Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 12
Les nouveaux membres : 0
Anniversaires aujourd'hui : 6

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


JEAN PIAT, élégant et raffiné, vivait pour la scène...


Le 21 septembre à 05:50

Rubriques : ENTRACTE


Pensionnaire puis sociétaire de la Comédie-Française, cet enfant de Molière vient de nous quitter. Écrivain doué autant qu’interprète magistral de Cyrano, ou de Robert d'Artois dans Les Rois maudits, c’est un homme émerveillé mais lucide dont la voix chaude et le regard bleu nous ont marqués.

Il est l’auteur, entre autres, de La jeune fille à l’avant-scène 1995 Flammarion et de Et… vous jouez encore 2015 Flammarion.

"Un regard bleu, perçant et rieur, une voix incomparable et un magnétisme incroyable, une carrière de plus de 70 ans, plusieurs dizaines de rôles, des milliers de représentations d’une vie entièrement consacrée aux planches, un monstre sacré du théâtre s’est éteint mardi soir"

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/000.htm. Tous droits réservés

Crédit photos : Amazon /Le Dauphiné Libéré Photo François GUILLOT / /Noblesse & Royautés

 





Très affaibli depuis quelques jours, « il savait que c’était la fin », confie Stéphane Hillel, metteur en scène et directeur de théâtre qui l’a vu jeudi dernier à l’hôpital. « Jean était incroyablement serein, il était croyant et ça l’a aidé, il était persuadé qu’il y a quelque chose après, qu’il allait retrouver ses proches, c’est une force », continue Hillel qui l’a très souvent mis en scène ces vingt dernières années. Ce départ, « il l’attendait, le souhaitait même », confirme Mylène Demongeot, la dernière à avoir partagé la scène avec lui dans « Love Letters », début 2017. « On se téléphonait ces derniers temps, il me disait avoir envie de partir », confie la comédienne.

Acteur élégant, populaire et exigeant, Jean Piat était connu du grand public pour son rôle de Robert d’Artois dans « Les Rois Maudits », mini-série de Claude Barma tirée des romans de Maurice Druon – rediffusée en intégralité ce soir à partir de 22h15 sur la chaîne Histoire - Jean Piat était avant tout un homme de théâtre auquel il aura consacré sa vie.

-
Jean Piat était notamment connu pour avoir incarné Robert d’Artois dans la mini-série « les Rois maudits », qui sera rediffusée en intégralité ce soir sur la chaîne Histoire, à 22h15./Ina/Daniel Lefevre

« Il a eu les deux femmes de sa vie, Françoise Dorin, Françoise Engel avec qui il a eu ses filles Dominique et Martine, et puis il y a eu le théâtre, poursuit le metteur en scène. La scène était sa seule passion, sa seule envie. » Les planches, il les quittait « toujours à reculons », se souvient-il. « Chaque soir, il restait sur le plateau et il fallait que l’on débriefe la représentation. »

Viré du Conservatoire pour avoir joué dans un film

Né dans le Nord en 1924, il chante à l’âge de 7 ans aux terrasses de café pour amuser les amis de son père. La famille déménage à Paris où en 1936, il s’essaie au théâtre à l’école. Une « distraction », disait-il, qui ne le quittera plus. Au lycée Janson-de-Sailly, avec des amis dont Alain Decaux, il monte encore des spectacles, puis réussit une audition en 1944 et part en tournée. L’idée d’en vivre ne lui vient que tardivement…

Après la guerre, il entre au Conservatoire, en est mis à la porte pour avoir fait le mur pour incarner Rouletabille dans un film de Christian Chamborant. Ce qui ne l’empêche pas d’entrer à la Comédie-Française à 22 ans en 1947. Il y restera un quart de siècle, passant de la figuration aux rôles-titres, incarnant plus de 400 fois un Cyrano d’anthologie. Il quitte la maison de Molière en 1972, mais non les planches, alternant avec le même appétit classiques, vaudevilles, boulevards et pièces contemporaines qu’il adaptait pour certaines.

Le cinéma fera peu appel à sa belle gueule, une rencontre ratée. Il manque « Casque d’or » de Jacques Becker quand la Comédie-Française ne l’y autorise pas. Jean-Pierre Melville le veut pour son « Arsène Lupin » en projet, mais le réalisateur meurt. Il travaillera toutefois avec Luis Buñuel dans « La Voie lactée » ou René Clément dans « Le passager de la pluie ». « Il n’y avait pas de place pour moi », disait-il avec une pointe de regret. Son succès à la télévision ne l’aura pas aidé. Il prête en revanche sa voix chaude et profonde à Scar du « Roi Lion » et Frollo dans « Notre Dame de Paris », et surtout à Gandalf, le grand magicien du « Seigneur des anneaux » et du « Hobbit ».

Un homme «fin et délicat», un ami «fidèle et pudique»

Homme de scène, il prendra également la plume, signant une quinzaine d’ouvrages, sur son métier puis des romans. Au départ, il s’agit de prouver à Françoise Dorin qu’il en était capable, puis en respiration entre deux pièces, s’attirant des prix, notamment décernés par l’Académie Française.

Stéphane Hillel veut se souvenir de l’homme « fin et délicat » qu’était cet ami « fidèle et pudique ». Longtemps en bonne santé pour avoir su ménager son corps avec une hygiène de vie stricte, Jean Piat avait encore l’idée de remonter sur scène en début d’année. « Il préparait une adaptation de livres d’Erik Orsenna sur la langue française, il m’en avait fait des lectures, il vivait pour remonter sur scène », poursuit-il.

Au printemps, des soucis de santé et un séjour à l’hôpital lui ont fait comprendre qu’il ne pourrait pas. « Il s’affaiblissait, il a compris qu’il ne remontrait plus sur scène, continue Hillel. De ce jour, il a accepté de s’en aller. Il le disait souvent : si je ne peux plus jouer, autant partir ».

«Jean Piat vivait pour remonter sur scène» - Le Parisien

www.leparisien.fr/.../jean-piat-vivait-pour-remonter-sur-scene-19-09-2018-7895223.ph...


Thea dit :
Une figure marquante du théâtre - avec qq passages par le cinéma- vient de tirer sa révérence. Discret, pudique et délicat, un Grand Monsieur qui a signé des ouvrages également. Il a rejoint


posté il y a 3 semaine


Thea dit :
Françoise Dorin dont le départ,en janvier dernier,l'a beaucoup affecté.Hommage à un Grand Comédien que ns avons apprécié,en particulier dans Les Rois maudits,série comme la TV n'en produit plus,hélas!


posté il y a 3 semaine


Phatrist dit :
merci théa de lui rendre hommage c'était un monument dans son art


posté il y a 3 semaine


Thea dit :
Merci Phatrist. Un Grand Monsieur, effectivement, un comédien hors pair, élégant physiquement et moralement.


posté il y a 3 semaine


Escargot dit :
Un autre grand acteur qui part... Ils s'en vont, les uns après les autres, en emportant avec eux leur talent confirmé, l'empreinte d'une école structurée. Aujourd'hui, les bons comédiens...


posté il y a 3 semaine


Escargot dit :
ne manquent pas mais semblent si isolés, attachés seulement à un "bon rôle" et non à l'esprit collectif du métier. On parle de "famille" (du cinéma ou du théâtre) mais existe-t-elle vraiment ?


posté il y a 3 semaine


Sapience dit :
Malgré une carrière bien remplie et diversifiée, Jean Piat restera toujours pour moi Robert d'Artois dans le feuilleton télévisé Les rois Maudits d'après le célèbre roman de Maurice Druon. Merci Théa.


posté il y a 3 semaine


Thea dit :
Oui, Escargot, tous ces comédiens et artistes divers s'en vont, les uns après les autres,laissant un vide immense et des souvenirs émus qui nous tiennent chaud. Je suis de ton avis, les bons et


posté il y a 3 semaine


Thea dit :
même excellents comédiens ne manquent pas mais bcp sont ou happés par les ,lumières de la célébrité, ou travaillant d'arrache-pied dans l'ombre, la foi chevillée au coeur et au corps; Une "certaine"


posté il y a 3 semaine


Thea dit :
"famille" existe certainement mais bien fissurée, je pense... Bcp cherche le "bon rôle", oui, celui qui les mettra au pinacle et leur apportera une certaine notoriété. Bcp d'appelés mais peu d'élus !


posté il y a 3 semaine


Thea dit :
Ah, "Les Rois maudits" ! quelle belle épopée, quelle belle série comme savait en diffuser la TV, mettant des oeuvres et des interprètes à la portée d'un large public. Nous étions loin de la télé


posté il y a 3 semaine


Thea dit :
réalité et de ces émissions d'un niveau si bas, si lourd, prenant le spectateur pour un mouton stupide!Piat fut un merveilleux Robert d'Artois ! Nous regrettons ces séries-là, comme celles de la


posté il y a 3 semaine


Thea dit :
Caméra explore le temps. "l'Affaire Calas"passionnait des gens de tous milieux dont certains, je me souviens, de très modeste condition qui, avec cette TV-là, découvraient, apprenaient...


posté il y a 3 semaine




Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2018 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES