Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 31
Les nouveaux membres : 3
Anniversaires aujourd'hui : 6

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


2, 3, 4 CONVERSES s’aimaient d’amour tendre…

Le 19 juin 2014 à  04:48
Rubriques : Clins d'oeil blogueurs

Se laçaient

S’enlaçaient

Se délaçaient

Et se chuchotaient

Just The Way You Are

(Simplement telle que tu es

© Thea

 

Sur une chanson de Bruno Mars, chanteur et producteur américain né le 8 octobre 1985 à Hawaii.

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/

Tous droits réservés

Crédit photos : laure-illustrations.com/aux-fourneaux.fr/fr.aliexpress.com


Suite de l'article...

Lectures : 363    Commentaires : 4     Partager



Avec ANNIE FRATELLINI , prêts à s'envoler dans ces « drôles de machines » ?

Le 17 juin 2014 à  03:07
Rubriques : Mots-miroirs

 

Le saviez-vous ? La création du mot "avion" revient à Clément Ader, qui emploie ce terme dès 1875, avant de le déposer en 1890. L'origine de ce mot serait un sigle : Appareil Volant Imitant un Oiseau. Mais il peut également venir du latin "avis" qui signifie oiseau. Cette appelation était à la base un nom propre qui servait désigner ses propres appareils. Ce n'est qu'en 1912 qu'il fut décidé officiellement d'appeler aussi "avions" les appareils militaires. Le terme "aéroplane" qui désignait les appareils civils, est rapidement tombé en désuétude pour laisser place à son tour à l' "avion" de Clément Ader.

http://www.linternaute.com/encyclopedie/pionniers-aviation.shtml

 

Comment ne pas attraper le virus du cirque quand on appartient à la famille des Fratellini?

Annie Fratellini, née en 1932 à Alger est la fille de Victor, clown et trapéziste ; elle débuta au cirque Médrano en 1948. Première femme à faire l'auguste, acrobate et musicienne (elle joue notamment du concertina) elle retrouvera le cirque, après quelques détours, en épousant Pierre Etaix, à la fin des années 60. Celui-ci, on le sait, était passionné de cirque ("le cirque et le métier de clown ne m'ont jamais quitté") et, comme Tati ou Jerry Lewis, ses amis, il avait porté l'art du mime à un sommet (en 2012, à 84 ans, il reprend même du service pour le cirque Bouglione!).

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos : 1) http://kmalden.centerblog.net/ fr.wikipedia.org/



Suite de l'article...

Lectures : 675    Commentaires : 12     Partager





Très tendance, les CADENAS D’AMOUR

Le 15 juin 2014 à  04:34
Rubriques : Mots-miroirs

« À Paris, le 8 juin, un pan du grillage du "romantissime" pont des Arts s’est affaissé sous le poids des milliers de souvenirs amoureux métalliques. En une dizaine d’années, une marée de ces petits "colifichets » clinquants et colorés a envahi les ponts et passerelles du monde entier, un phénomène planétaire dont la symbolique laisse songeur. »

© Le Nouvel Observateur

Les parapets grillagés du Pont des Arts sont le support de nombreux cadenas accrochés par des couples : ce sont des cadenas d'amour. Ces cadenas comportent en général des inscriptions faites au marqueur indélébile (voire des inscriptions gravées) mentionnant les prénoms ou les initiales des deux amoureux, la date à laquelle le cadenas a été accroché, et éventuellement un court message.

L'origine de cette pratique est assez floue : elle est apparue en Europe de l'Est dans les années 1980 et 1990, puis s'est propagée en Europe occidentale dans les années 2000. Cette pratique existe également en Chine où des cadenas sont accrochés au sommet d'une montagne sacrée par des jeunes mariés afin que leur union soit heureuse. Les cadenas du Pont des Arts apparus en 2008, sont désormais devenus une curiosité touristique à part entière.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos  2) ©  Inocybe/Piero d'Houin/© lebonbon.fr/© Jacqueslanciault.com



Suite de l'article...

Lectures : 612    Commentaires : 16     Partager



IRIS, fleur Royale… ou Déesse de l’Arc-en-Ciel

Le 13 juin 2014 à  05:21
Rubriques : Mots-miroirs

Je suis émerveillée par la variété des formes et des couleurs qu’offrent les fleurs sauvages, dont les iris.  Les graines disséminées par le vent et l'eau ont colonisé les milieux les plus variés (marais, roselières, fossés et bords de rivières) qui  sont envahies par des espèces avides d'eau (nénuphar, iris des marais)... Leur pousse et leur éclosion en toute liberté embellissent le paysage .
Admirons-les en  
Musique : 'Valse à Tess' de Christian Dalmont(Jamendo). Merci Annémeraude.

L’Iris : royale, quand cette fleur illumine nos jardins, déploie ses couleurs…irisées, variées , nuancées : blanc, bleu, jaune, violet... Majestueuse... toute en volutes et harmonies. Parure de  charme. Plus modeste, quand elle est sauvage, elle s’épanouit avec grâce au bord des cours d’eau. D’une façon ou d’une autre elle magnifie le paysage.

Dans la mythologie grecque, Iris (en grec ancien ?ρις / Îris), fille de Thaumas et de l'Océanide Électre était la messagère des dieux, et principalement d'Héra, comme Hermès était le messager de Zeus. Dans l'Iliade d'Homère, elle est la messagère de tous les dieux éternels[..] Thaumas étant fils de Gaïa (la Terre), Iris, à cause de son origine, doit être considérée comme aussi antique que les plus anciens dieux. Toujours assise auprès du Trône d'Héra, elle est prête à exécuter ses ordres. Elle avait également le soin de l'appartement et du lit de sa maîtresse et elle l'aidait à sa toilette. Lorsque Héra revenait des Enfers dans l'Olympe, c'est Iris qui la purifiait avec des parfums. Héra avait pour elle une affection sans bornes, parce qu'elle ne lui apportait jamais que de bonnes nouvelles.

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

 



Suite de l'article...

Lectures : 562    Commentaires : 9     Partager



BOURVIL nous offre une délicieuse SALADE de FRUITS

Le 12 juin 2014 à  01:02
Rubriques : Voix de toujours

Pour la fraîcheur des mots, de la musique, de la voix, une jolie Salade de fruits toute de tendresse.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/

Tous droits réservés

 



Suite de l'article...

Lectures : 462    Commentaires : 2     Partager



BARBARA : « La Liberté », une chanson peu connue (1961)

Le 11 juin 2014 à  03:39
Rubriques : Voix de toujours

La Grande Dame  brune aurait eu 84 ans ce lundi 9 juin. Parmi les  chansons très peu connues de son répertoire j’ai choisi cette ode à la Liberté, un véritable morceau d’anthologie à écouter avec émotion, ses mains rythmant les paroles.

 

 " Liberté, liberté

Qu'as-tu fait, liberté,
Pour ceux-là qui voulaient te défendre,
 (…)

… quelque chose manquait,
Qu'ils ne pouvaient expliquer,
Et c'était toi, liberté des beaux jours "

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Photo Barbara © manutea33.over-blog.com/



Suite de l'article...

Lectures : 713    Commentaires : 5     Partager



FRIDA BOCCARA, oubliée, méconnue, émouvante dans :VALLDEMOSA

Le 9 juin 2014 à  05:32
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Le 8 juin 1876, à 9h30, George Sand quittait ce monde.

VALLDEMOSA, sur l’île de Majorque,  est attaché à George Sand et Frédéric Chopin. Ce fut le décor de la grande passion entre la romancière et le musicien durant l’hiver 1838, fort pluvieux. La vie très libre du couple et les costumes masculins de Sand heurtèrent les croyances conservatrices de l’île. Chopin y composa une partie de son œuvre et Sand y écrivit « Un hiver à Majorque »,  inspiré par son séjour. Frida Boccara nous les restitue avec sensibilité. Je n’ai pas retrouvé les paroles de la chanson. Recherches vaines.

 

Frida Boccara, née Danielle Frida Hélène Boccara le 29 octobre 1940 à Casablanca et décédée le 1er août 1996 à Paris, est une chanteuse française.

Milieu familial baigné par la culture musicale. En 1961, elle crée Cherbourg avait raison, avec des paroles d'Eddy Marnay et de Jacques Larue et Serge Lebrail, sur une musique de Guy Magenta ; elle en fait un succès national. Cette chanson tiendra 24 semaines au "Marathon de la Chanson Française" sur les antennes d'RTL en compétition avec les plus grandes vedettes : Charles Aznavour, Gilbert Bécaud, "Les Compagnons de la Chanson

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

wikipédia/famora.net/journalepicurien.com/jmomusique.skynetblogs.be/youscribe.com/


Suite de l'article...

Lectures : 916    Commentaires : 7     Partager



COQUILLAGE, raconte-moi…

Le 8 juin 2014 à  08:11
Rubriques : Mots-miroirs

Ça fleure le sel et l'iode... les souvenirs d'enfance... les vacances…

 

… Raconte-moi la naissance de Vénus qui sort des eaux debout dans la conque d'un coquillage (coquille Saint-Jacques) géant. Symbole de la pureté et de  la fécondité.

Raconte-moi les Aztèques et leur lien avec la ligne symbolique coquillage, le dieu-lune, et  sa représentation, qui signifie naissance, génération, associant l’image de la coquille à celle d’une matrice.

Raconte-moi les Mayas, pour lesquels le coquillage symbolise le monde souterrain car la lune est liée à la terre dans son essence même : c’est-à-dire à l’intérieur de la  terre, aux forces chtoniennes qui se présentent fréquemment sous la forme d’une vieille divinité luni-terrrestre.

Raconte-moi le voyage des vagues dans les îles du Pacifique.  Rouges et longs, les  peuples vous transforment  en colliers, sortes de talismans de la mer qui provoquent l’échange des biens, l’alliance des hommes, leur union sous toutes ses formes.

Raconte-moi la Mer, l’Océan, le Cœur du monde.

(Inspiré  du  Dictionnaire des symboles)


Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Photos libres de droit et  : apparence.photodeck.com/



Suite de l'article...

Lectures : 717    Commentaires : 5     Partager



Laques & Lumières : RÉMI MAILLARD expose à CHÂTEAUROUX

Le 6 juin 2014 à  04:00
Rubriques : Peintres

"Mon enfance et ma jeunesse, à la campagne, furent solitaires. J'affectionne encore aujourd'hui cette solitude..."

Ce fut pour moi le terrain idéal pour forger mon être le plus intime.

"Je n'avais que les arbres à qui parler; le vent pour ami."

Rémi Maillard 




Les Cordeliers accueillent le maître laqueur Rémi Maillard jusqu'au 29 juin, tous les jours (sauf le lundi), de 14 à 18 h. Entrée libre. Démonstrations de l'artiste, chaque mercredi.

Nous vous recommandons son site :  http://www.remimaillard.com/portrait-laqueur.html, très enrichissant.

Rémi Maillard est un artiste d’une grande simplicité que je découvris en mars 2013. Un art aussi. Celui du -ou de la - laque dont il fait  jaillir l’âme avec un amour fervent tout de sensualité, de pudeur et de respect envers la matière. D’exigence aussi. Lui-même ne parle-t-il pas de « L’Union esprit/main » ? Et ailleurs de cette « obscurité dont naît la lumière dans la laque noire » ? Un sculpteur m’a dit la même chose à propos du marbre noir.

Ses créations souvent contemporaines, lignes sobres et  belle  luminosité, sont pareilles à des vitraux  et enluminures. Elles atteignent le sacré,  et transcendent la matière. Rémi Maillard se  définit comme un chercheur de lumière » « L'artiste n'étant que médiateur entre deux plans, visible et invisible. » écrit-il sur son site :  http://www.remimaillard.com/portrait-laqueur.html

La vidéo relate  l’exposition de septembre 2011 à Bourges.

 

Voici quelques extraits d’un article de La Nouvelle République  www.lanouvellerepublique.fr/Indre/.../Le-maitre-de-la-laque-1878689

 

" (…) le silence et la beauté du couvent des Cordeliers. Un site qui se prête parfaitement aux œuvres de l'un des derniers grands maîtres laqueurs, Rémi Maillard : « J'ai même conçu la plupart de ces œuvres par rapport à ce lieu inspirant, à ses volumes extraordinaires. »

Quatre-vingt-dix pièces de grand format – vases monumentaux, boucliers, sculptures, objets, tableaux, kimonos – exposés pour la première fois, fruit d'un long travail de patience et de souffrance de ces cinq dernières années. « Je n'ai jamais réalisé autant de grands formats, pour une exposition, et les trente pièces réalisées cette dernière année, pour investir ce lieu, m'ont physiquement coûté. » Dix-huit heures par jour à modeler, poncer et reponcer, à polir, à lustrer dans son atelier ont été un véritable chemin de croix. Un chemin de vie aussi qu'il va puiser au plus profond des multiples couches de la matière.


Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/Tous droits réservés


Suite de l'article...

Lectures : 1101    Commentaires : 9     Partager



Paissent les moutons au PARC des OBLATES à NANTES

Le 5 juin 2014 à  03:44
Rubriques : TERRE CITOYENNE

Je ne connais pas encore ce nouveau poumon de la ville et je me promets de le découvrir et de flâner dans ses allées et ses pâturages bucoliques.

En attendant, visitons-le ensemble.

 

C'est le 100e parc inauguré sur le territoire de la commune au printemps 2013. Il se trouve au sommet d'un coteau surplombant le Bas-Chantenay, dernière partie du sillon de Bretagne, une ligne de crête du Massif armoricain. Le tunnel ferroviaire de Chantenay qui permet de franchir ce coteau passe sous le parc.

Il comporte un chemin creux baptisé « chemin des soupirs » bordé de pins parasols, de cèdres et de chênes centenaires. Creusé dans la roche du sillon de Bretagne, ce chemin de 165 mètres relie l'entrée du parc et la « Maison de l'apiculture » dans sa partie basse aux bâtiments de la Congrégation des sœurs franciscaines Oblates du Sacré-Cœur. Le dénivelé de 15 mètres explique son appellation.

Les « jardins partagés » offrent encore les traces d'un ancien jardin à la française, ponctué de statues, et orienté vers la cour d'honneur de la congrégation. Cet espace pourra être utilisé de manière partagée par les associations du quartier (…)

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Photos : © Merci à:  © Jibi44 — Travail personnel



Suite de l'article...

Lectures : 1255    Commentaires : 9     Partager




Page 50 de 225

50

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES