Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 7
Les nouveaux membres : 0
Anniversaires aujourd'hui : 3

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


A LYON, ancienne Capitale de la Gaule : LE MUR DES CANUTS.

Le 26 novembre 2013 à  04:31
Rubriques : Peintres

A l'initiative de la ville de Lyon, le mur peint des Canuts, figure emblématique de l’identité lyonnaise, a connu plusieurs vies : 1987, 1997 et 2013. C’est la plus grande fresque peinte d’Europe avec une surface de 1200 mètres carrés. Les murs plats et borgnes s’enrichissent de fenêtres, de vitrines, d’escaliers, d’habitants que le temps vieillit et modernise. C’est un mur vivant.

 

Extraits d’un article de Tristan Gauthier.

« La Croix Rousse, trône avec majesté boulevard des Canuts. Pour tous les lyonnais, ce mur, c'est un peu d'eux-mêmes et un symbole culturel fort. Les Canuts, ces ouvriers tisserands de la soie qui oeuvraient sur les métiers à tisser Jacquard (lui-même lyonnais) principalement au XIXe siècle, habitaient la Croix Rousse. Cette forte implantation des Canuts dans ce quartier lui donne rapidement le surnom de "colline qui travaille", en opposition avec Fourvière. 
Ce mur peint des Canuts, qui  fait la place belle aux habitants du quartier,  a toujours cherché à capter la vie de ce quartier à un moment donné de son histoire, comme une photographie.

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

Crédits photos : mairie4.lyon.fr/ tripadvisor.fr Rêves de Soie/ legonepeint.unblog.fr (avant fresque)/La crise lyonnaise. Intérieur d'un tisseur en soie. D'après nature ,1877- Le Monde illustré : Jules Férat (1819 — 1889?)-Visible au Musée Gadagne de Lyon

 



Suite de l'article...

Lectures : 990    Commentaires : 13     Partager



Louons en chœur le SAINT des SAINTS !

Le 25 novembre 2013 à  04:52
Rubriques : Clins d'oeil blogueurs

Jeux de mots. À vous de les trouver avant le candidat. Gaffe,  il est très fort !!!

 

Chantons, mes frères !

Rions, mes frères !

Amusez-vous bien, mes frères !

Allez, on reprend tous en chœur : Saints, Saints, Saints…. 

 

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

 



Suite de l'article...

Lectures : 4144    Commentaires : 19     Partager





Splendeur et volupté de la FEMME-PAPILLON

Le 23 novembre 2013 à  03:57
Rubriques : Peintres

Une ficelle, un cerf-volant… « Femme-ficelle. Femme-papillon » diaphane et fraîchement éclose sous le tendre fusain. Légère, irisée, évanescente.  Voltige et se déploie de la terre au ciel. Se métamorphose au-dessus de la campagne, de la  mer, de la montagne, de la cité. « Femme-couplets » chante et danse au firmament lumineux et s’épanouit et se multiplie en mille voiles  dont nous révérons la splendeur et la sensuelle volupté.

© thea

Dessins et peintures : Irène Dodier que j’ai voulu connaître un peu.

C’est une artiste peintre qui vit dans l’Hérault. «  Formes simplifiées, dépouillées, recherche de la fulgurance dans l’impression ressentie devant une ambiance, une harmonie colorée. Le cheminement de mon évolution tend à exprimer la résonance du visible et de l’invisible »

Ainsi l’artiste-peintre s’exprime-t-elle sur son art dans www.artetculture.info/irene-dodier.php

Je vous invite à visiter son site : http://irenedodier.fr où l’on suit l’évolution de son travail depuis 2003.

Elle a exposé à entre autres, à Paris, Montpellier, le Grau du Roi et à Montreux en Suisse.

Texte : Antoine Vandenbos ?
Compositeur-interprète : Guy Simon

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés



Suite de l'article...

Lectures : 674    Commentaires : 13     Partager



Il était une fois une PEINTRE et une DANSEUSE…

Le 22 novembre 2013 à  04:45
Rubriques : ENTRACTE

L’Une peint l’Autre

L’Autre prend corps et vie

L’Une et l’Autre jouent à cache-tableau

- Tu m’verras

Tu m’verras plus

- Je t’ai à l’œil ma belle

- On verra

 © thea

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés



Suite de l'article...

Lectures : 809    Commentaires : 10     Partager



Mythique OISEAU BLEU

Le 21 novembre 2013 à  04:22
Rubriques : Mots-miroirs

aa   a     aa     a       a   a  a  a   a                a    a     aaaaaa       a
aaa         aaaaa             aaa                 aaaaaaa

La Forêt nous conduit-elle à l’Oiseau Bleu ou l’Oiseau Bleu sort-il de la Forêt ?

La Forêt séduit-elle l’Oiseau Bleu avec sa danse de flocons, de feuilles et  de pétales, avec les fils de la Vierge entrelacés ou l’Oiseau Bleu séduit-il la Forêt en l’attirant dans son Univers sonore  de  cristaux, de filaments et de plumes gracieuses ? Pour la guider vers la Lumière...

© thea

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

 



Suite de l'article...

Lectures : 773    Commentaires : 16     Partager



Le PACTE entre l’EAU & la FEMME

Le 20 novembre 2013 à  03:45
Rubriques : Peintres

Qu’elle soit imaginaire ou imaginée l’Eau est désirée. Nous la portons tous en nous, nourrie de puissantes symboliques.

L’Eau est purificatrice,  elle sépare le pur de l’impur. L’Eau fraîche et claire de la rivière n’invite-t-elle  pas au bain, à la nudité permise, innocente ?  C’est une Eau de jeunesse, soit  de renouveau, de printemps, une Eau de Jouvence.

L’Eau symbolise la mère et la femme.  Chez les poètes romantiques, cette image maternelle se féminise : Lamartine a beaucoup chanté son désir d'être bercé dans les bras d'une rivière-jeune fille.

Et puis, il y a l'érotisme : la rivière qui ondule évoque la femme cygne de l'origine, cette Léda qu'a aimée Jupiter après l'avoir vue dans l'eau.

L’Eau est présente dans les traditions dites « païennes » ( au  VIe siècle, ce mot pouvait servir a désigner les habitants des campagnes par opposition à ceux des villes ce mot signifiant paysan) , ainsi que dans les traditions celtiques. Cette Eau  de sources et de fontaines signifie l’abondance et la guérison. Et les trois religions monothéistes se sont formées au contact de la rareté de l'eau, précieux don de Dieu. Les images bibliques fondamentales que sont les sources de l'Eden ou le Déluge ont produit des symboliques et des rites qui sont encore en pratique aujourd'hui.

© source div. dont : www.cieau.com/tout-sur-l-eau/les-mythes-et-symboliques

Oui, il existe bien un Pacte entre l’Eau et la Femme comme l’explique la vidéo.

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

Léonard de Vinci (1452-1519) Étude pour une Léda agenouillée au cygne

J.B Corot (1796-1875) le Bain de Diane

La Vénus de Milo musée du Louvre

 



Suite de l'article...

Lectures : 1162    Commentaires : 14     Partager



NINA SIMONE, la petite fille « privée de ses rêves… »

Le 19 novembre 2013 à  03:07
Rubriques : Voix de toujours

qui ne put entrer à l’Institut l'Institut Curtis pour  être concertiste à cause de la couleur de sa peau.  Je suis touchée par son interprétation de ce poème d’Aragon, chanté par Brassens également. Elle lui confère une tonalité émouvante. Elle se met à nu, avec ses failles, ses manques, ses errances, ses déchirures. Sa voix ne ment pas.

Ils ont écrit :

Nina Simone « Une chanteuse difficile à classer  aussi à l'aise avec le blues, le gospel que la comédie musicale. (…) une chanteuse "soul" en termes d'émotion (…) une artiste éclectique qui a insufflé des qualités mélancoliques à tout ce qu’elle a chanté. Ces qualités faisaient partie de ses points forts ; paradoxalement, c'est peut-être aussi ce qui l'a empêchée de toucher un public de masse. ~ » Richie Unterberger

©www.deezer.com/fr/artist/744

et :

« De la petite fille privée de ses rêves à la diva icône de la cause noire américaine, la vie de Nina Simone est un roman. Dix ans après sa mort, l’écrivain Gilles Leroy recompose le destin d'une femme blessée par l'Amérique et par les hommes. Il porte un regard tendre et intime sur les errances de l'artiste contrariée et sa quête perpétuelle d’un absolu qui lui échappera toujours… sauf sur scène. » / Nina Simone, le roman (Mercure de France) 2013

©www.tv5.org › InformationTerriennes

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

photos : Nina Simone : eil.com/Brassens : vimeo.com/Aragon : devoir-de-philosophie.com

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 757    Commentaires : 10     Partager



Comme surgi d’une citée engloutie, le monde de JASON DE CAIRES TAYLOR

Le 18 novembre 2013 à  04:31
Rubriques : Sculpteurs

Être sirène et nager dans ce monde du silence peuplé de personnages qui ressemblent aux humains vivant à la surface, habitants de la côte et des rivages. Se laisser coloniser par les  coraux, les algues et les poissons, bercer par les courants, les mouvements de l’eau et ses turbulences.

Etre là, dans cet Océan empreint de mystère et faire partie de ce mystère. Laisser les couleurs jouer et se modifier au gré des heures, des jours, des années. Se dire que dans combien d’années ou de siècles, on s’interrogera sur la présence de cette population de pierre que la faune et la flore auront  transformé.

J’y vois comme une sorte d’Eden sous-marin.

©Thea 

Découvrez les œuvres de Jason de Caires Taylor sur son site Internet : www.underwatersculpture.com

Et l’évolution de son travail  avec explications sur : L'évolution silencieuse selon Jason de Caires Taylor : Toutes les www.20minutes.fr/planete/diaporama...jason...taylor/toutes-les-photos

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

Photos : underwatersculpture.com



Suite de l'article...

Lectures : 672    Commentaires : 13     Partager



Légendaire ATTRAPEUR de RÊVES…

Le 17 novembre 2013 à  04:27
Rubriques : Mots-miroirs

Dans la culture amérindienne, le capteur de rêves d’origine est un objet artisanal (appelé asubakatchin en ojibway) composé d'un anneau, généralement en saule, et d'un filet lâche. Les décorations qui ornent chaque capteur de rêves sont différentes. Elles peuvent être faites de plumes et de perles. Le capteur de rêves est censé empêcher les mauvais rêves d'envahir le sommeil de son détenteur. Le capteur de rêves conserve les belles images de la nuit et brûle les mauvaises aux premières lueurs du jour. On retrouve désormais le capteur de rêves dans l'artisanat de la plupart des cultures nord-amérindiennes.

Selon ces cultures, le rêve est le véhicule qui permet l'échange entre l'Homme et le Grand Esprit. Le rêve est l'expression des besoins de l'âme. Il est aussi primordial de satisfaire les besoins de l'âme que ceux du corps. Si on écoutait la démarche que les rêves nous proposent, on comprendrait beaucoup mieux les besoins de l'âme.

À l'origine, le capteur de rêve était destiné aux enfants qui faisaient de mauvais rêves. Nous savons que les capteurs de rêves étaient fabriqués et utilisés par plusieurs tribus amérindiennes en Amérique du nord. Comme pour la plupart des objets traditionnels, les capteurs de rêves ont subi des modifications importantes au fil des siècles. Les changements touchent autant les matériaux utilisés que leur forme et leur dimension.

© Chaire religion, culture et société.2012. In Le capteur de rêves. En ligne

http://www.crcs.umontreal.ca/patrimoine/connaissance/amerindiennes/capteurdereves.html

consulté le 16 novembre 2013

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

Crédits Photos :  © Jorge Barrios, / © Rafael Ortega Díaz/ œuvres  placées dans le domaine public par leurs auteurs 



Suite de l'article...

Lectures : 791    Commentaires : 10     Partager



JACQUELINE DULAC, voix oubliée « Ceux de Varsovie

Le 16 novembre 2013 à  03:57
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

 

Jacqueline-Rosine-Adrienne Dulac est une chanteuse française née le 27 octobre 1934 à Vichy.

Fille unique, Jacqueline Dulac vit sa jeunesse dans une ambiance provinciale et traditionnelle. Très tôt, sa vocation était de chanter : « C'est Charles Trenet, dit-elle, qui m'a révélé la chanson ». Cependant, pour répondre à l'opposition de ses parents, elle décide de suivre des cours de dessin et de peinture pendant deux ans, puis prend des leçons de chant à Paris où elle doit faire des petits boulots pour survivre. En 1962, à force d'obstination, Jacqueline Dulac décroche des engagements dans des cabarets parisiens comme Le Cheval d'Or, L'Échelle de Jacob, Le Caveau de la Bolée. Elle sort son premier disque super 45 tours chez Barclay en 1963.

 

Pour aider un dompteur rejeté par les cirques, au cours d'un gala en Bretagne, le 27 juin 1969, elle accepte d'entrer seule dans une cage avec quatre lions pour y faire une photo. L'un d'entre eux se jette sur elle, suivi rapidement par les trois autres et c'est le carnage ! Son imprésario intervient en entrant, seule, dans la cage, et lui sauve la vie. À la sortie d'une longue et douloureuse période d'hospitalisation, elle entreprend une grande tournée d'un mois en U.R.S.S., suivie par un voyage au Japon où elle présente son récital.

 

Youtube et wikipédia

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Tous droits réservés

Photo J.Dulac priceminister.com/



Suite de l'article...

Lectures : 2529    Commentaires : 17     Partager




Page 76 de 235

76

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2018 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES