Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 16
Les nouveaux membres : 6
Anniversaires aujourd'hui : 8

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Un petit voyage dans le temps ? En route pour BODIE, ville fantôme…

Le 3 décembre 2014 à  04:07
Rubriques : VOYAGES

Que disent les carcasses de voiture rouillées, les camions abandonnés, les roues de chariot immobilisées, les rues et les maisons vides depuis un siècle qui semblent vivantes mais qui livrent des meubles en piteux état avec, ici un bout de drap, là  une casserole sur le feu, ou encore une table prête à recevoir des convives... Tout se dégrade peu à peu et un climat étrange  plane au milieu de la poussière. Oui, que disent ces murs, ces fenêtres aveugles, ces tôles, ces moteurs, ces outils, ces bars,  ces planchers, ces lits, ces tissus ? Familles de mineurs et de  commerçants, pêcheurs, entrepreneurs, prostituées…  que reste-t-il encore de la population qui  vécut ici ?

Remontons le temps. Celui de « Il était une fois dans l’Ouest » ou « Le train sifflera trois fois »…

Nous sommes à l'époque des prospecteurs, des pépites d'or et des desperados. A Bodie.

Bodie  est avant tout l'histoire d'un lieu sauvage isolé de tout, à 2550 mètres d’altitude en Californie, sur le versant oriental de la Sierra Nevada, dans le comté de Mono, à environ 120 km au sud-est du Lake Tahoe.  Nous sommes à la fin des années 1850.  Depuis une dizaine d'années la Californie connaît une croissance démographique fulgurante. San Francisco accueille des milliers de migrants chercheurs d'or et des aventuriers du monde entier affluent dans la région, tous en quête de fortune. Ils bravent  des conditions climatiques extrêmes pour suivre d'infimes filons du précieux métal.

Malgré cela, une ville sort de terre, baptisée Bodie en hommage à William Smith Bodey, le prospecteur qui découvrit la première pépite dans ce lieu. On a d'abord cru que cette différence orthographique était due à un peintre de panneaux analphabète mais cette faute est en fait volontaire, les habitants de la ville s'étant assurés ainsi d'une prononciation correcte.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit -avec photos de Bodie libres de droits



Suite de l'article...

Lectures : 928    Commentaires : 5     Partager



MONIQUE MORELLI/ARAGON, « - Il m'arrive parfois d'Espagne »

Le 30 novembre 2014 à  05:16
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Magnifique chanson de résistance sur l'Espagne, peu connue

Texte: Aragon, "Il m'arrive parfois d'Espagne (extrait de "Le fou d'Elsa")"

 

Musique: Lino Léonardi

 

 

Monique Morelli chanteuse réaliste.  «  Sa voix  nous emportait au bout du monde comme celles de Germaine Montéro et de Colette Magny (…) une voix profonde nourrie de vécu. Qui n’avait pas besoin d’orchestre tonitruant, d’éclairages au laser pour exister. »
( gastoncoute.free.fr/monique_morelli)

 

Née Monique Dubois à Béthune, le 19 décembre 1923 et morte à Montmartre, le 27 avril 1993, Monique Morelli est une chanteuse française qui créa en 1962 le cabaret Le Père Ubu, où elle accueillit de nombreux artistes, parmi lesquels Brigitte Fontaine ou encore Colette Magny.

Après l'échec de ses études de pharmacie, elle monte à Paris et commence par faire du théâtre au Vieux-Colombier puis du cirque au Cirque d'hiver, avant de commencer une carrière de chanteuse. En 1949, elle fait l'ouverture du cabaret La Rose rouge. À partir de 1958, Monique Morelli travaille avec le compositeur Lino Leonardi, son mari. En 1969, elle passe en première partie de Georges Brassens. Puis, elle se laisse un peu oublier.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/

Tous droits réservés

Crédit photos : antiwarsongs.org/ khmertube.khmerelite.ws/ georgesbrassens-gb.eu/ desencyclopedie.wikia.com/



Suite de l'article...

Lectures : 1218    Commentaires : 9     Partager





Ah, l’AMOUR GOUUUUURRRRMAND !

Le 27 novembre 2014 à  04:31
Rubriques : Clins d'oeil blogueurs

Ah, l’amour, l’amour, l’amour….

Tentant

Gourmand

Friand

Charmant

Ardent

Brûlant…

 

© thea

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/

Tous droits réservés

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 1004    Commentaires : 8     Partager



Vous reprendrez bien une cuillerée de DESERT ?

Le 24 novembre 2014 à  04:53
Rubriques : Mots-miroirs

… Surtout quand il est parfumé aux fleurs de cactus sauvages et qu’il se déguste avec un zeste  d’adagio de Bach pour la douceur…

 

Magie de Bach, ligne mélodique au chant mélancolique et pudique très touchant.

Le temps s’écoule calmement et la mélodie épouse les ondulations et le frémissement du sable. Les calices des fleurs captent la  lumière, embaument et tapissent le désert. Le temps s’arrête un instant, suspend son cours et l’homme s’apaise avant d’être emporté de nouveau, inexorablement.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

 

Crédit photos : canstockphoto.fr/ photoreunion.over-blog.com/ faune-flore.be/



Suite de l'article...

Lectures : 768    Commentaires : 4     Partager



DOUCE & BELLE JOURNEE

Le 20 novembre 2014 à  04:19
Rubriques : Mots-miroirs

quelques notes perlées

quelques brindilles de gelée

étoilées

quelques mots immaculés

pour vous inviter

à vivre une douce et belle journée

nimbée

de luminosité

 

© Thea

 

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

 



Suite de l'article...

Lectures : 778    Commentaires : 5     Partager



Dans l’œil du… RETRO… VISEUR

Le 18 novembre 2014 à  03:37
Rubriques : Mots-miroirs

Réalisation: Richard Parreau

Musique "Jeannette" de Gus Viseur ( • • )

Artiste Gus Viseur

 

Traction avant, Frégate, 4 CV,  Dauphine, DS 19, Ami 6, Ariane 4, Chambord, Floride, Caravelle -la folie des jeunes Yé-Yé - Alpine,  Jaguar…  Dyna  Junior (Panhard) appelée “ la Savonnette”, destinée à une jeunesse « bling-bling » pas encore fortunée ! Sans oublier la mythique 2 CV (familièrement :  Deudeuche), indémodable. Et,  dixit le Cahier des charges de l’époque : 4 roues sous un parapluie pour transporter des œufs à travers champs sans les casser !!

En somme, des « demoiselles » bien carrossées, élégantes, luxueuses ou sportives, et d’autres plus espiègles…  qui ravivent les souvenirs en douceur et musique.

© Thea

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

crédit photos : manicore.com/ didiertougard.blogspot.com/ forum-auto.com/ cultura.com



Suite de l'article...

Lectures : 1275    Commentaires : 12     Partager



Un GOUVERNEMENT de CHATS ?

Le 12 novembre 2014 à  04:01
Rubriques : Libres propos

Oyez, oyez bonnes gens !

Pattes de chats contre petits rats

ou

 

Discours de Tommy Douglas en 1944 au Canada accompagné d'un dessin animé. Né en Ecosse, Thomas Clement Douglas (1904-1986) a été premier ministre socialiste du Saskatchewan de 1944 à 1961.

L'histoire est extrêmement drôle et peut s'adapter à la situation actuelle ou passée.

 

Source : youtube

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos : Teddijo-croah.fr/jackaimejacknaimepas.blogspot.com/



Suite de l'article...

Lectures : 801    Commentaires : 7     Partager



CRI des POILUS et des MUTINS de 14/18 : « La Chanson de Craonne » par Marc OGERET

Le 11 novembre 2014 à  04:45
Rubriques : CHANTS de REVOLTE

« On croit mourir? pour la patrie alors qu'on meurt pour des industriels » Anatole France

 

L’interprète : Marc Ogeret, né en 1932. Débute en 1954, prix de l’académie Charles Cros (1962) et  en 1964 passe en 1ère partie de Brassens. Enchaîne les spectacles, albums et disques de 1967 à 1977/1978. Grand syndicaliste il a beaucoup apporté aux droits des Artistes-Interprètes à l’ADAMI.(extraits wikipédia)

Les faits : En 1917, après trois années d'une guerre meurtrière et indécise dont nul n’entrevoit  la fin, la lassitude touche l'ensemble des armées européennes dont le moral est au plus bas. Le Poilu ne refuse pas de se battre mais il refuse d'attaquer à outrance. À Craonne, lors des sanglants assauts commandés par le général Nivelle, ce sont plus de 130 000 hommes qui meurent en 10 jours, soit quelque dix tués à la minute dont des tirailleurs Sénégalais, Algériens, Marocains, Tunisiens (wikipédia)

Des mutineries voient le jour. Des mouvements similaires se développent dans le même temps à l'intérieur des armées allemandes et russes ainsi que du côté anglais.

Les noms des mutins et les jugements rendus par les conseils de guerre ont enfermé pour longtemps les mutineries du Chemin des Dames dans le silence et le secret. Ces archives historiques et cinématographiques, ces documents censurés sont soumis à  la loi de 1979 sur les archives : il faudra attendre l'année 2017 pour qu'ils soient enfin rendus publics.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

© http://blog.amicalien.com/Thea

Crédit photos : charlie-bravo.net/textovipjesama.com/craonne.actifforum.com/memorial-chemindesdames.fr/ japy-collection.fr


Suite de l'article...

Lectures : 943    Commentaires : 2     Partager



MANITAS de PLATA « l’âme des peuples du vent »

Le 9 novembre 2014 à  04:17
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Un visage racé, un œil céruléen, une chevelure léonine blanchie par le temps, des doigts agiles engourdis par les rhumatismes, chemise rouge et pantalon noir : « l’âme des peuples du vent », celui qui faisait corps avec sa guitare,  nous a quittés. À 93 ans. Dans une maison de retraite du Midi.

Le virtuose qui avait perdu toute autonomie avait été placé par sa famille en maison de retraite en août dernier. "Mon père est mort de vieillesse entouré de sa famille", a dit à l'AFP sa fille Françoise, qui était aussi sa tutrice.

« Depuis plus d'un an, ses admirateurs avaient alerté le grand public sur l'état de santé préoccupant et l'isolement du musicien. Un appel aux dons avait dû être lancé qui avait permis de récolter la somme d'argent nécessaire aux premiers soins. »

« La fin de vie de Manitas de Plata aura été plus triste. Il a gagné beaucoup d'argent mais, fidèle à la tradition, gitane, il a tout donné à ses amis sans jamais penser au lendemain. »

© www.lefigaro.fr/.

 

Le guitariste gitan, de son vrai nom Ricardo Baliardo, est né le 7 août 1921 à Sète dans la roulotte familiale. Père marchand de chevaux. C’est  son oncle qui le poussa vers la musique et lui trouva son pseudonyme: Manitas de Plata, littéralement "petites mains d'argent" en espagnol, mais plutôt "doigts de fée".

 

Successeur de Django Reinhardt, Manitas de Plata, qui signait avec des lettres bâtons, y ajoutant les dernières années une espièglerie, un S transformé en dollar, s'est produit sur les scènes mondiales les plus prestigieuses. Il a triomphé (14 fois) au Carnegie Hall de New York, en décembre 1965. "Mon meilleur souvenir", a-t-il toujours affirmé. Il a aussi illuminé le Royal Albert Hall de Londres. "Il y avait eu quatre fois sept mille personnes", s'amusait-il.

 

Tout est parti des pèlerinages aux Sainte-Maries de la mer, le rassemblement des gitans en Camargue au début des années 1960. Longtemps il ne voulut rien, mais le photographe Lucien Clergue finit par le convaincre d'aller jouer à New-York alors que les Américains avaient traversé l'Atlantique pour l'enregistrer.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos : directmatin.fr/greatsong.net/junglekey.fr/lemonde.fr-concert à paris juin 1983)/ mariannemelodie.fr/franceinter.fr/



Suite de l'article...

Lectures : 629    Commentaires : 6     Partager



ÉCOSSE, terre de brume et de légendes

Le 6 novembre 2014 à  03:31
Rubriques : VOYAGES

Écosse, pays de légendes... et bien plus encore. Si les fantômes et le monstre du loch Ness attirent encore quelques curieux, la plupart des voyageurs recherchent le subtil mélange entre une nature brute et sauvage, une histoire riche et une culture singulière.

Écosse, terre de brume... Les amoureux de landes couvertes de bruyères et de lochs romantiques, de falaises et de cascades rentreront comblés, surtout s’ils s’aventurent dans le nord-ouest du pays, à la découverte des Highlands. Cette région figure parmi les mieux préservées d’Europe : moins de dix habitants au kilomètre carré ! On y trouve peut-être une plus forte densité de moutons... quelques vaches atypiques aux poils longs et à la frange rebelle (Highland cattle), ainsi que d’innombrables phoques et oiseaux qui peuplent la multitude d’îles. Dépaysement garanti !

Le pays change de visage avec les saisons et offre à chaque fois quelque chose de neuf : le mauve des campanules dans les bois environnant le Loch Lomond au printemps, la couleur dorée du sable et le bleu turquoise de l'eau sur les plages des Hébrides en été, le flamboiement rouge et or des forêts du Perthshire en automne, et la blancheur scintillante de la neige fraîche qui recouvre les montagnes du Glen Coe en hiver.

Quant aux Écossais, on les découvre très chaleureux, à l’image de l’atmosphère qui règne souvent dans les pubs.

www.routard.com › GuideEurope

et  www.bienvenueenecosse.com/

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés



Suite de l'article...

Lectures : 802    Commentaires : 8     Partager





Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES