La rivière chantante

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 38
Les nouveaux membres : 10
Anniversaires aujourd'hui : 11

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


L'énergie mystérieuse

Le 3 février 2017 à  08:29
Rubriques : Musique et poésie

Haïkus

 

Dépaysement

somptueux décor figé

émoi savoureux

 

Clarté en veilleuse

troublante douceur céleste

nuages qui fondent

 

Immensité bleue

se répand l'obscurité

noir engloutissant

 

désert du silence

grosse étoile sans brillance

gouffre du néant

 

Retour au cocon

couleurs des plantes en pot

courant de tendresse.

 

3 février 2917


 

 

 

 

 

 

L'énetrgie mystérieuse

 

 

Haïkus

 

Dépaysement

somptueux décor figé

émoi savoureux

 

Clarté en veilleuse

troublante douceur céleste

nuages qui fondent

 

Immensité bleue

se répand l'obscurité

noir engloutissant

 

désert du silence

grosse étoile sans brillance

gouffre du néant

 

Retour au cocon

couleurs des plantes en pot

courant de tendresse.

 

3 février 2917


Suite de l'article...

Lectures : 592    Commentaires : 0     Partager



MA TOGE RÉVERSIBLE

Le 2 février 2017 à  03:14
Rubriques : Mes écrits

Ma toge réversible

 

Songerie

 

Se faire l'avocat du diable

Ne peut pas être critiquable.

                                                     Les ténors d'un barreau, souvent,

Y voient un défi exaltant.

 

Certes la vérité importe

Et s'impose quand elle est forte.

L'art de plaider a pour effet

De métamorphoser les faits.

 

De la justice, la balance

Devient objet de méfiance.

Nombreux sont ceux qui désespèrent

De son apparence précaire.

 

Ayant foi en la providence,

 Sereinement dans le silence,

On voudrait les justes bénis

Et les condamnables punis.

 

Mon ami m'écrivit souvent,

Sans doute en étant souriant,

- À ton rôle tu te dérobes,

Me sembles  avoir changé de robe.

 
2 février  2017 



Suite de l'article...

Lectures : 353    Commentaires : 0     Partager





Les allées de la tentation

Le 31 janvier 2017 à  02:25
Rubriques : Mes écrits

 

Songerie

 

Dieu omniprésent, qui voit tout,

N'intervient pas, il laisse faire.

Lors chacun vaque à ses affaires,

Voulant les mener jusqu'au bout.

 

Les allées de la tentation

Sont emplies de biens désirables.

Or s'en emparer rend coupable;

Le savoir et faire attention!

 

Les jardiniers, qui s'y activent,

Se gardent d'être soupçonnés

De glaner ou de détourner

Des graines de ce qu'ils cultivent.

 

On peut recevoir un cadeau

D'une origine frauduleuse

Et qui ne semble pas douteuse,

Quand la prudence fait défaut.

 

Saurait en parler La Fontaine.

Il consacra son grand talent

À rendre avisé, méfiant.

Mais garda une joie certaine.

 

31 janvier 2017



Suite de l'article...

Lectures : 378    Commentaires : 0     Partager



MYSTÈRE DE LA PROVIDENCE!

Le 29 janvier 2017 à  12:39
Rubriques : Mes écrits

 

                                                                     Propos

 

 Seules les vieilles personnes, quand elles sont restées lucides, ide  Proposntifient comme membres de leur famille les descendants de leurs proches vivant ailleurs et dont on parle. Or ceux-ci ne soucient que de leur cellule familiale. Les albums des temps anciens étaient augmentés et transmis. Ne nos jours, le temps présent importe seul.

Je sais fort bien, lisant son nom, qui est Me Antonin Lévy. Son bisaïeul, nommé Joseph, époux de la belle Rachelle et photographe à Mascara, était le neveu de Lalée Siksou, ma grand-mère.

Me Jérôme Karsenti est un membre de ma famille. Léa, qui fut sa bisaïeule était la nièce de Lalée et son fils Maurice fut le mari de ma cousine Gilberte Cohen Salmon. la tendre mamie de Jerôme.

Devant se trouver face à face à propos de l'affaire Fillon, ces deux jeunes avocats sont tous deux mes petits cousins.

Mystère de la providence!

28 janvier 2017.



Suite de l'article...

Lectures : 477    Commentaires : 0     Partager



Une idée bizarre

Le 28 janvier 2017 à  04:24
Rubriques : Mes écrits

Propos

 Solitaire, dans le silence,

Je sens que mon esprit divague.

En cédant à la somnolence,

J'accueille des paroles vagues.

 

Même souvent recommencés,

Tous les péchés sont rémissibles,

Il suffit qu'ils soient confessés.

Avouer peut rendre paisible.

 

Or s'il constitue un délit,

Un acte reste punissable.

Celui qui l'a commis le nie.

Il se prétend irréprochable.

 

Claire apparaîtrait l'évidence

Si dans chaque confessionnal

Étaient captées les confidences.

Cela pourrait sembler normal.

 

Mon innocence me fait rire

Bien sûr cela doit exister.

Et ce n'est certes pas le pire.

D'ailleurs qui dit la vérité?

 

28 janvier 2017

 

 

 

 

 

 

 




 

Or s'il constitue un délit,

Un acte reste punissable.

Celui qui l'a commis le nie.

Il se prétend irréprochable.

 

 

mon esprit divague.

En cédant à la somnolence,

J'accueille des paroles vagues.

 

Même souvent recommencés,

Tous les péchés sont rémissibles,

Il suffit qu'ils soient confessés.

Avouer peut rendre paisible.

 

Or s'il constitue un délit,

Un acte reste punissable.

Celui qui l'a commis le nie.

Il se prétend irréprochable.

 

Claire apparaîtrait l'évidence

Si dans chaque confessionnal

Étaient captées les confidences.

Cela pourrait sembler normal.

 

Mon innocence me fait rire

Bien sûr cela doit exister.

Et ce n'est certes pas le pire.

D'ailleurs qui dit la vérité?

 

                                                   28 janvier 2017


Suite de l'article...

Lectures : 583    Commentaires : 0     Partager



Instants sans brillance

Le 28 janvier 2017 à  12:30
Rubriques : Musique et poésie
Haïkus
Neige en abondance
lassante immobilité
instants sans brillance
Esprit en éveil 
essai de crever l'ennui
carapace épaisse.
Silence insipide
tendresse de la clarté
abandon de l'âme.
Aucune surprise
s'installe l'indifférence.
l'harmonie persiste.
26 janvier 2017

Haïkus

 

Neige en abondance

lassante immobilité

instants sans brillance

 

Esprit en éveil

essai de crever l'ennui

carapace épaisse.

 

Silence insipide

tendresse de la clarté

abandon de l'âme.

 

Aucune surprise

s'installe l'indifférence.

l'harmonie persiste.

 

26 janvier 2017



Suite de l'article...

Lectures : 422    Commentaires : 0     Partager



Une berceuse pour Isabelle

Le 26 janvier 2017 à  12:36
Rubriques : Musique et poésie

 

Sensible et douce amie fidèle,

Je pense à vous en ces moments.

Le vent ne semble pas clément,

Le zéphyr arrive, Isabelle.

 

Je pense à vous en ces moments,

Mon énergie aura des ailes.

Le zéphyr arrive, Isabelle,

 Il vous bercera tendrement.

 

Mon énergie aura des ailes.

L’espoir naîtra discrètement,

Il vous bercera tendrement ,

Lors vous sourirez, Isabelle.

 

L’espoir naîtra discrètement,

Joyeux messager, plein de zèle.

Lors vous sourirez, Isabelle.

Il triomphe infailliblement.

 

27 mai 2005



Suite de l'article...

Lectures : 561    Commentaires : 0     Partager



L'ère du haïku

Le 25 janvier 2017 à  03:32
Rubriques : Mes écrits

 

Propos

 

Un mot court peut en dire long.

Certes, il suffit de dire non,

 Sans n'avoir rien à ajouter,

Quand on refuse d'accepter.

 

Lorsque l'on ressent un émoi

On le reconnaît bien des fois.

On pourrait écrire un poème,

Dans une forme que l'on aime.

 

Pour le faire on manque de temps.

On semble courir en marchant,

Devant aller au plus pressé.

Or cela ne va pas cesser.

 

Fort agréablement surpris,

De nombreux poètes ont appris,

Après en avoir lu beaucoup,

À écrire des haïkus.

 

Trois lignes forment un poème,

    De mots tombés d'un vent qui sème

D'une grande simplicité,

Il peut porter à méditer.

 
24 janvier 2017 



Suite de l'article...

Lectures : 464    Commentaires : 0     Partager



Torpeur de l'instant, haïkus

Le 24 janvier 2017 à  02:04
Rubriques : Musique et poésie

Haïkus
Devant les maisons
les érables devenus
de hautes sculptures
Lignes noires barrant
 le blanc sali de l'espace
ondée de colère
Silence du vent
 qui pulvérise la manne
tombant de travers
Le décor se voile
l 'immobilité sereine
peu à peu s'installe
Torpeur de l'instant
accueil de la somnolence
l'âme se repose.
24 janvier 2017
Haïkus

Devant les maisons
les érables devenus
de hautes sculptures


Lignes noires barrant
 le blanc sali de l'espace
ondée de colère


Silence du vent
 qui pulvérise la manne
tombant de travers


Le décor se voile
l 'immobilité sereine
peu à peu s'installe


Torpeur de l'instant
accueil de la somnolence
l'âme se repose.


24 janvier 2017


Suite de l'article...

Lectures : 386    Commentaires : 0     Partager



L'oiseau blessé

Le 23 janvier 2017 à  08:22
Rubriques : Musique et poésie

À Isabelle

 

Un oiseau est blessé, il gît dans mon jardin.

Sans doute l’un de ceux qui picorent mon pain,

Mais s’envolent à ma vue, très vite chaque fois.

 

Je ne peux m’approcher, il se méfie de moi.

Je me tiens à l’écart  et à bonne distance,

Pour ne pas ajouter la peur à sa souffrance.

 

Je surveille craignant qu’un chat ne le découvre.

Je le vois immobile, apeuré et qui souffre.

Les siens ne savent pas ce qu’il est devenu.

 

Chacun vole à son gré , le beau temps revenu.

Quand tout semble parfait dans un monde attrayant,

Des embûches sont là, meurtrières souvent.

 

Je demeure troublée, à chercher un recours,

Quand l’énergie, soudain, arrive à son secours.

Il se relève alors et fait de faibles pas,

 

Puis volette hardiment jusqu’au jeune lilas.

Je reste bouche bée. Quelle grande leçon

Ce drame s’achevant d'une heureuse façon!

 

30 mai 2005

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 423    Commentaires : 0     Partager




Page 27 de 48

27

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2018 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES