Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 5
Les nouveaux membres : 0
Anniversaires aujourd'hui : 4

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


MANITAS de PLATA « l’âme des peuples du vent »

Le 9 novembre 2014 à  04:17
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Un visage racé, un œil céruléen, une chevelure léonine blanchie par le temps, des doigts agiles engourdis par les rhumatismes, chemise rouge et pantalon noir : « l’âme des peuples du vent », celui qui faisait corps avec sa guitare,  nous a quittés. À 93 ans. Dans une maison de retraite du Midi.

Le virtuose qui avait perdu toute autonomie avait été placé par sa famille en maison de retraite en août dernier. "Mon père est mort de vieillesse entouré de sa famille", a dit à l'AFP sa fille Françoise, qui était aussi sa tutrice.

« Depuis plus d'un an, ses admirateurs avaient alerté le grand public sur l'état de santé préoccupant et l'isolement du musicien. Un appel aux dons avait dû être lancé qui avait permis de récolter la somme d'argent nécessaire aux premiers soins. »

« La fin de vie de Manitas de Plata aura été plus triste. Il a gagné beaucoup d'argent mais, fidèle à la tradition, gitane, il a tout donné à ses amis sans jamais penser au lendemain. »

© www.lefigaro.fr/.

 

Le guitariste gitan, de son vrai nom Ricardo Baliardo, est né le 7 août 1921 à Sète dans la roulotte familiale. Père marchand de chevaux. C’est  son oncle qui le poussa vers la musique et lui trouva son pseudonyme: Manitas de Plata, littéralement "petites mains d'argent" en espagnol, mais plutôt "doigts de fée".

 

Successeur de Django Reinhardt, Manitas de Plata, qui signait avec des lettres bâtons, y ajoutant les dernières années une espièglerie, un S transformé en dollar, s'est produit sur les scènes mondiales les plus prestigieuses. Il a triomphé (14 fois) au Carnegie Hall de New York, en décembre 1965. "Mon meilleur souvenir", a-t-il toujours affirmé. Il a aussi illuminé le Royal Albert Hall de Londres. "Il y avait eu quatre fois sept mille personnes", s'amusait-il.

 

Tout est parti des pèlerinages aux Sainte-Maries de la mer, le rassemblement des gitans en Camargue au début des années 1960. Longtemps il ne voulut rien, mais le photographe Lucien Clergue finit par le convaincre d'aller jouer à New-York alors que les Américains avaient traversé l'Atlantique pour l'enregistrer.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos : directmatin.fr/greatsong.net/junglekey.fr/lemonde.fr-concert à paris juin 1983)/ mariannemelodie.fr/franceinter.fr/



Suite de l'article...

Lectures : 911    Commentaires : 6     Partager



ÉCOSSE, terre de brume et de légendes

Le 6 novembre 2014 à  03:31
Rubriques : VOYAGES

Écosse, pays de légendes... et bien plus encore. Si les fantômes et le monstre du loch Ness attirent encore quelques curieux, la plupart des voyageurs recherchent le subtil mélange entre une nature brute et sauvage, une histoire riche et une culture singulière.

Écosse, terre de brume... Les amoureux de landes couvertes de bruyères et de lochs romantiques, de falaises et de cascades rentreront comblés, surtout s’ils s’aventurent dans le nord-ouest du pays, à la découverte des Highlands. Cette région figure parmi les mieux préservées d’Europe : moins de dix habitants au kilomètre carré ! On y trouve peut-être une plus forte densité de moutons... quelques vaches atypiques aux poils longs et à la frange rebelle (Highland cattle), ainsi que d’innombrables phoques et oiseaux qui peuplent la multitude d’îles. Dépaysement garanti !

Le pays change de visage avec les saisons et offre à chaque fois quelque chose de neuf : le mauve des campanules dans les bois environnant le Loch Lomond au printemps, la couleur dorée du sable et le bleu turquoise de l'eau sur les plages des Hébrides en été, le flamboiement rouge et or des forêts du Perthshire en automne, et la blancheur scintillante de la neige fraîche qui recouvre les montagnes du Glen Coe en hiver.

Quant aux Écossais, on les découvre très chaleureux, à l’image de l’atmosphère qui règne souvent dans les pubs.

www.routard.com › GuideEurope

et  www.bienvenueenecosse.com/

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés



Suite de l'article...

Lectures : 1085    Commentaires : 8     Partager





Mythique, l’ OISEAU BLEU

Le 4 novembre 2014 à  04:09
Rubriques : Mots-miroirs

La Forêt nous conduit-elle à l’Oiseau Bleu ou l’Oiseau Bleu sort-il de la Forêt ?

La Forêt séduit-elle l’Oiseau Bleu avec sa danse de flocons, de feuilles et  de pétales, avec les fils de la Vierge entrelacés ou l’Oiseau Bleu séduit-il la Forêt en l’attirant dans son Univers de  cristaux, de filaments et de plumes gracieuses ?

© thea

nb : ne soyez pas étonnés, le début de la vidéo est silencieux

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit 

Tous droits réservés



Suite de l'article...

Lectures : 1057    Commentaires : 2     Partager



UNE, DEUX, TROIS !

Le 2 novembre 2014 à  04:52
Rubriques : ENTRACTE

Ils marchent au pas

Droits comme des I

Obéissants,précis 

Ils s’alignent

Sur un rang puis deux puis en cercle

Ils se rencontrent

Ils se croisent

Ils s’entrecroisent

Ils nous laissent pantois

Une deux trois 

Au pas

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés



Suite de l'article...

Lectures : 1137    Commentaires : 8     Partager



Et que ça plane avec la GUINGUETTE de la Cie TRAPEZE IVRE!

Le 30 octobre 2014 à  05:12
Rubriques : ENTRACTE

Flonflons d’accordéon, jupons blancs, froufrous et canotiers, valses chaloupées… De Van Gogh à Renoir et Maupassant, sans oublier le film Casque d’Or de Jacques Becker en 1952 avec Simone Signoret, Serge Reggiani et les Apaches de la belle Epoque… la guinguette a fait danser « sous les tonnelles »…   et la Compagnie Le Trapèze Ivre nous en offre  une version acrobatique, aérienne, poétique et burlesque. A nous l’ivresse  ! Et que ça plane !

 © Thea

 

La compagnie, créée par Delphine Sénard, présente en 2000 son premier numéro de trapèze fixe : Le Mal de Vivre inspiré par la chanson de Barbara. La compagnie développe à ce jour d’autres activités : la danse-escalade avec des projets collectifs ou individuels, des cabarets , des cours de trapèze fixe ainsi que des stages et ateliers d’initiation. Elle présente trois autres créations (Orovela en 2005, Sorcière en 2007 et Sur un air de Guinguette en 2008). 

 

   Dans une recherche constante de transformation et d’appropriation de l’agrès, Le Trapèze Ivre s’affranchit de la figure traditionnelle de la trapéziste pour lui donner une réelle capacité d’expression théâtrale.

Extrait  de http://www.letrapezeivre.eu/LE_TRAPEZE_IVRE/La_compagnie_le_trapeze_ivre.html

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

 



Suite de l'article...

Lectures : 1368    Commentaires : 10     Partager



Le TEMPS, ce mouvement d’HORLOGE…

Le 28 octobre 2014 à  04:57
Rubriques : Mots-miroirs

Mesurer le Temps, suivre le Temps, prendre le Temps. L’Homme, infime partie du Cosmos n’a de cesse, les yeux levés vers les Etoiles, d’interroger l’Univers dont les rouages complexes lui échappent encore.

Et puis quelques Hommes découvrent, créent, développent et multiplient les expériences depuis le sablier, le clepsydre, le cadran solaire, métronome, chronomètre etc.

Cette vidéo de la Manufacture de Haute Horlogerie me plaît car elle est conçue comme une chorégraphie élégante et sidérale de grande précision où des milliers de minuscules roues dentelées, ressorts, aiguilles et cadrans, esthétiquement très beaux se fondent dans la Galaxie, cette merveilleuse Mécanique.

 

© thea
Vidéo mise en  ligne par  http://www.horloger-paris.com 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/

Tous droits réservés

 



Suite de l'article...

Lectures : 877    Commentaires : 9     Partager



CAILLOU, un malicieux petit bonhomme

Le 27 octobre 2014 à  05:26
Rubriques : ENTRACTE

Pour TIMÉO et SACHA mes petits-enfants

Ce drôle de petit bonhomme tout rond et malicieux vous ressemble mes petits loulous.

 

Avec mille gros BISOUS.

 

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/Tous droits réservés

crédit photos : coucoucircus.org/ zalahmaterne.wordpress.com/



Suite de l'article...

Lectures : 765    Commentaires : 4     Partager



Ecoutons LES VOIX du VENT dans la musique indienne

Le 25 octobre 2014 à  03:49
Rubriques : Musiques du Monde

« Les Voix du Vent » sont multiples. Celles-ci ont la particularité de transmettre quelque chose de l’âme indienne et  l’histoire de ses origines. C’est la mémoire vive de « récits mythologiques ou populaires qui se colportent oralement, de génération en génération.  Histoires surgies du fond des âges qui racontent aussi les origines du monde. »

M. Edmonds & E.-E. Clark nous expliquent dans  leur livre : Légendes indiennes, Les voix du vent, Ed. du Rocher, 2 mai 1997. Tome 1.

« Il y a environ 10 000 ans, les premiers hommes apparaissaient sur le continent nord américain. Ils venaient d'Asie et avaient traversé le détroit de Béring à la  poursuite des troupeaux de caribous, d'élans et de rennes. Ces bandes nomades sont les ancêtres des Indiens dont nous reproduisons ici les légendes et les contes »

Les auteurs ont rassemblé plus de cent récits provenant d'une soixantaine de tribus réparties sur tout le continent Chelans, Wascos, Aleuts, Navajos, Apaches jicarillas, Yosemites, Hopis, zunis, Papagos, Miwoks...

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos : pirouettes.over-blog.com/ siotantka.skyrock.com/ article.wn.com/ 



Suite de l'article...

Lectures : 684    Commentaires : 7     Partager



UN GRAMOPHONE M'A DIT...

Le 22 octobre 2014 à  04:54
Rubriques : Mots-miroirs

Un gramophone m’a dit :

 

Ecoute ma voix

Ecoute la voix

De la steppe par ma voix

Ecoute la voix

De la Volga

Et celle de la Neva

Par ma voix

Ecoute l’écho du pas des chevaux

Et danse parmi les bouleaux

Une rose rouge entre les dents

Ecoute les chants de transhumance

Par ma voix

Ecoute les dans le silence

Et tu te souviendras

 

© Thea

 Vidéo :

 

Chanson folklorique russe "Oh, vous, steppe ...», interprétée par un des joueurs du psaltérion ensembles fonctionnant Yegor Strelnikova

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos : persos/ stanechy.over-blog.com/



Suite de l'article...

Lectures : 652    Commentaires : 11     Partager



ARAGON/FERRAT : Épilogue, une chanson peu connue

Le 20 octobre 2014 à  03:51
Rubriques : Voix de toujours

Probablement un des plus beaux textes de Louis ARAGON. Jean Ferrat aura pris beaucoup de temps pour mettre en musique ce texte, car il n'y a rien de facile dans cette chanson.

 

Petite parenthèse :
Lu sur Aragon 

Pierre Juquin confie dans un entretien avec Alain Nicolas «  Il reste encore pas mal à découvrir sur la généalogie d’Aragon. Il n’existe pas d’acte de naissance d’Aragon. On ne sait pas s’il est né à Paris où dans le Var, dans la famille de sa mère, dont on ignore l’âge exact. Mais ce qui est intéressant, c’est ce qu’il fait de cette filiation déniée, de ces mensonges. Selon les critères d’aujourd’hui il aurait dû être un « ?enfant à problèmes? », en échec scolaire. Or il réagit par la culture, non seulement comme acquis, mais aussi comme la création  : "Le monde à bas, je le bâtis plus beau? ", dit un de ses premiers vers. Il gardera ce trait jusqu’au bout ».

Je découvre par hasard ce trait lié à la naissance du poète qui se penche ici sur la fin de sa vie. Ça donne à réfléchir sur  son parcours disons de "résilience." Il a rebondi et transformé cette forme de déni autour de venue au monde par une force créative qui le poussa à combattre.  Il est devenu le poète que nous connaissons. 
Nous pourrions en débattre longtemps.
Je vais  lire et écouter ses poèmes autrement.

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos : sante.pcf.fr/ aliasnoukette.over-blog.com/ la-pleiade.fr



Suite de l'article...

Lectures : 3725    Commentaires : 5     Partager




Page 54 de 236

54

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES