Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 33
Les nouveaux membres : 4
Anniversaires aujourd'hui : 5

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


La cité fictive et tentaculaire de GILLES TRÉHIN, artiste autiste

Le 4 décembre 2013 à  05:13
Rubriques : Peintres

Ici Gilles TREHIN avec sa compagne, Catherine MOUET. Ils sont indissociables.

 

 A propos de la pensée autiste :

Nous n’avons que des visions partielles et brèves de la beauté du monde. Si nous nous plaçons à l’angle qui convient, nous verrons les couleurs de l’arc-en-ciel dans la glace incolore. Tout orage, toute goutte d’eau contient un arc-en-ciel."

Henry David Thoreau Journal 1837-1861

cité dans “Eloge de pensée autiste » 2012 Benoît Virole. Docteur en psychopathologie (Ph.D), Docteur en sciences du langage(Ph.D)

 « L’autisme, écrit-il dans son introduction, est un mode extrême de connaissance du monde. »

 

Gilles Tréhin est un savant autiste qui vit Cagnes-sur-Mer, près de Nice  dans le sud la France. Né en 1972, c’est un artiste français qui  dispose de capacités exceptionnelles en dessin qu'il exerce depuis l'âge de 5 ans. A cette époque il montre une étonnante maîtrise de la perspective dans les sujets qui l'intéressaient, principalement les avions et les gratte ciel de New York où il habitait alors.

Depuis, il ne dessine pas des villes de mémoire, non, mais une cité imaginaire baptisée Urville (en l'honneur de l'explorateur Dumont d'Urville) dont il a tous les plans dans la tête, dont il a précisé le nombre exact d'habitants (12 057 775 pour 1778,75km2), le nombre de logements (5 229 601), etc. Son livre, également intitulé Urville (Carnot Ed - 2004 - 189 pages.) est basé sur ses écrits sur l'histoire de la ville fictive, la géographie, la culture et l'économie, et comprend plus de 300 dessins de différents quartiers d'Urville, toutes réalisées par lui-même.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

photos : avdmv.com/katiechats.wordpress.com/ autismediffusion.com



Suite de l'article...

Lectures : 808    Commentaires : 24     Partager



JEAN-CLAUDE WELCHE ET PAUL FRICKER, scie musicale et orgue de barbarie

Le 3 décembre 2013 à  03:47
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Extrait de l'émission "Entrez dans la danse" diffusée les 14 et 15 février 2011 sur FR3 Champagne et Picardie, animée par Didier Ohmer. Interprétation de la Valse N° 2 de D. Schostakovitch, à la scie musicale par Jean-Claude Welche, et à l'orgue de barbarie par Paul Fricker.

Je n’ai rien trouvé sur Paul Fricker, le joueur d’orgue de barbarie et je le déplore. Je ne puis donc  parler que de Jean-Claude Welche et de sa scie musicale cet instrument que l’on connaît mal.

"Jouer de la musique, c'est communiquer" affirme ce musicien multi-instrumentiste, ce créateur qui ne cesse de… créer, d’inventer, d’innover. L’interview de cet artiste que l’on peut lire sur le site : http://www.welche-musique.fr/textes/cv.html  nous fait découvrir une personnalité  riche et généreuse.

Jean-Claude WELCHE, né le 24 avril 1964 à Charleroi en Belgique, est établi à Thoiry (Ain) depuis le mois de juillet 2012. Titulaire des Premiers Prix de violon et musique de chambre, obtenus au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles, il enseigne 15 ans le violon et le solfège en Académies de musique en Belgique. Violoniste au sein de différentes formations belges, françaises, il est sollicité régulièrement par divers orchestres.

Deux années de cours de violon baroque, à l'âge adulte, contribuent à le convertir à ce qu'il pressentait déjà : l'importance de privilégier la sensibilité, la spontanéité, le don total de soi, à la virtuosité gratuite, à un perfectionnisme extrême qu'il considère inhibiteur.

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

Photos : welche-musique.fr/ sciemusicale.fr/


Suite de l'article...

Lectures : 820    Commentaires : 13     Partager





Fascinante, la Licorne Céleste de MICHEL PEPE

Le 2 décembre 2013 à  03:18
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

La licorne médiévale est symbole de faste et de pureté ainsi que de puissance exprimée par sa corne.
Elle symbolise aussi la révélation divine et la pénétration du divin dans la créature par sa corne unique au milieu du front, flèche spirituelle, rayon solaire, épée de Dieu. Cette corne unique a été comparée à une verge frontale, à un phallus psychique, symbole de la fécondité spirituelle. Elle capte le flux de l'énergie universelle et de ce fait est en accord avec le symbolisme axial de la tente.
Des alchimistes voyaient dans la licorne (qui figure dans maintes planches alchimiques) une image de l'hermaphrodite, alors qu'elle transcende la sexualité.
Au moyen-âge elle était symbole de l'incarnation du verbe de Dieu dans le sein de Marie.
Dans le mythe de la dame à la licorne Bertrand d'Astorg rattache le symbole aux conceptions médiévales de l'amour courtois.
La corne unique levée vers le ciel symbolise la sauvegarde de la virginité alors que son sens phallique en fait un symbole de fécondité.
Dans la Chine ancienne la licorne était l'emblème royal et symbolisait les vertus royales. Lorsque celles-ci se manifestent la licorne apparaît. La licorne est l'animal de bon augure. Elle concourt à la justice royale en frappant les coupables de sa corne. Elle combat contre le soleil (responsable des sècheresses) et l'éclipse. Elle les dévore.
La licorne est une bête fabuleuse d'origine orientale liée au troisième oeil et à l'accès au Nirvana, au retour au centre et à l'unité.

D'après "le dictionnaire des symboles", Jean Chevalier et Alain Gheerbrant

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

Photos : michelpepe.com/Licorne constellation : Original uploader was Orthogaffe at fr.wikipedia/ Released under the GNU Free Documentation License.



Suite de l'article...

Lectures : 773    Commentaires : 12     Partager



Les HOPLIES BLEUES par Simon Bugnon, photographe naturaliste

Le 1 décembre 2013 à  06:06
Rubriques : PHOTOGRAPHIES

Au début de l'été, les Hoplies bleues (Hoplia caerulea)* se rassemblent le long des cours d'eau, où les mâles se livrent à d'étonnantes gymnastiques et se provoquent en combat, pour le monopole d'un brin d'herbe ... Séquence filmée par Simon Bugnon, photographe naturaliste (www.simonbugnon.com), avec le réflex numérique Canon EOS 5D mark II, sons ambiants.

*Hoplia coerulea ou Hoplia caerulea, la Hoplie bleue, est un insecte coléoptère de la famille des scarabéidés.

Le mâle est de couleur bleu métallique, la femelle est brunâtre.

C'est un insecte assez commun en été au bord des cours d'eau en France.

(wikipédia)

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

Photos : notre-planete.info/

Hoplie : GNU Free Documentation License, Version 1.2-auteur : Mweites



Suite de l'article...

Lectures : 869    Commentaires : 12     Partager



JOVANY mime automate, sur une chanson de P. BACHELET

Le 30 novembre 2013 à  04:04
Rubriques : ENTRACTE

Je découvre ce jeune artiste dans un numéro de mime et d’automate poétique, tendre émouvant et généreux, sur les paroles et la musique de « Marionnettiste » du regretté  Pierre Bachelet. Je ne connais pas les autres numéros de ce mime, je ne puis donc juger. Mais son univers cocasse,  dit-on,  est fait de mime burlesque, de magie grandiose, de fakirisme, de jonglerie.

Automate, mais avant tout comique. Parfois Humoriste,  parfois clown. Un artiste complet.

 

 

Qui est Jovany ?
Il a une vingtaine d’années, ai-je lu sur son site © jovany-incroyabletalent.skyrock.com/

 

 «Un humour décalant, une poésie touchante, des grimaces hilarantes (…)

 

Autodidacte, il découvre, dès son plus jeune âge, une facilité à faire rire son entourage. Il est capable de travailler son visage comme de la pâte à modeler (…)
Du théâtre en  spectacles amateurs il passe à l'école du cirque où il travaille toutes les disciplines de la piste. La scène est son destin. Le cirque ? Le théâtre ? Il ne le sait trop et crée des numéros pluridisciplinaires dont il fera un show d'une heure que le public apprécie.
Après une année sous chapiteau, à traverser les 4 coins de la France avec une troupe de cirque traditionnel, Jovany travaille son personnage. Il soigne son côté clown burlesque, et améliore les petites touches de tendresse, le tout en se servant de son incroyable talent : un visage aux « mimiques » incomparables !

 

Il  prend alors sa place dans le métier par l'intermédiaire de ses collègues rencontrés dans divers cabarets, et devient professionnel du spectacle vivant dans l'art du music-hall (…)

Passionné par le monde imaginaire des cartoons, Jovany a fait de lui un personnage à la hauteur de ceux-ci : immortel, charmant, captivant et aussi comique qu'un toon's. »

© jovany-incroyabletalent.skyrock.com/

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

photos : spectable.com/ youtube.com


Suite de l'article...

Lectures : 975    Commentaires : 11     Partager



Gare au vertige dans Les GORGES DU FIER (74) !

Le 29 novembre 2013 à  03:49
Rubriques : VOYAGES

Une surprenante Mer de Rochers... D'étonnantes légendes... L'enchantement au cœur de la nature!

Les gorges du Fier sont une curiosité naturelle remarquable : une gorge très étroite et profonde que l'on peut visiter grâce à une passerelle fixée à flanc de rocher, aménagée au milieu du XIXe siècle. Cette gorge a été taillée par le puissant torrent du Fier sur la commune de Lovagny à quelque 11 kilomètres à l'ouest d'Annecy.

 

Elles sont classées parmi les plus grandes curiosités naturelles des Alpes françaises et sont accessibles au public par une passerelle de 300 mètres de long suspendue à 25 mètres au-dessus du torrent. Le long du parcours, on peut admirer des marmites de géants, la grande faille, la mer des rochers et la roche aux fées.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

Photos : fr.fotolia.com/routard.com/ centraliens.net



Suite de l'article...

Lectures : 733    Commentaires : 11     Partager



LES COMPAGNONS de la CHANSON poussés par « Le Vent d'un Nouveau Monde »(1971)

Le 28 novembre 2013 à  03:49
Rubriques : Voix de toujours

On dirait que se profile une coque de navire à l’horizon, avec sa cargaison d’hommes et de rêves. Avec ses chants d’exil, ses mâts, ses voiles, sa proue, son gouvernail et ses hélices. Avec ses orages et ses tempêtes. Et puis ce soleil au loin qui fait la roue dans leur sillage. Et nous entraîne.

© thea

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

photos vent d’un nouveau monde 1 © encyclopedisque.fr/ priceminister.co fr.dreamstime.com/ 



Suite de l'article...

Lectures : 2236    Commentaires : 17     Partager



LES MONTS D’ARRÉE « pays de brumes et de vents en bataille », « balcon de l’Occident ».

Le 27 novembre 2013 à  03:44
Rubriques : VOYAGES


« J'aimerais vous montrer les monts chauves de l'Arrée, les sentiers blancs qui conduisent à des manoirs poignardés, les chemins qui s'enroulent autour des hameaux bleus. C'est un pays de brumes et de vents en bataille, avec des toponymes aussi fluides que des ondées, aussi sonores que des gongs »

©Xavier Grall, Les vents m'ont dit Éditions Calligrammes, Quimper, 1981
(Poète, romancier et journaliste  breton 1930/1981 )


« Ces montagnes qui n’en sont plus se souviennent de l'avoir été. Jusque dans leur médiocrité présente, elles gardent un je ne sais quoi de fier et de merveilleux qui ne permet point de les ravaler au rang de simples collines. Vous êtes ici au balcon de l'Occident »

© Anatole Le Braz, La légende de la mort chez les Bretons Paris, Robert Laffont, Collection Bouquins, 1994.
(Ecrivain breton n'ayant  écrit qu'en français : 1859/1926) 

 

A noter : la révolte du papier timbré, dite aussi « révolte des Bonnets rouges» en 1675, révolte contre l'oppression fiscale et seigneuriale, souleva les campagnes aux alentours de Carhaix et de Quimper, une révolte violente menée par le notaire Sébastien Le Balpe de Kergloff.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

Photos : pixelistes.com/ wikipédia org/ andozone.com

 



Suite de l'article...

Lectures : 714    Commentaires : 11     Partager



A LYON, ancienne Capitale de la Gaule : LE MUR DES CANUTS.

Le 26 novembre 2013 à  04:31
Rubriques : Peintres

A l'initiative de la ville de Lyon, le mur peint des Canuts, figure emblématique de l’identité lyonnaise, a connu plusieurs vies : 1987, 1997 et 2013. C’est la plus grande fresque peinte d’Europe avec une surface de 1200 mètres carrés. Les murs plats et borgnes s’enrichissent de fenêtres, de vitrines, d’escaliers, d’habitants que le temps vieillit et modernise. C’est un mur vivant.

 

Extraits d’un article de Tristan Gauthier.

« La Croix Rousse, trône avec majesté boulevard des Canuts. Pour tous les lyonnais, ce mur, c'est un peu d'eux-mêmes et un symbole culturel fort. Les Canuts, ces ouvriers tisserands de la soie qui oeuvraient sur les métiers à tisser Jacquard (lui-même lyonnais) principalement au XIXe siècle, habitaient la Croix Rousse. Cette forte implantation des Canuts dans ce quartier lui donne rapidement le surnom de "colline qui travaille", en opposition avec Fourvière. 
Ce mur peint des Canuts, qui  fait la place belle aux habitants du quartier,  a toujours cherché à capter la vie de ce quartier à un moment donné de son histoire, comme une photographie.

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

Crédits photos : mairie4.lyon.fr/ tripadvisor.fr Rêves de Soie/ legonepeint.unblog.fr (avant fresque)/La crise lyonnaise. Intérieur d'un tisseur en soie. D'après nature ,1877- Le Monde illustré : Jules Férat (1819 — 1889?)-Visible au Musée Gadagne de Lyon

 



Suite de l'article...

Lectures : 793    Commentaires : 13     Partager



Louons en chœur le SAINT des SAINTS !

Le 25 novembre 2013 à  04:52
Rubriques : Clins d'oeil blogueurs

Jeux de mots. À vous de les trouver avant le candidat. Gaffe,  il est très fort !!!

 

Chantons, mes frères !

Rions, mes frères !

Amusez-vous bien, mes frères !

Allez, on reprend tous en chœur : Saints, Saints, Saints…. 

 

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

 



Suite de l'article...

Lectures : 3802    Commentaires : 19     Partager




Page 67 de 227

67

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES