Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 13
Les nouveaux membres : 11
Anniversaires aujourd'hui : 4

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Allez, embarquons avec MOR BRAZ !

Le 4 février 2014 à  04:40
Rubriques : CHANTS DE MARINS

MOR BRAZ
Paroles et musique : Rohan

 

Chansons de pirates 17ème et 18ème siècle

morbraz.kazeo.com/

 

Je cite :

 

« Mor Braz : c'est le nom de notre navire. Il signifie "océan", en langue bretonne.

 

 Après moult conquêtes,
les écumeurs des mers du Mor Braz débarquent pour partager leur butin.

De leur coffre au trésor,
ils sortent chansons et mélodies ramenées de leurs voyages, 
des Iles du Nord à la Péninsule Ibérique, entre terres et mers.

Embarquez pour l'Aventure avec l'équipage du Mor Braz ! »

 

Le capitaine : Rohan
 

Chant, accordéon, mandole, ukulélé, percussions. Marinier devenu pirate. Des fleuves et des canaux d’Europe à la Bretagne. Accompagné de sa mandole et de sa voix, il collecte et compose de nombreuses chansons au gré des rencontres. Richesse d’un répertoire original :concert solo (Légend’eaux) formations (Carynx, les Deux Gabiers etc.)D’aventure en aventure il devient capitaine à bord du Mor Braz !


Le bosco : Vincent.


Chant, bombarde, clarinette, veuze, percussions.

Début dans la Royale, comme sonneur au bagad de Lann-Bihoué. Des eaux de la musique populaire traditionnelle aux  « musiques du monde » il découvre l'univers des fêtes médiévales,  historiques et festivals celtiques et embarque parallèlement à b ord du Mor Braz comme bosco !


Le mousse : Victor


Guitare électrique saturée, mandole

Victor est le plus jeune pirate de la bande, mais il n'est pas trop mal traité pour un mousse. Normal, c'est le fils du capitaine ! En pleine découverte de la vie de forban !

Extraits du site : © morbraz.kazeo.com/

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit :

Tous droits réservés

crédit photos :morbraz.kazeo.com/‎youtube.com/ he picture shows the Tall Ship Christian Radich under sail. Ulflarsen 11:34, 19 May 2005(domaine public)

thierry-charpentier.over-blog.com

 



Suite de l'article...

Lectures : 1424    Commentaires : 23     Partager



Fourmillante, « LA VALLÉE des FOURMIS PERDUES »(bande annonce)

Le 3 février 2014 à  03:47
Rubriques : ENTRACTE

Minuscule : La Vallée des Fourmis Perdues est un film d'animation français réalisé par Hélène Giraud et Thomas Szabo sorti en 2014. C'est un film d'animation en images de synthèse utilisant des décors en prises de vue réelles, et employant la technique du cinéma en relief. L'intrigue se situe dans l'univers de la série télévisée d'animation Minuscule.

 

C’est la quête du Graal au royaume des fourmilières. Les fourmis noires affrontent la bande rivale des fourmis rouges pour défendre les délicieux cubes blancs d’une boîte de sucre abandonné epar des pique-niqueurs !

Cécile Mury écrit dans Télérama : «  Tout est affaire d’échelle. Plus c’est petit, plus c’est grand. A hauteur d’insecte, les cailloux sont des falaises, les fleurs s’élèvent aussi hauts que des baobabs (…) Les deux réalisateurs ont bâti une ébouriffante aventure, rien qu’avec une boîte en fer-blanc.(…) Un long-métrage sans une ligne de dialogue, il fallait oser. (…) C’est un conte, un vrai, qui enchante. (…) Minuscule, mais géant."

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit :

Tous droits réservés

Merci à : bguisset.perso.neuf.fr/



Suite de l'article...

Lectures : 1237    Commentaires : 15     Partager





JEAN BABILEE « le fou dansant », « La Légende de la Danse « nous a quittés

Le 2 février 2014 à  05:07
Rubriques : DANSES DU MONDE

Il aura inspiré les danseurs contemporains. Il danse ici avec Elisabeth Platel à l'Opéra Garnier en 1979 Chorégraphie de Maurice Béjart .

 

« Un sourire à tomber, un profil de beau gosse éternel, une verve de conteur. Légende de la danse, Jean Babilée est mort à 7 heures du matin, jeudi 30 janvier, à quatre jours de son 91e anniversaire. » (…)Toujours à moto jusqu'à l'âge de 85 ans, la liberté en bandoulière et une bienveillance immédiatement accordée à ceux qu'il rencontrait pour la première fois, Jean Babilée, qui reste pour toujours l'interprète du ballet Le Jeune Homme et la Mort, chorégraphié en 1946 par Roland Petit sur un argument de Jean Cocteau, était une star modeste, comme le sont ceux qui décident de leur vie sans souci de faire carrière.(…)

Jean Babilée, de son vrai nom Jean Gutman, est né à Paris le 3 février 1923. Babilée, qu'il choisira comme nom de scène et officialisera pour se marier avec Zapo en 2000, est celui de sa mère. En 1936, il commence ses apprentissages à l'Ecole de danse de l'Opéra de Paris, avant d'intégrer quatre ans plus tard les Ballets de Cannes. De retour dans la capitale, la guerre l'en éloigne de nouveau en 1944 et casse la ligne droite d'une carrière de danseur à l'Opéra comme Babilée aurait pu en rêver. Il décide de rejoindre le maquis et la résistance près de Tours. Très bon tireur, il participe à des opérations-commandos.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit :

Tous droits réservés

Crédit photos : etoiledelopera.emonsite.com/1956/vodeo.tv/espacesmagnetiques.com/7/7.be/eminiversal.com/lemonde.fr


Suite de l'article...

Lectures : 883    Commentaires : 8     Partager



Evasion dans un JARDIN de LÉGENDE… Le JARDIN de PAMPLEMOUSSE

Le 1 février 2014 à  04:40
Rubriques : VOYAGES

Au coeur de l'île Maurice, le jardin de Pamplemousse est une invitation aux voyages: palmiers, lantaniers, camphriers, arbres éléphants... Le monde aventureux de Pierre Poivre, botaniste du Roy.

Le Jardin de Pamplemousse est un jardin mythique, jardin incontournable pour tout visiteur de l'Ile Maurice. Ce jardin est à l'image des habitants de Maurice, accueillant, luxuriant, basé sur la diversité.
Nous avons appelé ce film, "sur les traces de Pierre Poivre", en l'honneur de ce botaniste qui a contribué à l'implantation du jardin de Pamplemousse lorsque l'Ile de France (XVIIIè), à l'époque, dirigée pour le Roi de France par François Mahé de la Bourdonnais, était le siège de la guerre des épices.
Ce film est donc en deux parties, une histoire liée à ce botaniste, aventurier et découvreur, et une visite en images et en poésie, juste comme ça, pour mettre l'eau à la bouche, tellement les merveilles contenues dans cet univers sublime comporte de curiosités.

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : Tous droits réservés

Crédit photos : nénuphars géants /05 01 2003-auteur Toutairanous 2- licence Creative Commons paternité / fotolia/

Rigobert Bonne (1727–1795) Isle de France-domaine public

 



Suite de l'article...

Lectures : 672    Commentaires : 13     Partager



AU REVOIR Tite MISS-la-TENDRESSE

Le 30 janvier 2014 à  03:37
Rubriques : Clins d'oeil blogueurs

« Appelez-moi MISS s’il vous plaît ». Ainsi était intitulé l’article mis par Thea le 23/07/2011.

Je viens de la quitter à 21 ans pour le Paradis des Chats où je ne souffrirai plus.

En mémoire de moi Thea remet cet article. Avec toute son affection.

 

« Oui, appelez-moi MISS et montrez-moi pattes blanches, comme les miennes ! Je me présente : yeux verts, robe fourreau noire, plastron, collier, museau blancs (et pattes blanches, bien sûr). Finesse. Elégance. C’est très aristocratique, n’est-ce pas ? D’où le nom que m’a donné ma maîtresse : MISS.

Pourtant je ne suis pas de la « haute ! » Je viens d’une Cité HLM où Thea m’a recueillie à ma naissance il y aura 18 ans à la « mi-août », ça n’s’invente pas. J’étais une drôle de petite boule maigre et sauvage qui errait d’immeuble en immeuble. Sans défense et sans pedigree, complètement perdue et affamée. Tétanisée par le bruit et les humains. Et puis Thea m’a adoptée sans formalité aucune et m’a fait une place dans son logement au 8ème étage d’une tour … Depuis, on ne se quitte plus !!

 

Pour blog  et Illustration  Photos persos :  détenteur de copyright inscrit :

Tous droits réservés



Suite de l'article...

Lectures : 795    Commentaires : 23     Partager



HUGUES AUFRAY nous conte une jolie ballade « Les crayons de couleur » 1966

Le 29 janvier 2014 à  04:03
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Colorions la Vie et retrouvons en nous l’enfant qui dessine la Terre, les hommes, et l’Univers avec cette innocence que nous pensions avoir perdue.

 

Il aurait voulu devenir peintre ou comédien, il est chanteur. Poésie, voyages, amitié, fraternité, respect de l’autre. Hugues Aufray, né le 18 août 1929, chante dans les rues en 1948 pour gagner sa vie, se prend  pris au jeu, anime les bars et les cabarets parisiens au son de sa guitare sèche. La chance est au rendez-vous dix ans plus tard. Il remporte le concours amateur d’Europe 1, signe avec la maison de disques Barclay qui lui ouvre les portes de l’Amérique. Il croise la route de Bob Dylan, dont il va faire découvrir les chansons au public français en 1965 dans son album 'Aufray chante Dylan'. Le succès est immédiat. Artiste atypique et amoureux de la nature, Aufray préfère cependant se retirer dans sa ferme de l'Ardèche, loin des projecteurs. Il revient sur le devant de la scène dans les années 80.
 D’après EVENE

PS : Ses cheveux ont blanchi, il a des airs de patriarche, mais l’œil est toujours pétillant, fidèle à ses amours de jeunesse.

 

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit :

Tous droits réservés

 

Crédit photos : compactmegastore.nc/ qobuz.com


Suite de l'article...

Lectures : 1292    Commentaires : 10     Partager



GHEORGHE ZAMFIR « LE ROI DE LA FLÛTE DE PAN » crée l’enchantement

Le 28 janvier 2014 à  05:34
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

C’est peut-être le commencement  du monde, avant la naissance de l’Homme, quand tout n’était que frémissements de feuilles, clapotis et chuchotis d’eau,  élytres soyeux de papillons, œil doux des girafes et des zébus, nuées d’oiseaux, dentelles d’écume et roches crayeuses. Un rêve de paix.
Alors vint un musicien de Roumanie - comment appelle-ton ceux de son peuple, déjà ?- un virtuose, un enchanteur qui insuffla une âme nouvelle à la flûte de Pan, cet instrument constitué des bambous chinois les plus fins. Ce musicien s'appelle Gheorghe Zamfir.
© Thea 

 

 Gheorghe Zamfir,  celui qu’on appelle le „Roi de la flûte de Pan“, (né le 6 avril 1941 à Gaesti, Roumanie) est un musicien roumain, virtuose de la flûte de Pan.

Il était autodidacte, mais il poursuivit des études à l'Académie de musique de Bucarest et au conservatoire de Bucarest (1968). Il fut découvert par l'ethnologue musical suisse Marcel Cellier.

Avec les bambous chinois les plus fins, il a amélioré la flûte traditionnelle roumaine (naï) de 20 à 22, 25, 28 et 30 pipes, augmentant le nombre de tons produits par l'instrument. Il est aussi l'auteur du manuel Traite du naï roumain : méthode de flûte de pan.

Au cours d'une carrière de près de cinquante ans, Zamfir a collaboré aux bandes originales de nombreux films, parmi lesquels : Le Grand Blond avec une chaussure noire d'Yves Robert, Pique-nique à Hanging Rock de Peter Weir, Il était une fois en Amérique de Sergio Leone, ou encore Kill Bill de Quentin Tarantino.

Artiste au talent en perpétuelle évolution, Gheorghe Zamfir est également reconnu comme étant l'un des plus grands chefs-d'orchestre de réputation internationale.

D’après Wikipédia

 

Biographie plus complète sur : Gheorghe Zamfir - Le Roi de la flûte de pan - Booking ...

www.gheorghe-zamfir.com/Francais/biographie-f.htm

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit :

Tous droits réservés

crédit photos :G. Zamfir : observator.ro/liila.com



Suite de l'article...

Lectures : 715    Commentaires : 11     Partager



Balade dans le mystérieux MORBIHAN avec GÉRARD JAFFRÈS

Le 27 janvier 2014 à  05:13
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

A la découverte de beaux paysages du Morbihan : son Golfe, ses menhirs et dolmens de Carnac, Auray, Vannes, Belle-Ile-en mer, Lorient…

Morhihan : nom breton qui signifie « petite mer », de mor, la mer, et bihan, petit, par opposition à mor braz qui désigne l'Océan. Il correspond pour l'essentiel au royaume, devenu comté puis baillie de Broërec et plus anciennement à la cité des Vénètes. De tous les départements français c'est le seul à avoir un nom fait entièrement de termes bretons.(wikipédia)

 

Musicien breton né le né le 15 décembre 1956 à Saint-Pol-de-Léon dans le Finistère (France),

Gérard Jaffrès commence la guitare à 15 ans en jouant principalement le répertoire Folk breton (Alan Stivell, Tri Yann... ) et la musique Pop (Deep Purple, Led Zeppelin... ) en vogue en cette année 72.
En 73, Il rentre dans l'orchestre de Burt Blanca, chanteur de rock'n roll des années 60, très populaire en France. Gérard le suivra en Belgique où il est basé, et tournera avec lui durant 11 années comme bassiste sur toutes les scènes d'Europe.

En 85, l'aventure avec Burt se termine. Il commence alors une carrière en solo. Il enregistre une dizaine de 45 tours, puis à partir de 1991, il sort tous les deux ans un nouvel album : Capitaine de galère en 1991, Les soldats de pierre en 1993, Kérichen 72 en 1995, Les années baluches en 1997, Au creux de ma terre en 1999, Le fou de bassan en 2001, Viens dans ma maison en 2003, Le beau voyage en 2005, Mon pays t'attend en 2007, Nos premières années en 2008. Et en 2010 sort son DVD/CD live, Gérard Jaffrès en public.
Chaque été il parcourt les côtes de sa terre d'origine, la Bretagne, et tourne l'hiver dans les villages de Belgique et du Nord.
Il chante son Léon natal, ce coin de Bretagne où l'on mélange encore le français et le breton dans les conversations. Ses influences musicales se rejoignent pour donner un rock celtique, mélange de musique traditionnelle bretonne et de chanson française

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit :

Tous droits réservés

Crédit photo : site non-officiel de G.Jaffrès




Suite de l'article...

Lectures : 826    Commentaires : 11     Partager



L’AMITIÉ, tout simplement, par FRANÇOISE HARDY (1965)

Le 26 janvier 2014 à  06:40
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

L'amitié ne rend pas le malheur plus léger mais en se faisant présence et dévouement elle permet d'en partager le poids et ouvre les portes de l'apaisement. - Tahar Ben Jelloun

 

 

À mes amis qui ne sont plus

À ceux qui sont mais qui font silence

À ceux qui s’éloignent  - ou que la Vie éloigne - et puis qui reviennent

un soir, un matin, voire des  semaines, des mois, des années

( vingt, trente, quarante et plus)

par des chemins inattendus

À ceux dont la Vie alourdit le bagage

comme elle alourdit parfois les miens

 

À ceux que j’ai pu décevoir ou blesser

À ceux qui m’ont aussi blessée

Sans intention de le faire

 

À ceux-là je dis

Qu’on ne peut rester sur un non-dit

Et je leur redis ma fidélité

En toute sincérité

 

The@

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit :

Tous droits réservés

Crédit photos : JM Perier et Paris-Match

 



Suite de l'article...

Lectures : 973    Commentaires : 24     Partager



Samedi détente avec CAFÉ DEL MARE : Love In Spain (2007)

Le 25 janvier 2014 à  04:21
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Je découvre cette musique avec ravissement. Je vous laisse goûter aux sons, aux images, et vous relaxer en douceur.

 

Voici ce que dit Youtube :

 

« Véritable homme du son, Grégory Grimaldi (alias Ypey) est un pianiste classique de formation, fort d'une expérience comme ingénieur du son et arrangeur pour différents paroliers, il invite les âmes sensibles à entrer dans ses rêves les plus doux et les plus sereins. De tendance new age, les onze compositions de ce jeune Calédonien se montrent câlines et ouatées.

En état de lévitation, il laisse libre cours à sa méditation musicale. Il n'y a en effet jamais eu de honte à ce qu'un homme sèche ses larmes dans des feuilles de partition. Au carrefour de l'ambient, de l'ethno et de l'electro, finement entrecoupé d'intermèdes champêtres et marins, le disque prolonge les séances de relaxation.

Ici, on prend le temps de respirer et de se faire du bien aux oreilles. La ville peut s'agiter au dehors, cette mielleuse musique bourdonne encore dans nos oreilles. Ypey, Ypey, Ypey, hourra !"


Love in Spain
-------------------
Love in Spain est extrait du 14e volume (Double CD) du Café Del Mare, 11e plage du second CD, sorti en 2007.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit :

Tous droits réservés

 



Suite de l'article...

Lectures : 782    Commentaires : 14     Partager




Page 62 de 227

62

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES