Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 26
Les nouveaux membres : 3
Anniversaires aujourd'hui : 4

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Le Fol Univers de POETICO MECANO

Le 26 janvier 2015 à  03:01
Rubriques : ENTRACTE

 

Quand un jeune magicien un peu farfelu, haut de forme, frac et pantalon rayé,  rencontre une jeune et sage lavandière en tablier et tente de lui  plaire… il ouvre pour elle sa boîte aux merveilles, remplie de clés,  bielles, rouages, crécelles et mille autres engins fantastiques. Une fleur éclôt au bout d’une tige métallique, un gramophone égrène sa petite musique. Vole, bicyclette !  Emporte-les dans une série  d’aventures burlesques… loin,très loin... 

Il court, il court  le jeune magicien, il est passé par ici, il repassera par là, il court…






Suite de l'article...

Lectures : 1249    Commentaires : 7     Partager



IAN ANDERSON, le flûtiste « fou » de JETHRO TULL, interprète Mozart

Le 23 janvier 2015 à  03:05
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Il ressemble à un faune. Sur les photos des années 1970  il arbore  des « tenues vestimentaires originales » sur scène. Aujourd’hui, il a toujours l’œil aussi vif et impertinent ! Il sautille, déambule, bondit, rebondit, et sa flûte s’emballe. Elle entraîne ses partenaires et le public avec brio.

 

Ian Anderson (né le 10 août 1947 à Dunfermline en Écosse) est un chanteur, compositeur et musicien britannique. Il est la tête du groupe de rock progressif Jethro Tull qu'il a formé fin 1967.

Anderson, en tant que compositeur, est souvent mentionné pour ses chansons sur le thème du christianisme avec des titres comme My God sur l'album Aqualung ou encore l'album The Jethro Tull Christmas Album. Cependant, ses fans sont de différentes origines au niveau religieux, ethnique mais aussi au niveau du mode de vie. Anderson est un flûtiste autodidacte qui fut influencé par Roland Kirk. En plus d'avoir été l'un des principaux musiciens à avoir introduit la flûte dans la musique rock, il est également à l'origine de la technique dite de l'over-blowing (souffler très fort pour obtenir un son plus saturé) Il se faisait remarquer sur scène par ses tenues vestimentaires originales dans les années 1970..

Il est capable de jouer de plusieurs instruments, dont la guitare basse (sur l'album Stormwatch) mais bien d'autres. La gamme d'instruments joués par Anderson que l'on retrouve au gré des albums de Jethro Tull est large : flûte traversière, guitare acoustique et électrique, mandoline, saxophone, orgue Hammond, accordéon, batterie, claviers, trombone, violon, sifflets et divers types de flûtes. Ses compositions musicales présentent une grande variété, allant des racines blues (This Was) à une musique électronique (Walk Into Light), en passant par la musique folk (Minstrel in the Gallery) et le hard rock (Crest Of A Knave).

Anderson possédait 43 fermes à saumon mais s'est séparé d'une grande partie de cette activité à la fin des années 1990. Il a survécu à une thrombose et a donné plusieurs conférences pour sensibiliser le public à cette maladie. Il a fait une tournée avec Jethro Tull en 2010, puis en 2014 alors qu'il se consacrait à sa carrière solo déjà bien entamée, il a annoncé la fin du groupe, préférant continuer à oeuvrer sous son propre nom désormais.

© d’après Wikipédia

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

crédit photos : worldbeatinternational.com/ classicrockhereandnow.com/ tbray.org/ concertblast.com/



Suite de l'article...

Lectures : 1736    Commentaires : 4     Partager





L'UNE peint l'AUTRE .

Le 20 janvier 2015 à  05:11
Rubriques : ENTRACTE

L’Une peint l’Autre

L’Autre prend corps et vie

L’Une et l’Autre jouent à cache-tableau

- Tu m’verras

Tu m’verras plus

- Je t’ai à l’œil ma belle

- On verra

 © thea

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscri

Tous droits réservés



Suite de l'article...

Lectures : 1063    Commentaires : 6     Partager



J-E.LABOUREUR peintre graveur nantais au Château des ducs de Bretagne

Le 18 janvier 2015 à  05:24
Rubriques : Peintres

(C’est la seule vidéo trouvée. Perso je n’aurais pas choisi cette chanson de Piaf
pour l’illustrer mais je n’avais pas le choix. Ou alors désactiver le son…)

 

Du 17 janvier au 26 avril 2015, le Château des ducs de Bretagne à Nantes, rend hommage au peintre-graveur nantais Jean-Emile Laboureur et à son œuvre réalisée durant la Grande Guerre.

 

« Jean-Émile Laboureur. Images de la Grande Guerre » est la première exposition exclusivement consacrée à la production artistique de cet artiste durant la Première Guerre mondiale. Mobilisé en 1914 en tant qu’interprète auprès des troupes alliées, Jean-Emile Laboureur s’est mis à représenter le conflit dès 1915 sur le front d’Artois puis à partir de 1917 à la base américaine de Saint-Nazaire.

Il a créé de nombreuses gravures qui lui valurent le titre de « l’artiste le plus pénétrant de la guerre » (dixit le poète Guillaume Apollinaire). Ce succès d’estime s’explique par sa remarquable maîtrise des techniques de gravure, alors très en vogue, et par son style graphique original et moderne.

«Ce qui est intéressant, c’est de voir de quelle manière un artiste parvenait à s’adapter aux conditions et à poursuivre son activité malgré la guerre», raconte Gaëlle David, commissaire de l’exposition.

« En outre, son regard distancié - il illustrait le conflit essentiellement en arrière plan - offre un témoignage tout personnel emprunt d’une certaine légèreté. Il ne voulait pas montrer l’horreur, le sentimentalisme ou le patriotisme mais plutôt la vie des soldats en dehors des combats ».

Cette rétrospective, organisée dans le cadre des commémorations du centenaire de la première guerre mondiale, présente ainsi une centaine de documents d’archives (peintures, dessins, estampes, correspondances…) afin de (re)découvrir cet artiste local.

Plus d’infos : www.chateaunantes.fr

 

© www.nantes.fr/home/actualites/ville-de-nantes/culture/.../laboureur.html

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservéscrédit photos : artvalue.fr/ © chateaunantes.fr/ artvalue.fr/PIASA,Paris


Suite de l'article...

Lectures : 1237    Commentaires : 4     Partager



ANITA EKBERG : de la Dolce Vita » à l’oubli.

Le 15 janvier 2015 à  03:30
Rubriques : ENTRACTE

Elle aura marqué notre génération et les suivantes. La scène -culte de  son bain dans la fontaine de Trevi est inoubliable.
 

"Quand le film a été présenté à New York, dira Anita Ekberg,  le distributeur reproduisit la scène de la fontaine sur un panneau haut comme un gratte-ciel. Mon nom était dans le milieu en grosses lettres, Fellini était au fond, très petit. Maintenant, le nom de Fellini va devenir très grand, le mien très peu ».

Effectivement, elle a fini sa vie dans l'oubli.


C’est  en Italie, à Rocca Di Papa, que cette actrice sculpturale, belle et sensuelle,  a tiré sa révérence à l’âge de 83 ans.

Une séquence fit d’elle une légende. C’était en 1960 dans La Dolce Vita de Fellini, le temps d’un bain de minuit. Anita Ekberg et Marcello Mastroianni se promènent dans Rome et se retrouvent sur une petite place, devant la fontaine de Trevi, là où des touristes ont coutume de jeter une pièce de monnaie depuis deux siècles.

Bustier moulant, longue robe noire, l’actrice s’y jette la première, rapidement rejointe par son partenaire. La séquence fera le tour du monde, Fellini remportera la Palme d’or à Cannes grâce à La Dolce Vita, et le cinéma italien se parera à nouveau de ce glamour qui lui faisait défaut depuis l’après-guerre et qu’Anita Ekberg, pourtant d’origine scandinave, symbolisera à sa manière.

 

Carrière à Hollywood

A l’époque de La Dolce Vita, Anita Ekberg est déjà une petite vedette. Née en 1931 à Malmö, elle est élue Miss Suède en 1950. Puis se présente au concours de Miss Univers et échoue. Dans la foulée, elle signe un contrat comme mannequin aux Etats-Unis. Son physique plus qu’avantageux attire évidemment l’attention de quelques producteurs, et la jeune femme se retrouve dans plusieurs films. D’abord faire-valoir des comiques Abbott et Costello  puis de Jerry Lewis et Dean Martin, elle apparaît aussi dans des films plus «sérieux», tel le Guerre et paix de King Vidor (1956). Elle passe ainsi cinq années à Hollywood avant de partir pour l’Italie.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés.
 

crédit photos : fr.mediamass.net/neoprofs.org/bienpublic.com

XXra marqué notre agénération


Suite de l'article...

Lectures : 1129    Commentaires : 9     Partager



« La Liberté », une chanson peu connue de BARBARA (1961)

Le 14 janvier 2015 à  03:20
Rubriques : Voix de toujours

Parmi les  chansons très peu connues du répertoire de la Grande Dame brune j’ai choisi celle-ci aujourd’hui. C’est un véritable morceau d’anthologie à écouter et regarder avec émotion, ses mains rythmant les paroles.

 

Liberté, liberté

Qu'as-tu fait, liberté,
Pour ceux-là qui voulaient te défendre,
 (…)

… quelque chose manquait,
Qu'ils ne pouvaient expliquer,
Et c'était toi, liberté des beaux jours »

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Photo Barbara © manutea33.over-blog.com/

 



Suite de l'article...

Lectures : 1455    Commentaires : 7     Partager



AU CŒUR du SILENCE avec Michel PÉPÉ

Le 10 janvier 2015 à  03:37
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Etre au cœur du silence
                               là où tout commence et recommence

Etre dans l’apaisement
                               sans mots superflus

Ecouter battre son cœur dans le cœur des cascades et des sous-bois tapissés de fougères

Ecouter les notes si douces de la pluie sur l’herbe, les tiges et les pétales

Ecouter son propre cœur en harmonie avec la Vie

© thea

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos : meditationfrance.com/ oret-fontainebleau.over-blog.net/



Suite de l'article...

Lectures : 1822    Commentaires : 5     Partager



LIBERTÉ : PAUL ÉLUARD/GÉRARD PHILIPE

Le 8 janvier 2015 à  03:57
Rubriques : Des AUTEURS, des MOTS

On vient d’assassiner  la Liberté

On l’assassine tous les jours dans le monde, ne l’oublions pas !

Mais 

Le silence étouffe les cris

© thea

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés


Suite de l'article...

Lectures : 1023    Commentaires : 7     Partager



Mystérieuse & Envoûtante LORELEÏ

Le 5 janvier 2015 à  03:03
Rubriques : FIGURES LEGENDAIRES

Un fleuve impétueux, le Rhin. Un rocher, une nymphe germanique, Lorelei (Loreley, Loreleï ou Lorely)

Le rocher culmine à 132 mètres au-dessus du Rhin à proximité de Sankt Goarshausen (Saint Goarshausen en français) en Allemagne (Rhénanie-Palatinat).

C’est l’endroit le plus étroit du fleuve entre la Suisse et la mer du Nord. L’avancée du rocher réduit d’un quart la largeur du fleuve. Le courant très violent et les nombreux rochers immergés ont causé de nombreux accidents de navigation.

La Lorelei est aussi le nom d’une nixe (nymphe de la mythologie germanique) qui attire les navigateurs du Rhin à la perdition par ses chants, comme les sirènes de la mythologie grecque ancienne. Ils sont comme envoûtés par ce chant si beau, si mélodieux, qu'ils en oublient les courants du Rhin et chavirent.

Cette légende de la Lorelei sur son rocher a inspiré de nombreux artistes, dont le poète allemand Heinrich Heine qui écrivit en 1824 l’histoire (Die Lore-Ley) qui sera mise en musique et popularisée par le compositeur Friedrich Silcher. Le rocher de la Lorelei est maintenant un site touristique très fréquenté, tant pour la beauté des lieux que pour la légende qui l’entoure. Fantôme devenue femme fatale à la fin du xixe et au début du xxe siècle, elle prit pour quelques poètes la fonction de symbole national, semblable aux Valkyries. La littérature du xxe siècle se détourna de cette interprétation. Elle apparaît sous de nombreuses formes dont certaines sont ironiques, et perpétue ainsi le mythe de la Lorelei.

 

En France, elle est surtout connue à travers le poème de Guillaume ApollinaireLa Loreley  ou encore dans Lorely de Gérard Labrunie dit Gérard de Nerval lors du récit de son voyage sur les bords du Rhin. Alors que pour d'autres, plus intéressés par la musique que par la littérature, Lorelei, la fée du Rhin, sera évoquée à travers de nombreuses chansons comme Lorelei Sebasto Cha de Hubert Félix Thiéfaine ou Laura Lorelei de Jacques Higelin.

© extraits de Wikipédia

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés



Suite de l'article...

Lectures : 3066    Commentaires : 3     Partager



PAON, mon BEAU PAON… Toi, l’oiseau aux cent yeux…

Le 3 janvier 2015 à  03:48
Rubriques : Mots-miroirs

Somptueux ! Majestueux ! Elégant ! Le Paon ne manque ni d’attraits ni de magnificence.

« Aigrette en couronne et plumage de la queue du mâle qui se dresse comme une roue ! Plumes ocellées et chatoyantes dont les ocelles sont provoqués par la structure complexe desdites plumes. Pour le cas du Paon blanc, la couleur blanche s'explique par l'absence de la mélanine dans les plumes. La plume blanche reflète l'intégralité du spectre lumineux, d'où l'absence de couleurs.(…)

Le Paon bleu est un oiseau originaire d'Asie (plus principalement d'Inde et du Sri Lanka). Il est connu pour ses couleurs brillantes et sa queue magnifique qu'il peut déployer en roue. Il aurait été rapporté d'Asie vers la Grèce au IVe siècle avant notre ère par Alexandre le Grand et s'est vite répandu dans toute l'Europe tant sa beauté suscitait l'admiration.

On trouve des représentations de paons sur les fresques de Pompéi. Il était, pour les romains, tout à la fois, un oiseau de table et d'agrément.

(…) À l'état sauvage, il vit en Inde en toute liberté dans les jungles et ferme et ville et montagne et au Sri Lanka dans les forêts et les bois. En Europe, il est surtout répandu dans les parcs, zoos et les grands jardins (souvent en semi-liberté) »

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés



Suite de l'article...

Lectures : 998    Commentaires : 7     Partager




Page 46 de 231

46

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2018 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES