Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 33
Les nouveaux membres : 1
Anniversaires aujourd'hui : 9

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Je connais des bateaux »…MANNICK (une voix oubliée) tendre et nostalgique

Le 27 mars 2016 à  08:13
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Les timides qui ne quittent jamais le port, les anxieux qui ont peur de vieillir en mer, les amoureux « qui s’en vont deux par deux », les fous d’orages « Labourés de partout mais plus graves et plus forts», les vieux navires  qui ont trimé et se sont aimés « Sans jamais replier leurs ailes de géants / Parce qu'ils ont le cœur à taille d'océan »...

Ce sont eux que chante MANNICK.

 

Mannick, de son vrai nom Marie-Annick Rétif, née à Angers le 9 octobre 1944, est une auteur-compositeur-interprète française dont le répertoire s'adresse aussi bien aux jeunes enfants qu'aux adultes. Mannick manie aussi bien l'humour que la poésie dans ses chansons où l'amour tient une place primordiale.

 

C'est encore adolescente que Mannick débute en 1960 avec le groupe Les Collégiennes de la chanson qui tourne aussi à l'étranger (Canada). À partir de 1970, elle est la voix féminine du groupe Crëche composé de Bernard HaillantJo AkepsimasGaëtan de Courrèges etJean Humenry. Mannick quitte le groupe Crëche en 1977 qui se sépare en 1978. Depuis cette époque elle continue une carrière en solo et le plus souvent en duo avec Jo Akepsimas. Son album Paroles de femme est certifié Disque d'Or en 1977. Elle eut aussi parallèlement une carrière de chanteuse chrétienne. Elle chante d'ailleurs toujours le plus souvent dans des églises. Aujourd'hui, après plus d'une quarantaine d'années de carrière, elle continue à chanter et à enregistrer, en jouant de la guitare, accompagnée d'un pianiste.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous doits réservés

Clichés photos : perso et Internet libres de droits ;

 



Suite de l'article...

Lectures : 1543    Commentaires : 12     Partager



Bons baisers de Russie avec LES ŒUFS de FABERGÉ

Le 26 mars 2016 à  06:47
Rubriques : Mots-miroirs

Il est de coutume, en Russie, d’offrir des œufs peints de vives couleurs pour Pâques (œufs naturels, en bois ou en pierre). C'est une coutume qui marque. J'en garde un souvenir ébloui, debout *parmi les fidèles rassemblés dans cette chapelle sous la neige, à la Pâque orthodoxe début  avril 2010. Les icônes magnifiques, le pope, les chants…Les gens du peuple qui ne vous connaissent pas vous sourient,  échangent de menus présents avec vous, vous  souhaitent la bienvenue et vous remercient d'être auprès, ou avec eux plutôt. Émouvant.

* Il n’y a ni bancs, ni chaises dans les lieux du culte, les fidèles  se tiennent debout pendant les offices.

 

Fabergé, un joaillier de talent

 

Les Oeufs de Fabergé ont fait connaître dans le monde entier le nom de leur créateur. 
Peter-Karl Fabergé est né en 1846 à Saint-pétersbourg dans une famille de bijoutiers protestants. 

 

Après avoir fait son apprentissage auprès des plus grands joailliers d’Europe, Peter-Karl Fabergé reçoit en 1882 la médaille d’or de l’exposition Pan-Russe. Il se fait ainsi remarquer par la Cour et obtient le "Privilège de Fournisseur de la Cour" en 1884. 
En 1885, le tsar Alexandre III commande un œuf en joaillerie à la Maison Fabergé. Il s’agissait d’un présent destiné à son épouse l’impératrice Maria Fedorovna pour les fêtes de Pâques. C’est ainsi que Peter-Karl Fabergé a créé le premier des célèbres "œufs de Fabergé".

 

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm. Tous droits réservés

Crédit photos : shop.itroika.com/courrierinternational.com/ et libres de droits


Suite de l'article...

Lectures : 1738    Commentaires : 9     Partager





C’était au temps où BRUXELLES… de Jacques BREL (1962)

Le 24 mars 2016 à  05:00
Rubriques : Voix de toujours
Merci au ou à la vidéaste pour son montage photos

 S  I  L  E  N  C  E
 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm. Tous droits réservés

crédit photos : cdandlp.com/evasion2.eklablog.com/



Suite de l'article...

Lectures : 1823    Commentaires : 7     Partager



YANG LIPING la « princesse-paon »

Le 22 mars 2016 à  04:23
Rubriques : DANSES DU MONDE

Sous le plumage ocellé du paon, duo de danseurs mi humains mi-oiseaux. Duo d’amoureux. Danse de la séduction. Souplesse et  grâce.

 

« Yang Liping est l'aînée d'une famille d'ethnie Bai de quatre enfants. Dès son plus jeune âge, elle a montré des signes d'intelligence et un goût pour les études. Malheureusement, elle ne pouvait pas finir ses études faute d'argent. Elle devait gagner sa vie pour subvenir aux besoins de ses parents et de ses trois frères et soeurs.

Yang Liping est pourtant, très attachée à son pays natal, cette terre de légendes qui lui a rempli sa vie de rêve en kaleidoscope.(…) Les Bai respectent la nature et aiment la nature. Ce caractère est bien représenté par Yang Liping. A ses yeux , la danse existe partout dans la nature, par exemple, l'agitement des nuages, le balancement des arbres et la course des animaux. Tout cela lui inspire le mouvement des danses. La nature lui a donné de l'intelligence et de la sagesse, et lui a permis de créer beaucoup de mouvements de danse

(…)Yang Liping a dit qu'elle a une passion particulière pour le paon. Cette passion est venue d'une belle légende de l'Ethnie Bai.

"Il était une fois un lac d'or, au milieu duquel s'épanouissent plein de fleur de lotus et vivait une princesse de paon. Un jour, à la tombée du jour, à l'heure où l'horizon se maquille en rose, un paon d'une blancheur immaculée se posait au bord du lac. Une petite fille s'avançait vers lui et curieusement, le paon ne s'envolait pas, bien au contraire, il lui faisait la roue. "Ce spectacle idyllique enchantait Yang Liping. Dès lors, l'idée lui venait de devenir un paon et de danser sur la scène de la nature.

 D’après www.chine-informations.com ›

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm. Tous droits réservés

Crédit photos : pinterest.com/rench.peopledaily.com.cn/rench.china.org.cn


Suite de l'article...

Lectures : 1874    Commentaires : 4     Partager



QUATRE INDIVIDUS qu'on appelait...

Le 20 mars 2016 à  05:55
Rubriques : Libres propos

Texte (d’un anonyme) qui se passe de commentaires.

 Donc, 

 

« Il était une fois quatre individus, qu'on appelait
Tout le monde - Quelqu'un - Chacun - et Personne.
Il y avait un important travail à faire,
Et on a demandé à Tout le monde de le faire.
Tout le monde était persuadé que Quelqu'un le ferait.
Chacun pouvait l'avoir fait mais en réalité Personne ne le fit,
Quelqu'un se fâcha, car c'était le travail de Tout le monde !
Tout le monde pensa que Chacun pouvait le faire
Et Personne ne doutait que Quelqu'un le ferait
En fin de compte, Tout le monde fit des reproches à Chacun
Parce que Personne n'avait fait ce que Quelqu'un aurait pu faire.
Sans vouloir le reprocher à Tout le monde,
Il serait bon que Chacun
Fasse ce qu'il doit sans avoir l'espoir
Que Quelqu'un le fasse à sa place
Car l'expérience montre que,
Là où on attend Quelqu'un,
Généralement, on ne trouve Personne ! »

 

© youtube

© édit.Ariane

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

 



Suite de l'article...

Lectures : 1821    Commentaires : 6     Partager



Autant en emportent les GIROUETTES

Le 18 mars 2016 à  05:12
Rubriques : Mots-miroirs

Qu’elles soient surmontées d’un coq, d’un chat, d’une sirène, d’un pirate, d’un navire, d’un ange, d’un compagnon du devoir, d’un marinier, d’une sorcière… ou d’un thon comme à l’île de Groix, les girouettes se déclinent en toute fantaisie depuis l’Antiquité puisque la plus ancienne girouette connue est grecque et représente un triton. Elle se trouve sur la tour des Vents à Athènes.

Au IXe siècle, le pape Nicolas Ier décide de rappeler aux chrétiens la phrase de Jésus à Pierre : « Avant que le coq chante, tu m'auras renié trois fois » en installant un coq au sommet des clochers, qui étaient déjà souvent couronnés d'une girouette

La plus grande girouette du monde serait située à Jerez en Espagne, selon le Livre Guinness des records. D'autres sources attribuent le record à une girouette de Montague dans le Michigan. Enfin, la plus « grosse » girouette du monde serait un avion DC-3 situé à l’aéroport de Whitehorse, dans le Yukon

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés
Crédit photos : bonsplans.micromonde.fr/ Tour des vents Par Harrieta171 — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=592630// mesgirouettes.com/ girouette.fr/



Suite de l'article...

Lectures : 2014    Commentaires : 14     Partager



À notre chère « DAME AUX CAMÉLIAS… »

Le 16 mars 2016 à  04:30
Rubriques : Mots-miroirs

Souvenirs à tout jamais  parfumés au Camélia, ta  fleur préférée, Maman. C’est pourquoi je remets aujourd’hui ce que j’ai écrit le jour de ton départ, le 15 mars 2012

 

 

A Toi Maman

 

 

Cette peau de Toi

Soie et senteur camélia

 

Un air de violon dans la rue

Un air de Hongrie venu

 

Je dis

Mais Toi tu n’es plus là

Toi tu es partie

 

Je dis

Toi tu es sortie

De cette vie

Si ténue

 

Le violon et la rue

Se sont tus

Je on te cherche

Un peu perdus

Dans l’odeur des camélias

 

Au revoir chère petite Maman

 

© Thea. 15/16 mars 2012

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm. Tous droits réservés

Crédit photos : persos



Suite de l'article...

Lectures : 1811    Commentaires : 5     Partager



Fascinant, le Sanctuaire de SECRET GARDEN

Le 14 mars 2016 à  07:03
Rubriques : Musique d'aujourd'hui


Pour ceux qui veulent “vivre” 1h30 de concert en leur compagnie, voici le lien :

https://youtu.be/PaoPzDW2m2A

 Merci au ou à la vidéaste.

 

Minérales, sablonneuses ou végétales, les Cathédrales de Secret Garden nous font rêver. Flèches de sanctuaires baroques émergeant au-dessus des nuages ou s’arc-boutant aux flancs des montagnes. Nefs et croisées d’ogives, couleurs brumeuses des rosaces et des vitraux. Immenses avec leurs cryptes et horloges où le Temps semble suspendu sur les notes de la musique envoûtante et onirique de Secret Garden.

© The@

 

Secret Garden, un duo irlando-norvégien qui joue de la musique instrumentale. La violoniste Fionnuala Sherry est irlandaise et le compositeur et pianiste Rolf Løvland est norvégien. Les Secret Garden ont vendu 3 millions d'albums.Ils  ont gagné le Concours Eurovision de la chanson pour la Norvège en 1995 avec la composition "Nocturne". Ce fut l'unique fois dans l'histoire du concours, qu'un morceau quasi instrumental gagna bien qu'il y eût aussi quelques notes chantées afin de respecter les critères : paroles, écrites par le scénariste Petter Skavlan. Chanteuse norvégienne Gunnhild Tvinnereim.

D’après EVENE

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

Crédit photos : doc et cliché persoS



Suite de l'article...

Lectures : 1762    Commentaires : 9     Partager



Tous à l’Exposition Universelle avec LA MAISON TELLIER

Le 12 mars 2016 à  03:20
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

C’était l’époque des « ladies à crinolines ». L’époque où les amants se vouvoyaient, où l’on demandait délicatement la main de la demoiselle et ensuite un baiser…

La Maison Tellier nous restitue cette époque que l’on disait belle le temps d’une chanson.

Qui sont-ils ?

Cinq faux frères qui se sont rencontrés en 2004 entre Rouen et Le Havre mais dont les vies antérieures devaient sûrement hanter les grands espaces américains. Leurs compositions acoustiques de folk-country évoquent pêle-mêle Neil Young, Calexico, ou 16 Horsepower, dans une ambiance cinématographique rappelant Ennio Morricone.

L'identité sonore du groupe est un mélange de musique anglo-saxonne, de paroles mélancoliques, de références littéraires (comme le suggère le nom du collectif, tiré d'une nouvelle de Maupassant ), de clins d’œil cinématographiques et d'humour noir.

*sources : site La Maison Tellier

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000;htm. Tous droits réservés

crédit photos : cotecaen.fr /proantic.com/fr.wikipedia.org/unjourdeplusaparis.com



Suite de l'article...

Lectures : 1830    Commentaires : 9     Partager



COLIN-MAILLARD par Ch. TRENET (non éditée 1938)

Le 10 mars 2016 à  02:08
Rubriques : Mots-miroirs

Le jeu de Colin-maillard est une variante du jeu de chat.

Le chasseur a les yeux bandés et les chassés tournent autour de lui (sans trop s'éloigner) en évitant de se faire toucher. Si le chasseur réussit à toucher un autre joueur, celui-ci s'immobilise et laisse le chasseur lui toucher le visage. Si le chasseur réussit à reconnaître la personne au toucher, alors celle-ci prend la place du chasseur. Des variantes proposent de jouer avec une clochette ou une baguette.

Précautions : puisque l'un des joueurs a les yeux bandés, il est important de jouer dans un espace sans obstacles, pour que ce joueur ne se fasse pas mal. Au XVIIIe siècle où il est souvent représenté dans des peintures de scènes galantes, on lançait le cri d'alerte « gare le pot au noir » ou « gare le pot à la graisse » lorsque le chasseur risquait de se heurter à un obstacle.

Origine du nom

Le nom du jeu viendrait de Jean Colin-Maillard, un guerrier hutois, ayant combattu le comte de Louvain au Xe siècle et qui eut les yeux crevés au cours d'une bataille, mais continua à se battre, frappant au hasard tout autour de lui.

 

Ce visage aux yeux crevés est représenté sur une sculpture en pierre du portrait du valeureux guerrier Johan Coley Maillard dit « le Grand Maillard » et de sa femme Jeanne de Seille réalisée sur une des cheminées monumentales de l'ancien Château de Landreville (Ardennes), demeure française de sa famille après qu'elle eut quitté la Belgique vers 1350.
© d'après Wikipédia 

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés
Crédit photos : domaine public &/ chateaudelandreville.com/


Suite de l'article...

Lectures : 1844    Commentaires : 14     Partager





Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES