La rivière chantante

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 25
Les nouveaux membres : 9
Anniversaires aujourd'hui : 12

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Mes offrandes volatiles

Le 15 novembre 2016 à  01:19
Rubriques : Musique et poésie

 

Songerie

 

J'écris chaque jour une page

Sur ce que mon âme ressent.

Or me questionne bien souvent

Sur ce qui me pousse au partage.

 

De causer du plaisir, l'envie

Si me lisant j'en

ai moi-même?

Je mets des instants en poèmes.

Ils en préservent l'énergie.

 

Ce qui m'émeut est la puissance

Qu'en art, possède l'écriture.

Elle saisit dans la nature

Des couleurs, formes et essences.

 

Je prévois avec certitude

Que mes poèmes se perdront.

Leurs parfums s'évaporeront.

Je les offre par habitude.

 

15 novembre 2016


Suite de l'article...

Lectures : 974    Commentaires : 0     Partager



À l'écoute de ma pensée

Le 14 novembre 2016 à  04:45
Rubriques : Musique et poésie

Illimité, sans frontières,

L'espace céleste est ouvert.

L'oiseau y vole à découvert.

Ne l'éblouit pas la lumière.

 

Le corps de l'humain solitaire

Est impuissant à le mener

Où son espoir veut l'entraîner,

Surtout loin des maux de la terre.

 

C'est pas une habitude acquise

Qu'un artiste passe son temps

À cristalliser des instants,

À capter des grâces exquises.

 

Devenue une autre personne,

En apparence seulement,

À l'âge du vieillissement,

Il est fréquent que je raisonne.

 

Je fais le point sur l'existence,

Persistant à aimer la vie.

Sereine, abritée, sans envies,

Ce jour, je pense à l'ignorance.

 

Impossibilité à connaître

La force de l'énergie,

Créant fureur ou féerie,

Qui sans signes peut apparaître.

 

Salutaire est cette ignorance,

Qui nous évite des tourments,

Avant que des événements

Nous immergent  dans la souffrance.

 

Et des regrets naissent du fait

De ressentir de l'impuissance.

Est attristante l'ignorance

Quand on voudrait se dépasser.

 

14 novembre 2016



Suite de l'article...

Lectures : 1058    Commentaires : 0     Partager





Une fabuleuse aventure

Le 12 novembre 2016 à  02:55
Rubriques : Musique et poésie

 

Rêverie

 

Revenue en mon quotidien.

Très clairement, je me souviens.

 Ce matin, j'ai conduit quatre heures,

Errance en un étrange ailleurs.

 

Le trafic étant fort intense.

Je ne prenais aucune chance.

On m'attendait en un endroit

Qui m'attendrissait autrefois.

 

Ne sus plus où je me trouvais,

  Ni ce qui soudain m'arrivait.

Je n'avais pas de téléphone.

J'interrogeais maintes personnes.

 

D'immenses espaces troublants

Rendaient mon voyage exaltant.

 Mais me rendis à l'évidence:

J'aillais bientôt manquer d'essence.

 

Ce souci se révéla vain.

À la case départ revins.

Jusqu'au bout de mon aventure,

Fut performante ma voiture.

 

Souvent, en un jour tristounet,

L'ennui se trouve détourné;

La providence offre une grâce

À l'âme qi se sentait lasse.


12 novembre 2016

 



Suite de l'article...

Lectures : 1013    Commentaires : 0     Partager



Les poètes de la Grande Guerre

Le 10 novembre 2016 à  03:46
Rubriques : Musique et poésie

 

On peut les retrouver, se parlant à voix basse,

Ces soldats entassés, exténués, traqués,

Ensevelis vivants et qui soliloquaient.,

Sentant en s’exprimant une apaisante grâce.


Affaiblis et souffrants, comédiens et poètes,

Conservaient l'énergie de demeurer fervents.

Aux instants de répit, ils lançaient dans le vent,

Un défi au destin, par des actes de fête.


Face à la barbarie, en des mots solennels,

Pensant à ceux frappés qui subirent la mort,

À tous ses compagnons armés, livrés au sort,

Péguy dit sa prière pour nous autres charnels.


« Heureux ceux qui sont morts pour quatre coins de terre »

« Mais pourvu qu’ils soient morts pour une juste guerre »

9 mars 2010

N.B: Une anthologie intitulée Les poètes de la Grande guerre

a été publiée par le cherche midi éditeur en 1992

 



Suite de l'article...

Lectures : 921    Commentaires : 1     Partager



La grâce suffisante

Le 6 novembre 2016 à  09:46
Rubriques : Musique et poésie

Mon âme s'exaltant contemple le soleil.
L'astre figé, feu blanc, crée l'émerveillement.
La neige resplendit sous son rayonnement.
Face à l'immense ciel, je demeure en éveil.

 Des dessins au fusain apparaissent partout.
Je flotte en un état d'agréable liesse.
La magie naturelle engendre la tendresse.
L'enivrante beauté rend  les peintres jaloux.

 Lors, je pense aux efforts que font certains artistes,
Travailleurs appliqués, souvent talentueux.
Ils rêvent de pouvoir capter le merveilleux.
Le découragement maintes fois les attriste.

Que soit donnée la grâce active et suffisante 
 À ceux exerçant l'art d'oeuvrer dans le sublime.  
Doit être transcendé ce que le sort abime.
La beauté même simple est  toujours apaisante.
 

17 janvier 2013



Suite de l'article...

Lectures : 894    Commentaires : 0     Partager



La paix de l'âme

Le 3 novembre 2016 à  01:11
Rubriques : Musique et poésie

 

Ô suave saison en cours!

N'est aucunement attristante

La pluie fine de certains jours.

Elle satisfait une attente.

 

L'atmosphère demeure pure,

Les arbres restent colorés

  Ou tout entièrement dorés,

Bien peu sont devenus sculptures.

 

Mon quatre-vingt-onzième automne!

Un deux novembre ensoleillé.

J'ai circulé émoustillée

Dans la lumière qui rayonne.

 

Sereinement, je me repose,

En ne me souvenant de rien.

La paix de l'âme fait du bien,

                                                À l'abri de ce qui explose. 

 

                                                      3 novembre 2016



Suite de l'article...

Lectures : 935    Commentaires : 0     Partager



Le rire facile

Le 1 novembre 2016 à  02:21
Rubriques : Musique et poésie

 

Très longtemps, je fus rigolote.

J'aimais faire rire mes soeurs.

Peu m'importait de sembler sotte

À un vieil oncle ronchonneur.

 

Devenue ma seule audience,

N'ayant pas perdu ma gaieté,

Je romps quelques fois le silence

 Et laisse mon rire éclater.

 

Suite à un geste maladroit,

Dont les effets sont réparables

Souvent, je me moque de moi.

Rire me semble préférable.

 

Avec mon fils aîné, Alain,

En auto, disons des comptines.

Nous en rions avant la fin.

Certaines sont vraiment coquines.

 

Elle a quatre-vingt-dix ans

Celui sautant, sautant la vieille!

Elle a quatre vingt-dix ans

Celui sautant, sautant!

 

     1/11/ 2016



Suite de l'article...

Lectures : 934    Commentaires : 0     Partager



L'ineffable durée!

Le 31 octobre 2016 à  03:00
Rubriques : Musique et poésie

J'ai une envie provocatrice.

N'attendrai pas une occasion

Pour satisfaire mon caprice.

Je n'en vois guère à l'horizon.

 

Puisque la Nature est en fête,

Le moment me semble parfait

Pour me laisser tourner la tête.

Me vient le goût de m'enivrer.

 

En ce temps où je n'ai plus d'âge

Voudrais pleinement exister.

Chaque jour s'envole une page

Emportant ce qui a été.

 

Lors, je savoure du champagne,

 Depuis longtemps gardé au frais. 

Une joie immense me gagne.

Ô cette ineffable durée!

 

31 octobre 2016



Suite de l'article...

Lectures : 505    Commentaires : 0     Partager



Que la Nature est belle!

Le 31 octobre 2016 à  11:08
Rubriques : Musique et poésie

Dans un onirique décor,

Du long fleuve brille l'eau claire.

Ètalent leur feuillage d'or

De grands érables centenaires.

 

L'immense parc silencieux

 Accueille de blanches mouettes.

                                                De beaux canards insoucieux

                                                 Paressent sur des vaguelettes.

 

                                                  De nombreux écureuils actifs

                                                  Auprès des visiteurs s'arrêtent.

                                                 Aucun d'eux n'est jamais craintif.

                                                      Ils espèrent des cacahètes.

 

                                                 Cette année, nombreuses outardes

                                                    Ont découvert ce lieu paisible

                                                    Elles y glanent et s'y attardent

                                                     Leur contentement est visible

 

                                                  Contemplant les saules pleureurs

                                                     Versant des perles de lumière

                                                      Je me sens emplie de ferveur

           Lors, vais-je dire une priére?

 

30 coctobre 2016

 



Suite de l'article...

Lectures : 510    Commentaires : 0     Partager



Dans la turbulence

Le 29 octobre 2016 à  05:45
Rubriques : Musique et poésie

 

Soliloque

 

Solitaire dans le silence,

Avoir le goût de se parler.

Besoin d'être à nouveau troublé,

Éloigné de l'indifférence.

 

Avoir le goût de se parler

Mettre la raison en souffrance.

Éloigné de l'indifférence.

Ne plus se sentir isolé.

 

Mettre la raison en souffrance

Sans se savoir déboussolé.

Ne plus se sentir isolé.

Surprennent maintes confidences.

 

Sans se savoir déboussolé,

Certes à l'aveuglette on avance.

Surprennent maintes confidences,

Blesse ce qui fut muselé.

 

Certes à l'aveuglette on avance.

Fait soudainement basculer,

Blesse ce qui fut muselé,

L'amoureux de la transcendance.

 

Fait soudainement basculer

Et tomber dans la  turbulence

L'amoureux de la transcendance

Il devient inarticulé.

 

29 octobre 2016



Suite de l'article...

Lectures : 496    Commentaires : 0     Partager




Page 28 de 44

28

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES