" a organisé le 09 mai 2006 une marche silencieuse "en tenue d'esclave" dans les rues de Nantes, où se sont déroulées quelques scènes évocatrices de la traite négrière et de l'esclavage. A la suite de cet événement inédit, un film a été réalisé. (…)Chaque année le collectif travaille sur un thème en rapport avec cette page de  l’Histoire avec le  concours de la  Ville de Nantes et de l’Opéra de Nantes.Un film produit par l'association Passerelle noire est réalisé en partenariat avec Cinécréatis à Nantes (extraits sur youtube).Mais je ne vous ai mis que le court préambule.
 

Cette commémoration prend de plus en plus d’ampleur. Nous en reparlerons en mai.





Suite de l'article...

Lectures : 4911    Commentaires : 14     Partager



Pause gourmande NANTAISE...

Le 19 janvier 2011 à  05:59
Rubriques : Mots-miroirs

Le P’tit LU

On le connaît, on le reconnaît, ce petit carré dentelé et croustillant  couleur de blé mur. On l’aime sous toutes ses formes qu'elles soient arrondies ou "carrées". Il est si doux au palais… si...goûteux...Mais qu’elle est son histoire ?

Il a vu le jour dans une pâtisserie nantaise familiale. Aujourd'hui, c'est un succès industriel à l'échelle mondiale. Retour sur le fabuleux destin du véritable Petit Beurre.

(Merci à Patamo pour sa vidéo pleine d'humour !)



Suite de l'article...

Lectures : 2267    Commentaires : 10     Partager





Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES