Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 34
Les nouveaux membres : 1
Anniversaires aujourd'hui : 9

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Troublants « Les Yeux Noirs » par le TRIO ROSENBERG

Le 3 février 2013 à  02:37
Rubriques : Musique de toujours

Un souvenir qui m'émeut toujours: fin de l’été 2088, dans un petit troquet où nous nous réunissons le soir de temps en temps pour lire des poèmes à voix haute, quelqu’un nous présente deux jeunes musiciens allemands qui jouent dans la rue pendant les vacances. Violonistes concertistes, ils nous interprètent des morceaux du répertoire russe classique et traditionnel dont « Les Yeux noirs », accompagné des paroles ukrainiennes de la chanson. Et le côté slave de mon âme en est bouleversé.

thea

Le Trio Rosenberg : deux guitaristes et un contrebassiste - Stochelo Rosenberg (soliste), Nous'che Rosenberg (guitare rythmique) et Nonnie Rosenberg (contrebasse) du Pays-Bas . Leur inspiration est Django Reinhardt , le guitariste manouche légendaire des années 1930. Genre The Rosenberg Trio a été caractérisé comme Jazz Manouche (Gypsy Swing).

Le premier album du groupe a été Seresta en 1989. Les faits marquants incluent la libération en 2010 de Djangologists un DVD avec un hommage à Django Reinhardt enregistrement, et le direct album 1992 The Rosenberg Trio: Live at the North Sea Jazz Festival, qui a capturé le trio éclectique, point d'orgue de jeunesse.

Il n'y a pas de date exacte avant 1989, lorsque le Trio Rosenberg a commencé à jouer sous ce nom. Deux des Rosenberg, Nous'che et Nonnie, sont les fils de Sani Rosenberg, un musicien dans la communauté tsigane néerlandaise. Ayant été élevés dans une famille très musicale, ils ont tous été influencés par la musique de Django Reinhardt.

Nous'che commencé à jouer avec son cousin et ami, Stochelo Rosenberg, quand Stochelo était d'environ 10 ans.

© wikipédia traduction

* illustration : compo perso 



Suite de l'article...

Lectures : 5413    Commentaires : 15     Partager



LAS VEGAS, ville de la démesure en plein désert. !

Le 2 février 2013 à  03:37
Rubriques : TERRE CITOYENNE

Temple du jeu grâce aux lois libérales en matière de jeux de l'État du Nevada.

Temple du mariage rapide.

Temple de la démesure.

Telle ce présente cette ville champignon qui émerge dans l’Etat du Nevada au milieu du désert de Mojave (le plus sec des quatre déserts nord-américains), dans le comté de Clark. Les Mormons fondèrent la ville en 1855, qui devint au début du xxe siècle une bourgade agricole. Aujourd’hui elle brille et éclabousse le désert ! Croissance rapide entre 1984 et 2009 : 2 013 326 habitants en 2004 ! Ville et agglomération.

Ville vampire, nébuleuse urbaine qui engloutit 90% de l’eau produite par le lac Mead : «  Le lac artificiel à cheval sur les Etats du Nevada et de l’Arizona, est le plus grand réservoir d’eau des Etats-Unis, qui doit son existence au barrage Hoover, construit au début du XXe siècle, sur la rivière Colorado » Une série d’images satellites de la NASA (Earth Observatory) le certifie.

 



Suite de l'article...

Lectures : 5765    Commentaires : 23     Partager





Joli, « La Demoiselle et le Violoncelliste » (1965)

Le 1 février 2013 à  02:07
Rubriques : ENTRACTE

Ça pourrait commencer ainsi :

« Il était une fois

un Violoncelliste qui jouait du violoncelle au bord de la mer

Il était une fois

une Demoiselle qui pêchait la crevette au bord de la mer

Il était une fois la mer qui se mit en colère

Il était une fois les vagues folles de la mer

Qui attirèrent la jeune Demoiselle

Dans ses jupons de houle et dentelles

Et un Violoncelliste qui se jeta tout habillé

Pour secourir la demoiselle affolée… »

© thea

 

Ce film d’animation est le Fruit du talent et du travail de deux compères :
Paul Grimaul(1905-1994( et Jean-François Laguionie. Né en 1939 à Besançon.

*illustration : compo perso 



Suite de l'article...

Lectures : 5430    Commentaires : 20     Partager



TAFTA, groupe de pop-rock : « Maison de papier »

Le 31 janvier 2013 à  04:40
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Formé en janvier 2001, TAFTA est un groupe suisse de pop-rock francophone composé de Luc à la basse, Laurent aux claviers et aux chœurs, Marc au chant et à la guitare, Wally à la guitare et Damien à la batterie.

TAFTA c’est également 4 albums. “Entre ciel et terre” en 2004, puis “Un jour une vie” en 2007 réalisé par Steve Lyon (Depeche Mode, The Cure, Suzanne Vega) et masterisé par Andy VanDette de Masterdisk à New-York, une référence en la matière.

En 2010, le groupe revient sur le devant de la scène avec une victoire de la musique suisse romande et son 3e album "Fondamental", réalisé par Tafta et Michel Dierickx, enregistré au studio ICP à Bruxelles (Stephen Eicher, Alain Bashung, Indochine) et masterisé par Raph i.n.g à Paris. La préparation de la tournée “Fondamental Tour” a été réalisée lors d’une résidence (avec le soutien de la FCMA) sous la direction de Philippe Prohom (Chantier des Francos).

Ces albums ont permis au groupe de jouer plus de 300 dates en Suisse, en France et en Belgique et de partager son énergie avec le public.

 :

 

Tafta : Marc, Laurent, Wally, Luc et Damien
Titre : Maison de papier
Réalisation: Jean-Sébastien Monzani
Album :"Mise à 9" disponible sur iTunes:https://itunes.apple.com/ch/album/mise-a-9/id532538229

 

Extrait de :mx3.ch/artist/tafta

  • illustration : compo perso


Suite de l'article...

Lectures : 4757    Commentaires : 9     Partager



Pétillante ANNIE CORDY : La Bonne du Curé

Le 30 janvier 2013 à  02:48
Rubriques : ENTRACTE

Née en 1928 en Belgique, la pétillante et infatigable, Annie Cordy n'a cessé de consacrer sa carrière à l'art de divertir, se partageant entre chanson, comédie et cinéma. Elle n'a pas 20 ans lorsqu'elle est engagée par le directeur du Lido comme meneuse de revue, avant de fouler les planches du Moulin Rouge l'année suivante. En 1952, elle découvre l'univers de la comédie musicale dans lequel elle s'illustre avec brio, aux côtés de Bourvil dans 'La Route fleurie'. Tout en enchaînant les rôles d'opérette, elle enregistre ses premiers succès comme 'La Petite Marie' ou 'Léon', dont la fantaisie et l'humour empreint de poésie l'imposent rapidement sur la scène de la chanson française. Parallèlement, Annie Cordy s'adonne à une autre de ses passions en dévoilant son jeu d'actrice sur grand écran, dans des films tels que 'Bonjour Sourire' ou 'Le Chanteur de Mexico' avec Luis Mariano. Depuis les années 1960, elle triomphe sur tous les fronts : sur scène, elle est acclamée dans les spectacles musicaux 'Visa pour l'amour', 'Hello, Dolly !', 'Nini la Chance' ainsi qu'au théâtre dans 'Madame Sans Gêne'. Elle continue également d'enrichir sa discographie de tubes, notamment 'La Bonne du curé' (1974), 'Tata Yoyo' ou 'Cho Ka Ka O' (1984). Si Annie Cordy semble aujourd'hui s'être un peu éloignée du monde de la chanson, elle n'en reste pas moins très active et multiplie les rôles dans des téléfilms ou au cinéma. On la retrouve ainsi dans le film 'Disco' (2008), de l'humoriste Franck Dubosc, toujours aussi imprévisible et malicieuse.

D’après EVENE

illustration : compo perso


Suite de l'article...

Lectures : 5571    Commentaires : 16     Partager



SERENADE en VERT…. Avec BANDARI

Le 29 janvier 2013 à  02:13
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

 

«Terres Misty 'album 
Bandari est un groupe Suisse de jeunes musiciens enthousiastes, compositeurs et concepteurs sonores. Le superviseur musical du projet Bandari est le premier producteur et compositeur allemand Oliver Schwarz.

 

Youtube

 

Couleur des plantes et de l’eau, symbole de la naissance et de la régénération quand à l’hiver succède le printemps, le vert est en rapport étroit avec le bourgeon de la plante d’où naîtra une nouvelle fleur ou branche.  Il symbolise donc la naissance, la croissance, la jeunesse et l’espérance.. Couleur de l’éveil de la vie, représentée par exemple par le dieu indien Vishnu porteur du monde. C’est également la couleur représentant Poséidon (Neptune chez les Romains) dieu de la mer et ses nymphes.  Le vert, a avec le bleu un très fort rapport avec l’eau, à l’origine de la vie sur terre.

( illustration : compo perso ) 



Suite de l'article...

Lectures : 4914    Commentaires : 24     Partager



Légendaire et somptueuse ECOSSE !

Le 28 janvier 2013 à  06:29
Rubriques : Mots-miroirs

Quand chante la cornemuse dans  la lande, courent les farfadets, dansent les fées…Quelques curieux cherchent les fantômes et le monstre du loch Ness mais les paysages d’Ecosse rivalisent de beauté. Terre de brume, sauvage et envoûtante. Bruyères et lochs romantiques, falaises, cascades, sans oublier les troupeaux de moutons et quelques vaches atypiques à la frange rebelle. On y rencontre d’innombrables phoques et oiseaux qui peuplent les îles. Celles-ci sont multiples et les Ecossais un peuple chaleureux.

 

Et le chardon ? Le chardon, notamment le chardon aux ânes, est le symbole de l'Ecosse depuis le Moyen Age. Selon la légende, il aurait permis aux Écossais de repousser une invasion viking : l'un des envahisseurs aurait poussé un hurlement de douleur en mettant son pied sur un chardon, ce qui alerta les Écossais et leur permit de se préparer. 



Suite de l'article...

Lectures : 4782    Commentaires : 12     Partager



BON JOUR !

Le 27 janvier 2013 à  03:17

Que ce dimanche soit un BON JOUR aux effluves de café thé ou chocolat

BON  JOUR douceur porcelaine et fleurs aux pistils fragiles

Aux  pétales en ailes de papillons

BON JOUR arpèges câlins et espiègles

Pour oublier les frimas de l’hiver qui toque du doigt aux carreaux

BON JOUR pour goûter aux charmes précieux de l’instant

Et l’émietter autour du cœur croissants et mie de pain

Confiture et marmelade de soleil…

 

© thea  27 janvier 2013
* illus
tration : compo perso avec erreur d'une année pour le copyright. Mes neurones fatiguent le dimanche...LOL
 

 



Suite de l'article...

Lectures : 4722    Commentaires : 23     Partager



Il y a 30 ans, LOUIS de FUNES quittait la scène de la vie…

Le 26 janvier 2013 à  03:26
Rubriques : ENTRACTE

C’était le 27 janvier 1983. Louis de Funès, transporté en urgence depuis son château de Clermont au Cellier jusqu'au CHU de Nantes, décédait d’un infarctus à 68 ans.

Comment était l’homme de cinéma, le comique aux mille facettes, hors  champ ? Dans son havre de paix, le château de Clermont, au Cellier, près de Nantes  Louis de Funès  « n’était pas là pour faire son cinéma » résume Fernand Gasnier, secrétaire de l'association d'histoire locale.

Dans cet article d’Ouest-France  paru ce vendredi 25 janvier, sous la signature de Claire Dubois, nous apprenons également que, lorsqu’il s’y est installé en 1967 « il a commencé par faire des travaux chez nous, avant même d'en débuter au château ! » confie le fermier qui louait une ferme dans la propriété. L’ex fermier, 88 ans aujourd’hui, se souvient d'un homme généreux, l'invitant à boire du champagne pour la naissance d'un poulain, le conviant à des projections privées de ses films au château. Mais aussi d'une célébrité fuyant les curieux. « Il n'aimait pas se mêler à la foule. Ainsi, il allait à la messe, mais à la fin, il discutait avec le prêtre dans la sacristie, pour sortir une fois les autres fidèles partis. Et s'il voyait des inconnus arriver dans la cour du château, il rentrait immédiatement »

De même faisait-il ses courses « en fin de journée, une fois les clients partis. » Même discrétion lorsqu'il mangeait dans le restaurant qu’il affectionnait  en bord de Loire :  Si des clients le reconnaissaient, il allait dîner en cuisine »  Son fils Patrick confirme « qu’il n’étalait pas sa vie privée. »

« Au Cellier, il évoquait rarement le cinéma » (…) En revanche, Louis de Funès aimait parler poisson avec les pêcheurs de Loire, lui qui attrapait brèmes et gardons. Il cultivait ses arbres fruitiers, son potager et ses roses, avec son jardinier. »

 

source : extraits Ouest- France " Près de Nantes, la face cachée de Louis de Funès" signé Claire Dubois

 

*illustration : compo perso



Suite de l'article...

Lectures : 4518    Commentaires : 18     Partager



ELLE DANSE avec les REQUINS !

Le 25 janvier 2013 à  02:31
Rubriques : Mots-miroirs

Son nom ? Nina Salerosa.

Son but ?  Défendre des requins du Bahamas, ai-je lu un peu partout sur le Net.

Courageuse pour les uns, inconsciente pour les autres.

Réactions d’internautes :

« La  plupart des requins entrent en léthargie quand on leur caresse le museau, Les requins ont sous le " nez " entre autre , ce que l'on appelle les ampoules de Lorenzini et il parait que si l'on maintient une légère pression dessus , les requins sont comme endormis et vous remarquerez qu'elle a toujours une main qui caresse la dite zone »

« Donner à manger aux requins ne serait pas une très bonne idée, ce genre de pratique ne pouvant que favoriser les attaques de requins… »

 

Il nous reste de belles images qui, en PLEIN ECRAN, sont magnifiques.

 

La chanson qui accompagne la vidéo :  Malaguéna Salerosa  dont j’ai trouvé les paroles avec traduction.

* illustration : compo perso 


Suite de l'article...

Lectures : 5959    Commentaires : 19     Partager





Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES