Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 29
Les nouveaux membres : 2
Anniversaires aujourd'hui : 5

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Evasion avec « la Dernière Chevauchée » de BARON ERASER…

Le 15 octobre 2013 à  05:28
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

 

Je dédie cette vidéo à ma petite-fille CHLOÉ dont je sais qu'elle l'appréciera...

« Quand une musique parle vraiment, on a l’impression qu’elle surgit de notre silence intérieur »

 

 

(citation anonyme )

 

Une Vidéo en hommage à Baron Eraser un compositeur talentueux qui nous offre  des Oeuvres qui nous transportent au coeur même de l'Amour et de la Liberté...Amour,Lumière et Douceur vers ta belle Âme...

Pour visiter son site: http://www.baron-eraser.com


 
 « En composant,  écrit l’artiste sur youtube, je me suis imaginé l'Homme et l'Animal en symbiose : plus de contrainte, plus d'astreinte. Juste de l'Amour et du Respect réciproque. Et, ensemble, ils se lancent dans la dernière Chevauchée pour se libérer des chaînes qui les maintiennent liés. J'espère qu'elle saura vous emporter loin, très loin dans un vent de liberté et d'espoir.... » Baron Eraser.


 

Je n’ai trouvé aucune biographie concernant ce compositeur, j’ai cru comprendre en parcourant son site  qu’il  était de Toulouse.

 

Aussi je vous laisse admirer cette Dernière Chevauchée en prise directe avec l’Amour et la Liberté. Les mots qui vous viendront seront ceux qui vous correspondent le mieux. Les images qui les prolongeront aussi.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

 

10/2013 © http://blog.amicalien.com/Thea



Suite de l'article...

Lectures : 1059    Commentaires : 5     Partager



UN MATIN D’OCTOBRE, simplement… musique de St Preux

Le 14 octobre 2013 à  05:16
Rubriques : Mots-miroirs

Matin vaporeux

Ramures d’argent

 

Un ange dormeur

Déplie ses ailes sous la couette

Et pose un œil interrogateur

Sur le jour amidonné de gel

 

© Thea  14 octobre 2013

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

 



Suite de l'article...

Lectures : 387    Commentaires : 8     Partager





SONGE D’AUTOMNE, ultime morceau joué sur LE TITANIC

Le 11 octobre 2013 à  03:37
Rubriques : VOYAGES

 

Le légendaire White Star Orchestra - Violons, violoncelles, contrebasse et piano a  été ici reconstitué fidèlement et restitue l'authentique musique originale de l'époque, extraits de musique classique, populaire jusqu'au ragtime, interprétée telle qu'elle se jouait lors de la fatale croisière inaugurale du R.M.S Titanic (1912)
Beaucoup d'actes de courage s'accomplirent cette nuit là, mais aucun n'égale le cran de ces quelques hommes qui continuèrent à jouer minute après minutes pendant que le navire s'enfonçait de plus en plus dans l'océan atlantique nord dont le niveau s'élevait également de plus en plus vers l'endroit ou ils jouaient.(youtube)

 

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Photos : fr.dreamstime.com/ lapresse.ca/f r.wikipedia.org/ CaptianEdwardSmith.jpg-fr.wikipedia.org

orchestre : http://commons.wikimedia.org/wiki/File%3ATitanic_Band.jpg



Suite de l'article...

Lectures : 618    Commentaires : 19     Partager



BONNE JOURNÉE dans la SÉRÉNITÉ…

Le 10 octobre 2013 à  03:23
Rubriques : Mots-miroirs

Sérénité : bien-être intérieur, paix qui se vit au-dedans de nous... et dans l’instant … soit un véritable PRESENT.

 

Christophe André,  médecin psychiatre à Sainte-Anne, écrit dans « Sérénité : 25 histoires d'équilibre intérieur" éd. Odile Jacob :

 

« La joie est une émotion plus ponctuelle, plus vive et plus brève que le bonheur. Le bonheur est un état plus pacifié, plus stable, mais qui s'avère toujours trop court à notre goût. Quant à la sérénité, elle correspond à ces instants indicibles où l'on se sent apaisé intérieurement et en connexion tranquille avec notre environnement. Dans ces moments-là, souvent très simples, nous ressentons une communion pacifiée entre notre monde intérieur et le monde extérieur. Il existe une sorte de résonance harmonieuse entre eux. Cela peut être au crépuscule quand on observe le soleil se coucher sur une montagne ou sur la mer ; en forêt, lorsqu'on écoute les oiseaux, les bruits du vent… »

 

 « Rien n’est jamais acquis en matière de Sérénité » précise Christophe André.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Photos © D.R. et Masterfile


Suite de l'article...

Lectures : 541    Commentaires : 15     Partager



Survol de la BAIE de SOMME sur la Côte d’Opale !

Le 9 octobre 2013 à  04:00
Rubriques : VOYAGES

Quadrillage de sable, d’eau, « et de tourbières, avec des prairies, des villes, des bourgs florissants… » Ainsi Louis Barron décrit-il la Baie de Somme en 1899. Cet écrivain voyageur ( 1847/1914) est un  précurseur de Stevenson, Nicolas Bouvier... Il poursuit :

« Le vaste estuaire de la Somme semble un bras de mer, comme ceux des grands fleuves de l'Amérique mais le flot qui lui apporte cette gloire la remporte ; à marée basse, ce n'est plus qu'un archipel d'îlots sableux hérissés de joncs ou couverts d'algues et de mousses, et pareils, au milieu des eaux peu profondes, à des taches vertes sur une plaque d'étain bruni. Au-dessus de ce marécage volent des nuées d'oiseauxsauvages, canards, macreuses, guillemots, pies.(…) On voudra descendre la Somme, faible reste d'un fleuve qui fut immense comme le Saint-Laurent ou l'Orénoque. À l'âge de la pierre, la pirogue de l'homme primitif navigua sur ce fleuve disparu, s'il en faut croire le témoignage des silex taillés recueillis par le savant Boucher de Perthes dans les sables et les graviers des anciennes berges, et conservés au musée d'Abbeville »

 

La Baie de Somme est située sur le littoral de la région Picardie, en France, entre la pointe du Hourdel au sud et la pointe de Saint-Quentin-en-Tourmont au nord. La Somme, fleuve côtier qui a donné son nom au département, se jette dans la Manche à cet endroit. Elle s'étend sur 70 km . Elle est d'une grande richesse écologique notamment en tant que haut lieu ornithologique. Ses différentes zones offrent des conditions d'accueil favorables aux oiseaux sédentaires et migrateurs.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

 



Suite de l'article...

Lectures : 644    Commentaires : 13     Partager



PHILIPPE BARRAQUÉ & Le LANGAGE SECRET des ARBRES

Le 8 octobre 2013 à  05:17
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Mais quel est donc le langage secret des arbres que nous aimons et respectons ? Et dans la langue des Celtes ? Serait-ce ce qu’on appelle « l’alphabet  des Druides, alphabet qui, selon certains spécialistes du monde celtique, aurait intégré des noms d'arbres » ?  ( Je pense aussi à l'arbre des Voyelles de Penone, une oeuvre monumentale de bronze installée au Jardin des Tuileries à Paris : la souche d’un chêne où se greffent les essences des fameux cinq arbres).
 

Quels sont ces cinq arbres ? Je n’en sais pas plus, il me faudrait effectuer des recherches approfondies.

 

Ecoutons ce ce que nous transmet Philippe Barraqué  musicologue et musicothérapeute français né à Roubaix le 6 mars 1954. Formé aux techniques de relaxation aux Etats-Unis, il  est devenu un des pionniers de la thérapie vocale. Compositeur et chanteur, il est également musicologue et musicothérapeuthe. Il est l'auteur d'ouvrages sur le chant thérapeutique (EVENE)

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Photo Ph. Barraqué : planetevoix.net

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 990    Commentaires : 19     Partager



Au nom du PIED…

Le 7 octobre 2013 à  02:47
Rubriques : Mots-miroirs

En Chine il est dit que lorsqu'on touche les
             pieds, on touche l'âme.
                            

 

Conjuguant massage et stimulation des points réflexes des pieds, la réflexologie plantaire est une méthode ancestrale de la médecine chinoise. Découvrez cette technique de massage améliorée avec le spécialiste Laurent Tran. Par Terrafemina.

 

Médecine ancestrale connue chez Incas ( 12000 ans avant J.-C) Egypte (2330 ans avant J.-C), Chine et Inde (il y a 5000 ans environ). Des pictogrammes ont été relevés dans des tombes anciennes.

Chaque zone réflexe correspondrait à un organe, une glande ou une partie du corps qui se projetterait sur la plante des pieds. Ce massage des pieds localise les tensions et les débloquent.

 

Historique : 

Il y a plus de 5000 ans, les Chinois pratiquaient la thérapie par pression.

En Chine, l'idéogramme "pied" signifie littéralement "partie" du corps qui sauvegarde la santé.

Les Egyptiens connaissaient le massage du pied, comme l'atteste la fresque d'une tombe de la VI éme dynastie à Saqqarah ( cf illustration)

Une forme de réflexologie plantaire existait dans les tribus d'Afrique, d'Australie, et d'Amérique.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2 :

Fresques égyptienne et chinoise : crédit photos http://www.reflexologieplantaire.org/origines.php

Points de zones/réflexes

 



Suite de l'article...

Lectures : 478    Commentaires : 9     Partager



Humble hommage à EDITH PIAF avec "Milord"

Le 5 octobre 2013 à  05:12
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Bientôt cinquante ans que « la môme »  a tiré sa révérence. Nous connaissons tous son histoire où se mêlent fiction et réalité, soigneusement entretenues par elle-même, ceux qui l’ont lancée,  ont travaillé avec elle  et le public. Y revenir n’est pas le propos ici..

« Milord », une chanson écrite par Georges Moustaki, sur une musique de Marguerite Monnot, et enregistrée le 5 juin 1959, fait partie de celles qui marquèrent nos mémoires.  C’est d’ailleurs l’une de mes préférées. Peut-être parce que je demeurais alors dans un port… sur les quais duquel se reflétaient, le soir, les lumières blanches  et crues des troquets… Avec, ici et là, des silhouettes fugitives... 

Le thème en est romantique et nostalgique : un bel homme que l’on devine séducteur, une fille du port qui l’observe de loin et en est tombée amoureuse, une « demoiselle » qui se pavane au bras du beau Monsieur mais il aura suffi …

(…) d’un navire
Pour que tout se déchire

Quand le navire s'en va...
Il emmenait avec lui
La douce aux yeux si tendres
Qui n'a pas su comprendre
Qu'elle brisait votre vie »

 

Piaf, une enfant d'la balle, a beaucoup chanté les amours contrariées, les amours déçues, les ports de brume et les ruelles à peine éclairées (à l’image de sa vie ?) qui l’ont aidée à conquérir le public des années de cendre et de celles qui ont suivi. Avec sa voix de tendresse gouailleuse et inimitable qui nous prend à tripes et à cœur. Et ne nous quitte pas/plus.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Photos Piaf : musicload.de/cdandlp.com/musicnotes.com/



Suite de l'article...

Lectures : 388    Commentaires : 7     Partager



Ah, si tous les Ormes… selon CHRISTIAN DECAMPS "le négligé des médias"

Le 4 octobre 2013 à  04:03
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Je remercie Micheline et Daniel qui m’ont fait découvrir Christian Décamps avec un très beau texte à écouter soigneusement.

Des paroles simples qui disent des choses vraies et toujours d’actualité sous couvert de « fable bucolique », sans agressivité ni colère. C’est justement ce qui fait toute sa force. Ah, si tous les «ormes » étaient  « frênes »… comme la Forêt de France serait belle !!

 

Christian Décamps, chanteur, musicien, compositeur, parolier et écrivain français,  icône du rock français est le chanteur et leader du groupe français de rock progressif Ange, depuis ses débuts en 1970.

C’est un homme qui continue - après plus de quarante années - à écrire chaque jour de nouvelles pages de la saga de son groupe: Ange.
Un personnage injustement négligé par les médias, qui est toujours animé par sa passion créatrice.

Né le 11 août 1946 à Héricourt, il est le seul membre du groupe à avoir été toujours présent malgré les multiples changements. Aujourd'hui, le groupe repose sur lui et son fils Tristan.

Auteur de la majorité des textes des chansons du groupe Ange, il a également écrit plusieurs romans, certains ayant une thématique commune avec les albums (Sève qui peut, La voiture à eau).

D’après wikipédia et youtube

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Photos  C.Decamps : vimeo.com/ ouest-france.fr

 



Suite de l'article...

Lectures : 1153    Commentaires : 20     Partager



Précieux, les MESSAGERS des DIEUX sur une concerto de MENDELSSOHN

Le 3 octobre 2013 à  04:29
Rubriques : Mots-miroirs

« Les papillons ne sont  que des fleurs envolées un jour de fête où la nature était  en veine d’invention et de fécondité. » George Sand

 

Mercredi 2 octobre. Il est 15h30 environ. Je fais une pause-téléphone avec l’une de mes sœurs, à l’aise dans le fauteuil, face à la fenêtre d’angle. Et soudain je l’aperçois, à deux mètres de moi à peine à travers les rideaux. Il volète, léger, aérien, puis se pose en douceur sur la baie vitrée. C’est la première fois qu’un papillon me rend visite depuis sept ans que j’habite ici, en pleine ville ! Intriguée, je m’approche, toujours en conversant.  Je n’ose repousser le rideau par crainte de le faire fuir mais il exécute alors un étrange ballet immobile, déployant et repliant ses ailes avec grâce. Une vraie parade ! J’écarte le rideau légèrement. Nullement effrayé le papillon continue sa chorégraphie, me laissant admirer sa robe noire traversée d’une large bande rouge/orange avec des taches beige, blanc, brun… d’une grande précision géométrique, déployée en éventail. Il doit s’agir d’un Vulcain d’Auvergne ainsi nommé car ses couleurs ne sont pas sans rappeler la colère des volcans et leurs coulées de lave ! En tous les cas  il est magnifique. Le clic de mon appareil numérique ne le dérange pas. Il prend son vol juste après la photo. En véritable  star !

A peine ai-je regagné mon fauteuil que le voici de retour. Des vols légers, en va et vient, comme pour attirer mon attention. Il finit par s’installer sur le rebord étroit de la vitre supérieure, à l’angle droit de la pièce. J’aperçois l’ombre de l’une de ses ailes qui frémit sur la vitre inférieure. Je me lève, ouvre la fenêtre avec précaution et me penche un peu : il est bien là, immobile, pareil à un joyau, pétale vivant qui se laisse de nouveau contempler. Un battement d’ailes et, majestueux, impérial, il s’éloigne dans le soleil de l’été indien.

 

Je dédie cette vidéo musicale à ce beau messager des dieux dont la visite m’a surprise et ravie.

© thea

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2



Suite de l'article...

Lectures : 418    Commentaires : 17     Partager




Page 69 de 224

69

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES