Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 31
Les nouveaux membres : 8
Anniversaires aujourd'hui : 5

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


LE R€V€RS D€… LA PI€C€… ou PAR ICI LA MONNAI€ !

Le 19 octobre 2015 à  03:20
Rubriques : Libres propos

Vous est-il arrivé d’examiner  le verso des pièces d’1centime d’€uro ? (et de 2 centimes également) ? Moi, jamais !  Récemment, en cherchant de la monnaie, j’ai fait tomber une pièce d’1 centime d’€uro. Quelqu’un la ramassée et, la retournant,  m’a dit : « Tiens, une cathédrale ! » Effectivement on distingue bien l’édifice même si la surface est usée. J’ai mis cette pièce de côté et l’ai oubliée.

L’ayant retrouvée hier  j’ai interrogé le cher Google par curiosité. Il m’a dirigée sur Wikipédia. J’ai appris que chaque pays avait son verso. En fouinant dans ma petite monnaie j’ai découvert ma …fortune ! Soit une majorité de pièces françaises et, outre l’espagnole avec sa cathédrale, une autrichienne, une portugaise, une belge.

Comment les reconnaît-on ?

(Les photos de ces pièces ne sont pas libres de droits, sauf pour Wikipédia, je ne puis donc les utiliser en illustration )

© Th€a

France : 1999- La valeur nominale 1 EURO CENT en trois lignes, à gauche d'un globe terrestre montrant l'Europe, symbolisant l'Europe dans le monde. Le globe est posé sur 6 lignes obliques sur lesquelles sont apposées des étoiles, aux extrémités de chaque ligne.

France :  1999 –n L'effigie de Marianneallégorie de la République française, portant le bonnet phrygien, tournée légèrement vers la gauche. À gauche, la mention du pays émetteur représenté par les initiales RF pour République française, au-dessus du millésime. Le tout est entouré » des 12 drapeaux européens

Espagne  1999 2009 : Une vue d'une partie la façade Obradoiro de la Cathédrale de     Saint-Jacques-de-Compostelle, en Galice. À gauche, en arc de cercle, la mention du pays émetteurESPAÑA. Entre les 2 tours de la cathédrale, le millésime. Le tout est entouré des 12 étoiles du drapeau européen.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxxxxx. Tous droits réservés

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 1559    Commentaires : 13     Partager



Le LAC de SOI, paix, beauté et harmonie

Le 16 octobre 2015 à  03:25
Rubriques : VOYAGES

Là-bas, dans le Valais suisse, au pied des Dents du Midi, il est un petit bijou lacustre. Un lieu paradisiaque, une merveille, le Lac de Soi.  Lac de Soie ?

Quelqu’un  connaît-il l’origine de son nom ? Je ne l’ai pas trouvée.

 

Je laisse la parole à Roland Clerc, photographe de la faune du Valais :

 

« Ce petit lac glaciaire est une sorte de sanctuaire qui émerge au cœur du massif des Dents du Midi. (…) Ce n’est sûrement pas par hasard si l’on ressent dans ce lieu d’aussi profonds sentiments intérieurs.(…) Là-haut les pierres parlent, elles ont des choses à nous raconter, à nous de les entendre. Cet endroit si étrange est un lieu de ressourcement pour beaucoup d’amoureux de la nature qui recherchent la solitude et qui peuvent y exprimer le fond de leur âme. »

On y fait des rencontres étranges :

« (…)des silhouettes rocheuses qui se mirent dans le lac et surtout des extraordinaires constructions de pierre* savamment voire religieusement entassées au fil des années par Marcel et Pierre-Marie. Les deux frères unis dans l’effort dans des milliers de montées au lac nous offrent un hymne à la nature qui stimule l’imaginaire et provoque l’étonnement. 

La faune sauvage y est discrète. »

www.faune-valais.ch/index.php?page=digiramas&action=show...

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxxxxTous droits réservés

Crédit photos : mermod.com/œuvre de /. lesbeautesdemontreal.com/ artmic.ch

 



Suite de l'article...

Lectures : 1229    Commentaires : 7     Partager





Le GEAI BLEU, un oiseau intelligent

Le 14 octobre 2015 à  04:20
Rubriques : Mots-miroirs

Merci à la vidéaste Martinelolo qui nous fait connaître le Geai bleu en toute saison. 

Vêtu de bleu et de blanc avec un collier noir, c'est sans aucun doute le plus bel oiseau de mangeoires, ce qui nous lui fait pardonner tous ses défauts.

Il est fanfaron, pillard, tapageur, batailleur, moqueur et même soûlon.

Il fréquente quotidiennement les bains d'oiseaux l'été et les mangeoires en toutes saisons..

Il préfère les arachides, le maïs concassé, le tournesol, les noix et les graines de citrouilles.

Cependant il mange de tout; suif, graines mélangées, fruits, restes de table, etc

Le geai bleu ne migre pas, il est résident toute l'année!

Il habite dans tout l'est du Canada et des États-Unis de la Baie d'Hudson au golfe du Mexique. Son aire de résidence s'arrête au pied des montagnes Rocheuses.

Il est le "gardien" de la forêt et des mangeoires. Au moindre danger, il sonne l'alerte au voisinage, permettant ainsi aux autres oiseaux de se cacher du prédateur qui vient rôder.

Il aime faire des provisions, toute la nourriture que vous lui offrez, il la prendra et ira en cacher une partie pour les jours plus difficiles. Une légende raconte qu'un geai Bleu avait rempli toute une maison abandonnée de glands...???!!!

Il devient silencieux, à la période de nidification!

Ses arbres préférés sont les chênes, les érables, les hêtres et les pins.

Il bâtit son nid solide, bien caché dans un arbre et fait mille détours pour y accéder, se sachant très voyant, il devient maître dans l'art de se dérober.

Il partage la construction du nid avec sa conjointe, même si c'est seulement elle qui couve les oeufs, il la ravitaille sur son nid. Plus tard, il l'aide à nourrir la nichée.

Il semble qu'il prend soin de ses congénères vieux et des infirmes et partage avec eux la nourriture 

© www.lesbeauxjardins.com/Oiseaux/oiseauxmangeoires/geaibleu.htm

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxxxxx. Tous droits réservés

Crédit photos : le geai bleu d’Amérique / Albrecht Dürer - Aile de geai bleu – 1512 perlesdorphee.wordpress.com/nature.skytopic.org/nature.ca/

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 1170    Commentaires : 7     Partager



LENY ESCUDERO, « L’Arbre de Vie », mélodie d’espérance

Le 10 octobre 2015 à  06:34
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues


Intuition ? J'envisageais de mettre en ligne l'une de ses chansons ces jours-ci, autre que  "l'Arbre de Vie" et puis, et puis... j'apprends qu'il nous a quittés ce vendredi.Et c'est avec émotion que je lui rends cet hommage.


Une voix particulière qui nous saisit à cœur et à tripes.

Terrassier, carreleur, vedette de la chanson, Leny Escudero, de son vrai nom Joaquim Leni Escudero, est né en 1932 à Espinal (Espagne). Parents d'origine marrane), républicains espagnols, analphabètes.

1939 :  la famille quitte le pays ravagé par la guerre civile en et se réfugie à Mayenne.

Enfance déracinée,  école communale puis vache enragée, les p’tits  métiers après le certif : apprenti, métreur, manœuvre, carreleur. Se marie à Mayenne, s’installe à Belleville et survit : terrassier, la pioche à la main puis carreleur. S’établit à son compte.

1957 : début de sa carrière de chanteur.

1962 : sortie de son 1er disque  chez BEL AIR (Ballade à Sylvie, Pour une amourette...). Succès, célébrité et fortune. Pourtant, il abandonne tout pour un tour du monde : Amérique du Sud, Moyen-Orient, États-Unis, Russie, Afrique, il va partout. Au Dahomey, il construit une école « en dur » en pleine brousse. Son album Escudero 71 reçoit le Grand prix de l'Académie Charles-Cros.

1970-1990 : il représente une certaine chanson française à thèmes. Ses paroles traitent de sujets souvent graves et tristes, tels que la guerre d'Espagne (album Vivre pour des idées, 1973), les dictatures, et la maltraitance des habitants de notre planète (album la Planète des fous, 1977), ou encore de la fuite du temps.

2015 :  Leny nous quitte le vendredi 9 octobre à Giverny (Eure).

Il est le père de trois enfants, Christine, Julian et Stéphanie. Et deux de ses petits-enfants (8 au total), Kevin et Marvin (à la basse et à la guitare) remplacent Julian, qui participait à tous les concerts de Leny et qui a composé la musique d'une partie de ses chansons.

(source : wikipédia -extraits-)

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47xxxxxxxxxx Tous droits réservés



Suite de l'article...

Lectures : 1117    Commentaires : 13     Partager



KAY SEKIMACHI, dentellière des feuilles mortes

Le 9 octobre 2015 à  03:49
Rubriques : Sculpteurs

Une belle découverte que celle de cette artiste d’une grande délicatesse qui sculpte, entre autres, les feuilles mortes…Ou le raffinement porté à son sommet avec une matière éphémère transcendée et préservée grâce à des supports.

N’ayant  pas trouvé de vidéo de ses sculptures originales, voici le lien qui vous permettra  d’en découvrir quelques unes. Elles sont très belles :

 Les sculptures délicates en feuilles mortes de Kay Sekimachi

https://mrmondialisation.org/les-sculptures-delicates-en-feuilles-mortes-d...

Illustration sonore : les feuilles mortes 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos : buzzecolo.com/ myloveforyou.typepad.com/ pinterest.com



Suite de l'article...

Lectures : 1141    Commentaires : 7     Partager



Touchants,« Les Mots de rien »(1966) JEANNE MOREAU /SERGE REZVANI parolier

Le 6 octobre 2015 à  02:49
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Ces mots de tous les jours empreints de tendresse et d’amour « des mots comme ça/des mots de tous les jours/Des mots tout gris des petits mots de rien/ Des mots de rien du tout » Le matin au réveil, dans la journée, le soir au coucher. Ce langage où tout est dit en... peu de mots. Avec les intonations, les regards et les silences. 

 

Une voix, un visage atypiques, reconnaissables entre mille. Ceux de  Jeanne Moreau. L'ét ernelle demoiselle du cinéma français, Grande Dame au charme incontestable, née le 23 janvier 1928, happée par le “tourbillon de la vie” de 'Jules et Jim', le chef-d'oeuvre de François Truffaut en 1962.  Son nom est associé à un nombre impressionnant de projets, y compris à la télévision, en témoignent ‘Les Rois maudits’. Légende vivante, on la sollicite et on l'honore régulièrement : présidente du Festival de Cannes, officier de la Légion d'honneur, présidente du Festival de New Delhi, césar d'honneur en 1995 et en 2008…

Elle chante ici l’amour

 

L’auteur de ces « Mots de rien » est Serge Rezvani, né le 23 mars 1928 à Téhéranpeintreécrivain (romans, pièces de théâtre), ainsi qu'un auteur-compositeur-interprète de chansons (il se qualifie de pluri-indisciplinaire3).

Il a écrit plus de 40 romans, 15 pièces de théâtre et deux recueils de poésie, et est l'auteur de la célèbre chanson Le Tourbillon, interprétée par Jeanne Moreau dans le film Jules et Jim, ainsi que de J'ai la mémoire qui flanche (chansons qu'il signa sous le pseudonyme de Cyrus Bassiak).

 

D’après Evene et Wikipédia
Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxxxxx.Tous droits réservés



Suite de l'article...

Lectures : 1002    Commentaires : 13     Partager



OH, des FEMMES-PAPILLONS !

Le 4 octobre 2015 à  03:50
Rubriques : ENTRACTE

Elles s’appellent

Carmen

                                    Eden

                                                Jade

                                                            Violine

Virevoltantes

Rutilantes

Eblouissantes

Resplendissantes…

Échassières de charme

« Déesses danseuses »

Femmes… Femmes... d’envergure…

Elles évoluent du haut de leurs trois mètres et  fascinent le public..

 

Ainsi volent, dansent, papillonnent et chatoient les Femmes-Papillons de la Cie MAGICOMIQUE sous l’œil de leur Gardien, Pulcincello, agitateur de foules, protecteur et… gardien des échassières !

Sources :youtube et scooter.le-memento.com

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos : tag/magicomique/femmes-papillons.blogs.midilibre.com/yoyospire.com

 



Suite de l'article...

Lectures : 1511    Commentaires : 11     Partager



GILBERT BÉCAUD : « L’Indifférence » qui détruit le monde

Le 2 octobre 2015 à  03:22
Rubriques : Voix de toujours

Quelques citations :

«L’opposé de l’amour n’est pas la haine, c’est l’indifférence.
L’opposé de l’art n’est pas la laideur, c’est l’indifférence.
L’opposé de la foi n’est pas l’hérésie, c’est l’indifférence
L’opposé de la vie n’est pas la mort, c’est l’indifférence.»
- Elie Wiesel

 "Vivre dans l'indifférence, c'est vivre dans le seul enfer que je connaisse.Katherine Mansfiel

 "L'indifférence est une paralysie de l'âme. -" Anton Pavlovitch Tchekhov

 

Ajoutons  : des visages fermés, des yeux qui ne voient pas/plus, qui vous traversent car vous êtes devenus transparents. L’indifférence est une arme puissante, elle tue sans laisser de traces : au sein d’un couple, d’une famille, d’un cercle de relations, dans la rue, sur les routes et les eaux de l’exil. Partout.

 

Gilbert Bécaud interprète avec force et émotion cette chanson dont il a mis en musique les paroles de Maurice Vidalin en 1977

Quelques mots sur Gilbert Léopold Silly[], dit Gilbert Bécaud, né le 24 octobre 1927 à Toulon et mort le 18 décembre 2001 à Paris, est un chanteur compositeur, pianiste et acteur français.

Il se produisit trente-trois fois sur la scène de l'Olympia où il gagna son surnom de « Monsieur 100 000 volts », en raison de son sens du swing, mais aussi à cause des passions qu'il soulevait dans son sillage. Il laisse l'image d'un homme électrique, toujours en mouvement. Sa cravate à pois, ses quelque quatre cents chansons et sa main sur l'oreille (pour mieux s'entendre) lors de ses concerts, sont d’autres images spécifiques qui ont marqué les esprits

Bécaud se glissait d'une chanson à l'autre dans les personnages très différents décrits par ses trois auteurs, et maintenait son public en éveil… et enthousiaste, si l'on en juge par les fauteuils souvent cassés par l'agitation du public.

(wikipédia)

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/ xxxxxxxxx Tous droits réservés

 



Suite de l'article...

Lectures : 1831    Commentaires : 20     Partager



La flûte enchantée de MOZART - 30/09/1791 - par Les marionnettes de Salzbourg

Le 30 septembre 2015 à  04:21
Rubriques : Musique de toujours

 

30 septembre 1791 : Première de La flûte enchantée à Salzbourg. Reprise ici en 2012 par Les Marionnettes de Salzbourg, d'après l'opéra de Mozart, livret d'Emmanuel Schikaneder. Mise en scène de Gezah Rech, enregistrement réalisé sous la direction de Ferenc Fricsay. La Flûte enchantée et La mélodie du bonheur sont deux œuvres extraordinaires pour découvrir l'univers féerique des Marionnettes de Salzbourg.
Musique : "The Magic Flute : Overture" de RIAS Symphony Orchestra, Ferenc Fricsay, Rita Streich, Josef Greindl, Dietrich Fischer-Dieskau & Berliner Motettenchor

Les Marionnettes de Salzbourg :

Salzburg Marionette Theatre a été créé en 1913 et est l'un des plus anciens théâtre de marionnettes théâtres du monde. Il est basé dans la ville de Salzbourg,en Autriche.   La société fait de nombreuses tournées. A partir des années 1950 elle a commencé à utiliser les bandes sonores enregistrées pour des spectacles, à la place des acteurs et des musiciens en direct.  Aujourd'hui, le Théâtre de Marionnettes de Salzbourg effectue un large répertoire d'opéras, des ballets et des productions pour enfants et adultes, à l'aide de marionnettes.

Extrait : Wikipédia français et traduction

Du spectacle, Philip de la Croix, le Journal du Dimanche, écrira : « L’illusion est troublante parce que totale. On est emporté par la perfection des mouvements, la précision des gestes, la vérité des sentiments exprimés… »

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxxxxx/Tous droits réservés

Crédit photos :./ atelier-theatre-actuel.com / L'Express

lexpress.fr/ le timbre du 200e anniversaire de la mort de Mozart / origano.com ,l'affiche de la première représentation de la Flûte enchantée

 



Suite de l'article...

Lectures : 1382    Commentaires : 11     Partager



POUR SERGE REGGIANI : «Le monde est femme » (1999)

Le 28 septembre 2015 à  03:34
Rubriques : Voix de toujours

Le vidéaste précise qu’il  a illustré cette chanson avec des peintures de femmes dont la plupart appartiennent à la période Impressionniste car Serge Reggiani avait découvert sa passion pour la peinture.

Et d’ajouter « dans ma langue, le monde est non seulement femme, mais féminin(e), aussi... »

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit :

Tous droits réservés

Crédit photos Serge Reggiani: musiqueray.org/ukebox.fr/

 



Suite de l'article...

Lectures : 1637    Commentaires : 8     Partager





Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES