Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 29
Les nouveaux membres : 11
Anniversaires aujourd'hui : 10

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Pour un NOEL de LIBERTE avec nos amis les CHEVAUX

Le 23 décembre 2012 à  04:03
Rubriques : Mots-miroirs

Ils rêvent de Liberté

Ils vivent en Liberté

Ils s’enivrent de Liberté

Leurs naseaux flairent le vent

Leurs regards suivent  l’appel des nuages

Leurs galops s’impriment sur les rivages

Les sources jaillissent sous leurs sabots

Au Bois Sacré des Muses qui éveillent les mots*

Ce sont des dieux
Majestueux

 

Et ils nous offrent en retour

Ce petit-bonheur-du-jour

Festonné de paysages

De signets et de marque-pages

Pour disperser le brouillard

D’hiver qui embrume le regard

© Thea

 

* Hippocrène(cf dico des symboles)

Illustration : compo perso avec, en fond, une oeuvre de  Paul Sérusier (1864–1927) :  Le Bois Sacré 


 Tableau dans le domaine public 

 



Suite de l'article...

Lectures : 4005    Commentaires : 22     Partager



« Ce n’est rien, nous chante FRANCIS CABREL, c’est presque rien » avec paroles

Le 22 décembre 2012 à  04:37
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Francis Cabrel, auteur, compositeur interprète, naît le 23 novembre 1953 à Agen, dans une famille modeste originaire du Frioul en Italie, d'un père ouvrier dans une biscuiterie et d'une mère caissière dans une cafétéria . Il vit à Astaffort (près d'Agen), est marié et père de trois filles (Manon, Aurélie et Thiu).

* illustration : compo perso 

 



Suite de l'article...

Lectures : 4103    Commentaires : 14     Partager





ALMA au pays de…

Le 22 décembre 2012 à  03:09
Rubriques : ENTRACTE

Alma est une petite fille espiègle et curieuse, une petite fille d’aujourd’hui

Elle court en sautillant dans la rue enneigée

Alma écrit son nom sur les murs

Alma s’arrête devant une vitrine et…

 

©Escrito e dirigido por: Rodrigo Blaas-
Produzido por: Cecile Hokes-
Música: Mastretta-
Diretor de Arte

 

J’aime énormément les films d’animation. Il y en a de très bien faits. Comme celui-ci.

 

* illustration : compo perso



Suite de l'article...

Lectures : 4460    Commentaires : 13     Partager



Puissent les Maîtres de la Terre entendre YVES DUTEIL

Le 21 décembre 2012 à  03:43
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Une Voix d'Aujourd'hui pour le Monde d'Hier et d'Aujourd'hui en souhaitant que celui de Demain soit moins cruel, moins barbare, moins égoïste car tous les jours "c'est Mozart qu'on assassine" (titre d'un livre de Gilbert Cesbron).

*illustration : compo perso 



Suite de l'article...

Lectures : 4539    Commentaires : 20     Partager



Une belle interprétation des MARINS d’IROISE : SANTIANO

Le 19 décembre 2012 à  06:29
Rubriques : CHANTS DE MARINS

Une très belle reprise de la célèbre chanson d’Hugues Aufray par ce groupe qui trace son sillage avec panache.

Je vous présente l’Equipage des Marins d’Iroise, déjà mis en ligne.

Commandant de bord : René Mandon, dit Lomic.

A la barre : René Abjean, spécialiste du patrimoine du chant de mer.

Les  Marins d'Iroise ont, depuis 1992, affirmé leur foi et leur savoir-faire. Soutenue également par Jean-Guy Le Floc'h et Armor Lux, le groupe vocal est maintenant assurément de ceux qui comptent.

Le groupe des Marins d'Iroise est donc né en 1992, très exactement, lors d'une première fête brestoise des « Vieux Gréements », devenue fameuse et incontournable au fil des différentes éditions. Pour continuer le voyage, ces gars de Brest, anciens de l'arsenal pour beaucoup, au pied marin pour tous, font revivre une tradition qui n'a rien de passéiste. Ils chantent pour que les gens sachent qu'un bateau, ça vient ou revient d'ailleurs, que ça repartira bientôt à l'autre bout du monde, vers des rivages plus sucrés, des soleils plus purs ou des eaux si froides que la neige s'y pose. 

Parfois, des bateaux n'ont pas la régularité ni la puissance de la mer. Ils ne reviennent jamais. C'est de cette incertitude que naît la force des chants de marins, et rares sont les lieux où tragédie et dérision se mêlent avec autant de vigueur, et d'espièglerie.

D’après un article de  Frank Darcel

 

www.cheyenne-prod.com/artiste_spectacle



Suite de l'article...

Lectures : 4420    Commentaires : 17     Partager



Incontournables, LES COMPAGNONS de la CHANSON : « Je reviens chez nous ! »

Le 18 décembre 2012 à  04:57
Rubriques : Voix de toujours

C’est l’une de mes chansons préférées, paroles, mélodies. Des souvenirs y sont liés pour chacun de nous, une atmosphère de « retour chez soi », de chaleur, de bien-être. Surtout à cette saison.

Nous connaissons tous les Compagnons de la Chanson, un groupe vocal français né à Lyon (alors en zone libre) en 1941, durant la Seconde Guerre mondiale. Issus d'un groupe connu sous le nom des Compagnons de la Musique, un ensemble de jeunes gens précédemment Compagnons de France créé par Louis Liébard en 1941. Le groupe compte à l'origine neuf membres. Interprètes de vieilles mélodies françaises empruntées au folklore (Perrine était servante), rencontre avec Edith Piaf en 1944. En 1946, la formation, basée sur trois ténors, trois barytons et trois basses, enregistre Les Trois Cloches de Jean Villard avec Edith Piaf. Succès international qui les révèle au grand public. Encouragés et soutenus par Édith Piaf, ils deviennent les Compagnons de la Chanson.

Ils adoptent un répertoire plus jeune et partent en tournée aux États-Unis. À leur retour en France, ils rencontrent un succès prodigieux qui va leur permettre de parcourir le monde. Les succès s'enchaînent durant les années 19501960 et 1970.

Malgré des changements au cours des années, ils demeurent toujours au nombre de neuf jusqu'à la mort de Guy Bourguignon en 1969, refusant alors d'un commun accord de remplacer leur ami. 

Le groupe donne son dernier concert le 14 février 1985.

Depuis 1986Fred Mella poursuit sa carrière en solo et son frère René Mella participe de temps à autre, avec son nouveau groupe Les Copains d'Accord, à quelques tournées. Ce qui leur a valu à l'un comme à l'autre d'enregistrer de nouveaux CD. Il en est de même de « Gaston » Michel Cassez qui se produit encore avec son Jazz band.

 

D’après wikipédia



Suite de l'article...

Lectures : 6450    Commentaires : 17     Partager



Mystère et beauté de l’âme russe avec le groupe BEREZKA

Le 17 décembre 2012 à  05:34
Rubriques : DANSES DU MONDE

Rondes, arabesques. De gracieuses et fines jeunes femmes telles des flammes rouges et blanches glissent, presque immobiles, dans un ballet dont la perfection nous laisse admiratifs. Ce sont les danseuses de la Société Berezka.

Elle a été fondée en 1948 par le chorégraphe Nadezhda Nadezhdina qui a expliqué, une fois,  que le cœur de toute la danse est l'image poétique d'une jeune fille. Selon ses propres mots, «Le mystère ne réside pas dans l'étape mais dans l'état émotionnel!"

Ce groupe, devenu un symbole de la Russie, est célèbre pour sa chorégraphie « de feu et sa capacité à exprimer les profondeurs de l’âme russe à travers la danse. Leur pièce maîtresse est le Bouleau (Berezka) une pièce unique, un arbre majestueux, où les danseuses deviennent une forêt de bouleaux qui ne fait qu’une avec la nature. Chaque concert commence par une danse en cercle dans lequel les danseuses semblent être encore debout tandis que la scène sous leurs pas semble se déplacer. Elles se doivent de garder secrète la technique de cette marche rapide, sans son ni mouvement de robe (elles ne la partagent même pas avec leur famille…) Elles semblent flotter autour de sa scène.»

 

Extraits de sites Internet russes en traduction française

 

Illustration : compo perso avec le groupe Berezka, photo : operaandballet.com



Suite de l'article...

Lectures : 5546    Commentaires : 13     Partager



Au Cirque avec DIDIER EUZET, globe-trotter et nomade de la Musique !

Le 16 décembre 2012 à  04:16
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Ça clignote et ça pétille dans les quinquets quand on prononce le mot magique : Cirque ! Ça sent la sciure, et ça fait frissonner quand on se souvient des trapézistes, acrobates, jongleurs et tous ceux qu’on appelait les forains ou les saltimbanques qui dressaient leurs chapiteaux colorés sur les places de nos  petites villes et de nos villages. On rêvait de les suivre. Avec l’un de mes frères nous tournions autour des roulottes, des caravanes, des chevaux, des chiens dressés et du petit zoo. On proposait nos services pour le plaisir d’approcher de près ces gens venus d’ailleurs et toujours en partance pour des ailleurs que nous imaginions peuplés de clowns blancs et de jolies demoiselles en justaucorps pailletés. Après leur départ on traînait sur le bitume ou dans la poussière en quête de je ne sais quoi de doré ou de perlé égaré dans les fétus de paille abandonnés sur la place. Et puis on attendait leur retour en dessinant, bâtissant, coloriant  un castelet de bois et de cartons avec un rideau rouge et des gradins, inventant  mille histoires de baladins avant de nous endormir. Sous les bravos d’une foule qui nous applaudissait...

thea

 

Merci à Didier Euzet, compositeur de musique de films, d’avoir enregistré cette chanson qu’il a écrite en 1975. Il l'interprète d'une voix joyeuse, douce, poétique, avec un brin d'humour. 

 



Suite de l'article...

Lectures : 5393    Commentaires : 21     Partager



SECRET GARDEN et la Magie nocturne de la Forêt

Le 15 décembre 2012 à  04:36
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Une nuit dans les forêts de Norvège peut-être…

Un homme cherche une femme…

Son ombre claire se faufile entre les arbres sous la lune

Une chouette et un  violon les guident

thea 

 



Suite de l'article...

Lectures : 4990    Commentaires : 16     Partager



DEVOS : « L’Artiste », seul maître à bord…

Le 14 décembre 2012 à  05:55
Rubriques : ENTRACTE

Célèbre jongleur des mots dont il joue avec brio, c’est aussi un mime avec  un goût prononcé pour les paradoxes cocasses, le non-sens et la dérision. Un grand Artiste !

 

Une citation de lui : « Qui prête à rire n'est jamais sûr d'être remboursé ! »

 

« Sur une mer imaginaire , loin de la rive...

 L'artiste en quête d'absolu,

joue les naufragés volontaires...

Il est là debout sur une? planche qui oscille sur la mer.

La mer est houleuse et la planche est pourrie.

Il manque de chavirer à chaque instant.

Il est vert de peur et il crie:

"C'est merveilleux!

C'est le plus beau métier du monde!"



Suite de l'article...

Lectures : 4721    Commentaires : 12     Partager





Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES