Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 13
Les nouveaux membres : 11
Anniversaires aujourd'hui : 4

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Voir PARIS au MOYEN ÂGE

Le 6 mai 2016 à  05:11
Rubriques : ARCHEOLOGIE

Grez Productions a réalisé un DVD pour une promenade dans le coeur de Paris, sur l'île de la Cité et ses alentours comme elle se présentait en 1550, avant les grandes transformations de la Renaissance. 

Une vision de Paris presque intégralement disparue.
L'histoire des monuments et des lieux est retracée et commentée dans la version intégrale du DVD. 
On peut admirer pour la première fois des images vidéo de l'île de la Cité comme elle était au terme du Moyen Age
Promenade dans les rues restituées en images de synthèse originales et inédites.
Reconstitution artistique des lieux et des monuments à la fin du XVI siècle sur la base d'une riche documentation historique et iconographique
Les monuments les plus importants, mise en évidence des transformations subies, les monuments aujourd'hui disparus
L'histoire des lieux, les centres d'activité commerciale, administrative et religieuse
La Seine, les ponts, le marché de l'Orberie, L' Hôtel Dieu, le Châtelet et le Petit Châtelet, L'Evêché, le Terrain, le port de la Bûcherie, Notre-Dame et la rue Neuve Notre-Dame, La Sainte-Chapelle et le trésor des Chartes, Le Palais de la Cité et la Conciergerie, Le verger du roi, le moulin de la monnaie, Le gibet de Montfaucon, la Place de grève, Saint-Jacques de la boucherie, etc.

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos : gallica.bnf.fr/Anneau_portail_de_la_Vierge_Notre-Dame_de_Paris/histoire-//Roger Viollet-Mairie de Paris. [20/02/2014]paris.fr/artezia.net/Ch de Pisan : :Catégorie:Image provenant d'un manuscrit médiéval



Suite de l'article...

Lectures : 1328    Commentaires : 8     Partager



Quand l’ILE du SOLEIL flirte avec l’ILE de la LUNE…

Le 30 aout 2015 à  05:09
Rubriques : ARCHEOLOGIE

… elles nous attendent  là-bas, sur un autre continent… ((Musique : "Luzmila Carpio c'est un violon qui chante" Yehudi Menuhin)

 

 

-        L'île du Soleil se trouve sur la partie bolivienne du Lac Titicaca, au large de Copacabana. Cette île de 9,6 kilomètres de long sur 4,6 kilomètres de large est la plus grande du lac. (altitude autour de 3800 m). L'île abritait à l'époque des Incas un sanctuaire où les Vierges du Soleil rendaient hommage à Inti, le Dieu du Soleil. Elle conserve les vestiges de cette période Inca. Vous y découvrirez les ruines du Palais de Pilkokaina, un édifice de 2 étages au sud de l'île dont la construction fut ordonnée par Tupac Yupanqui. Pilkokaina veut dire en quechua "Site où se repose l'oiseau", l'oiseau symbolisant l'Inca. Les murs du palais possèdent des niches trapezoïdales qui recevaient les wakas, les figures sacrées. Les portes s'ouvrent à l'est en direction du soleil levant. Las pisadas del Sol : (les traces de pas du Soleil) la légende raconte qu'après un grand déluge, le Soleil se trouvait sur la Terre & laissa les traces de ses pas quand il prît son élan pour s'élever dans le Ciel. Il s'agit en réalité de formations géologiques que l'on rencontre un peu partout sur l'île.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd xxxxxxxxxxxxxxx Tous droits réservés

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 1121    Commentaires : 9     Partager





Symphonie florale, végétale, minérale, le JARDIN des FONTAINES PÉTRIFIANTES

Le 28 aout 2015 à  04:14
Rubriques : ARCHEOLOGIE

Harmonie de l'eau, des fleurs, du bois et de la roche. Gerbes d’écumes et cascades. Un paradis botanique revisité par l’homme dont la créativité protège le manteau végétal de la Terre.

 

 

Afin de préserver l'intégrité des curiosités locales qui ont pendant longtemps fait la notoriété du village, le Jardin des fontaines Pétrifiantes voit le jour en 1994.
Ce jardin est établi au sein d'un cadre unique en France, enserré entre l'Isère et une falaise d'où coulent des cascades et cascatelles dont l'eau au fil des temps a creusé des gours (petits bassins).
Depuis presque mille ans, ces mystérieuses sources ont la particularité de recouvrir d'une pellicule de cristaux de calcite tous les objets, mousses, végétaux situés sur leur passage pour former une curieuse roche : le tuf.
Autour de cette roche une combinaison harmonieuse et originale, plus de 800 espèces de fleurs et de formes végétales vous invite pour un véritable tour du monde botanique où se côtoient plantes exotiques, méditerranéennes, aquatiques et tropicales.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : xxxxxxxxxx. Tous droits réservés

Crédit Photos wikipedia et futura-sciences.com



Suite de l'article...

Lectures : 1225    Commentaires : 14     Partager



Une vision de PARIS au MOYEN ÂGE (vers 1550)

Le 21 mai 2014 à  03:26
Rubriques : ARCHEOLOGIE

Grez Productions a réalisé un DVD pour une promenade dans le coeur de Paris, sur l'île de la Cité et ses alentours comme elle se présentait en 1550, avant les grandes transformations de la Renaissance. 

Une vision de Paris presque intégralement disparue.
L'histoire des monuments et des lieux est retracée et commentée dans la version intégrale du DVD. 
On peut admirer pour la première fois des images vidéo de l'île de la Cité comme elle était au terme du Moyen Age
Promenade dans les rues restituées en images de synthèse originales et inédites.
Reconstitution artistique des lieux et des monuments à la fin du XVI siècle sur la base d'une riche documentation historique et iconographique
Les monuments les plus importants, mise en évidence des transformations subies, les monuments aujourd'hui disparus
L'histoire des lieux, les centres d'activité commerciale, administrative et religieuse
La Seine, les ponts, le marché de l'Orberie, L' Hôtel Dieu, le Châtelet et le Petit Châtelet, L'Evêché, le Terrain, le port de la Bûcherie, Notre-Dame et la rue Neuve Notre-Dame, La Sainte-Chapelle et le trésor des Chartes, Le Palais de la Cité et la Conciergerie, Le verger du roi, le moulin de la monnaie, Le gibet de Montfaucon, la Place de grève, Saint-Jacques de la boucherie, etc.

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservésCrédit photos : gallica.bnf.fr/Anneau_portail_de_la_Vierge_Notre-Dame_de_Paris/histoire-//Roger Viollet-Mairie de Paris. [20/02/2014]paris.fr/artezia.net/Ch de Pisan : :Catégorie:Image provenant d'un manuscrit médiéval

 



Suite de l'article...

Lectures : 1596    Commentaires : 13     Partager



Symphonie florale, végétale, minérale, rythmée par l'eau : les JARDINS des FONTAINES PÉTRIFIANTES

Le 1 aout 2013 à  11:43
Rubriques : ARCHEOLOGIE

Harmonie de l'eau, des fleurs, du bois et de la roche. Gerbes d’écumes et cascades. Un paradis botanique.

 

Il y a plus de 40000 ans, alors que s'établit le paysage actuel de la vallée de l'Isère, commence la singulière histoire du TUF de la Sône. Le destin de ce petit village a été déterminé par la présence de cette roche qui borde la rivière de ses hautes falaises. Cette pierre calcaire, que l'on appelle TUF ou travertin selon les régions, de couleur blanche à beige, doit son existence au phénomène naturel très particulier de la pétrification. L'eau de ces sources, exceptionnellement calcaire, donne naissance à une imposante carapace de TUF. Les fougères et les mousses qui colonisent celle-ci sont pétrifiées lentement, formant alors la structure de cette pierre légère et poreuse. Ces tufières (lieu où se forme le TUF) sont les plus importantes de la région. En effet, l'activité de ces sources pétrifiantes se développe sur près de deux kilomètres le long de l'Isère. La présence de ce matériau fort apprécié contribue à la célébrité de la Sone. Dès le Moyen -Age des carrières de TUF s'ouvrent au pied des falaises. Des blocs sont découpés et utilisés pour la construction locale ou transportés par radeaux sur l'Isère et le Rhône pour des destinations plus ou moins lointaines (Beaucaire). Puis les usines succèdent aux carrières et canalisent de nombreuses sources pour bénéficier de cette énergie providentielle. La formation de la roche est ainsi artificiellement arrêtée. L'adaptation des industries aux nouvelles technologies permet à l'eau de couler à nouveau librement. Elle reprend alors son merveilleux travail et dessine à sa guise cette singulière architecture soulignée aujourd'hui par d'innombrables petits bassins, appelés gours, et cascatelles

youtube


Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2

Photos wikipedia et futura-sciences.com



Suite de l'article...

Lectures : 1903    Commentaires : 12     Partager



MAROC, « livre ouvert sur la préhistoire »

Le 2 mai 2013 à  02:42
Rubriques : ARCHEOLOGIE

Il y a très longtemps, plusieurs dizaines de millions d'années, le Maroc était recouvert par une mer dans laquelle vivaient des centaines d'animaux marins. Et puis, la mer s'est retirée à la faveur de bouleversements climatiques et géologiques, laissant derrière elle des cimetières entiers de fossiles marins qui affolent aujourd'hui le monde des collectionneurs. Trilobites, squelettes de dauphins, de crocodiles, de mosasaures (l'ancêtre du varan), dents de requins, tous ces animaux peuvent être retrouvés à plus ou moins grande profondeur dans les roches du désert, et surtout dans les mines de phosphate qui font la richesse du royaume Chérifien. Les fossiles du Maroc constituent aujourd'hui un vrai livre ouvert sur l'histoire préhistorique de notre planète. Ils constituent aussi une source de revenus non négligeable pour les habitants de ces régions.

 

Source : youtube

 NB : On retrouve également une multitude d’animaux préhistoriques dans la région d’Arfoud

  • illustrations : compo perso


Suite de l'article...

Lectures : 3083    Commentaires : 16     Partager



Les ILES du SOLEIL & de la LUNE, ça vous dit ?

Le 5 avril 2013 à  03:09
Rubriques : ARCHEOLOGIE

Elles nous attendent  là-bas, sur un autre continent… (Musique : "Luzmila Carpio c'est un violon qui chante" Yehudi Menuhin)

"L'île du Soleil se trouve sur la partie bolivienne du Lac Titicaca, au large de Copacabana. Cette île de 9,6 kilomètres de long sur 4,6 kilomètres de large est la plus grande du lac. (altitude autour de 3800 m). L'île abritait à l'époque des Incas un sanctuaire où les Vierges du Soleil rendaient hommmage à Inti, le Dieu du Soleil. Elle conserve les vestiges de cette période Inca. Vous y découvrirez les ruines du Palais de Pilkokaina, un édifice de 2 étages au sud de l'île dont la construction fut ordonnée par Tupac Yupanqui. Pilkokaina veut dire en quechua "Site où se repose l'oiseau", l'oiseau symbolisant l'Inca. Les murs du palais possèdent des niches trapezoïdales qui recevaient les wakas, les figures sacrées. Les portes s'ouvrent à l'est en direction du soleil levant. Las pisadas del Sol : (les traces de pas du Soleil) la légende raconte qu'après un grand déluge, le Soleil se trouvait sur la Terre & laissa les traces de ses pas quand il prît son élan pour s'élever dans le Ciel. Il s'agit en réalité de formations géologiques que l'on rencontre un peu partout sur l'île.

 

illustration : compo perso


Suite de l'article...

Lectures : 2804    Commentaires : 10     Partager



Un pan de l’Histoire avec L’ARMEE de TERRE CUITE

Le 12 mars 2013 à  03:21
Rubriques : ARCHEOLOGIE

 

En 338 avant JC, le prince Zheng devint souverain des Qin à la mort de son père, le roi Zhuang Xiang (385- 338 av. J.C). Alors âgé de 13 ans, le prince fut couronné sous le titre de "roi de Qin Zheng de Qin" en 246 av. J. -C. et se proclama vingt ans plus tard, le "Premier auguste souverain" en 221 av. J-C.
Il unifia le territoire chinois ainsi que l'écriture, les lois, les poids et mesures, la structure et la largeur des routes et également, l'écartement des essieux. Il s'engagea à faire de la Chine un immense pays unifié dans tous les sens du terme. Il fit relier les murailles érigées pour se protéger, créant le célèbre ainsi la célèbre Grande Muraille


Le mausolée de l'empereur Qin (bingma yong en pinyin), qui s'étend sur environ 56 km², est un mausolée dédié à l'empereur Qin Shi Huangdi (iiie siècle av. J.-C.). L'ensemble archéologique, qui se trouve à proximité de la ville de Xi'an, comprend d'une part le tombeau proprement dit, et d'autre part les fosses où l'on a trouvé, à partir de 1974, l'armée enterrée formée par des milliers de soldats de terre cuite. Cette dernière est parfois appelée armée de terre cuite ou armée d'argile.


Suite de l'article...

Lectures : 5059    Commentaires : 15     Partager



Ambassadeurs ? Marchands ? Les ROMAINS et la CHINE en l’an 166

Le 2 mars 2013 à  02:02
Rubriques : ARCHEOLOGIE

Ma passion pour l’Archéologie et l’Histoire  des peuples, ainsi que pour l’Histoire tout court, me conduit spontanément vers des sujets comme celui-ci que je trouve particulièrement intéressant et même fabuleux.

 

Il s’agit d’extraits du documentaire "Des romains au coeur de la Chine" de Patrick Cabouat, Kaoru Kawada, Atsushi Murayama et Jean-François Delassus. Série Eurasia, en huit épisodes, écrite par Alain Moreau et coproduite par France 5, NHK et Point du jour. 2004. 48 minutes.

 

Des textes chinois, vieux de seize siècles, ont révélé la présence en l’an 166 de notre ère, de Romains au cœur même de la Chine. Selon ces chroniques, ils auraient été mandatés par Rome pour établir des relations avec l’Empire des Han. Ambassadeurs, ou simplement marchands ? Peut-être les deux.



Des découvertes récentes ont permis de montrer que les Romains utilisaient couramment des vêtements tissés de soie venant de Chine. C'est sous l'impulsion d'Auguste, premier empereur des Romains, au début de notre ère, que les relations se nouent entre les deux empires dominants de la planète.

D'abord mis en relation par la route de la soie, le commerce entre les Romains et les Chinois va connaître un essor important lorsque les navigateurs européens vont apprendre à utiliser les courants et les vents de la mousson. La possibilité leur est offerte de traverser l'océan indien et de parvenir au sud de l'Inde et à Ceylan. 

Des traces de monnaie romaine retrouvée en Chine, atteste de ces contactes, comme en témoignent aussi les vestiges retrouvés dans une épave à la Madrague de Giens. Ces routes commerciales prospères vont toutefois péricliter à la fin de l'empire romain, aux IVème et Vème siècle de notre ère.


 

Textes relevés sur www.pointdujour-international.com/ et  youtube en accompagnement de la vidéo

 

Illustration : compo perso



Suite de l'article...

Lectures : 4832    Commentaires : 16     Partager



ZEUGMA , la POMPEI du Moyen-Orient

Le 8 janvier 2013 à  06:15
Rubriques : ARCHEOLOGIE

Des pans entiers de notre Histoire Universelle ont  disparu en 2001 sous 40 mètres d’eau à Birecik en Turquie, sur les rives de l'Euphrate. Ainsi fut sacrifiée une partie de la  Mémoire de l’Humanité avec la construction de ce barrage qui a précipité le destin de ce site archéologique d'une beauté inouïe.

Dans les dernières années de l'élaboration de l'édifice, en 1994, les scientifiques du monde entier ont commencé à tirer la sonnette d'alarme : la mise en eau du barrage allait faire disparaître sous les eaux d'un lac artificiel les vestiges jamais explorés de celle que l'on appelle la Pompéi du Moyen-Orient. 

 



Suite de l'article...

Lectures : 6204    Commentaires : 19     Partager




Page 1 de 1

1

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES