Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 22
Les nouveaux membres : 6
Anniversaires aujourd'hui : 4

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


AUGUSTE SANDER (1876/1964) photographe des » Hommes du XXème siècle »


Le 5 octobre 2011 à 04:51

Rubriques : PHOTOGRAPHIES


Depuis plusieurs années je suis attirée par l'une de ses photographies en noir et blanc dans la salle d'attente d'un cabinet médical. Elle m'est devenue si familière que j'ai l'impression de connaître ce couple qui pose assis de chaque côté d'une table de café. Epoque : les années 20/30 à cause du chapeau cloche de la femme qui est de race blanche,me semble-t-il, engoncée dans son manteau. L'homme, plus jeune, métissé sûrement, a les yeux clairs : il est en maillot de corps et porte une casquette. Si dissemblables dans leur habillement et leur attitude qu'ils m'intriguent. Ce couple est un couple sans en être un.

J'ai voulu en savoir davantage sur le photographe et voici ce que j'ai trouvé :

Tout comme son père, le jeune August Sander, né en Rhenanie, commence à travailler dans une mine de fer dès l’âge de treize ans. Sur place, il rencontre un photographe professionnel qui suscite son intérêt. En 1892, l’un de ses oncles l’aide à se payer son premier équipement photographique et il aménage sa propre chambre noire. Après quelques années de pratique en tant qu’amateur, August Sander parcourt l’Allemagne en tant que photographe industriel. Très vite, il se fait remarquer : en 1904, il obtient une médaille à l’exposition de Paris





En 1910, August Sander déménage à Cologne et fonde son propre studio. Il entreprend alors un ambitieux projet qu'il intitule « Hommes du XXe siècle ». Véritable chronique réalisée sur un demi-siècle, son ensemble de portraits photographiques dresse le portrait typologique des Allemands de la république de Weimar. Le photographe réalise quarante-cinq portfolios et classe ses clichés en sept groupes selon leur condition sociale : les « paysans », « artisans », « femmes », « catégories socioprofessionnelles », « artistes », « grandes villes » et « autres hommes » (vétérans, clochards..). A sa mort en 1964, le projet reste inachevé. Ce n’est qu’en 1980, qu’une première publication, partielle voit le jour grâce au fils du photographe, Gunther Sander.


Dans les années 1920, August Sander se lie d’amitié avec les membres du groupe des artistes progressifs (Franz Wilhelm Seiwert et Heinrich Hoerle…). En 1927, il voyage pendant trois mois en Sardaigne avec l'auteur Ludwig Marthar ; il a l’intention de sortir un livre (mais celui-ci ne voit pas le jour). A la fin de la décennie, il publie un ensemble de soixante photographies intitulées Visages de ce temps tiré de son projet « Hommes du XXe siècle ».


Dans les années 1930, l’œuvre d’August Sander est fortement déconsidéré par les nationaux-socialistes ; ceux-ci ne reconnaissent pas, sur les clichés, l’image idéale du peuple aryen qu’ils recherchent. Un certain nombre de ses précédentes photos montrent des vieillards, malades, mendiants… Lorsque son fils Erlich est emprisonné pour appartenance au mouvement des ouvriers socialistes de gauche, son atelier est perquisitionné et ses livres sont saisis. Plus tard, en 1944, un bombardement détruit cinquante mille de ses épreuves. Par chance, les négatifs échappent à la destruction.


A la Libération, August Sander se retire à Kuchhausen dans le Westerwald et parvient à continuer son activité photographique. Malheureusement pour lui, environ trente mille négatifs brûlent lors d’un incendie en janvier 1946.

arts.fluctuat.net/august-sander






Thea dit :
Je n'ai trouvé aucune vidéo traduite en français, dommage !Je crois que son fils Elrich, emprisonné pour appartenance au mouvement des ouvriers socialistes de gauche,est mort en prison mais je le dis


posté il y a 385 semaine


Thea dit :
sous toutes réserve. Ce qui est sut c'est que bcp de ses clichés sont été détruits. A.Sander a inspiré le réalisateur Michek Haneke pr la perspective et la recherche esthétique pr son film


posté il y a 385 semaine


Thea dit :
"Le Ruban blanc", palme d'or au festival de Cannes 2009. A plus tard.


posté il y a 385 semaine


Nusch dit :
Quelle force ont ses portraits ! Merci Thea... Bonne nuit !


posté il y a 385 semaine


Kabry64 dit :
Pourtant si proches de nous ces personnes nous semblent d'un âge antédiluvien . C'est un document quasi ethnographique mis en relief par le force du contraste du noir et blanc .Très beau !


posté il y a 385 semaine


Thea dit :
c'est ce qui m'a frappée, Nusch, la force qui se dégage de ses portraits du quotidien. Ce photographe en a influencé bcp d'autres dans leur façon de travaille, lui, le fils de mineur...


posté il y a 385 semaine


Thea dit :
oui,à la fois si proches et si lointains...Kabry. Le portrait 4 est celui d'un jeune manoeuvre.Le 5: j'aime ces mains au repos. Et les 3 messieurs endimanchés avec chapeau, photo 6,me font sourire.


posté il y a 385 semaine


Thea dit :
c'est toute une époque qui renaît. Le noir et blanc est particulièrement intéressant.Il a dit ou écrit:"'En photographie, il n’y a pas d’ombre qui ne puisse être illuminée." A méditer.


posté il y a 385 semaine


Fleurchampetre dit :
Belle découverte Thea qui sans toi je ne ferais pas...J'aime la photo noir-blanc (os retratos) que j'ai assez souvent fait developper sous un fillet de lumière rouge et pellicule avec lumière verte...


posté il y a 385 semaine


Thea dit :
moi aussi, Fleur,j'aime les photos en noir et blanc, elles ont une qualité souvent supérieure à la couleur. Celles de cet artiste remettent en lumlère et éternisent des moments de vie de gens


posté il y a 385 semaine


Thea dit :
du quotidien. Comme le fait remarquer judicieusement Kabry, c'est unn document quasi ethnographique, donc très précieux. Bonne journée à toi et à vous tous qui faites escale ici


posté il y a 385 semaine


Thea dit :
je continue mes recherches en tous genres. Jamais curiosité saine n'est vaine, n'est-ce pas ?


posté il y a 385 semaine


Phatrist dit :
tres beau reportage théa merci pour le partage...le temps passe tres vite et tout ceci reste pour note bonheur.....


posté il y a 385 semaine


Giorgino dit :
merci Théa . . .


posté il y a 385 semaine


Thea dit :
Ces photos sont une mémoire, Phatrist, celle de ceux qui nous ont précédés et sans lesquels ns ne serions pas ce que nous sommes. Je trouve beau ce reportage également. Mon médecin ignore que cette


posté il y a 385 semaine


Thea dit :
Ces photos sont une mémoire, Phatrist, celle de ceux qui nous ont précédés et sans lesquels ns ne serions pas ce que nous sommes. Je trouve beau ce reportage également. Mon médecin ignore que cette


posté il y a 385 semaine


Thea dit :
affiche(sous-verre) d'une expo consacrée à ce photographe, début des années 90, je crois, a suscité cette recherche de ma part,cette mise en ligne... et l'envie d'en savoir davantage !!


posté il y a 385 semaine


Thea dit :
Merci GG d'apprécier ce témoignage de toute une époque.


posté il y a 385 semaine




Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES