Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 17
Les nouveaux membres : 0
Anniversaires aujourd'hui : 6

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Mireille DARC, dame de coeur aux multiples visages


Le 29 aout 2017 à 05:17

Rubriques : ENTRACTE


Icône des années soixante dix, à la célèbre frange et au beau sourire qu’elle ne quittera jamais, Mireille DARC a survécu à trois attaques cérébrales cet automne.

Femme de coeur et de courage « La Grande Sauterelle » nous a donné de très beaux documentaires sur des sujets de société :   religieuses au couvent, transplantations d’organe, travailleuses du sexe, femmes SDF… et l’excision, bientôt programmée.

Au revoir, Madame DARC.

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

Crédit photos : puretrend.com /parismatch.com /Pinterest /






Célèbre pour son immuable frange et son rôle dans «le Grand Blond avec une chaussure noire», l'actrice et réalisatrice est décédée dans la nuit de dimanche à lundi, à l'âge de 79 ans.

Mireille Darc, à Nice en 1976.
Mireille Darc, à Nice en 1976. Photo AFP

Depuis 1972, elle était à jamais la femme fatale au décolleté sur les fesses du Grand Blond avec une chaussure noire d’Yves Robert, sex-symbol d’une génération et d’un genre du cinéma français. Mireille Darc, qui fut principalement actrice puis réalisatrice, est morte dans la nuit de dimanche à lundi à l’âge de 79 ans. Souffrant du cœur depuis plusieurs années, elle avait survécu à trois attaques cérébrales à l’automne dernier.

A LIRE AUSSIPortrait de Mireille Darc en 2015 : Sortir du sombre

Née à Toulon, dans le Var, en 1938, Mireille Darc «monte à Paris» en 1959 et se met presque immédiatement à tourner dans une flopée de films, souvent sous les ordres de Georges Lautner et ses acteurs fétiches, comme Lino Ventura, Bernard Blier ou Francis Blanche. Dans les années 60 et 70, elle apparaît ainsi dans plus de quarante films : le Grand Blond avec une chaussure noire, donc, mais aussi les Barbouzes, Des pissenlits par la racine, Borsalino, les Seins de glace… Elle partage alors sa vie avec Alain Delon, le couple faisant régulièrement la couverture de Paris Match.

«Mon ami, mon fils, mon père»

«Au cinéma, j’ai vécu, j’ai été heureuse, je me suis bien explosé la tête,nous confiait Mireille Darc en 2015. Mais je n’ai pas grandi.» Dans les années 80, l’actrice est opérée à cœur ouvert et victime d’un grave accident de voiture, puis elle perd son deuxième compagnon, Pierre Barret. Elle se découvre alors une nouvelle passion : la réalisation de documentaire pour la télévision. Elle arrête presque complètement le cinéma, joue encore dans quelques rôles marquants à la télévision – les sagas d’été de TF1, les Cœurs brûlés et les Yeux d’Hélène dans les années 90 – mais se consacre presque exclusivement aux docus : sur des religieuses au couvent, des transplantations d’organe, des travailleuses du sexe, des femmes SDF…

Partageant sa vie depuis plus de quinze ans avec l’architecte Pascal Desprez, elle était néanmoins toujours très proche d’Alain Delon («mon ami, mon fils, mon père»). Ce dernier était d’ailleurs à son chevet au moment de sa mort, selon son agent.

Egalement devenue photographe ces dernières années (et passionnée d’ésotérisme), il restera d’elle son éternelle frange, immuable à travers les décennies, plutôt qu’un grand rôle. Elle admettait d’ailleurs sans fard, lorsqu’on lui parlait de sa robe à l’interminable dos nu : «Mes scènes me plaisaient, mais elles étaient courtes. Il fallait que je trouve un moyen d’exister.»

Baptiste Bouthier

http://next.liberation.fr/culture-next/2017/08/28/l-actrice-et-realisatrice-mireille-darc-est-morte_1592410


Thea dit :
Mireille Darc n'a pas eu vraiment de grands rôles. Eloignée du cinéma à cause de sa santé, elle a su, grâce à ses documentaires, toucher le public avec des sujets comme les femmes SDF, les religieuses


posté il y a 59 semaine


Thea dit :
et les transplantations d'organes,pour ne citer que ceux-là. Son dernier doc : l'excision, sera programmé bientôt.C'était une femme courageuse et généreuse à qui je rends un modeste hommage


posté il y a 59 semaine


Tozzia dit :
Merci Thea pour cet hommage rendu à une belle Dame. Elle avait l'élégance de la discrétion. Ses documentaires sont d'une grande qualité et humanité. Son dernier documentaire était-il terminé ?


posté il y a 59 semaine


Thea dit :
Merci de ta visite, Tozzia. J'ai vu quelques uns de ses documentaires. J'ai cru comprendre que celui sur l'excision était terminé et qu'il serait programmé sous peu.Elégance et discrétion,une richesse


posté il y a 59 semaine


Phatrist dit :
une tres belle femme merci de lui rendre hommage et merci pour le partage


posté il y a 59 semaine


Thea dit :
une femme discrète, il me semble. Qui a su "vivre" en dehors du cinéma e t aborder des sujets difficiles et variés avedc ses documentaires. Merci de ton passage, Phatrist.


posté il y a 59 semaine




Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2018 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES