Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 43
Les nouveaux membres : 5
Anniversaires aujourd'hui : 9

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


SALAÜN AR FOLL, "Le fou du bois"

Le 4 novembre 2012 à  05:57
Rubriques : FIGURES LEGENDAIRES

Salaün Ar Foll (né en 1310 près de Lesneven dans le Finistère - mort en 1358)

Salaün Ar Foll est considéré comme simple d'esprit par ses contemporains, mendiant son pain de ferme en ferme en répétant inlassablement "Ave Maria, itroun guerhès Maria (Oh! madame Vierge Marie!)". Il vit dans une clairière de la forêt près de Lesneven. Il est appelé "Le fou du bois" (Fol ar c'hoad), car selon la légende, il habite dans le creux d’un arbre, dans la forêt. Il passe toutes ses journées à mendier, après avoir assisté à la messe du matin. Salaün Ar Fol meurt dans l'indifférence en 1358. Peu après, on découvre sur sa tombe un lys sur lequel est écrit en lettres d'or : « AVE MARIA ». En ouvrant sa tombe, on constate que le lys prend racine dans sa bouche. Le miracle attire rapidement les foules. On bâtit une chapelle Basilique Notre-Dame du Folgoët au lieu désormais appelé Le Folgoët, qui sera érigée en collégiale par le duc Jean V en 1423.

Elle est de style gothique

 

Vidéo : Le Folgoët, Ombres & Lumières ,
Huit Siècles d'Histoire,
Spectacle nocturne mis en scène par Ar Vro Bagan



Suite de l'article...

Lectures : 7145    Commentaires : 22     Partager



Guetter le Sommeil avec BARBARA

Le 4 novembre 2012 à  03:38
Rubriques : Voix de toujours

En cherchant le… sommeil, ai trouvé cette chanson que je ne connaissais pas de La Grande Barbara..

 

* Illustration perso



Suite de l'article...

Lectures : 3549    Commentaires : 11     Partager





Douceur du soir

Le 2 novembre 2012 à  02:53
Rubriques : test
test 1


Suite de l'article...

Lectures : 3335    Commentaires : 6     Partager



LOUIS PASTEUR par Alex Kahn, généticien

Le 2 novembre 2012 à  06:27
Rubriques : FIGURES LEGENDAIRES


Suite de l'article...

Lectures : 3663    Commentaires : 9     Partager



essai

Le 2 novembre 2012 à  04:15
Rubriques : aide


Suite de l'article...

Lectures : 3910    Commentaires : 17     Partager



Des COULEURS sur la MUSIQUE d’A. SCRIABINE

Le 1 novembre 2012 à  05:36
Rubriques : Musique de toujours

Valentin Bogolubov joue de la musique de Scriabine Septembre 24,2007, Place des Arts de Montréal, «La musique des couleurs sur l'image" du projet.

Alexandre Nikolaïevitch Scriabine ou Skriabine (en russe : ????????? ?????????? ???????) est un pianiste et un compositeur russe né à Moscou, le 25 décembre 1871 du calendrier julien/6 janvier 1872, et mort dans cette même ville, le 14 avril du calendrier julien/27 avril 1915.

Personnalité singulière par le symbolisme flamboyant de son langage musical et atypique par le refus de toute référence au folklore national, il n'en demeure pas moins un compositeur marquant de la musique russe de la fin XIXe siècle. Longtemps incompris des critiques et du public, ce mystique de l'extase influencé par la théosophie laisse une œuvre profondément originale d'où se détachent son imposant corpus de dix sonates pour piano, son Poème de l'extase pour grand orchestre, son Prométhée ou le poème du feu et de nombreux préludes et études au style virtuose et coloré.

Source :wikipédia



Suite de l'article...

Lectures : 3419    Commentaires : 5     Partager



Les AMES de SAINT-MALO…

Le 31 octobre 2012 à  07:06
Rubriques : Mots-miroirs

Qu’ils soient recouverts de lichen, d’algues et de coquillages, ils sont impressionnants ! Véritable cortège immobile surgi des sables :  gargouilles, cyclopes, totems,  faciès, museaux et profils aigus et tourmentés, mentons proéminents ou goitres, visages doux de reines gothiques… Des regards  nous observent et nous interrogent, des lèvres prononcent  des paroles inaudibles ou figées, des oreilles  rondes ou étroites nous écoutent.  C’est aussi un étrange bestiaire de tous les  temps et hors du temps. Ils veillent sur la cité et sur l’océan,  léchés par l’écume et les vagues…

Ce sont les brise-lames.

© Thea 31 octobre 2012

 

Qu’est-ce qu’un brise-lames ?  C’est une construction du type digue ou jetée, établie devant un port, un abri pour le protéger de la mer lors de mauvais temps. Le brise-lames n'est pas, contrairement à une digue ou une jetée, obligatoirement accessible de la terre (La Terre, foyer de l'humanité, est surnommée la planète bleue. C'est la troisième planète du système solaire en partant du Soleil.). Mais une jetée ou une digue sert fréquemment de brise-lames. On utilise aussi le mot môle (construction protégeant l'entrée des ports).

Un brise-lame est une tôle additionnelle généralement en forme de V montée sur le pont gaillard et destinée à briser les lames lorsqu'elles montent sur le pont. Le brise-lame a un rôle de déflecteur.

http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=13666

 



Suite de l'article...

Lectures : 4158    Commentaires : 29     Partager



Bienvenue à TIMEO, petit Prince d’Octobre…

Le 30 octobre 2012 à  05:52
Rubriques : Mots-miroirs

EDITION SPECIALE !
TIMEO

Conception-Réalisation : Myriam et Stéphane

Mise en scène et Assistants : Le personnel de la Polyclinique de St-Herblain (44)

Co-Production – Distribution -  Promotion : Myriam et Stéphane

Acteur principal : TIMÉO, prénom d’origine grecque qui signifie « Honorer Dieu »

Poids : 2, 470 kilos. Taille : 47, 5 cm.

Bouille ronde, cheveux noirs, épais.

Première : Samedi 20 octobre 2012 début de l’après-midi.

Signes particuliers : Né 1 mois ½ plus tôt que prévu. Ne sait pas encore bien téter, est nourri en alternance avec biberon et sonde.
Lieu :
en service de néona .

Costume : amusant bonnet jaune  et blanc ( tiens, tiens... les couleurs de la layette que j'ai tricotée à sa maman, avec de l'écru et de l'anis ) et grenouillère (je suppose) avec un superbe Snoopy ! La classe !

Fans : Chloé, Maxime et Léa

 

Bienvenue en ce monde, mon Petit Prince ! On t'aime...

 

© Mamie Thea 30 octobre 2012

* Illustration : compo perso sur une page du Petit Prince, éd.Galimard 1946

 



Suite de l'article...

Lectures : 3995    Commentaires : 16     Partager



IMMENSE CITE SOUTERRAINE au BRESIL…

Le 29 octobre 2012 à  06:24
Rubriques : ENIGMES

Une équipe de scientifiques a découvert au Brésil une ville souterraine creusée par des fourmis. On y trouve des autoroutes, des sentiers, des jardins...
Cette ville a été fabriquée pour abriter une des plus grandes colonies de fourmis dans le monde, mais on ne sait pas pourquoi le site a finalement été abandonné. Pour parvenir à cette découverte, les scientifiques ont déversé dix tonnes de béton dans les galeries. Il a fallu pas moins de dix jours pour remplir le dédale de couloirs étalés sur une superficie de 46m2.
Après un mois, les scientifiques, dirigés par le professeur Luis Forgi, ont commencé à creuser et l'incroyable ville est alors apparue. Décrit comme "l'équivalent pour les fourmis de la Grande Muraille de Chine pour les humains", la construction de ce "superorganisme" a certainement été une tâche herculéenne.


Suite de l'article...

Lectures : 4453    Commentaires : 19     Partager



J’aime LES PETITS RIENS, ces "éclairs de vie" de J.L. AUBERT

Le 28 octobre 2012 à  06:52
Rubriques : Mots-miroirs

Ils sont présent dans notre vie, ils l’embellissent, ils demeurent longtemps longtemps… et l’embaument.

Quelques uns des miens, dans le désordre :

La citrouille d’Halloween - époque oblige !- , une bougie orange avec un sourire narquois, cadeau d’une grande amie si douce, presque une sœur-  qui n’est plus depuis 2003. De même que la petite coccinelle « demoiselle, bête à bon dieu » qui me vient d’elle et squatta mon porte-monnaie. Un pins l’a remplacée depuis le 15 mars, celui que ma Maman épinglait au revers de sa veste quelquefois, plus discret que sa médaille de Mère de famille nombreuse (sourires et tendresse).

Et puis cette étoile de mer séchée, ramassée  sur la plage lors d’une balade avec l’un de mes enfants…Cette pâquerette  cueillie et offerte il y a 33 ans par un autre et soigneusement collée sur un coin de feuillet de mon « livre blanc »… où voisinent les premiers dessins malhabiles de chacun d’eux, leurs petits poèmes touchants. Cette carte postale sépia représentant un char d’assaut comme celui dans lequel mon Papa combattit lors de la seconde guerre mondiale. Il me l’avait rapportée du front je crois. Offerts par mon mari au début de notre mariage, ce peigne de poche dans son étui noir brodé au point de croix, et un miroir rond,avec un joli manche, pour le sac à main. Cette édition de 1946 du Petit Prince, qu’un ami très cher a feuilleté des centaines de fois, annoté, dont il a souligné des passages. J’entends encore sa voix les lire avec netteté.

La liste est infinie. Je ne puis en faire l’inventaire mais ce sont ces « petits riens « plus précieux que tout,  ces fragments de vie intime qui nous ont marqué et nous marquent encore, n’est-ce pas ? J’en ai beaucoup perdus, la vie fait une sélection naturelle, et j’en regrette quelques uns mais bon... d'autres les remplacent.

© Thea 28 octobre 2012

 Je trouve que la chanson de Jean-Louis Aubert exprime bien ces « petits riens » justement, que j’ai illustrés avec quatre de « mes éclairs de vie ».

 



Suite de l'article...

Lectures : 2741    Commentaires : 13     Partager





Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES