Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 13
Les nouveaux membres : 11
Anniversaires aujourd'hui : 4

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


MYSTERE & BOULES DE… VERRE

Le 11 décembre 2015 à  05:31
Rubriques : VERRIERS & BIJOUTIERS

Par ici la  visite guidée !

Une boule qui défie le temps. Des éclats de la pierre à ceux du verre, de la frappe au souffle, d’un outil fondamental aux rituels de Noël, Silex, le nouvelle boule de Noël du CIAV induit une collision inédite entre la fraîcheur des grottes et la chaleur de nos salons. Cet hiver nous serons tous des Homo Sapi(e)ns.

 

La légende

La légende raconte que chaque année, les sapins de Noël étaient décorés principalement avec des fruits. Mais en 1858, une importante sécheresse priva les Vosges du Nord de fruits, ce qui rendit impossible la décoration des sapins. Heureusement, un souffleur de verre de Goetzenbrück, un petit village de Moselle situé à proximité de Meisenthal, eut la brillante idée de souffler quelques boules en verre pour pallier aux difficultés imposées par le climat. La tradition est ainsi née et traversa depuis plusieurs cultures. La verrerie de Goetzenbrück, connue pour sa production de verre optique, se mit à produire des boules décoratives depuis cette année, à raison d’environ 250 000 par an, et ce jusqu’en 1964.
Depuis 1998, le CIAV de Meisenthal a repris le flambeau et perpétue la tradition.

 

Meisenthal : la boule de Noël 2015 est arrivée - France 3 ...

france3-regions.francetvinfo.fr/.../meisenthal-la-boule-de-noel-2015-est-

 

On peut lire ici l’histoire du verre dans les Vosges :

 http://www.cnap.fr/les-d%C3%A9corations-de-no%C3%ABl-en-verre-de-meisenthal

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxxx.htm .Tous droits réservés

Crédit photos : tourisme-paysdebitche.fr/ sevresciteceramique.fr / cnap.fr/ rance3-regions.francetvinfo.fr/

 



Suite de l'article...

Lectures : 527    Commentaires : 8     Partager



Allez, embarquons tous sur le MOR BRAZ !

Le 9 décembre 2015 à  03:01
Rubriques : CHANTS DE MARINS

Chansons de pirates 17ème et 18ème siècle

morbraz.kazeo.com/

 

Je cite :

 

« Mor Braz : c'est le nom de notre navire. Il signifie "océan", en langue bretonne.

 

Après moult conquêtes,
les écumeurs des mers du Mor Braz débarquent pour partager leur butin.

De leur coffre au trésor,
ils sortent chansons et mélodies ramenées de leurs voyages, 
des Iles du Nord à la Péninsule Ibérique, entre terres et mers.

Embarquez pour l'Aventure avec l'équipage du Mor Braz ! »

 

Le capitaine : Rohan

Chant, accordéon, mandole, ukulélé, percussions. Marinier devenu pirate. Des fleuves et des canaux d’Europe à la Bretagne. Accompagné de sa mandole et de sa voix, il collecte et compose de nombreuses chansons au gré des rencontres. Richesse d’un répertoire original :concert solo (Légend’eaux) formations (Carynx, les Deux Gabiers etc.)D’aventure en aventure il devient capitaine à bord du Mor Braz !

Le bosco : Vincent.

Chant, bombarde, clarinette, veuze, percussions.

Début dans la Royale, comme sonneur au bagad de Lann-Bihoué. Des eaux de la musique populaire traditionnelle aux  « musiques du monde » il découvre l'univers des fêtes médiévales,  historiques et festivals celtiques et embarque parallèlement à b ord du Mor Braz comme bosco !

Le mousse : Victor

Guitare électrique saturée, mandole

Victor est le plus jeune pirate de la bande, mais il n'est pas trop mal traité pour un mousse. Normal, c'est le fils du capitaine ! En pleine découverte de la vie de forban !

Extraits du site : © morbraz.kazeo.com/

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : Tous droits réservés

crédit photos :morbraz.kazeo.com/‎youtube.com/ he picture shows the Tall Ship Christian Radich under sail. Ulflarsen 11:34, 19 May 2005(domaine public)

thierry-charpentier.over-blog.com

 



Suite de l'article...

Lectures : 530    Commentaires : 27     Partager





LA DANSE, Y’A QU’ÇA !

Le 7 décembre 2015 à  04:52
Rubriques : ENTRACTE


Souplesse et performance : une belle détente dynamique et rétro conçue et mise en ligne par un internaute, semble-t-il. Je n'en sais pas plus.


Si vous aimez la musique et la danse, vous allez être épatés par ce montage basé sur des films populaires et une des chansons les plus diffusées en 2015 !

 

Nerd Fest UK a réalisé un clip de « Uptown Funk » de Mark Ronson et Bruno Mars à partir de 66 scènes de vieux films parfaitement synchronisées.

Le réalisateur dit n’avoir utilisé uniquement des extraits de films d’avant 1953. Un résultat surprenant qui colle parfaitement à la chanson…

 

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxxx.htm. Tous droits réservés

Crédit photos : theredlist.com/pinterest.com/

 



Suite de l'article...

Lectures : 517    Commentaires : 7     Partager



Et du SON naissent les VIBRATIONS (ici, Ernst CHLADNI)

Le 4 décembre 2015 à  04:59
Rubriques : SCIENCE

Ernst Florens Friedrich Chladni, physicien allemand, né le 30 novembre 1756 à Wittemberg, mort le 3 avril 1827 à Breslau,

Il voyagea toute sa vie. Chladni est le fondateur de l'acoustique moderne. Il étudiait expérimentalement les vibrations des plaques, en les saupoudrant de sable fin, obtenant ainsi les figures acoustiques qui portent son nom. Il fit plusieurs découvertes intéressantes, inventa un nouvel instrument de musique, l'euphone ou clavicylindre, un instrument dérivé de l'harmonica de verre de Benjamin Franklin. Il publia en 1802 un Traité d'acoustique, en allemand, traduit en français, 1809. On lui doit aussi des Dissertations sur les météores et les aérolithes (Vienne,1819).

C'est le premier savant qui émet par écrit l'idée que les météorites sont originaires du système solaire, et sont attirées par le champ de gravitation terrestre ; que les frottements de l'atmosphère, qu'elles traversent à grande vitesse dans leur chute, les échaufferaient et les rendraient lumineuses.

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxx.htm. Tous droits réservés

Crédit photos : -unite.ning.com- .wikipedia.org/ - vimeo.com/



Suite de l'article...

Lectures : 611    Commentaires : 5     Partager



CALAMITY JANE : à la conquête de l’Ouest Américain !

Le 2 décembre 2015 à  04:31
Rubriques : FIGURES LEGENDAIRES

Sur une musique d’Ennio Morricone

 

Née à Princeton, Missouri le 01 juin 1852
Décédée à Terry, Dakota du Sud le 01 août 1903

 

Il y a très peu de biographies sérieuses de Calamity Jane ; elles sont toutes en anglais, sans qu'existe de traduction française. Celle que je mets ici  (très brève) l’est donc sous toute réserve…

 

Elle jurait, buvait et tirait comme un homme. Chapeau de cow-boy vissé sur la tête, fusil à la main et santiags aux pieds, elle attirait le respect de ceux qui /la rencontraient. C'était une légende de l'Ouest américain... Elle s'appelait Calamity Jane. Fille du Sud, la jeune Martha Jane Canary part à la chasse avec les hommes, mais à 16 ans, elle se retrouve orpheline. Après deux années d'errance, elle rejoint le général Custer en qualité de scout. Là, elle fait la campagne d'Arizona contre les Indiens. Au cours d'une bataille, elle ramène sain et sauf le général au camp, qui la baptise illico Calamity Jane. Les années qui suivent, elle effectue des missions, souvent risquées : elle traverse un fleuve à la nage, s'introduit dans la tribu indienne des Black Hills, convoie du bétail de la Californie au Wyoming, sillonne l'Oregon, ou pourchasse l'assassin de son cher ami Wild Bill. En 1885, en ayant assez de rouler sa bosse, Calamity se marie, tient un hôtel dans le Colorado et devient mère. Après le départ de son époux, loin de se laisser démonter, elle travaille pour le Palace Museum de Minneapolis et participe à des spectacles vantant l'Ouest américain, alors très en vogue. Sa vie est déjà une légende, on commence à en faire des pièces de théâtre. Affaiblie par une maladie, elle meurt à l'âge de 51 ans. Depuis, son grand corps repose aux côtés de Wild Bill, au cimetière de Deadwood, l'une de ses dernières volontés.

 

source EVENE

 

Calamity Jane apparaît dans le film Lucky Luke (2009) de James Huth.

Le nom de Calamity Jane est mentionné par sa mère dans le film Les Dalton (2004) de Phillipe Haim

Calamity Jane écrivit beaucoup de lettres à sa fille. Je ne me souviens pas si elle les envoya toutes ou si on les retrouva après sa mort.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos : librelivre.net 



Suite de l'article...

Lectures : 529    Commentaires : 12     Partager



VIVE le CIRQUE des Années 30/31 !

Le 30 novembre 2015 à  05:34
Rubriques : ENTRACTE

 

Vidéo cirque 1930/1931

 Histoire du cirque :

La conception occidentale du cirque s’inspire d’une façon ou d'une autre des jeux antiques romains ainsi que des bateleurs et troubadours du Moyen Âge. La première représentation d’un cirque moderne date du 9 janvier 1768 et a été présentée par Philip Astley à Londres : spectacles équestres égayés par des bateleurs. Le mariage du monde équestre militaire et du monde forain autour du cercle est établi. Cette nouvelle forme de spectacle fut ensuite introduite en France par Astley en 1774, puis reprise par Antonio Franconi et ses descendants. C'est seulement au XIXe siècle lors des vagues de colonisation que furent introduits en France et en Allemagne les premiers animaux sauvages.

Au XIXe siècle, le cirque équestre s'est développé dans les cirques stables construits dans différentes villes de France, à Paris puis en province. La famille Franconi fonda successivement, à Paris, trois théâtres de cirque portant le nom de « Cirque Olympique »

 

En 1856, Théodore Rancy fonda son premier cirque (chapiteau ambulant) à Rouen, puis construisit les suivants en dur : à Genève (1875), Lyon (1882), Le Havre (1887), Boulogne-sur-Mer (1888), Amiens (1889), Rouen (1893), etc

 

Le dernier cirque stable à ouvrir ses portes dans la capitale française fut le Cirque Métropole (1906-1930) connu sous l'enseigne de Cirque de Paris, lequel mit souvent des dompteurs en vedette.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxxx;htm. Tous droits réservés

Photos : lusile17.centerblog.net/ etlepetitoastquivavec.com/



Suite de l'article...

Lectures : 505    Commentaires : 11     Partager



MI-AOU, DUO des CHATS… par Les Petits Chanteurs à la croix de bois

Le 28 novembre 2015 à  04:14
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Un peu d’humour et de gaieté avec la manécanterie des Petits Chanteurs à la croix de bois,  en concert à Séoul (Corée) le 20 12 2011.

Le Duetto buffo di due gatti (traduction littérale : Duo humoristique des deux chats, en français appelé simplement Duo des chats) est une pièce populaire pour deux sopranos. Il est souvent joué en bis lors des concerts.

Bien que cette pièce soit très généralement attribuée à Gioachino Rossini, elle n'a en fait pas été écrite par lui, mais consiste en une compilation écrite en 1825 reprenant des passages de son opéra de 1816 Otello.

L'auteur de la compilation est probablement le compositeur anglais Robert Lucas de Pearsall, qui utilisa à cette occasion son pseudonymeG.Berthold1.

Musique et paroles

La musique, dans l'ordre des apparitions provient de :  extraits de Otello, et La Katte-Cavatine du compositeur danois C.E.F. Weyse.

Quant aux  paroles elles consistent uniquement dans la répétition de l'onomatopée miaou, miaulement du chat…

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxxx htm. Tous droits réservés



Suite de l'article...

Lectures : 624    Commentaires : 7     Partager



CONCHA BUIKA, une Grande à la voix remarquable dans « La Bohemia »

Le 26 novembre 2015 à  04:05
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

La Bohème est une chanson de Charles Aznavour et Jacques Plante écrite en 1965. Elle raconte l'histoire d'un peintre qui se souvient avec nostalgie de sa jeunesse passée sur les hauteurs de Montmartre. J’aime l’interprétation intense et prenante de cette jeune artiste : Concha Buika.
( merci au ou à la vidéaste) 

 

« Une voix brûlée, rauque, impressionnante, une  voix remarquable, proche de celle de Chavela Vargas, Lola Flores ou Sarah Vaughan qui fait d’elle la nouvelle référence du flamenco, qu’elle ponctue de sonorités soul, jazz et funk ».

 

Maria Concepción Balboa Buika, plus connue sous le nom de Concha Buika, est née le 11 mai 1972 à Palma de Marjorque. Originaire de Guinée-équatoriale que ses parents ont fui sous la dictature. En réponse à cette époque coloniale, un tatouage orne aujourd'hui sa peau : « Ce sont les noms tribaux de mes proches […] en Guinée équatoriale, les prêtres espagnols venus nous baptiser nous ont obligés à prendre des noms chrétiens, mais nous avons conservé les noms traditionnels. Le premier est celui de ma mère, puis le mien, Kitailo, hérité de ma grand-mère. Ensuite ceux de mes sœurs, puis de mes nièces, enfin celui de mon fils. »

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxx htm. Tous droits réservés

Crédit photos : partition youscribe.com



Suite de l'article...

Lectures : 354    Commentaires : 9     Partager



Mythique, l’ OISEAU BLEU et la Forêt

Le 24 novembre 2015 à  03:10
Rubriques : Mots-miroirs

vidéo : ENRA - motion graphics arts de la scène –qui, me semble-t-il est japonais .

 

En prélude, des images silencieuses qui accompagnent la lente et souple chorégraphie de la neige.

La Forêt nous conduit-elle à l’Oiseau Bleu ou l’Oiseau Bleu naît-il de la Forêt ?

La Forêt séduit-elle l’Oiseau Bleu avec sa danse de flocons,  feuilles et  pétales, avec les fils de la Vierge entrelacés ou l’Oiseau Bleu séduit-il la Forêt en l’attirant dans son Univers de  cristaux,  filaments et plumes gracieuses ?

© thea

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxxx htm. Tous droits réservés



Suite de l'article...

Lectures : 370    Commentaires : 12     Partager



Evasion avec « la Dernière Chevauchée » de BARON ERASER…

Le 22 novembre 2015 à  03:32
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

 

« Quand une musique parle vraiment, on a l’impression qu’elle surgit de notre silence intérieur »

 

(citation anonyme )

 

Une Vidéo en hommage à Baron Eraser un compositeur talentueux qui nous offre  des Oeuvres qui nous transportent au coeur même de l'Amour et de la Liberté...Amour, Lumière et Douceur vers ta belle Âme...

Pour visiter son blog :  baron-eraser.over-blog.com/

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxxx/Tous droits réservés



Suite de l'article...

Lectures : 308    Commentaires : 8     Partager




Page 28 de 227

28

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES