Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 15
Les nouveaux membres : 0
Anniversaires aujourd'hui : 1

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Hommage aux GUEULES NOIRES


Le 17 septembre à 03:24


chant du mineur.

E. Long et Constant Chagne

Un mineur est une personne travaillant dans une mine. Son travail peut varier passant du forage des trous pour le dynamitage, à l'extraction du minerai et à la manutention de chargeuse navette ou tout genre de véhicule pouvant servir au transport du minerai.

Le travail dans les mines, pénible et dangereux, a concerné les enfants et parfois les femmes. La silicose est une des séquelles du métier.

La sainte patronne des mineurs est sainte Barbe

 

soure : Wikipedia

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm. Tous droits réservés

crédit photos : andredemarles.skyrock.com ) geneanet.org /Le Monde et Nous





Témoignage d'une fille de mineur de fond
Je suis fille de mineur de fond et fière de l'être !

Je suis née dans le Nord  ( pas encore Hauts de France ) au beau milieu du bassin houiller le plus grand d'Europe. Le HBNPC ( houillères du bassin du nord et du pas de calais ) produisait en 1959 jusqu'à 59 millions de tonnes de charbon. A partir de 1960 la production devint moins rentable puis déficitaire. L'exploitation prit fin le 21 décembre 1990 et les HBNPC disparurent officiellement le 1er janvier 1993.

Le paysage qui m'était familier était celui de la photo : un terril au bout des rails et à droite deux puits : un pour la descente d'air et l'autre pour le retour de l'air .

Je suis fille de mineur de fond et fière de l'être !

Mon père avait 12 ans lorsque sa mère est morte en couches. De son propre chef il quitta l'école où il avait d'excellents résultats pour aller à la ville voisine de faire embaucher dans la mine de charbon. Il suivait un "ancien" qui lui apprenait le métier de mineur de fond. Il bravait sa peur en réalisant  les risques du métier car il voulait gagner sa vie pour subvenir aux besoins de sa petite soeur. . Il fut donc galibot !

Je suis fille de mineur de fond et fière de l'être !

La journée de travail commençait par le passage à la "salle des pendus". Les mineurs se changeaient et hissaient leurs vêtements en l'air à l'aide d'une corde. C'était en partie pour éviter les vols.

Je suis fille de mineur de fond et fière de l'être !

Il fallait ensuite que le mineur passe à la lampisterie pour prendre sa lampe en échange d'un jeton . Lors du retour c'était l'inverse. Le système du jeton avait pour but de voir si tous ceux qui étaient descendus étaient remontés.

Je suis fille de mineur de fond et fière de l'être !

La lampe était très importante car sa flamme permettait d'avancer dans le noir mais surtout la hauteur de sa flamme indiquait la présence de grisou.

Le grisou était le principal danger de la mine car ce gaz fut responsable d'explosions très meurtrières. Mon père a survécu à un coup de grisou. Ses camarades ont pu le ramener en surface et il s'en est tiré avec une embolie pulmonaire qui mit longtemps à guérir .

Je suis fille de mineur de fond et fière de l'être !

Très vite mon père devint chef porion ( contremaître ) Mais les houillères firent venir de la main d'oeuvre du Maroc et la consigne était de produire toujours davantage. Mon père a pété les plombs lorsque l'ingénieur lui a remis un fouet pour inciter les marocains à travailler plus vite. Partant du principe qu'il ne frapperait jamais un homme, il a déchiré sa carte et brisé le fouet . Il a sollicité le poste de boutefeu car il était seul maître à bord. sur la photo vous voyez un boutefeu préparant sa cartouche en la remplissant de poudre avant de bourrer les mines et de "buquer" ( faire éclater à grand bruit le bâton de dynamite ) . Il ouvrait ainsi une nouvelle veine d'exploitation.  

Je suis fille de mineur de fond et fière de l'être !

Le charbon qui était abattu était chargé dans des berlines . Pour tirer le train de berlines un cheval était au fond. La vie de cette pauvre bête avait pour seule consolation les caresses que ne manquaient pas de lui prodiguer les mineurs .

Je suis fille de mineur de fond et fière de l'être !

Les mineurs avaient une courte pause pour manger leur casse-croûte . Deux tartines avec soit du pâté soit du fromage blanc au milieu. Ce moment était appelé le briquet .  Lorsque mon père ne mangeait pas tout il ramenait un peu de ce sandwich qui avait circulé dans les entrailles de la terre et en avait pris un goût spécial que j'adorais . Mon père avait donc pris l'habitude de me ramener un peu de son "pain d'alouette" !

Je suis fille de mineur de fond et fière de l'être !

Au bout des huit heures de travail il était temps de remonter à la lumière du jour. La remontée se faisait dans un ascenseur sommaire qu'ils appelaient la cage et qui balançait beaucoup. Les "gueules noires" s'entassaient dedans, heureux de pouvoir rentrer chez eux.

Je suis fille de mineur de fond et fière de l'être !

Dans les puits de mine non détruits des musées sont installés. C'est dans le musée de Lewarde que j'ai vu ces outils du mineur ainsi que sa barrette  : chapeau en cuir destiné à protéger sa tête. Et la lampe dont je vous ai parlé plus haut.

Je suis fille de mineur de fond et fière de l'être !

Mon père travaillait à la fosse de Vieux condé . J'y allais très souvent, ce monde me fascinait mais Yvonne n'a jamais voulu donner son consentement pour que je descende au fond . Mon grand regret. La fosse de la photo était la fosse Lemay de Pecquencourt, pas très loin de Somain où j'ai enseigné.

Connaissez-vous les mines de charbon ?


lesvoyagesetmoi.over-blog.com/.../je-suis-fille-de-mineur-de-fond-et-fiere-de-l-etre.ht...

Je suis fille de mineur de fond et fière de l'être ! - Le blog de …


Thea dit :
Bonjour, dans cette rubrique je vais essayer de parler quelquefois des métiers ont on ne parle, souvent, qu'à l'occasion d'événements comme accidents, grèves etc... L'hommage d'une fille de mineur


posté il y a 12 semaine


Thea dit :
de fond est intéressant car humain , loin des articles médiatisés; Je vous souhaite une bonne semaine; A plus tard.


posté il y a 12 semaine


Sapience dit :
La région liégeoise étant une terre de charbonnages je connais tout cela.Mon grand-père fut victime à 40 ans d'un coup de grisou,ma mère avait 7 ans , mon arrière-grand-père à 45 ans . Merci Théa.


posté il y a 12 semaine


Sapience dit :
J'ai une très belle vidéo également qui illustre le disque Les corons de Pierre Bachelet. J'ai tellement entendu raconter d'histoires, de drames. et puis le vocabulaire, la belle-fleur pour les cages.


posté il y a 12 semaine


Phatrist dit :
merci théa pour ce coup de coeur ils le méritent bien


posté il y a 12 semaine


Fleurchampetre dit :
J'ai toujours eu beaucoup d'admiration pour ceux qui gagnent leur pain à la sueur du front car c'est bien le boulanger qui pétrit mon pain et le maçon qui a construit la maison et toit me protégeant


posté il y a 12 semaine


Fleurchampetre dit :
mais le mineur-de-fond a toujours mérité mon respect… Je suis émue en lisant les écrits de Thea et voyant les images… On ne choisit pas d'être la fille d'un ou autre mais on peut être fier de son père


posté il y a 12 semaine


Fleurchampetre dit :
et tu en as de quoi…Il n'y a pas eu que les marocains,il y a eu "beaucoup"de polonais qui sont des gens très courageuses sans trop se plaindre et sans complexes se sont intégrés facilement en France…


posté il y a 12 semaine


Fleurchampetre dit :
Merci pour cet émouvant témoignage et hommage … … … Impossible de mettre de binettes …


posté il y a 12 semaine


Thea dit :
Sapience, tu pourrais en parler en connaissance de cause,effectivement C'est un métier difficile et usant.Les enfants allaient à la mine très tôt.Quelle vie rude que celle des galibots qui n'avaient


posté il y a 12 semaine


Thea dit :
pas le droit de se reposer et se faisaient réprimande. Quelle vie rude aussi pour les femmes de mineurs; Nous ne pensions pas à eux quand nous alimentions les poêles ou cuisinières avec les boulets


posté il y a 12 semaine


Thea dit :
d'anthracite... Les corons, de Bachelet, une forte et belle chanson que nous sommes nombreux à apprécier. Bonne soirée, Sapience.


posté il y a 12 semaine


Thea dit :
Merci e ton passage, Phatrist. Bien sûr que les "gueules noires " méritent que l'on parle de leurs vies de labeur et de misère aussi. Bonne soirée à toi également.


posté il y a 12 semaine


Thea dit :
Merci Fleur, mais je rectifie : je ne suis pas fille de mineur du tout ! Le témoignage que je mets ici, avec le lien de son blog, est celui d'une fille de mineur. Je l'ai choisi car je trouvais que


posté il y a 12 semaine


Thea dit :
c'était plus fort que les articles habituels. Cette femme a raison d'être fière de son père et de le dire ! Et je suis heureuse de mettre son texte ici. Marocains, polonais, ce sont tous des immigrés


posté il y a 12 semaine


Thea dit :
Bonne soirée à toi, Fleur, et merci pour tes commentaires. J'envisage, quand j'ai un peu de disponibilité, de parler des autres métiers.


posté il y a 12 semaine


Escargot dit :
Merci Thea pour l'hommage très émouvant d'une fille à son père et de son témoignage. Ailleurs dans le monde, le charbon n'a pas fini de détruire des vies, délibérément sacrifiées. La Chine réagit...


posté il y a 12 semaine


Escargot dit :
mais ?


posté il y a 12 semaine


Thea dit :
Escahgot, "La mine de charbon Carmichael, non loin de la Grande Barrière de corail, sera l’une des plus grandes du monde. Le milliardaire indien Adani a confirmé mardi 6 juin « le lancement officiel


posté il y a 12 semaine


Thea dit :
Ce projet est désastreux pour l'éco-système mais les grands "pontes" n'en tiennent pas compte ! L'exploitation des mines de charbon provoque des MILLIERS DE MORTS chaque année dans le monde...


posté il y a 12 semaine


Djituze dit :
Nombreux essais avant de pouvoir entrer dans ce site ! Je suis né dans une région de charbonnages ! C'est bien de raconter les conditions de vie des houilleurs. sans oublier le travail des enfants...


posté il y a 12 semaine


Thea dit :
Pas tjrs facile d'entrer dans le site,Djituze.Merci pour votre persévérance.Il est bon de dire ces "vies" d'homme, femmes et enfants brisées par le travail dans les mines. Ns les oublions trop souvent


posté il y a 11 semaine


Djituze dit :
Difficile d'expliquer à un jeune accro à son smartphone qu'à son âge des gosses illettrés rampaient dans des galeries de 50 cm…


posté il y a 11 semaine


Thea dit :
Quasiment impossible, Djituze. Le monde, selon eux, commence à partir de leur naissance./ Avant ? Bof,ils ne se sentent pas concernés. Ils n'imaginent même pas cette vie-là qui est celle de gosses


posté il y a 11 semaine


Thea dit :
d'aujourd'hui, dans certaines parties du monde, à qq heures d'avion de la France ! Et ils n'essaient pas de le savoir non plus, d'ailleurs, "c'est pas mon problème !" Ben, voyons...


posté il y a 11 semaine




Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2018 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES