Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 25
Les nouveaux membres : 11
Anniversaires aujourd'hui : 7

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Précieux, les MESSAGERS des DIEUX sur une concerto de MENDELSSOHN

Le 3 octobre 2013 à  04:29
Rubriques : Mots-miroirs

« Les papillons ne sont  que des fleurs envolées un jour de fête où la nature était  en veine d’invention et de fécondité. » George Sand

 

Mercredi 2 octobre. Il est 15h30 environ. Je fais une pause-téléphone avec l’une de mes sœurs, à l’aise dans le fauteuil, face à la fenêtre d’angle. Et soudain je l’aperçois, à deux mètres de moi à peine à travers les rideaux. Il volète, léger, aérien, puis se pose en douceur sur la baie vitrée. C’est la première fois qu’un papillon me rend visite depuis sept ans que j’habite ici, en pleine ville ! Intriguée, je m’approche, toujours en conversant.  Je n’ose repousser le rideau par crainte de le faire fuir mais il exécute alors un étrange ballet immobile, déployant et repliant ses ailes avec grâce. Une vraie parade ! J’écarte le rideau légèrement. Nullement effrayé le papillon continue sa chorégraphie, me laissant admirer sa robe noire traversée d’une large bande rouge/orange avec des taches beige, blanc, brun… d’une grande précision géométrique, déployée en éventail. Il doit s’agir d’un Vulcain d’Auvergne ainsi nommé car ses couleurs ne sont pas sans rappeler la colère des volcans et leurs coulées de lave ! En tous les cas  il est magnifique. Le clic de mon appareil numérique ne le dérange pas. Il prend son vol juste après la photo. En véritable  star !

A peine ai-je regagné mon fauteuil que le voici de retour. Des vols légers, en va et vient, comme pour attirer mon attention. Il finit par s’installer sur le rebord étroit de la vitre supérieure, à l’angle droit de la pièce. J’aperçois l’ombre de l’une de ses ailes qui frémit sur la vitre inférieure. Je me lève, ouvre la fenêtre avec précaution et me penche un peu : il est bien là, immobile, pareil à un joyau, pétale vivant qui se laisse de nouveau contempler. Un battement d’ailes et, majestueux, impérial, il s’éloigne dans le soleil de l’été indien.

 

Je dédie cette vidéo musicale à ce beau messager des dieux dont la visite m’a surprise et ravie.

© thea

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2



Suite de l'article...

Lectures : 430    Commentaires : 17     Partager



Tchou ! Tchou ! Tchou ! Le BUSTRAIN en BOLIVIE

Le 2 octobre 2013 à  03:30
Rubriques : VOYAGES

Un train que l’on dirait miniature dans un paysage qui serpente à travers la montagne sur une ancienne voie minière paraît-il. Seul moyen de transports pour desservir une multitude de petits  villages  perdus car il n’y a pas de routes. Six heures pour parcourir 170 kilomètres, mais… c’est en Bolivie… où le service ferroviaire est encore en développement.

Le bustrain s’arrête en route, presque à la demande des voyageurs,  et en rase campagne car le conducteur connaît la destination de chacun. Si bustrain complet il ne prend pas de passagers  le long du trajet. Ceux-ci  devront attendre deux jours pour monter dans le suivant…

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

 

Photo : bustrain : PartirOu.com



Suite de l'article...

Lectures : 791    Commentaires : 13     Partager





ALLEZ, ON JOUE A CABANES PERCHEES ?

Le 30 septembre 2013 à  04:40
Rubriques : Mots-miroirs

Enfants, nous avons tous construit des cabanes rustiques qui nous suffisaient pour rêver et jouer aux  naufragés « verts » des forêts vierges imaginaires… Intrépides Tarzans couronnés et vêtus de feuilles de châtaigniers cousues avec des aiguilles de pins ! On guerroyait parfois. On bouquinait, on faisait des parties de jeux des 7 familles, de nain jaune ou de Monopoly. On goûtait, on s’installait jusqu’à la nuit avec quelques provisions : chocolat et biscuits, gourdes remplies de limonade, d’eau et de coco, le fameux coco!!! Avouons-le, nous aurions bien voulu dormir dans ces abris haut perchés…

Ces cabanes, entre Sarlat et Bergerac,  au cœur du Périgord, sont sophistiquées. Autre époque, autres rêves de « grands » !!! Est-ce mieux ? 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2



Suite de l'article...

Lectures : 701    Commentaires : 15     Partager



La Montagne en automne sur une musique de JASON BECK

Le 28 septembre 2013 à  02:37
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

"Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous place devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il nous faut bien apprendre à côtoyer, à combattre et qui, paradoxalement, est notre moteur le plus sûr."

Nicolas Bouvier in "L'Usage du monde".

Musique: "Gogol" composé par Jason Beck, interprété par Chilly Gonzales

 

Le compositeur :  Né en 1972 à Montréal, Jason Beck est canadien de naissance mais français d’adoption. Depuis les années 2000, il s’est installé dans la capitale parisienne du côté de Pigalle à la frontière du IXème et le XVIIIème arrondissement après un bref passage à Berlin.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

 

Photo Jason Beck  : fragil.org



Suite de l'article...

Lectures : 564    Commentaires : 10     Partager



Peinture d’ « Octobre » avec FRANCIS CABREL

Le 27 septembre 2013 à  03:02
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Quelques mots et quelques notes suffisent à Francis Cabrel pour peindre ce mois d’une saison où les jours raccourcissent mais où il fait bon « croiser le soir Octobre endormi aux fontaines » et offrir des » ouquets et des nappes en couleurs» pour admirer l’automne à la fenêtre… où la buée s’amuse à dessiner des paysages de brume entremêlée aux branches... Joli vitrail rustique.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

 



Suite de l'article...

Lectures : 1046    Commentaires : 11     Partager



DEVOS : « L’Artiste » aux mille facettes

Le 26 septembre 2013 à  03:58
Rubriques : ENTRACTE

Célèbre jongleur des mots avec lesquels il joue avec brio, c’est aussi un mime avec  un goût prononcé pour les paradoxes cocasses, le non-sens et la dérision. Un grand Artiste !

 

Une citation de lui : « Qui prête à rire n'est jamais sûr d'être remboursé ! »

 

« Sur une mer imaginaire , loin de la rive...

 « L'artiste en quête d'absolu,

joue les naufragés volontaires...

Il est là debout sur une? planche qui oscille sur la mer.

La mer est houleuse et la planche est pourrie.

Il manque de chavirer à chaque instant.

Il est vert de peur et il crie:

"C'est merveilleux!

C'est le plus beau métier du monde!"

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Photo 1 qobuz.com


Suite de l'article...

Lectures : 577    Commentaires : 11     Partager



Entraînant, le groupe Rock des Meurins' DessaB revisite « Jean-François de Nantes »

Le 25 septembre 2013 à  04:21
Rubriques : CHANTS DE MARINS

Ils sont quatre. Quatre flibustiers vendéens. Qui font voyager le public avec leurs chants de marins et de rock. De port en port. De vies trépidantes de fiers matelots en vies trépidantes : celles des histoires qui ont nourri notre imaginaire. Tout cela sur des recompositions musicales rocks, insolites et festives.

Un mélange réussi où « naviguent » toutes les inspirations : de Motorhead à Hugues Aufray, en  passant par Muse et Tri Yann. De Nashville Pussy à Patrick Denain. Des mélodies connues, revues et corrigées à la manière des Meurins’DessaB, qui donnent aux chants marins un nouveau souffle digne des embruns de l’Atlantique ! Une fusion iodée et réussie. C’est vraiment « Du Rock qui sent la Marée »…Suivez-les sur www.facebook.com/meurinsdessb

(d’après www.facebook.com/meurinsdessb)

Extrait de :  www.facebook.com/meurinsdessb

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

 

Photos : sfrjeunestalents.fr/ kadezair.net/wikipédia

 



Suite de l'article...

Lectures : 884    Commentaires : 6     Partager



Lumineux, les DANSEURS de FEU, sur l’air de « El Condor Pasa »

Le 24 septembre 2013 à  05:45
Rubriques : DANSES DU MONDE

Spectacle donné au Château de la Motte Beaumanoir en Côtes d'Armor, le 17 juillet 2011, réalisation René Flinois .

 Ils sont canadiens, ils apprivoisent  le feu et le dansent avec fouge, élégance, respect et amour. Sorte de rituel chorégraphique qui illumine la nuit et les esprits.

«  Celui du Feu Sacré nous purifie et nous régénère apprend-on, de l’ancienne Rome à Angkor. Pareil à l’alchimiste, le forgeron confectionne l’immortalité au feu de son fourneau, voire, en Chine, au feu du creuset intérieur qui correspond à peu près au plexus solaire et au manipura-chakra, placé par le Yoga sous le signe du Feu.

(…) Les innombrables rites de purification par le Feu, généralement rites de passage, sont caractéristiques de cultures agraires.(…) Le rite du Feu Nouveau, célébré encore de nos jours par les Chortis (Indiens) au moment de l’équinoxe, c’est-à-dire du brûlage des terres avant les semailles, perpétue ce mythe.

(…) Le Feu, dans les rites initiatiques de mort et de renaissance, s’associe à son principe antagoniste l’Eau. »

 

D’après : Dictionnaire des Symboles de Jean chevalier et Alain Gheerbrant  Ed. Robert Laffont(1969 et 1982)

 

Pour Gaston Bachelard, "(...) avant d’être le fils du bois, le feu est le fils de l’homme… La méthode du frottement apparaît comme la méthode naturelle. Encore une fois, elle est naturelle parce que l’homme y accède par sa propre nature.(…) La vie du feu ,  tout entière en étincelles et en saccades, ne rappelle-t-elle pas la vie de la fourmilière ?  Au moindre événement, on voit les fourmis grouiller et sortir tumultueusement de leur demeure souterraine ; de même à la moindre secousse d’un phosphore on voit les  animalcules lignés  se rassembler et se produire en dehors, sous une apparence lumineuse."(BACF. 47,49, 58)


Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 593    Commentaires : 8     Partager



MAIN TENANT

Le 23 septembre 2013 à  04:08
Rubriques : DANSES DU MONDE

Quand « Main TenanT » une autre nous entraîne loin des lois de la gravité vers le monde des rêves…

 

...Stupéfiant de beauté et de grâce… d’érotisme sans voyeurisme. Fluidité, souplesse, sensualité complice et sensible, subtil mélange des essences où la féminité de l’une  et la masculinité de l’autre se marient avec délicatesse. Glissé/caresse, poésie de deux corps « main tenant » en harmonie sur un air de Rachmaninov.

Celui de Shenea Booth * américaine, gymnaste acrobatiques qui représentait le Etats-Unis d'Amérique à la fois au World Games 2001 et le Championnat du monde 2004 en patinage en couple mixte. Elle et son partenaire, Arthur Davis, ont tous deux été choisis pour son intronisation au Gymnastique Unis  Celui de  Nicolas Besnard, ancien gymnaste de haut niveau reconverti dans le cirque, esprit des numéros mains à mains ” cirque du Soleil “, de la salle de gymnastique à la piste de chapiteau ou une scène de Music- Hall.

*Shenea Boot remplace ici Ludivine Furnon, ancienne partenaire de Nicolas Besnard qui, de son côté, se produit dans le duo Osmose.

D’après wikipédia

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

photos :  youtube.com/ gymnastique-1996.s/ pinterest.com/wikipédia

 



Suite de l'article...

Lectures : 840    Commentaires : 5     Partager



Dominique WALTER, artiste vosgien, chante LE COTON

Le 22 septembre 2013 à  02:51
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

 

Chanson sur le textile Vosgien. Paroles : Dominique Walter. Musique : Pierre Bachelet
Remerciements au musée textile de Ventron.

 

Dominique Walter ( à ne pas confondre avec Dominique Walternom de scène de Dominique Gruère, le fils de la chanteuse Michèle Arnaud.)  est  né le 16 juin 1956 à Granges-sur-Vologne (Vosges). C’est un chanteur humoriste français

 

Après avoir commencé le métier par les bals populaires avec le célèbre accordéoniste Alberto Garzia, Dominique Walter a notamment réadapté une chanson nostalgique le coton  sur « La crise de l’Industrie textile dans les Vosges », écrite sur la musique les corons de Pierre Bachelet.

En 1984, il compose la chanson : Les Vosges. Elle sera mise en image en 1998 par Jacques Cuny, cinéaste.

La chanson Les Vosgiennes est une parodie de la chanson La Montagne de Jean Ferrat.

2007 : Création du site Internet : dominiquewalter.com. Formidable outil de communication sans frontières, grâce auquel les Vosgiens et plus largement les Lorrains expatriés se connectent régulièrement.

L’amitié que Dominique Walter partage avec le célèbre humoriste conteur Vosgien Claude Vanony, lui a donné envie de lui écrire une chanson relatant son parcours, ses personnages attachants, et ses sketchs délirants. Ce grand humoriste a adhéré complètement et participé à l’enregistrement.

Claude Vanony invite régulièrement Dominique Walter à ses spectacles, depuis 2009, il chante régulièrement ses chansons dans les plus grandes salles de Lorraine et plus largement, du grand quart Nord-Est de la France. Ils sont devenus complices pour le plus grand plaisir du public. Grâce à Claude Vanony, Dominique Walter participera à son Olympia (Paris) le 15 janvier 2012 avec ses chansons Vosgiennes.

D’après wikipédia

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Photos D.Walter : sortir-en-lorraine.info/ dominiquewalter.com



Suite de l'article...

Lectures : 1401    Commentaires : 9     Partager




Page 71 de 225

71

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES