Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 35
Les nouveaux membres : 5
Anniversaires aujourd'hui : 10

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


DEVOS : « L’Artiste », seul maître à bord…

Le 14 décembre 2012 à  05:55
Rubriques : ENTRACTE

Célèbre jongleur des mots dont il joue avec brio, c’est aussi un mime avec  un goût prononcé pour les paradoxes cocasses, le non-sens et la dérision. Un grand Artiste !

 

Une citation de lui : « Qui prête à rire n'est jamais sûr d'être remboursé ! »

 

« Sur une mer imaginaire , loin de la rive...

 L'artiste en quête d'absolu,

joue les naufragés volontaires...

Il est là debout sur une? planche qui oscille sur la mer.

La mer est houleuse et la planche est pourrie.

Il manque de chavirer à chaque instant.

Il est vert de peur et il crie:

"C'est merveilleux!

C'est le plus beau métier du monde!"



Suite de l'article...

Lectures : 4714    Commentaires : 12     Partager



MICHEL MELCHIONNE et son « funambule argentin »

Le 13 décembre 2012 à  06:32
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

C’est léger, fluide, tendre et  nostalgique aussi,  ça se balance, ça danse au-dessus de la sierra, ça raconte l’histoire de celui  qui « sur un coup de dés, a joué son jeune âge contre sa destinée ». Ça parle de ce pays où les pauvres sont d’éternels funambules en quête d’une meilleure vie… Ça dit leur misère et leur espérance avec des mots simples sur des accords de guitare d’Amérique du Sud. C’est beau.

Thea


Paroles et musique de Michel Melchionne (né en 1950 à Marseille), auteur-compositeur-interprète de chansons depuis le début des années 1970. Il en a composé un millier et parmi elles ArtémiseJe suis un pantinLe WyomingPrends moi dans tes brasLe funambule argentinLes amoureux de Briançon,MétroHélèneLes dessous de la mancheChanter MarseilleMa maison dix fois ma hauteurEt même si les gensLe plomb dans la têteEspérance, etc.

Il a également composé des textes et des musiques pour les enfants et mis en musique un certain nombre de poèmes connus, tels que Dès l'aube de Victor HugoL'amoureuse de Paul ÉluardLe soleil et la fleur d'oranger de Robert DesnosFils de comète d'Alain BosquetLe Cœur du pitre d'Arthur Rimbaud et bien d'autres encore (Rimbohémien, Festival Off d'Avignon 92).

Par ailleurs il a mis en scène un certain nombre de spectacles tels que Bouteille à l'Amer et tout récemment Tous au bal du Facteur Cheval.

Poète de très grand talent et musicien dans l'âme, ses chansons sont mélodieuses et souvent empreintes de nostalgie.

Plus récemment Oursin d'eau douce, CD jeune public, a été sélectionné par la Centrale des Médiathèques de Paris et le Magazine d'enseignants La Classe a apprécié le CD de compilation 20 Chansons Jeune Public, paru en novembre 2006.

http://www.biographie.net/Michel-Melchionne

 

* Illustration : compo perso



Suite de l'article...

Lectures : 4624    Commentaires : 15     Partager





RAVI SHANKAR, des rives du Gange aux scènes du monde entier !

Le 12 décembre 2012 à  04:38
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

De Bénarès au festival de Woodstock (Etats-Unis,) en 1969 aux côtés de Janis Joplin et Jimi Hendrix, devant près de 500 000 spectateurs, en passant par  Yehudi Menuhin, George Harrison, Ravi Shankar aura envoûté la musique avec le sitar dont il maîtrisait le jeu et les sons avec une ferveur évidente. Le maître indien a influencé de nombreux artistes étrangers, des Beatles au violoniste classique Yehudi Menuhin déjà cité.

 

Ravi Shankar est le père de la chanteuse de jazz et pop-folk Norah Jones, mais aussi d’Anoushka, aujourd'hui âgée de 31 ans ( qu’il a eue avec sa seconde épouse, Sukanya Rajan. ) et reconnue comme une musicienne de haut niveau.  C’est, confia-t-il, la disciple qui lui apporta le plus de satisfaction. Ici, elle accompagne son père.

 

Ravi Shankar est décédé à l’âge de 92 ans dans un hôpital de San Diego, où il avait récemment subi une intervention chirurgicale pour le remplacement d’une valve cardiaque. Le Premier ministre indien, Manmohan Singh, a fait part de sa tristesse et évoqué la perte d'«un trésor national et d’un ambassadeur mondial de l’héritage culturel de l’Inde». «Une ère s’achève. La nation se joint à moi pour rendre hommage à son génie insurpassable, à son art et à son humilité», a ajouté le chef du gouvernement.

Ravi Shankar, qui vivait en Californie, était né dans la ville sacrée de Bénarès, sur les bords du Gange, le 7 avril 1920. Il venait d’une famille de brahmanes, la plus haute caste dans la complexe société traditionnelle hindoue.

Le guitariste des Beatles, George Harrison, devint son élève dans les années 1960 et tous deux collaborèrent ensuite à plusieurs projets, notamment lors d’un concert de bienfaisance pour le Bangladesh en 1971. Harrison avait surnommé Ravi Shankar «le parrain de la World Music».

 

En plein mouvement hippie, il s'était donc produit au festival de Woodstock (Etats-Unis) en 1969 aux côtés de Janis Joplin et Jimi Hendrix, devant près de 500 000 spectateurs. Bien que les sons envoûtants du sitar aient irrigué la pop music depuis quarante ans, en partie grâce à lui, ils gardent le même pouvoir de fascination chez les Occidentaux.

Tantôt méditative, tantôt échevelée mais toujours raffinée et complexe, cette musique construite en partie sur l’improvisation est hypnotique et mystérieuse, propice au vagabondage de l’esprit, comme hors du temps.

Inspiré de  © next.liberation.fr/..

 

Illustration : compo perso

 



Suite de l'article...

Lectures : 3726    Commentaires : 13     Partager



HENRI RIVIERE (1864-1951) dessinateur au style très particulier

Le 11 décembre 2012 à  05:36
Rubriques : Peintres

Dessinateur, aquarelliste mais surtout graveur. De la xylographie à l'eau-forte, de l'estampe à la lithographie, en passant par le théâtre d'ombres, Henri Rivière saura exploiter parfaitement les techniques et inventer, créer et innover. Il  a débuté comme créateur du théâtre d'ombres du cabaret le Chat Noir avant de s'imposer dans l'histoire de l'estampe, de la gravure sur bois et de l'aquarelle.

Il naît à Paris. Neveu d’ Alphonse-Henri-Eugène Leroux (1866-1847) par sa mère, industriel de la chicorée à Orchies. Son père est mercier et originaire d'Ax-les-Thermes: il décède lorsqu'il a 9 ans. Il est formé en 1880 à l'art pictural chez le peintre d'histoire Émile Bin, puis a vendu des illustrations à différents journaux. En 1882 il est secrétaire de rédaction de la revue hebdomadaire du Chat noir. En 1886 il est responsable du projet de Théâtre du Chat noir, qui ouvrira ses portes 12 rue Victor-Massé en décembre 1887. Il crée le décor du spectacle La Tentation de Saint-Antoine, peint sur des verres translucides en arrière-plan, alors que les personnages, découpés sur une feuille de zinc, paraissent en premier plan comme une ombre projetée par une lampe placée sous la scène, un peu en avant, envoyant ses rayons de biais. Il conçoit tous les décors jusqu'à la fermeture du théâtre en 1897.

De 1885 à 1895, il séjourne tous les étés à Saint-Briac-sur-Mer, tout en parcourant d'autres lieux en Bretagne, toujours fasciné par la mer. Il se marie en 1895 avec Eugénie Ley et habite 29 Bd de Clichy. Le couple fait construire une maison à Loguivy-de-la-Mer (Ploubazlanec, à l'embouchure du Trieux), et c'est là que se passent désormais les étés jusqu'en 1913. En 1912, à la mort de son frère Jules, il s'occupe de son neveu Georges-Henri Rivière, futur muséologue. En 1917 Henri Rivière cesse de s'exprimer par l'estampe, et il utilise l'aquarelle, déjà un peu pratiquée depuis 1890 (il a laissé 1000 aquarelles). Il voyage beaucoup, passe la Seconde Guerre mondiale à Buis-les-Baronnies où son épouse décède en 1943, devient aveugle en 1944, et dicte ses mémoires, publiés en 2004 sous le titre Les Détours du chemin


Suite de l'article...

Lectures : 6941    Commentaires : 19     Partager



JEAN ARNULF – Une voix contestataire et oubliée –: « Point de vue » (avec paroles)

Le 10 décembre 2012 à  05:50
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Jean Arnulf (1932-2007) eut une carrière de chanteur relativement courte, au cours des années 60, avec un répertoire de chansons engagées. « Point de vue », la chanson qui le fit connaître, est restée son plus grand succès. La chanson a notamment été interprétée par Christine Sèvres, Marie-Paule Belle, Claude Vinci et Marc Ogeret.

Comédien et accessoirement, chanteur, au sein de la troupe de Roger Planchon,  à Lyon, Jean Arnulf travaille dans deux ou trois autres compagnies puis se rend à Paris, au début des années 60.  Doué pour la chanson, il se produit dans les cabarets de Montmartre et de la rive gauche. On le présente à Jacques Canetti qui l’engage aussitôt. En juin 1963 paraît, chez Philips, son premier disque couronné, l’année suivante, par l’Académie Charles-Cros.

Le plus souvent, Jean Arnulf chante les textes de sa femme, Martine Merri, qu’il met en musique avec un grand sens de la mélodie, mais des paroles aussi de Henri Gougaud, de Jean-Claude Massoulier ou de Roger Planchon,  (« La complainte de Manda »



Suite de l'article...

Lectures : 8505    Commentaires : 21     Partager



ERIC GROHE, l’artiste qui donne vie aux murailles…

Le 9 décembre 2012 à  06:20
Rubriques : Peintres

… celles des bâtiments, des parkings, des tunnels, des couloirs, des souterrains et des prisons. Ici naissent  des arcades, là une galerie ouvre sur des perspectives de paysage montagnard, ou  bucolique avec des chutes d’eau, urbain avec des avenues bordées de pelouses. La vie palpite, il y a des gens qui se parlent, qui se croisent, qui travaillent  qui se distraient… Il métamorphose les murailles, il les illumine. Il fabrique du rêve. C’est un univers en trois dimensions. L’enchanteur s’appelle Eric Grohe.

Eric Grohe est un peintre de rue né en 1944 à New-York. Il s’est illustré dans de nombreuses peintures murales en trompe l’oeil sur des facades de buildings.

Ces énormes peintures de rues prennent parfois plusieurs mois de travail.

Cet artiste américain est capable de transformer les murailles en œuvre d’art avec des peintures murales en trois dimensions et de couleurs magnifiques qui se mélangent  avec l'environnement. Il travaille en coopération ou en partenariat avec des architectes et des concepteurs

Eric Grohe a été présenté dans de nombreux périodiques, magazines et émissions de télévision, et est fréquemment invité à donner des conférences. Il a remporté plusieurs prix pour son travail, notamment l'American Institute of Architects et l'American Legion, dans l'Ohio.

Sources internet : http://www.kotti.es/2008/03/eric-grohe/ et diverses

Visitez le site d’Eric Grohe : http://www.ericgrohemurals.com/ 

Musique de la vidéo : CCR (Creedence Clearwater Revival) "Q Susie" http://www.creedence-online.net/

Du centre de prison pour femmes de Washington, où Eric Grohe a transformé ainsi plusieurs murs, voici le  témoignage d’une détenue dont je respecte la traduction  : « Eric Grohe soigneusement mis sur le point de créer un monde dans lequel on pouvait voir un avenir à fort potentiel. Il n'y a pas des portes closes. Il ya, cependant, l'invitation, la vision et la promesse d'une vie nouvelle et de la croissance. Générations sera un jour surpasser ceux d'entre nous ici aujourd'hui. Ces peintures survivront, apportant d'autres femmes aux larmes et à la réflexion sur ce que l'avenir peut lui réserver. "

Veronica, des détenus, WSCC

Source : www.ericgrohemurals.com/.../womenspr



Suite de l'article...

Lectures : 6081    Commentaires : 15     Partager



De MORT SHUMAN : « Imagine », une chanson peu connue

Le 8 décembre 2012 à  06:02
Rubriques : Voix de toujours

Une très belle chanson de Mort Shuman. Trop peu connue. Tendresse et délicate sensualité. Légèreté de l’éphémère que l’on aimerait voir durer. Il flotte comme un parfum de violette. Murmures et silences.  Soie et satin.
Thea

 

Biographie de Mort Shuman
Né à New York City, New York le 12 novembre 1936
Décédé à Londres, Angleterre le 03 novembre 1991

Interprète, auteur et compositeur, Mort Shuman - Mortimer de son prénom - écrit tout d'abord des musiques avec son ami Doc Pomus qui de son côté, se penche sur les textes des chansons. Remarqués par de grandes vedettes, ils sont à l'origine de certains tubes d'Elvis Presley, dont le titre 'Surrender'. C'est en Angleterre que Mort Shuman poursuit la composition de ses chansons. Après avoir tissé quelques liens avec Jacques Brel, il décide de s'installer à Paris. 'Le Lac majeur' est l'une de ses chansons les plus connues. Plébiscité, sollicité, il multiplie les enregistrements en studio. Mais l'homme, très discret, préfère composer dans l'ombre et apparaît très peu sur scène. Il tourne en 1976 dans deux films 'La Petite Fille au bout du chemin' de Nicolas Gessner et 'Rue haute' d'André Ernotte. Connu pour avoir écrit des standards de la pop comme 'Save the Last Dance for Me' ou 'Teenager in Love', il a aussi travaillé pour Janis Joplin, Andy Williams et The Smale Faces. Mort Shuman est un personnage reconnu et estimé dans le milieu musical.

 

source  EVENE
* illustration : compo perso 


Suite de l'article...

Lectures : 5777    Commentaires : 21     Partager



Tous à la GUINGUETTE de la Cie TRAPEZE IVRE

Le 7 décembre 2012 à  04:43
Rubriques : CHANSONS POPULAIRES

Flonflons d’accordéon, jupons blancs, froufrous et canotiers, valses chaloupées… De Van Gogh à Renoir et Maupassant, sans oublier le film Casque d’Or de Jacques Becker en 1952 avec Simone Signoret, Serge Reggiani et les Apaches de la Belle Epoque… la guinguette a fait danser « sous les tonnelles »…   et la Compagnie Le Trapèze Ivre nous offre une version acrobatique, aérienne, poétique et burlesque. A nous l’ivresse  ! Et que ça plane !

 

La compagnie, créée par Delphine Sénard, présente en 2000 son premier numéro de trapèze fixe : Le Mal de Vivre inspiré par la chanson de Barbara. La compagnie développe à ce jour d’autres activités : la danse-escalade avec des projets collectifs ou individuels, des cabarets , des cours de trapèze fixe ainsi que des stages et ateliers d’initiation. Elle présente trois autres créations (Orovela en 2005, Sorcière en 2007 et Sur un air de Guinguette en 2008). 

   Dans une recherche constante de transformation et d’appropriation de l’agrès, Le Trapèze Ivre s’affranchit de la figure traditionnelle de la trapéziste pour lui donner une réelle capacité d’expression théâtrale.

Extrait  de http://www.letrapezeivre.eu/LE_TRAPEZE_IVRE/La_compagnie_le_trapeze_ivre.html



Suite de l'article...

Lectures : 4152    Commentaires : 14     Partager



L’Automne filmé par LOUIE( avec un E) SCHWARTZBERG,splendeur !

Le 7 décembre 2012 à  03:54
Rubriques : ENTRACTE

Flamboyantes forêts, moutonnement des nuages à la crête des montagnes, reflets mouvants de l’eau où glisse une feuille rouge sang… majesté des branchages parés d’or, de fauve et de pourpre avec ici et là une tache de verdure. Ce film est une merveille de beauté captée par le réalisateur  de Pollen qui nous montrait le monde complexe du pollen et des pollinisateurs.

 

Louie Schwartzberg est un cinéaste primé, réalisateur et producteur dont la remarquable carrière s'étend sur plus de trois décennies fournissant des images à couper le souffle pour les longs métrages, émissions de télévision, des documentaires et des publicités.

Cinéaste de notre temps, c'est un innovateur dans le monde de la nature,aérienne et "tranche de vie" photographie - directeur de la photographie, il a littéralement travaillé 24 heures par jour, 7 jours par semaine sans interruption pendant plus de 30 ans .

Actuellement, Louie développe ™ Art Moving , une vaste bibliothèque de films numériquement accessible, ce qui est la première collection au monde d'images animées créées spécifiquement comme art pour l'affichage numérique allant de moniteurs grand format pour les téléphones mobiles. Grâce à l'imagerie qui célèbre toutes les facettes de la vie, de l'humeur et de l'émotion, Art Moving ™ transforme l'écran de visionnement à domicile en une expérience émotionnelle immersive préférences utilisateur.

D’après www.movingart.tv/about/ -(traduction approximativre de Google) 

* Ilustration : compo perso 

 



Suite de l'article...

Lectures : 5123    Commentaires : 23     Partager



LA CONFRERIE des FOUS nous invite à la « Danse des Fous » !!

Le 5 décembre 2012 à  05:30
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Créée en 1979 par Laurent Vercambre, la Confrérie des Fous est un groupe original représentatif du folk « délirant » de la fin des années 1970. Ses musiciens élaborent un folk rock, teinté de musique ancienne.

Créée autour d'un concept, celui des fêtes de fous du Moyen Âge, durant lesquelles la folie devenait légale, la formation est à géométrie variable. Elle comprend au minimum 8 personnes sur scène, 12 sur l'unique album enregistré par le groupe.(…) Les « femmes du folk » que sont Emmanuelle ParreninEvelyne Girardon dite Beuline venue de La Bamboche, et Valérie Terrell d'Equinoxe, réalisent pour l'occasion un important travail vocal, indépendamment des autres musiciens. Laurent Vercambre gère, de son côté, les parties instrumentales et l'interprétation des chansons. Notons au passage l'irruption d'un quatuor à cordes, dans lequel figurent déjà Laurent Vercambre et Pierre Ganem au violon.

En cela, La Confrérie des Fous préfigure le futur Quatuor à Cordes monté par les deux violonistes au début des années 1980. Pour Jacques Vassal, la Confrérie des Fous est une « sorte de super groupe plus ou moins folklo-médiévo-rythmico-électrico-quatuor à cordes ». ; le journaliste s'avoue incapable de classer le groupe dans une quelconque catégorie musicale.

 



Suite de l'article...

Lectures : 6131    Commentaires : 11     Partager





Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES