Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 7
Les nouveaux membres : 10
Anniversaires aujourd'hui : 6

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


JEAN ARNULF – Une voix contestataire et oubliée –: « Point de vue » (avec paroles)

Le 10 décembre 2012 à  05:50
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Jean Arnulf (1932-2007) eut une carrière de chanteur relativement courte, au cours des années 60, avec un répertoire de chansons engagées. « Point de vue », la chanson qui le fit connaître, est restée son plus grand succès. La chanson a notamment été interprétée par Christine Sèvres, Marie-Paule Belle, Claude Vinci et Marc Ogeret.

Comédien et accessoirement, chanteur, au sein de la troupe de Roger Planchon,  à Lyon, Jean Arnulf travaille dans deux ou trois autres compagnies puis se rend à Paris, au début des années 60.  Doué pour la chanson, il se produit dans les cabarets de Montmartre et de la rive gauche. On le présente à Jacques Canetti qui l’engage aussitôt. En juin 1963 paraît, chez Philips, son premier disque couronné, l’année suivante, par l’Académie Charles-Cros.

Le plus souvent, Jean Arnulf chante les textes de sa femme, Martine Merri, qu’il met en musique avec un grand sens de la mélodie, mais des paroles aussi de Henri Gougaud, de Jean-Claude Massoulier ou de Roger Planchon,  (« La complainte de Manda »



Suite de l'article...

Lectures : 8665    Commentaires : 21     Partager



ERIC GROHE, l’artiste qui donne vie aux murailles…

Le 9 décembre 2012 à  06:20
Rubriques : Peintres

… celles des bâtiments, des parkings, des tunnels, des couloirs, des souterrains et des prisons. Ici naissent  des arcades, là une galerie ouvre sur des perspectives de paysage montagnard, ou  bucolique avec des chutes d’eau, urbain avec des avenues bordées de pelouses. La vie palpite, il y a des gens qui se parlent, qui se croisent, qui travaillent  qui se distraient… Il métamorphose les murailles, il les illumine. Il fabrique du rêve. C’est un univers en trois dimensions. L’enchanteur s’appelle Eric Grohe.

Eric Grohe est un peintre de rue né en 1944 à New-York. Il s’est illustré dans de nombreuses peintures murales en trompe l’oeil sur des facades de buildings.

Ces énormes peintures de rues prennent parfois plusieurs mois de travail.

Cet artiste américain est capable de transformer les murailles en œuvre d’art avec des peintures murales en trois dimensions et de couleurs magnifiques qui se mélangent  avec l'environnement. Il travaille en coopération ou en partenariat avec des architectes et des concepteurs

Eric Grohe a été présenté dans de nombreux périodiques, magazines et émissions de télévision, et est fréquemment invité à donner des conférences. Il a remporté plusieurs prix pour son travail, notamment l'American Institute of Architects et l'American Legion, dans l'Ohio.

Sources internet : http://www.kotti.es/2008/03/eric-grohe/ et diverses

Visitez le site d’Eric Grohe : http://www.ericgrohemurals.com/ 

Musique de la vidéo : CCR (Creedence Clearwater Revival) "Q Susie" http://www.creedence-online.net/

Du centre de prison pour femmes de Washington, où Eric Grohe a transformé ainsi plusieurs murs, voici le  témoignage d’une détenue dont je respecte la traduction  : « Eric Grohe soigneusement mis sur le point de créer un monde dans lequel on pouvait voir un avenir à fort potentiel. Il n'y a pas des portes closes. Il ya, cependant, l'invitation, la vision et la promesse d'une vie nouvelle et de la croissance. Générations sera un jour surpasser ceux d'entre nous ici aujourd'hui. Ces peintures survivront, apportant d'autres femmes aux larmes et à la réflexion sur ce que l'avenir peut lui réserver. "

Veronica, des détenus, WSCC

Source : www.ericgrohemurals.com/.../womenspr



Suite de l'article...

Lectures : 6169    Commentaires : 15     Partager





De MORT SHUMAN : « Imagine », une chanson peu connue

Le 8 décembre 2012 à  06:02
Rubriques : Voix de toujours

Une très belle chanson de Mort Shuman. Trop peu connue. Tendresse et délicate sensualité. Légèreté de l’éphémère que l’on aimerait voir durer. Il flotte comme un parfum de violette. Murmures et silences.  Soie et satin.
Thea

 

Biographie de Mort Shuman
Né à New York City, New York le 12 novembre 1936
Décédé à Londres, Angleterre le 03 novembre 1991

Interprète, auteur et compositeur, Mort Shuman - Mortimer de son prénom - écrit tout d'abord des musiques avec son ami Doc Pomus qui de son côté, se penche sur les textes des chansons. Remarqués par de grandes vedettes, ils sont à l'origine de certains tubes d'Elvis Presley, dont le titre 'Surrender'. C'est en Angleterre que Mort Shuman poursuit la composition de ses chansons. Après avoir tissé quelques liens avec Jacques Brel, il décide de s'installer à Paris. 'Le Lac majeur' est l'une de ses chansons les plus connues. Plébiscité, sollicité, il multiplie les enregistrements en studio. Mais l'homme, très discret, préfère composer dans l'ombre et apparaît très peu sur scène. Il tourne en 1976 dans deux films 'La Petite Fille au bout du chemin' de Nicolas Gessner et 'Rue haute' d'André Ernotte. Connu pour avoir écrit des standards de la pop comme 'Save the Last Dance for Me' ou 'Teenager in Love', il a aussi travaillé pour Janis Joplin, Andy Williams et The Smale Faces. Mort Shuman est un personnage reconnu et estimé dans le milieu musical.

 

source  EVENE
* illustration : compo perso 


Suite de l'article...

Lectures : 5860    Commentaires : 21     Partager



Tous à la GUINGUETTE de la Cie TRAPEZE IVRE

Le 7 décembre 2012 à  04:43
Rubriques : CHANSONS POPULAIRES

Flonflons d’accordéon, jupons blancs, froufrous et canotiers, valses chaloupées… De Van Gogh à Renoir et Maupassant, sans oublier le film Casque d’Or de Jacques Becker en 1952 avec Simone Signoret, Serge Reggiani et les Apaches de la Belle Epoque… la guinguette a fait danser « sous les tonnelles »…   et la Compagnie Le Trapèze Ivre nous offre une version acrobatique, aérienne, poétique et burlesque. A nous l’ivresse  ! Et que ça plane !

 

La compagnie, créée par Delphine Sénard, présente en 2000 son premier numéro de trapèze fixe : Le Mal de Vivre inspiré par la chanson de Barbara. La compagnie développe à ce jour d’autres activités : la danse-escalade avec des projets collectifs ou individuels, des cabarets , des cours de trapèze fixe ainsi que des stages et ateliers d’initiation. Elle présente trois autres créations (Orovela en 2005, Sorcière en 2007 et Sur un air de Guinguette en 2008). 

   Dans une recherche constante de transformation et d’appropriation de l’agrès, Le Trapèze Ivre s’affranchit de la figure traditionnelle de la trapéziste pour lui donner une réelle capacité d’expression théâtrale.

Extrait  de http://www.letrapezeivre.eu/LE_TRAPEZE_IVRE/La_compagnie_le_trapeze_ivre.html



Suite de l'article...

Lectures : 4213    Commentaires : 14     Partager



L’Automne filmé par LOUIE( avec un E) SCHWARTZBERG,splendeur !

Le 7 décembre 2012 à  03:54
Rubriques : ENTRACTE

Flamboyantes forêts, moutonnement des nuages à la crête des montagnes, reflets mouvants de l’eau où glisse une feuille rouge sang… majesté des branchages parés d’or, de fauve et de pourpre avec ici et là une tache de verdure. Ce film est une merveille de beauté captée par le réalisateur  de Pollen qui nous montrait le monde complexe du pollen et des pollinisateurs.

 

Louie Schwartzberg est un cinéaste primé, réalisateur et producteur dont la remarquable carrière s'étend sur plus de trois décennies fournissant des images à couper le souffle pour les longs métrages, émissions de télévision, des documentaires et des publicités.

Cinéaste de notre temps, c'est un innovateur dans le monde de la nature,aérienne et "tranche de vie" photographie - directeur de la photographie, il a littéralement travaillé 24 heures par jour, 7 jours par semaine sans interruption pendant plus de 30 ans .

Actuellement, Louie développe ™ Art Moving , une vaste bibliothèque de films numériquement accessible, ce qui est la première collection au monde d'images animées créées spécifiquement comme art pour l'affichage numérique allant de moniteurs grand format pour les téléphones mobiles. Grâce à l'imagerie qui célèbre toutes les facettes de la vie, de l'humeur et de l'émotion, Art Moving ™ transforme l'écran de visionnement à domicile en une expérience émotionnelle immersive préférences utilisateur.

D’après www.movingart.tv/about/ -(traduction approximativre de Google) 

* Ilustration : compo perso 

 



Suite de l'article...

Lectures : 5182    Commentaires : 23     Partager



LA CONFRERIE des FOUS nous invite à la « Danse des Fous » !!

Le 5 décembre 2012 à  05:30
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Créée en 1979 par Laurent Vercambre, la Confrérie des Fous est un groupe original représentatif du folk « délirant » de la fin des années 1970. Ses musiciens élaborent un folk rock, teinté de musique ancienne.

Créée autour d'un concept, celui des fêtes de fous du Moyen Âge, durant lesquelles la folie devenait légale, la formation est à géométrie variable. Elle comprend au minimum 8 personnes sur scène, 12 sur l'unique album enregistré par le groupe.(…) Les « femmes du folk » que sont Emmanuelle ParreninEvelyne Girardon dite Beuline venue de La Bamboche, et Valérie Terrell d'Equinoxe, réalisent pour l'occasion un important travail vocal, indépendamment des autres musiciens. Laurent Vercambre gère, de son côté, les parties instrumentales et l'interprétation des chansons. Notons au passage l'irruption d'un quatuor à cordes, dans lequel figurent déjà Laurent Vercambre et Pierre Ganem au violon.

En cela, La Confrérie des Fous préfigure le futur Quatuor à Cordes monté par les deux violonistes au début des années 1980. Pour Jacques Vassal, la Confrérie des Fous est une « sorte de super groupe plus ou moins folklo-médiévo-rythmico-électrico-quatuor à cordes ». ; le journaliste s'avoue incapable de classer le groupe dans une quelconque catégorie musicale.

 



Suite de l'article...

Lectures : 6191    Commentaires : 11     Partager



GILBERT BECAUD : « L’Indifférence » qui détruit le monde

Le 4 décembre 2012 à  05:38
Rubriques : Voix de toujours

 

«L’opposé de l’amour n’est pas la haine, c’est l’indifférence.
L’opposé de l’art n’est pas la laideur, c’est l’indifférence.
L’opposé de la foi n’est pas l’hérésie, c’est l’indifférence
L’opposé de la vie n’est pas la mort, c’est l’indifférence.»
- Elie Wiesel

 

 "Vivre dans l'indifférence, c'est vivre dans le seul enfer que je connaisse. -" Katherine Mansfiel

 "L'indifférence est une paralysie de l'âme." - Anton Pavlovitch Tchekhov

 

J’ajoute : des visages fermés, des yeux qui ne voient pas/plus, qui vous traversent car vous êtes devenus transparents. L’indifférence est une arme puissante, elle tue sans laisser de traces : au sein d’un couple, d’une famille, cercle d'amis, de collègues, de relations, dans la rue, le monde, partout. Elle vous dilue dans l’oubli le plus total.

 

Gilbert Bécaud interprète avec force et émotion cette chanson dont il a mis en musique les paroles de Maurice Vidalin en 1977

Quelques mots sur Gilbert Léopold Silly[], dit Gilbert Bécaud, né le 24 octobre 1927 à Toulon et mort le 18 décembre 2001 à Paris, est un chanteur compositeur, pianiste et acteur français.

Il se produisit trente-trois fois sur la scène de l'Olympia où il gagna son surnom de « Monsieur 100 000 volts », en raison de son sens du swing, mais aussi à cause des passions qu'il soulevait dans son sillage. Il laisse l'image d'un homme électrique, toujours en mouvement. Sa cravate à pois, ses quelque quatre cents chansons et sa main sur l'oreille (pour mieux s'entendre) lors de ses concerts, sont d’autres images spécifiques qui ont marqué les esprits

Bécaud se glissait d'une chanson à l'autre dans les personnages très différents décrits par ses trois auteurs, et maintenait son public en éveil… et enthousiaste, si l'on en juge par les fauteuils souvent cassés par l'agitation du public.

(wikipédia)



Suite de l'article...

Lectures : 5540    Commentaires : 30     Partager



ON SE FAIT LA MALLE ?

Le 3 décembre 2012 à  05:13
Rubriques : Mots-miroirs

Malles anglaises  en osier, malles cintrées des années 1930, malles armoires mobiles, (malles Wardrobe), malles commodes, malles à chapeaux, malles cabine, étroites, qui se positionnent sous le lit d'un paquebot, malles en bois, j’aime toutes les malles…

Elles ont une mémoire. Surtout si porteuses d’étiquettes de gares, de ports, d’hôtels. Humbles ou luxueuses elles sont toujours un peu secrètes et nous  font rêver.  De trésors et de voyages lointains, bien sûr, des paquebots transatlantiques d’abord jusqu’aux trains de légende en passant par les premiers aéronefs. Passionnantes, insolites comme les malles-lit, malles de cirque… cantines des officiers de marine et coffres des marins. Je me souviens de celle de mon grand-père qui y conservait soigneusement son « quart » de soldat en fer étamé et puis des livres, beaucoup de livres : les premiers Jules Verne, des Almanachs, mais aussi quelques ouvrages dont ma grand-mère disait... euh.. qu’ils n’étaient pas "corrects" d’un air choqué. Et seul mon grand-père pouvait ouvrir ce « coffre » énigmatique et nous permettre quelquefois d’y jeter un œil. Que d’émotions !

Je possède une vieille malle en bois qu’il faudrait restaurer. En attendant j’y classe des numéros de Sciences et Avenir et autres magazines comme Ulysse, la culture du voyage....

Et j’ai souvenir des valises et mallettes en bois, des valises en carton bouilli aussi qui m’ont accompagnée longtemps sur  mes chemins nomades !

©  Thea 2012



Suite de l'article...

Lectures : 7065    Commentaires : 31     Partager



PIERRE MENORET, le discret chanteur de « Camaret »

Le 2 décembre 2012 à  06:16
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

 

« Travailleur en consonnes et voyelles, assembleur d’idées qui rassemblent, Pierre Ménoret bâtit ses textes avec la patience du mosaïste, les mots élus faisant jaillir les images en gerbes. Écoutez avec bonheur et délectation le chant intemporel d’un homme debout qui véritablement en effet «ressemble à liberté»

 


Il y a longtemps que je désire  vous parler de cet artiste né à Brest, fils de l'écrivain Yves-Marie RUDEL et frère du peintre Bernard MENORET. J’ai la chance et le bonheur de le connaître depuis les années 1968, époque à laquelle il était Réalisateur de Radiodiffusion à l’ORTF puis à FR3 Armorique.

Nous nous sommes perdus de vue très longtemps et puis nous avons repris contact et  j'ai revu Pierre il y a deux ans environ, lors de l’un des rares concerts qu’il donne en Bretagne car il vit loin du show-business, discret, modeste, bien qu’il ait remporté en 1965, le « Prix de la Chanson » aux Rencontres Poétiques du Mont Saint Michel  (tout de suite après Hélène Martin, Anne Sylvestre et Maurice Fanon..).

Sa ferveur et son allégresse sont  communicatifs. Je n’ai pu retourner le voir et l’écouter cette année. Je sais qu’il a sorti un album cet été : « Ma Presqu’île ».  Je vous en dirai davantage sur son parcours quand j’aurai un peu plus de temps.

Mais écoutez toutes ses oeuvres sur le site bretagne.poesie.free.fr/biographie.html

 



Suite de l'article...

Lectures : 7113    Commentaires : 21     Partager



Quand BAUDELAIRE inspire LA TORDUE : « A une mendiante rousse »…

Le 1 décembre 2012 à  06:14
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

… ça donne une chanson poétique et charnelle.

LA TORDUE

Le groupe est formé à Paris en 1989 par Benoît Morel et Pierre Payan. Puis Eric Philippon et Mathieu Morel rejoignent les premiers. En 1994, ils sont lauréats du tremplin du festival Chorus des Hauts de Seine.

Souvent étiquetée (à tort) "chanson néo-réaliste", La Tordue, adepte des chemins de traverse hors frontière, s'en donne à coeur joie sur Champ Libre pour s'exprimer dans des langues diverses : reggae, ska, polka, chanson, accents orientaux... 

Engagé (contre la double peine), le groupe insoumis et toujours enthousiaste sort de son pétrin de subtiles poésies et une flopée d'instruments, où gouaille et rigueur sont au rendez-vous. En 2003, le groupe se sépare aprsè quatre albums studios et un live.

© Cityvox

 



Suite de l'article...

Lectures : 5972    Commentaires : 20     Partager





Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES