La rivière chantante

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 14
Les nouveaux membres : 0
Anniversaires aujourd'hui : 1

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Ultimes envies

Le 18 mars à  08:19
Rubriques : Musique et poésie

 

 À chacun offre l'espérance

Une provision de peut-être.

Leur effet est de faire admettre

Que sur deux existe une chance.

 

Sur deux, mais fort souvent bien plus.

Lors tant pis pour les pessimistes

Qui se déclarant réalistes,

Se moquent des hurluberlus.

 

J'ai fait un usage constant

Des moyens pouvant satisfaire

Des rêves semblant des chimères

Mais ne le furent pour autant.

 

En dépit de l'indifférence,

Que l'on croit acquise au vieil l'âge,

D'ultimes envies de passage

 M'émeuvent en fin d'existence.

 

18 mars 2018

 



Suite de l'article...

Lectures : 556    Commentaires : 0     Partager



Des points de suspension pour alléger mon âme

Le 16 mars à  06:24
Rubriques : Musique et poésie

 

Pantoum

 

Des points de suspension sur une unique page.

Silences alignés sur des bonheurs fanés,

Lors des instants, des jours, des saisons, des années.

Sont privées d'énergie les questions qui surnagent.

 

Silences alignés sur des bonheurs fanés,

Des troubles affligeants, des grâces qui engagent.

Sont privées d'énergie les questions qui surnagent,

A perdu son attrait mon plaisir de glaner.

 

Des troubles affligeants, des grâces qui engagent,

Les émois disparus ne sont pas ramenés.

A perdu son attrait mon plaisir de glaner.

La prudence et le doute certes m'ont rendue sage.

 

Les émois disparus ne sont pas ramenés.

Les vocables exaltants me semblent hors d'usage.

La prudence et le doute certes m'ont rendue sage.

Des points de suspension rendent tout suranné.

 

16 mars 2018

 



Suite de l'article...

Lectures : 523    Commentaires : 0     Partager





Reviviscence

Le 14 mars à  05:36
Rubriques : Mes écrits

 

Soliloque

 

Suis lasse de vivre assagie,

Me sentant une autre personne,

Sans besoin de plus d'énergie

Et qu'aucun défi ne talonne.

 

Troublez mon âme, superbes rimes!

Emplissez la d'exaltation

Ou de cette tendresse intime,

Apaisante révélation.

 

J'ai l'envie d'un envoûtement

Faisant jaillir l'inoubliable

Et aussi d'un recueillement

Créant une grâce ineffable.

 

En des quatrains majestueux,

Offrant des images sublimes

Et des accords voluptueux!

Troublez mon âme, superbes rimes!

 

14 mars 2018

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 457    Commentaires : 0     Partager



Immersion dans le silence

Le 13 mars à  04:33
Rubriques : Musique et poésie

 

Pantoum

 

Je m'abandonne à exister

En m'immergeant dans le silence.

Est somptueux dans la brillance

Le ciel uniment velouté.

 

 

En m'immergeant dans le silence,

 Je choisis la passivité.

Le ciel, uniment velouté,

Sans cesse change d'apparence.

 

 

Je choisis la passivité.

Apaisante est l'insouciance.

Sans cesse change d'apparence

L'énergique réalité.

 

 

Apaisante est l'insouciance,

Profitable l'oisiveté.

L'énergique réalité

Ne permet pas l'indifférence.

  

13 mars 2018



Suite de l'article...

Lectures : 494    Commentaires : 0     Partager



L'aveu

Le 12 mars à  07:28
Rubriques : Musique et poésie

 

Doux ami

 

 

Vous ai-je dit un jour ami, que je vous aime?

C’était souvenez-vous, sous la pluie à Paris.

Vous sembliez ému et tellement surpris.

 Quarante années de plus et cependant nous-mêmes.

 

C’était souvenez-vous, sous la pluie à Paris.

Après l’étonnement, votre joie fut extrême.

Quarante années de plus et cependant nous-mêmes.

Notre amour de la vie n’était pas amoindri.

 

Après l’étonnement, votre joie fut extrême.

Nous avions bavardé mais surtout beaucoup ri.

Notre amour de la vie n’était pas amoindri.

Je vous ai dit combien, de toujours je vous aime.

 

Nous avions bavardé mais surtout beaucoup ri.

Un hasard provoqué comme un défi suprême.

Je vous ai dit combien, de toujours je vous aime.

Nous marchions en chantant dans les rues de Paris.

 

23 janvier 2007



Suite de l'article...

Lectures : 444    Commentaires : 0     Partager



La fin du monde

Le 12 mars à  03:10
Rubriques : Musique et poésie

 

Pantoum 

D'une explosion, un tonnerre

Emplit mon âme de terreur.

Dans une infernale fureur,

Je vis se morceler la terre.

 

Emplit mon âme de terreur

La rage de forces contraires.

Je vis se morceler la terre.
 Douloureuse fut ma frayeur.

 

La rage de forces contraires


Créait des courants destructeurs.

Douloureuse fut ma frayeur.

Or certes ne pus rien y faire.

 

Créait des courants destructeurs,

Un intolérable mystère

Or certes ne pus rien y faire.

Au point mort fut figé mon coeur.

 

12 mars 2018



Suite de l'article...

Lectures : 508    Commentaires : 0     Partager



Un déterminisme agaçant

Le 9 mars à  04:54

 

Mon cerveau me mène où il veut.

Il prend possession de mon être,

Ferme de mes yeux les fenêtres,

Me tient des propos ennuyeux.

 

Lors, demeure à sa merci

 Mon âme aspirant au silence,

À l'harmonie, à la brillance.

De vérités n'a le souci.

 

Me trouve où règne le langage,

Prête l'oreille, or désolée,

N'entends de paroles ailées

Mais un maussade bavardage.

 

Au coeur de cet étrange état,

Je me sens être prisonnière.

Pour trouver une issue j'y erre

Mais, hélas! n'en trouve pas.

 

9 mars 2018


Suite de l'article...

Lectures : 489    Commentaires : 0     Partager



L'énergie conservatoire

Le 8 mars à  05:13
Rubriques : Musique et poésie

 

Songerie

 

L'existence des gens vieillis

Leur conserve des avantages,

 Ne dépendant pas de leur âge

Mais certes de leur énergie.

 

Celle-ci provient des courants

Qui circulent dans la nature.

Jamais constante ne perdure,

Or pénètre tous les vivants.

 

Du fait de son intensité,

Elle peut rester stimulante,

Ou, devenue insuffisante,

Contraindre à l'inactivité.

 

Si le temps l'a trop affaiblie,

Elle n'est que conservatoire,

N'ajoute rien à la mémoire.

La vie persiste au ralenti.

 

8 mars 2018

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 432    Commentaires : 0     Partager



Huit chansons reverdies de Max Elkamp

Le 7 mars à  09:56
Rubriques : Musique et poésie

À monsieur Robert Paul

 

Conduite au temple des poètes,

Conviée à les célébrer,

Je m'étais certes préparée

À une somptueuse fête.

 

Ce lieu, qui m'est familier,

Ne semble pas toujours le même.

J'y retrouvent tous ceux que j'aime,

 Leur serai à jamais liée.

 

Ce jour surgit dans la brillance

Un inconnu plein de ferveur.

 Je ressentis un coup de coeur,

Fascinée par son élégance.

 

Quatre qui pleurent, quatre qui rient,

D'une structure harmonieuse,

Huit chansons sages, délicieuses.

Mise en gaieté, j'ai applaudi.

 

7 mars 2018

 



Suite de l'article...

Lectures : 446    Commentaires : 0     Partager



Les variations du moment

Le 6 mars à  05:05
Rubriques : Musique et poésie

Ce jour qui commence à midi,

Dans l'immobilité parfaite,

Et une lumière discrète,

Me semble un espace engourdi.

 

Je ressens la monotonie

Qui engendre l'indifférence.

L'entretient certes le silence.

N'apparaît nulle fantaisie.

 

Suis en état d'inappétence.

Ne me tente pas la saveur

D'un plat, à la senteur de fleurs,

Qui me mènerait en errance.

 

Au sablier coule le temps.

La brillance envahit l'espace,

L'emplit d'une indicible grâce,

Me pénètre agréablement

 

La poésie à nouveau prime.

M'émerveillent les changements

Qui portent à l'attendrissement.

Dans le silence, les mots riment.

 

6 mars 2018



Suite de l'article...

Lectures : 510    Commentaires : 0     Partager




Page 10 de 59

10

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2018 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES