Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 41
Les nouveaux membres : 8
Anniversaires aujourd'hui : 10

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


« D’or et de flamme », L'OISEAU DE FEU, D’IGOR STRAVINSKY

Le 23 décembre 2013 à  03:29
Rubriques : DANSES DU MONDE

 

« Au plus fort de l'orage, il y a toujours un oiseau pour nous rassurer C'est l'oiseau inconnu. Il chante avant de s'envoler. »

(René Char)



Orchestre et ballet du théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg (juin 2008)
Dir. musical : Valery Gergiev
Chorégraphie et livret (1910) : Michel Fokine
Reconstitution (2008) : Isabelle Fokine et Andris Liepa
Décors et costumes : Alexander Golovin, Léon Bakst et Michel Fokine
Reconstitution : Anatoly Nezhny

 

L’Oiseau de feu (en russe : ???-?????, Jar-ptitsa) est un ballet en deux tableaux d’après un conte national russe. La musique a été composée par Igor Stravinsky en 1909-1910 sur la commande de Serge de Diaghilev. Il a été créé à l’Opéra de Paris le 25 juin 1910 par lesBallets russes sur une chorégraphie de Michel Fokine et sous la direction de Gabriel Pierné.

Il s’agit du premier grand ballet du musicien, qui le rendit aussitôt célèbre. Diaghilev renouvela par la suite régulièrement ses commandes pour Stravinsky jusqu’en 1928. Les premiers ballets à suivre L’Oiseau de feu ont été Petrouchka en 1911 et Le Sacre du printemps en 1913.

Destiné au ballet, L’Oiseau de feu a fait l'objet d'arrangements pour piano et ensemble de chambre et de trois suites pour orchestre datées de 1910, 1919 et 1945.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

Photo : Fac-similé du manuscrit. Saint-Pétersbourg, 1909-1910. Études et commentaries par Louis Cyr, Jean-Jacques Eigeldinger, Pierre Wissmer. Geneva: 



Suite de l'article...

Lectures : 893    Commentaires : 10     Partager



CONCHA BUIKA, une voix remarquable dans « La Bohemia »

Le 22 décembre 2013 à  05:57
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

La Bohème est une chanson de Charles Aznavour et Jacques Plante écrite en 1965. Elle raconte l'histoire d'un peintre qui se souvient avec nostalgie de sa jeunesse passée sur les hauteurs de Montmartre. J’aime l’interprétation intense et prenante de cette jeune artiste : Concha Buika.

« Une voix brûlée, rauque, impressionnante, une  voix remarquable, proche de celle de Chavela Vargas, Lola Flores ou Sarah Vaughan qui fait d’elle la nouvelle référence du flamenco, qu’elle ponctue de sonorités soul, jazz et funk ».

 

Maria Concepción Balboa Buika, plus connue sous le nom de Concha Buika, est née le 11 mai 1972 à Palma de Marjorque. Originaire de Guinée-équatoriale que ses parents ont fui sous la dictature. En réponse à cette époque coloniale, un tatouage orne aujourd'hui sa peau : « Ce sont les noms tribaux de mes proches […] en Guinée équatoriale, les prêtres espagnols venus nous baptiser nous ont obligés à prendre des noms chrétiens, mais nous avons conservé les noms traditionnels. Le premier est celui de ma mère, puis le mien, Kitailo, hérité de ma grand-mère. Ensuite ceux de mes sœurs, puis de mes nièces, enfin celui de mon fils. »

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

photos : partition youscribe.com



Suite de l'article...

Lectures : 724    Commentaires : 10     Partager





Tous en piste ! VIVE LE CIRQUE Années 30/31 !!!

Le 21 décembre 2013 à  05:45
Rubriques : ENTRACTE

... et le Cirque de tous les temps... Sa Piste aux Etoiles, ses clowns, acrobates, écuyères, dompteurs, équilibristes, funambules, trapézistes... 


La conception occidentale du cirque s’inspire d’une façon ou d'une autre des jeux antiques romains ainsi que des bateleurs et troubadours du Moyen Âge. La première représentation d’un cirque moderne date du 9 janvier 1768 et a été présentée par Philip Astley à Londres : spectacles équestres égayés par des bateleurs. Le mariage du monde équestre militaire et du monde forain autour du cercle est établi. Cette nouvelle forme de spectacle fut ensuite introduite en France par Astley en 1774, puis reprise par Antonio Franconi et ses descendants. C'est seulement au XIXe siècle lors des vagues de colonisation que furent introduits en France et en Allemagne les premiers animaux sauvages.

Au XIXe siècle, le cirque équestre s'est développé dans les cirques stables construits dans différentes villes de France, à Paris puis en province. La famille Franconi fonda successivement, à Paris, trois théâtres de cirque portant le nom de « Cirque Olympique »

 

En 1856, Théodore Rancy fonda son premier cirque (chapiteau ambulant) à Rouen, puis construisit les suivants en dur : à Genève (1875), Lyon (1882), Le Havre (1887), Boulogne-sur-Mer (1888), Amiens (1889), Rouen (1893), etc

 

Le dernier cirque stable à ouvrir ses portes dans la capitale française fut le Cirque Métropole (1906-1930) connu sous l'enseigne de Cirque de Paris, lequel mit souvent des dompteurs en vedette.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

Photos : lusile17.centerblog.net/ etlepetitoastquivavec.com/


Suite de l'article...

Lectures : 1465    Commentaires : 6     Partager



Un VOYAGE, une BALADE dans les « COULEURS D'ARMOR »

Le 20 décembre 2013 à  03:46
Rubriques : VOYAGES

Pour le fun, une vidéo que je trouve très originale car c’est, comme le précisent ses créateurs, « un véritable court-métrage ». Mais je leur laisse la parole :

  « Tout d'abord, cette vidéo est une invitation à découvrir notre site, Couleurs d'Armor (www.couleurs-armor.fr). Elle donne un aperçu de son esprit et de son contenu, reprenant d'ailleurs certains de ses éléments dont la présentation a été réadaptée. Essentiellement composée de séquences en accéléré (time-lapse) sur des échelles de temps variées, son montage a fait l'objet d'un travail long et minutieux : toutes les séquences ont été choisies et recalculées pour un défilement en osmose avec notre musique. Leur succession se veut porteuse de sens et de symbolique. Cela donne au final un véritable court-métrage et une réalisation à part entière de Couleurs d'Armor. N'oubliez pas d'allumer vos enceintes ! Nous espérons que vous apprécierez. »

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

carte : Victor Levasseur (1800–1870)  carte de 1852 Carte Levasseur du département des Côtes-d'Armor, anciennement Côtes du Nord



Suite de l'article...

Lectures : 738    Commentaires : 12     Partager



Du rythme vénézuélien : « MOLIENDO CAFÉ » de HUGO BLANCO

Le 18 décembre 2013 à  05:57
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Les plantations de café, le rude travail des hommes qui y  travaillent à le moudre sans pouvoir se reposer. Léthargie de la nuit remplie des chagrins d'amour, jusqu'au lendemain où tout recommencera..

Hugo Blanco (né le 25 Septembre 1940) est un musicien populaire vénézuélien. Il est surtout connu comme l'auteur de " Moliendo Café "et d'autres chansons comme" El Burrito de Belén "(aussi connu comme" El Burrito Sabanero ")," Leche Condensada "," Luces de Caracas "," Sierra Nevada "," Mananita ZULIANA ", et d'autres. "Moliendo Café", écrit en 1958, Hugo Blanco était seulement âgé 18 ans : il est devenu l'un des compositeurs de chanson vénézuéliens  le plus reconnu  dans le monde entier

Wikipédia traduction

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

Photos Hugo Blanco : wikipédia/ coveralia.com/

 



Suite de l'article...

Lectures : 1064    Commentaires : 13     Partager



Hisse et ho ! « Dans le même bateau »que les DERNIERS TROUVERES !

Le 17 décembre 2013 à  04:22
Rubriques : CHANTS DE MARINS

Voici un groupe très dynamique que j’apprécie beaucoup. Je les  remets en ligne car ce sont des gens joyeux, remplis d’enthousiasme et dont l’humour sain est digne de celui de leurs ancêtres médiévaux des XII et XIIIème siècles qui allaient  de pays en pays, de villages en villages. Qui se produisaient  sur les parvis des cathédrales, à la cour des rois et  des seigneurs, sur les places publiques et  dans les tavernes.

Oui, embarquons avec eux !

« Les Derniers Trouvères est un groupe de musique médiévale français, fondé en 1992 par Roland Deniaud et Marie Milliflore. S'inspirant de musiques du répertoire traditionnel médiéval français, certains de leur morceaux sont issus de leur propre production. Leurs paroliers attitrés sont Roland Deniaud et Florian Lacour[], et si la plupart des mélodies sont des airs traditionnels, ils reçoivent parfois des composition d'Isline Dhun, ou jouent des production de Roland Deniaud, entre autres... »

source wikipédia

 

Ce clip à été tourné dans l'église de Bégny (Ardennes) et sur la jonque chinoise "la Dame de Canton" (Paris 13e)

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

Bateau norvégien : Bayeux Tapestry, Bayeux / Personal picture taken by user Urban, February 2005_-Un exemplaire de la licence est inclus dans la section intitulée GNU Free Documentation License



Suite de l'article...

Lectures : 1039    Commentaires : 9     Partager



Si vraie « La Chanson pour l’Auvergnat » de BRASSENS

Le 16 décembre 2013 à  06:47
Rubriques : Voix de toujours

Samedi 14 décembre 2013.

Vous vous êtes poussé pour me faire une place dans le tramway bondé et je vous ai dit « Merci Monsieur ». Vous m’avez souri.

Votre odeur est celle de la misère et de la rue. Celle des cartons, matelas et couettes humides. Votre visage est celui des gens de la rue, sans âge. Des ravines profondes, des joues creuses. Vos mains tremblent. Vous êtes  recroquevillé contre la vitre. C’est vrai que tout est élimé sur vous. De votre bonnet de laine grise ou marron à votre pantalon fripé en passant  par votre  grosse veste sans forme et sans couleur. C’est  vrai que vos  paupières sont closes  et que vous semblez dormir mais vos lèvres murmurent des mots inintelligibles. C’est vrai que vous vous protégez ainsi des regards extérieurs. Ceux des passagers assis en face de nous, ceux des passagers debout, encombrés de paquets qui détournent les yeux ou pour qui vous êtes transparent. Un groupe discute au milieu de l’allée centrale dans une langue des pays de l’Est. Eux et vous, ça fait beaucoup dans une rame…

Une dame descend à la même station que moi : manteau couleur fuchsia, bouclettes oxygénées, parfum entêtant. « Y’a du savon et de l’eau, bougonne-t-elle, ÇA pourrait se laver quand même ! » ÇA, c’est vous Monsieur. « Et en plus, ajoute-t-elle,  ÇA ne paye même pas les transports ! » Je n’ai pas le temps de répliquer que vous deviez être fatigué, que le tramway vous permet de vous reposer au chaud : elle est déjà loin…

Pour vous, Monsieur, combien d’ « Il fait froid » dans votre vie  ?

Pour combien de

« croquantes et de croquants

de gens bien intentionnés »

n’êtes-vous que « ÇA » ?

© thea

P.S. Nul n'est à l'abri, nul ne peut savoir ce qu'il ferait si leur vie basculait brutalement pour une raison ou pour une autre, évènement personnel, circonstances de précarité comme il s'en produit tous les jours dans les sociétés de pays proches du nôtre. Tout peut aller vite.

 llustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

Photos : partition www.free-scores.com/



Suite de l'article...

Lectures : 614    Commentaires : 11     Partager



QUE SONT DEVENUS LES NOËLS D’AUTREFOIS ?

Le 14 décembre 2013 à  06:03
Rubriques : Mots-miroirs

Cartes surannées

Tons passés

Que sont devenus les  Noëls d’autrefois

Au pied des sapins décorés

D'humbles guirlandes en papier découpé ?
 

Oranges et (quelques) chocolats

Enrubannés

Jouets en bois

Cubes et mécanos

Livres feuilletés cent fois

Tout au long de l’année

Loin si loin des paillettes  dorées

Et des jeux sophistiqués

 

Nos cœurs d’enfants

Les retrouvent parfois un instant

 

© thea 14/12/2013



Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

merci à  :
afeedombre.over-blog.com/imagesdautrefois.blogspot.c../ imagesdautrefois.blogspot.c./

 



Suite de l'article...

Lectures : 554    Commentaires : 20     Partager



Je te nomme RIVIÈRE

Le 13 décembre 2013 à  03:21
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Je te nomme rivière

Ondine et naïade

Ton corps sent la fougère

Tes doigts pianotent les cascades

Ton visage interroge les miroirs

Et ta voix ô ta voix

Elle chante dans la mousse

Et se fait douce

Comme une soie

A l’encolure des pierres

Dont tu transmets la mémoire

 

© thea 12 12  2013

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés



Suite de l'article...

Lectures : 571    Commentaires : 5     Partager



Merci Monsieur PAPILLOT !

Le 12 décembre 2013 à  03:45
Rubriques : Mots-miroirs

Le Chocolatier VOISIN en est aujourd'hui l'ambassadeur le plus célèbre.
Visite au coeur de la plus importante chocolaterie artisanale de France.
Vidéo réalisée par Anne RAULOT-LAPOINTE
production audiovisuelle réalisée par http://www.reporterpersonnel.com

 

Pa-pil-lot-tes. Une histoire d’amour. Une galante invention. Oui, oui.

Pa-pil-lot-tes. La Reine des gourmandise aux fêtes de fin d’année avec sa robe de papier brillant aux extrémités frangées sous laquelle se dissimule une devinette, un rébus ou un dessin. Je l’ai découverte en Rhône-Alpes en 1976. Elle n’était pas aussi répandue qu’aujourd’hui.

 

Cette friandise, nous dit  Mr, Mme ou Melle  Wikipédia, est originaire de la région lyonnaise, et se consomme donc principalement pendant les fêtes de Noël.

La légende veut que les papillotes soient nées à Lyon (dans le quartier des Terreaux) à la fin du XVIIIe siècle, quand le jeune commis d'un confiseur eut l'idée, pour charmer sa belle qui travaillait à l'étage au-dessus, d'envoyer ses petits mots d'amour enveloppés autour d'une confiserie.

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

 



Suite de l'article...

Lectures : 1360    Commentaires : 11     Partager




Page 64 de 226

64

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES