Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 28
Les nouveaux membres : 3
Anniversaires aujourd'hui : 6

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


TEREZA « Je l'aime, je l'aime" hymne officiel des Gitans

Le 11 septembre 2015 à  05:21
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Quelle voix superbe ! Intense, riche, émouvante. Qui nous bouleverse. 
Je l'avais quelque peu oubliée  et suis heureuse de la re-découvrir.

 

Merci au vidéaste : octobre 59 qui écrit :

« Une perle de la musique traditionnelle gitane, l'hymne officiel des Gitans du monde entier, repris et enregistré par TEREZA fin des années 60. Dans un premier temps, la chanson se fit connaître auprès du grand public en tant que bande originale du film "J'ai même rencontré des tziganes heureux", un grand succès du cinéma ex-yougoslave. L'auteur de l'adaptation française est Pierre BAROUH. Ce 45T a valu à TEREZA plusieurs Disques d'Or en France.
A écouter!!! »

 

 

La biographie de cette artiste est extrêment riche. Je n’en mets qu’un extrait. Si vous êtes intéressés, veuillez consulter Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tereza_Kesovija

 

Tereza Kesovija (ou tout simplement Téréza à Paris) est une chanteuse croate de variétés née le 3 octobre 1938. Une partie de sa carrière se déroula à Paris. Tereza naît à Dubrovnik, une ville située sur la côte adriatique. Tereza a enregistré à peu près 1 000 chansons en onze langues (croatefrançaisitalienanglaisrusseallemand,slovènemacédonienportugaisespagnol et latin). En chantant elle voyage dans le monde, elle fit de nombreuses tournées en ex-URSS, au Mexique, en Égypte, au Japon, aux États-Unis, en Tunisie, etc.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxxxx.htmTous droits réservés

Crédit photos : mojzagreb.info/youtube.com/ classiqueanalectes.eklablog.com


Suite de l'article...

Lectures : 1674    Commentaires : 7     Partager



GEORGES CHELON « La flaque d’eau » ou la vie en mille éclats

Le 9 septembre 2015 à  02:58
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Quelque peu oublié, Georges Chelon est un artiste sensible et discret. Ce chanteur, auteur-compositeur-interprète, français, est né à Marseille le 4 janvier 1943. Auteur de Père prodigue, Sampa, Morte saison, il a été Prix de l'Académie Charles-Cros du disque français en 1966 et nommé Chevalier des Arts et Lettres en 1985. Après 40 ans de carrière d'auteur-compositeur-interprète et une trentaine d'albums originaux, il met en musique, entre 2004 et 2008 et en 6 CD, l'intégralité des Fleurs du Mal de Baudelaire

 

Wikipédia

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxxx.htm

Tous droits réservés

 

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 1186    Commentaires : 9     Partager





SYLVIE JOLY, pionnière du one-woman-show

Le 6 septembre 2015 à  03:46
Rubriques : ENTRACTE

L'humour ? Une mission, faire du bien aux gens” a-t-elle dit.

BIOGRAPHIE DE SYLVIE JOLY qui vient de nous quitter à 80 ans :

Née le 28 octobre 1934 à Paris, dans une famille nombreuse, elle est la descendante de Jules Carpentier, fille de Lucien Joly, officier de marine qui fut maire d'Arromanches-les-Bains de 1947 à 1963, et Françoise Lacaille, et petite-fille de Louis Joly, directeur des plus anciennes usines d'une société d'optique en activité continue dans le monde, Benoist-Berthiot (voir Essilor et Censerey)

Avocate, elle exerce cinq ans malgré une jeunesse turbulente : « Les pauvres bonnes sœurs, je leur en ai fait voir! ». Elle est éjectée de sept institutions religieuses. Elle quitte le barreau pour les planches, plus précisément le cours Simon. Humoriste populaire, Sylvie Joly est une femme aux multiples facettes, capable d’incarner des personnages allant de la top-modèle à la centenaire fortunée.

Jamais lasse d'apprendre, elle franchit les portes du Petit Conservatoire de Mireille mais également de la classe de music-hall de l'Olympia. Le travail ne l'effraie pas, elle cumule les spectacles : 'Ne riez jamais d'une femme qui tombe', 'Heula', 'Show bourgeois', 'La si jolie vie de Sylvie Joly' qui lui vaut d'ailleurs une nomination aux Molières. L’humoriste dirige le premier spectacle de Pierre Palmade : 'Ma mère aime beaucoup ce que je fais'. Elle a quelques prix à son actif dont celui de l'académie Charles-Cros et celui de l'humour noir.

 

Déjà malade, elle  réussit à jouer les dernières représentations de son spectacle La Cerise sur le gâteau et le filmL'Auberge rouge de Gérard Krawczyk en 2007. Mais, depuis, elle n'avait plus été capable de remonter sur scène. 

"Sylvie souffrait d'une maladie de Parkinson sévère, qui n'est pas forcément mortelle. Elle s'est éteinte d'un arrêt cardiaque en fin de nuit, à notre domicile à Paris", a déclaré Pierre Vitry, son mari.

A noter : Le travail d’écriture et de mise en scène de ses sketches était réalisé par des proches, dont sa sœur Fanny et, au début, son frère Thierry

Extraits de EVENE, Wikipédia

© http://www.tetu.com/©http://www.lexpress.fr/culture/cinema/

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxxxxxTous droits réservés

Crédit photos : clubic.com/ dailymotion.com/ youtube.com/

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 1229    Commentaires : 10     Partager



Le Tourdion :éloge du VIN CLAIRET !

Le 5 septembre 2015 à  04:04
Rubriques : CHANSONS POPULAIRES

Ballade médiévale,  à la gloire du vin, danse et chanson. On appelle ça le Tourdion.

Le tourdion (ou tordion) est une danse de couple rapide, légèrement sautée, constituant l'un des éléments de la basse danse. En vogue en France au début du XVIe siècle, le tourdion disparaît avant la fin du siècle.

Thoinot Arbeau donne la première description complète du tourdion dans son Orchésographie publié en 1589 , le tourdion a subsisté comme chanson à boire

Source :

 

Musique : édité par Pierre Attaignant, Premier Livre de Danceries (1530)
Texte : César Geoffray (1949) d'après des chansons à boire du XVIeme siècle

 

corwin.nexenservices.com/wikitrad

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxxxxxxxTous droits réservés

crédit photos : / Heures à l'usage de Rome Bruges vers 1515 1525 BM Rouen ms 3028 f 10v/ Vendange au XVe siècle/

 



Suite de l'article...

Lectures : 1226    Commentaires : 7     Partager



Mystérieuse, la ROSE BLEUE

Le 3 septembre 2015 à  03:30
Rubriques : Mots-miroirs

Précieuse

Radieuse

Pulpeuse

Satinée

Parfumée

La Rose Bleue

Est une Dame

Au secret

Regard violet

A la sensuelle flamme

Parée d’atours

De velours

A la beauté

Diamantée

 

 

© thea

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxxx.htm. Tous droits réservés

 

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 1108    Commentaires : 5     Partager



Gaie, gaie, la RENTREE !

Le 1 septembre 2015 à  03:09
Rubriques : Mots-miroirs

Paroles: Josée-Louise Denis, Musique: Guy Perron, Voix: Chantal Lafortune Musique: Guy Perron, Voix: Chantal Lafortune

 

Une petite trouvaille en ce jour de rentrée. Je ne connais ni la parolière, ni le musicien ni la chanteuse. Il me semble qu’ils sont canadiens mais je puis me tromper.

Je manque de temps pour entreprendre des recherches et je vous offre le « bébé » tel que je l’ai trouvé.  Les paroles apparaissent en haut de la vidéo.

 J’y ajoute ma touche perso dans la compo de l’illustration.

 © Thea

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

 

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 1259    Commentaires : 8     Partager



Quand l’ILE du SOLEIL flirte avec l’ILE de la LUNE…

Le 30 aout 2015 à  05:09
Rubriques : ARCHEOLOGIE

… elles nous attendent  là-bas, sur un autre continent… ((Musique : "Luzmila Carpio c'est un violon qui chante" Yehudi Menuhin)

 

 

-        L'île du Soleil se trouve sur la partie bolivienne du Lac Titicaca, au large de Copacabana. Cette île de 9,6 kilomètres de long sur 4,6 kilomètres de large est la plus grande du lac. (altitude autour de 3800 m). L'île abritait à l'époque des Incas un sanctuaire où les Vierges du Soleil rendaient hommage à Inti, le Dieu du Soleil. Elle conserve les vestiges de cette période Inca. Vous y découvrirez les ruines du Palais de Pilkokaina, un édifice de 2 étages au sud de l'île dont la construction fut ordonnée par Tupac Yupanqui. Pilkokaina veut dire en quechua "Site où se repose l'oiseau", l'oiseau symbolisant l'Inca. Les murs du palais possèdent des niches trapezoïdales qui recevaient les wakas, les figures sacrées. Les portes s'ouvrent à l'est en direction du soleil levant. Las pisadas del Sol : (les traces de pas du Soleil) la légende raconte qu'après un grand déluge, le Soleil se trouvait sur la Terre & laissa les traces de ses pas quand il prît son élan pour s'élever dans le Ciel. Il s'agit en réalité de formations géologiques que l'on rencontre un peu partout sur l'île.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd xxxxxxxxxxxxxxx Tous droits réservés

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 1088    Commentaires : 9     Partager



Symphonie florale, végétale, minérale, le JARDIN des FONTAINES PÉTRIFIANTES

Le 28 aout 2015 à  04:14
Rubriques : ARCHEOLOGIE

Harmonie de l'eau, des fleurs, du bois et de la roche. Gerbes d’écumes et cascades. Un paradis botanique revisité par l’homme dont la créativité protège le manteau végétal de la Terre.

 

 

Afin de préserver l'intégrité des curiosités locales qui ont pendant longtemps fait la notoriété du village, le Jardin des fontaines Pétrifiantes voit le jour en 1994.
Ce jardin est établi au sein d'un cadre unique en France, enserré entre l'Isère et une falaise d'où coulent des cascades et cascatelles dont l'eau au fil des temps a creusé des gours (petits bassins).
Depuis presque mille ans, ces mystérieuses sources ont la particularité de recouvrir d'une pellicule de cristaux de calcite tous les objets, mousses, végétaux situés sur leur passage pour former une curieuse roche : le tuf.
Autour de cette roche une combinaison harmonieuse et originale, plus de 800 espèces de fleurs et de formes végétales vous invite pour un véritable tour du monde botanique où se côtoient plantes exotiques, méditerranéennes, aquatiques et tropicales.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : xxxxxxxxxx. Tous droits réservés

Crédit Photos wikipedia et futura-sciences.com



Suite de l'article...

Lectures : 1188    Commentaires : 14     Partager



FRANK SINATRA, l’Incomparable” Strangers in The Night” (1966)

Le 26 aout 2015 à  04:06
Rubriques : Voix de toujours

L’ai-je écouté en boucle cette mélodie !  Je retrouve la même émotion-parfois intensifiée-  à chaque nouvelle écoute tant la voix de Franck Sinatra, si bouleversante,  traverse les époques avec force et facilité. Elle véhicule de nombreux souvenirs…

 

 

Frank Sinatra, de son vrai nom Francis Albert Sinatra, est un chanteur et acteur américain, né le 12 décembre 1915 à Hoboken d’un père d‘origine sicilienne, d’une mère d’origine de Ligurie. De 1935 à 1940, il étoffe sa carrière, en insistant plus sur le plan musical, avec des shows à la radio, des centaines de titres qu'il enregistre, comme Whithout A Song. Il a vendu plus de 150 millions de disques dans le monde.
En 1943, il apparaît pour la première fois au cinéma, dans « Reveille With Beverly ». Par la suite, il multiplie les shows à la radio, tels que Light Up Time. Il tourne dans un second film en 1948, “Take Me Out To The Ball Game”, puis dans dans un troisième, « On The Town ». Suite à ses prestations dans « From Here To Eternity » et dans « The Man With The Golden Arm”, il reçoit des Oscars en 1953 et 1956.
En tant que chanteur, il accomplit une grande carrière, avec environ 60 ans de musique populaire américaine, en abordant tous les styles de musique (jazz, blues, twist…).
Sinatra réalise un seul long métrage, en 1965, qui s'intitule «L'Île des braves ». Le 14 Mai 1998, Frank Sinatra décède, âgé de 83 ans

 

 

D’après : http://www.linternaute.com/biographie/frank-sinatra/biographie/

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/ /Tous droits réservés

Crédit Photo : papyblues.com/ sheetmusicdirect.us/45cat.com/limitededitionsports.com/sheetmusicdirect.com/

 



Suite de l'article...

Lectures : 1386    Commentaires : 11     Partager



« Pierre et le Loup » conte musical de PROKOFIEV, en origami

Le 24 aout 2015 à  03:36
Rubriques : ENTRACTE

Pierre et le Loup (???? ? ???? en russe) est un conte musical pour enfants, dont le compositeur russe Sergueï Prokofiev (1891 - 1953) écrit le texte et compose la musique en 1936, année de son retour définitif en URSS.

Le Théâtre en Kit est une compagnie professionnelle implantée à Tomblaine (54510), à proximité de Nancy. Elle travaille en résidence au Théâtre de la Source. Son spectacle jeune public est un pur joyau.

 

Version du Théâtre en kit :

Deux musiciens s’apprêtent à donner le concert de ‘Pierre et le loup’ devant le public. Au moment de sortir leurs instruments, l’un d’eux découvre son étui à violon absolument vide.

Dans l’urgence, ils décident de raconter l’histoire en pliant leurs partitions selon la technique de l’origami* et donnent ainsi naissance aux personnages du conte.

L’imaginaire des deux concertistes se met alors au service de la musique de Prokofiev sur laquelle ils inventent une chorégraphie de marionnettes.

 

*Origami (oru : plier, et kami : papier) est le nom japonais de l'art du pliage du papier qui permet à l'aide d'une feuille, de réaliser toutes sortes de personnages et d’objets sans couper ni coller.

 

Une version originale de ‘Pierre et le loup’, ou comment le Théâtre en kit interprète ce conte avec des marionnettes de papier, sans instruments de musique, mais tout en conservant l’œuvre musicale de Prokofiev. La fusion de la musique et de l’origami, deux techniques également régies par des règles complexes et rigoureuses, aboutit à une apparente simplicité.

A l’évidence des timbres des instruments correspondent les couleurs franches des marionnettes et leur manipulation, dirigée par la musique, permet de reconnaître la phrase musicale de chaque personnage..

 

www.theatre-en-kit.fr/pierre.

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos : moscou67.wordpress.com//http://www.theatre-en-kit.fr/spectacles-du-kit-pierre-et-le-loup.php/


Suite de l'article...

Lectures : 1117    Commentaires : 11     Partager




Page 30 de 225

30

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES