Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 9
Les nouveaux membres : 0
Anniversaires aujourd'hui : 2

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


ROBERT MARCY (1920) chante FILE la LAINE dont il est l’auteur


Le 29 avril à 04:56

Rubriques : CHANSONS POPULAIRES


Il est de bien jolies chansons comme celle-ci, composée dans l’esprit moyenâgeux. Robert Marcy tel un troubadour, en est à la fois l’auteur, le compositeur et l’interprète. Ici en 1949 sur un disque Vogue.
Cette chanson, rendue célèbre par Jacques Douai (cf. aussi Isabelle Aubret, Fabrizio de André en Italie, Chava Alberstein en Israël) est devenue un classique de chorale

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

Crédit photos :lesvoixduroyaume.forumgratuit.org / delcampe.net/ jamoni.net/





Histoire
La famille Marx, vit à Paris. Leur fils Robert est comédien sous le nom de Robert Marcy.
En 1940, M. et Mme Marx et leur fille, Annette, s’installent dans un petit logement à Montpellier, en zone libre, et y resteront jusqu’en 1942. À l’automne 1940, il trouve du travail dans la troupe de la Radio diffusion nationale repliée à Marseille, mais avant même d’entrer dans les studios, le directeur lui signifie son licenciement en application des lois antisémites. Il obtient néanmoins des rôles dans des troupes locales.
Étant tombé malade, Robert Marcy rejoint ses parents à Montpellier. Dans le même temps, les autres acteurs de la troupe avec lesquels il aurait dû jouer sont déportés fin 1942.

À partir de l’invasion de la zone libre, la situation devient dangereuse pour la famille. Robert qui a vingt-deux ans devient "Robert Morand" et demande à Hélène Duc*, camarade de troupe, originaire de Bergerac de l’abriter. Il sera caché chez sa mère, Jeanne Duc*, pendant quelques semaines jusqu’à ce qu’Hélène Duc* trouve une autre cachette en Dordogne au hameau du Peymilou-de-Prigonrieux chez Jacques* et Simone Rousseau*, où il passera l’hiver 1943.
Puis, il fait la connaissance de Maurice Hautefaye*, négociant en vins et produits alimentaires à Bordeaux qui l’accueille jusqu’à la Libération.
Durant toute cette période, Robert est logé et nourri et également libre de circuler à sa guise dans la maison.
Inlassablement, Hélène* s’attache au sauvetage de la famille Marx. Elle trouve un refuge pour M. et Mme Marx et leur fille, Annette, dans un hameau isolé à quinze kilomètres de Bergerac, Saint-Georges-de-Blan-caneix. Elle s’occupe d’organiser leur existence clandestine avec un dévouement exemplaire. Le village devient au bout de quelques mois, un centre du maquis et la maison où logeaient les Marx, une infirmerie de fortune, tandis que les parents et leur fille se transforment en infirmiers.
À deux reprises, les troupes allemandes entreprennent des expéditions punitives contre le village. Les Marx étaient en danger, mais la chance fut avec eux et ils purent bénéficier de ce refuge jusqu’à la Libération.

Hélène* et sa mère Jeanne*, institutrice, ont pu sauver des dizaines de Juifs, à Bergerac et à Marseille.

En 1948, Robert Marcy compose les paroles et la musique d'une chanson pour les Frères Jacques, La queue du chat et en 1949, File la laine, chanson à sonorité moyenâgeuse chantée par Jacques Douai.
Outre les Frères Jacques et Jacques Douai, les chansons dont Robert Marcy est compositeur et souvent parolier ont été interprétées par André Claveau, Renée Lebas, Marc Ogeret, plus récemment par Sylvie Vartan…

Il épousera la comédienne Denise Bosc et auront deux fils, Christophe, médecin, et Renaud Marx, comédien.

http://www.ajpn.org/personne-Robert-Marcy-474.html

 

**********


File la laine

Paroles et musique..........: Robert Marcy(1949)
Harmonisation: Marcel Corneloup

 

 

 

 

1-Dans la chanson de nos pères,
     Monsieur de Malborough est mort ,
     Si c'était un pauvre hère,
     On n'en dirait rien encor,
     Mais la dame à sa fenêtre,
     Pleurant sur son triste sort,
     Dans mille ans, deux mill' peut-être,
     Se désolera encor.

2.-Hénins aux rubans de soie,
     Chanson bleue des troubadours,
     Regret des festins de joie,
     Ou fleur du joli tambour,
     Dans la grande cheminée
     S'éteint le feu du bonheur,
     Car la dame abandonnée,
     Ne retrouvera son coeur.

3- Croisés des grandes batailles,
     Sachez vos lances manier,
     Ajustez cottes de mailles,
     Armures et boucliers,
     Si l'ennemi vous assaille,
     Gardez vous de trépasser,
     Car derrière vos murailles,
     On attend sans se lasser.

Refrain:

     File la laine, file les jours,
     Car de ma peine et mon amour,
     Livre d'images, des rêves lourds,
     Ouvre la page à l'éternel retour.

 


Thea dit :
Ce classique, composé par Robert Marcy e chanté par lui en 1949,illustré par de belles images de rouet (merci au vidéaste) est imprégné de l'esprit des troubadours,avec dames au hénin et chevaliers.


posté il y a 33 semaine


Thea dit :
J'ai eu plaisir à découvrir la biographie de Robert Marcy et par là même de sa famille qui échappa à la déportation grâce à Hélène Duc(comédienne) qui, avec les siens et d'autres lui donnèrent refuge


posté il y a 33 semaine


Sapience dit :
Merci Théa, j'ai beaucoup apprécié cette belle complainte par son auteur et aussi par Isabelle Aubret. Grâce à toi j'ai passé un agréable moment à écouter différentes chansons de ce temps passé.


posté il y a 33 semaine


Giorgino dit :
Merci Théa ,


posté il y a 33 semaine


Escargot dit :
Merci Dame Thea pour cette belle chanson et pour la lecture émouvante des événements vécus par les membres de cette famille. On pourrait en tirer un film.


posté il y a 33 semaine


Thea dit :
Très belle complainte, Sapience, dans l'esprit médiéval des chants de ménestrels et troubadours, l'amour courtois etc. Chantée par plusieurs interprètes, émouvante et tendre. Ca nous fait rêver un peu


posté il y a 33 semaine


Thea dit :
Merci pour ton passage sur bateau-blog, GG.


posté il y a 33 semaine


Thea dit :
Escargot, j'aime, quand je peux, mettre une bio des artistes et autres dont je mets une vidéo. Ici,à la fois parolier, compositeur et interprète. La plupart du temps, on ignore le nom des paroliers et


posté il y a 33 semaine


Thea dit :
le déplore. On attribue systématiquement les paroles à celui qui les interprète, on devrait se renseigner,et eux-mêmes devraient le signaler, remercier l'auteur. Simple reconnaissance. A + tard


posté il y a 33 semaine




Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2018 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES