Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 23
Les nouveaux membres : 11
Anniversaires aujourd'hui : 7

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Samedi détente avec CAFÉ DEL MARE : Love In Spain (2007)

Le 25 janvier 2014 à  04:21
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Je découvre cette musique avec ravissement. Je vous laisse goûter aux sons, aux images, et vous relaxer en douceur.

 

Voici ce que dit Youtube :

 

« Véritable homme du son, Grégory Grimaldi (alias Ypey) est un pianiste classique de formation, fort d'une expérience comme ingénieur du son et arrangeur pour différents paroliers, il invite les âmes sensibles à entrer dans ses rêves les plus doux et les plus sereins. De tendance new age, les onze compositions de ce jeune Calédonien se montrent câlines et ouatées.

En état de lévitation, il laisse libre cours à sa méditation musicale. Il n'y a en effet jamais eu de honte à ce qu'un homme sèche ses larmes dans des feuilles de partition. Au carrefour de l'ambient, de l'ethno et de l'electro, finement entrecoupé d'intermèdes champêtres et marins, le disque prolonge les séances de relaxation.

Ici, on prend le temps de respirer et de se faire du bien aux oreilles. La ville peut s'agiter au dehors, cette mielleuse musique bourdonne encore dans nos oreilles. Ypey, Ypey, Ypey, hourra !"


Love in Spain
-------------------
Love in Spain est extrait du 14e volume (Double CD) du Café Del Mare, 11e plage du second CD, sorti en 2007.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit :

Tous droits réservés

 



Suite de l'article...

Lectures : 748    Commentaires : 14     Partager



Une tendre mélodie de MICHEL POLNAREFF : « Dans la maison vide »

Le 24 janvier 2014 à  05:47
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Je n’aime pas toutes ses chansons mais il y en a quelques unes, dont elle-ci, que je redécouvre et que j’écoute plus attentivement : mélodie et paroles.

 

Michel Polnareff est né le 3 juillet 1944 et passe  toute son enfance dans la musique. Son père Léo Poll a écrit pour Édith Piaf et Mouloudji. C'est d'ailleurs à lui  que l'on doit l'adaptation française de la chanson russe Le Galérien.

Dès l'âge de cinq ans, Michel Polnareff apprend le piano. Elève brillant il décroche à onze ans un premier prix de solfège au Conservatoire de Paris. Il apprend alors la guitare, et après son bac, son service militaire, puis une très courte expérience professionnelle dans les assurances, il préfère prendre son instrument pour jouer dans la rue. C'est Lucien Morisse, dirigeant alors Europe 1, qui le fait signer chez AZ. Pour son premier disque, 'La Poupée qui fait non', Michel Polnareff obtient un succès inattendu. Dès sa sortie en 1966, le titre est un tube. Il enchaîne avec 'Love me, Please Love me', et se démarque vraiment de la production musicale de ces années 1966-1967. Son style nouveau, très musical, traverse les frontières françaises pour l'Angleterre et l'Allemagne. Le chanteur sait jouer avec son image : lunettes noires, pantalons moulants, provocations ambiguës, il défraie la chronique. En 1972, l'affiche de son spectacle Polnarévolution le représente fesses nues et fait scandale. Criblé de dettes et attaqué personnellement, il s'exile alors aux Etats-Unis pour s’éloigner d’un environnement qui le blesse. Ses albums connaissent des succès divers. C'est surtout 'Bulles', en 1981, qui lui prouve que le public français ne l'oublie pas. Son retour crée la surprise de 1989. Sans aucune promotion, 'Goodbye Marylou' envahit les ondes radio et fait un triomphe. Mais c’est en 2007 que l’artiste créé véritablement la surprise en débarquant pour une série de concerts événements à Bercy suivis d’une tournée à travers le pays. De mystères en absences, de rumeurs en albums surprises, Michel Polnareff est sans doute l'artiste qui a pu le mieux préserver son univers en renonçant à la célébrité.

D’après EVENE

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit :

Tous droits réservés. Photo M. Polnareff : youtube



Suite de l'article...

Lectures : 682    Commentaires : 9     Partager





PLUME, si légère PLUME !!

Le 23 janvier 2014 à  05:02
Rubriques : ENTRACTE

Tout est  équilibre, patience et douceur.

Performance remarquable d’une artiste :  Myoko Shida Rigolo, 52 ans. Elle a gagné la finale d’un concours télévisé sur le 5ème Canal de la Télévision Espagnole : "  Tú Sí Que Vales" (Toi oui tu as de la valeur) le 13 Mai 2013.

Un spectacle à suivre jusqu’au bout !

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit :

Tous droits réservés

Crédit photos : ididafunny.com/liveinternet.ru/

 



Suite de l'article...

Lectures : 966    Commentaires : 17     Partager



AZERTY ou QWERTY ? Quel clavier utilise Jerry LEWIS ?

Le 21 janvier 2014 à  04:05
Rubriques : Mots-miroirs

Secrétaire AZERTY, frappe avec les dix doigts, papier pelure et carbone, j’ai voulu connaître l’origine de ces claviers différents selon les pays.

 

"Pourquoi les lettres de nos claviers sont-elles positionnées aussi étrangement? Parce qu'il fallait faire en sorte que l'on écrive plus lentement à l'époque des machines à écrire sinon les tiges se bloquaient. L'histoire a été racontée plus d'une fois mais il semblerait que ce soit une légende. C'est en tout cas ce que rapporte le magazine américain The Smithsonian. 

Le clavier Qwerty –utilisé dans les pays anglo-saxons mais aussi en Espagne et dans les pays scandinaves– fait bien des curieux (en France, on utilise un clavier Azerty). Les mythes s'accumulent depuis longtemps autour de son origine. Parmi les plus farfelues, celle qui veut que l'un des inventeurs, James Daugherty, aurait placé côte-à-côte les dernières lettres de son nom, E-R-T-Y, afin de le taper plus rapidement.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit :

Tous droits réservés

Photos :franceinfo.fr/wikipédia.org/fr.fotofolia.com/ sur fond d’une pochette Papier Pelure Eléphant collection perso

 



Suite de l'article...

Lectures : 932    Commentaires : 28     Partager



Un peu de REVERIE avec Claude DEBUSSY

Le 20 janvier 2014 à  03:58
Rubriques : Mots-miroirs

Quelques notes

Quelques pas de deux

Quelques arabesques

Quelques pétales douceur

Quelques frôlements d’ailes

Et puis s’abandonner au rêve

Comme au fil de l’onde

 © Thea

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit :

Tous droits réservés

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 656    Commentaires : 17     Partager



VINCENT NICLO & les Chœurs de l’Armée Rouge dans AMENO

Le 19 janvier 2014 à  04:32
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

 

Inutile de présenter Les Chœurs de l'Armée Rouge, cet  ensemble militaire russe composé de chanteurs, musiciens et danseurs.

Ils accompagnent ici Vincent Niclo dans AMENO  du groupe Era : La musique consiste en des sonorités New Age dans une ambiance médiévale, et les chants, en anglais ou dans une langue imaginaire proche du latin, rappellent le chant grégorien.

C’est le 1er  extrait de l'album OPERA ROUGE sorti le 24 septembre 2012 Site officiel : www.vincentniclo.com

 

Vincent Niclo, chanteur ténor français,  est né le 6 janvier 1975 à Paris. Il est issu d'une famille d’artistes.

D'abord intéressé par le théâtre, il s'inscrit au cours Florent,  puis aux  cours Simon et participe à stage à l’Actor Studio. De plus, Vincent Niclo fait deux ans de danse moderne

IL enchaîne alors les rôles dans des comédies musicales : 

Après un premier album solo en 2005, Vincent Niclo effectue en 2006 une série de concerts avec un orchestre symphonique et 150 musiciens et choristes dans le cadre de la tournée Night of the Proms. Il décide de retourner vers le chant classique. Ayant envie de reprendre des grands airs d'Opéra avec des chœurs, il se tourne vers les Chœurs de l'Armée rouge. Il rencontre alors l'ensemble officiel à Moscou et le Général Eliseev, enthousiasmé par le projet, invite Vincent sur scène tout au long de leur tournée française de mars 2012. Vincent Niclo chante chaque soir dans les Zénith français les titres Ameno et La Marseillaise, qui figurent sur l'album Opéra rouge.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit :  ©tous droits réservés

Photos : culturebox.francetvinfo.fr/ music-story.com & alliancegeostrategique.org et youtube.com



Suite de l'article...

Lectures : 4369    Commentaires : 12     Partager



IBRAHIM MAALOUF, la trompette de la renommée

Le 18 janvier 2014 à  04:07
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

« Mon père, confie le musicien à Ouest-France (jeudi 16 janvier), a été mineur, enfant, dans les montagnes du Liban. Il a découvert la trompette sur le tard à Beyrouth, dont il est parti à 20 ans pour Paris, sans parler le français. Il y est devenu l’élève du trompettiste Maurice André. » 

 

Ibrahim Maalouf est un musicien (trompettiste et pianiste), compositeur, notamment de musiques de films, arrangeur, producteur et professeur d'improvisation et de trompette franco-libanais. Il est né le 5 novembre 1980 à Beyrouth (Liban).

Neveu de l'écrivain Amin Maalouf et fils du musicologue Rushdi Maalouf, il poursuit la tradition musicale familiale en s'initiant à la trompette, un instrument dont il devient vite un virtuose.  Fuyant la guerre civile, sa famille s'installe en région parisienne. Après des études de mathématiques à Etampes, Ibrahim Maalouf se consacre à la trompette et remporte de nombreux et prestigieux concours (ceux du Conservatoire National et Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, mais aussi à l'étranger).

 

Son père, devenu grand soliste à son tour, a mis au point une trompette à quatre pistons ( "trompette microtonale"), dont le quatrième piston offre la possibilité de jouer les quarts de ton, essentiels à la musique arabe. Ainsi, il fut son premier professeur, et Ibrahim se forma simultanément aux musiques occidentales et arabes. Autre particularité, Ibrahim a commencé à jouer de la trompette piccolo très jeune. Dès l'âge de neuf ans, il accompagne son père en duo à travers l'Europe et le Moyen-Orient sur du répertoire baroque de Vivaldi, Purcell, Albinoni, etc. C’est ainsi qu'il découvre le public et que le public le découvre lentement. À quinze ans, Ibrahim se fait remarquer par les professionnels, lorsqu'en concert avec orchestre de chambre, il interprète le 2e Concerto Brandebourgeois de Bach, considéré par de nombreux trompettistes comme étant l'œuvre la plus difficile dans le répertoire pour trompette classique4. Quelques années plus tard, Ibrahim rencontre Maurice André qui l'encourage à en faire son métier. Ibrahim décide alors d'abandonner ses études scientifiques, pour se consacrer définitivement à la musique.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : Tous droits réservés crédits photos : rtl /Catherine GOULPEAU, festival-savennieres.fr/midilibre.fr

 



Suite de l'article...

Lectures : 1033    Commentaires : 6     Partager



Adieu chères TÉLÉCARTES !

Le 17 janvier 2014 à  03:19
Rubriques : Mots-miroirs

Cet après- midi j’ai ouvert la boîte de Pandore en cherchant des documents. D’une grosse enveloppe kraft a jailli un flot de Télécartes, les si chères et si pratiques bonnes vieilles Télécartes qui permettaient d’appeler d’une cabine téléphonique sans chercher sa monnaie.  Celles, prépayées également, utilisées avec son téléphone fixe, grâce à un code.  Mais les  cabines téléphoniques sont en voie d’extinction !! Présentes dans le paysage urbain depuis 1881, elles vont disparaître. « Or, dit le Figaro : Selon l'article L35-1 du Code des postes et communications électroniques, Orange doit conserver au moins une cabine fonctionnelle dans chaque commune de plus de 1000 habitants. Ainsi, sur un parc de 103.200 cabines, 40.050 existent au titre du service universel. »

Combien de fois votre téléphone portable est tombé en panne de batterie alors que vous étiez dans l’urgence de trouver une cabine publique ? Un site : www.cabinetelephonique.net/‎ se propose, avec la participation des usagers, de répertorier les cabines téléphoniques les plus proches.

 

Le Journal du Dimanche l'a annoncé dans son édition du 24 novembre, l'info a été reprise un peu partout: l'opérateur Orange - anciennement France Télécom - mettra fin à la commercialisation des télécartes à partir du 14 avril 2014.

Cette décision est la conséquence des la chute des ventes des télécartes utilisées (depuis 1984) dans les cabines téléphoniques certes, soit -90% en 10 ans. Conséquence surtout de l'essor du téléphone portable.

© mondephilatelique.blog.lemonde.fr/.../la-fin-des-telecartes-pour-commen

 

Pour blog  et Illustration  compo avec photos télécartes persos :  détenteur de copyright inscrit :

Tous droits réservés



Suite de l'article...

Lectures : 1356    Commentaires : 16     Partager



Un chant poignant, LES BATELIERS de la VOLGA avec Leonid Kharitonov

Le 15 janvier 2014 à  04:34
Rubriques : Voix de toujours

Cet air puissant  me trotte souvent dans la tête :  mon âme slave se réveille !

 

Nous connaissons tous ce chant. Les Bateliers de la Volga est une célèbre chanson traditionnelle russe, répertoriée par Mili Balakirev et publiée en 1866 dans son livre de chansons folkloriques. Elle a inspiré Ilya Repine pour son tableau Les Bateliers de la Volga, dépeignant la souffrance des basses classes de la société dans la Russie impériale. Destiné aux bûcherons à l'origine, ce chant est devenu le porte-parole du peuple sous le joux du servage et de la souffrance.

La chanson a été popularisée par Fédor Chaliapine *et est devenue un titre apprécié du répertoire des basses et des chœurs russes.

Igor Stravinski en a fait une orchestration pour vents et batterie en 1917.

Le compositeur espagnol Manuel de Falla en a écrit un arrangement publié en 1922 sous le titre Canto de los remeros del Volga.

En 1941, une interprétation de Glenn Miller a été numéro un aux États-Unis sur laBillboard Best Sellers chart sous le titre Song of the Volga Boatmen.

En 1968, Ivan Rebroff en a fait l'un de ses succès, connu en Allemagne sous le nom de Lied der Wolgaschlepper.

Elle fait partie du répertoire des Chœurs de l'Armée rouge et du Chœur des Cosaques de l'Oural.

D’après Wikipédia

 

* J’ai mis Fédor Chaliapine sur mon blog il y a plusieurs mois

 

Illustration : tableau dans le domaine public et photos persos de bouleaux prise aux alentours de St Pétersbourg, près de La Baltique ; canal gelé et La Baltique au fond.

compo perso détenteur de copyright inscrit.Tous droits réservés.



Suite de l'article...

Lectures : 1186    Commentaires : 9     Partager



LIBRES, les CHEVAUX dansent…

Le 14 janvier 2014 à  04:40
Rubriques : Mots-miroirs

Nimbés d’écume et frémissants

Parcourant les prairies en flairant

            le vent

Ou campés sur les sommets fièrement

Elégance et raffinement.

Beauté

            tout simplement

© Thea

 

sur une musique de Michael Gordon Oldfield, dit Mike Oldfield, un musicien multi-instrumentiste et compositeur britannique, né le 15 mai 1953 à Reading, en Angleterre.

 

 

Photo Mike Oldfiel : http://www.allaccess.com/net-news/archive/story/118309/happy-birthday

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit 

Tous droits réservés


Suite de l'article...

Lectures : 491    Commentaires : 15     Partager




Page 61 de 225

61

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES