La rivière chantante

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 20
Les nouveaux membres : 7
Anniversaires aujourd'hui : 4

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Le rire facile

Le 1 novembre 2016 à  02:21
Rubriques : Musique et poésie

 

Très longtemps, je fus rigolote.

J'aimais faire rire mes soeurs.

Peu m'importait de sembler sotte

À un vieil oncle ronchonneur.

 

Devenue ma seule audience,

N'ayant pas perdu ma gaieté,

Je romps quelques fois le silence

 Et laisse mon rire éclater.

 

Suite à un geste maladroit,

Dont les effets sont réparables

Souvent, je me moque de moi.

Rire me semble préférable.

 

Avec mon fils aîné, Alain,

En auto, disons des comptines.

Nous en rions avant la fin.

Certaines sont vraiment coquines.

 

Elle a quatre-vingt-dix ans

Celui sautant, sautant la vieille!

Elle a quatre vingt-dix ans

Celui sautant, sautant!

 

     1/11/ 2016



Suite de l'article...

Lectures : 1203    Commentaires : 0     Partager



L'ineffable durée!

Le 31 octobre 2016 à  03:00
Rubriques : Musique et poésie

J'ai une envie provocatrice.

N'attendrai pas une occasion

Pour satisfaire mon caprice.

Je n'en vois guère à l'horizon.

 

Puisque la Nature est en fête,

Le moment me semble parfait

Pour me laisser tourner la tête.

Me vient le goût de m'enivrer.

 

En ce temps où je n'ai plus d'âge

Voudrais pleinement exister.

Chaque jour s'envole une page

Emportant ce qui a été.

 

Lors, je savoure du champagne,

 Depuis longtemps gardé au frais. 

Une joie immense me gagne.

Ô cette ineffable durée!

 

31 octobre 2016



Suite de l'article...

Lectures : 686    Commentaires : 0     Partager





Que la Nature est belle!

Le 31 octobre 2016 à  11:08
Rubriques : Musique et poésie

Dans un onirique décor,

Du long fleuve brille l'eau claire.

Ètalent leur feuillage d'or

De grands érables centenaires.

 

L'immense parc silencieux

 Accueille de blanches mouettes.

                                                De beaux canards insoucieux

                                                 Paressent sur des vaguelettes.

 

                                                  De nombreux écureuils actifs

                                                  Auprès des visiteurs s'arrêtent.

                                                 Aucun d'eux n'est jamais craintif.

                                                      Ils espèrent des cacahètes.

 

                                                 Cette année, nombreuses outardes

                                                    Ont découvert ce lieu paisible

                                                    Elles y glanent et s'y attardent

                                                     Leur contentement est visible

 

                                                  Contemplant les saules pleureurs

                                                     Versant des perles de lumière

                                                      Je me sens emplie de ferveur

           Lors, vais-je dire une priére?

 

30 coctobre 2016

 



Suite de l'article...

Lectures : 699    Commentaires : 0     Partager



Dans la turbulence

Le 29 octobre 2016 à  05:45
Rubriques : Musique et poésie

 

Soliloque

 

Solitaire dans le silence,

Avoir le goût de se parler.

Besoin d'être à nouveau troublé,

Éloigné de l'indifférence.

 

Avoir le goût de se parler

Mettre la raison en souffrance.

Éloigné de l'indifférence.

Ne plus se sentir isolé.

 

Mettre la raison en souffrance

Sans se savoir déboussolé.

Ne plus se sentir isolé.

Surprennent maintes confidences.

 

Sans se savoir déboussolé,

Certes à l'aveuglette on avance.

Surprennent maintes confidences,

Blesse ce qui fut muselé.

 

Certes à l'aveuglette on avance.

Fait soudainement basculer,

Blesse ce qui fut muselé,

L'amoureux de la transcendance.

 

Fait soudainement basculer

Et tomber dans la  turbulence

L'amoureux de la transcendance

Il devient inarticulé.

 

29 octobre 2016



Suite de l'article...

Lectures : 637    Commentaires : 0     Partager



Ma surprenante ingratitude

Le 28 octobre 2016 à  02:42
Rubriques : Musique et poésie

Soliloque

 

Pour les disparus, il n'importe

Que leur départ ne pèse plus,

Que leurs écrits ne soient relus,

Que l'oubli au loin les emporte.

 

Ils ont quitté ceux qui les aiment

Sans avoir exprimé l'envie

Qu'ils conservent leur énergie

Et parfois la ravivent même.

 

Souvent cela serait possible.

Mais survient le renoncement,

Parfois dès le commencement,

Fait du hasard imprévisible.

 

Le décès de l'ami aimé

Me mit dans la désespérance.

Éphémère fut ma souffrance,

Mon jardin secret refermé.

 

Je pensais: elle aussi est morte,

 Ou exilée en un ailleurs,

Celle qui vécut le meilleur.

À une autre j'ouvris ma porte.

 

Cette curieuse attitude

Me rend heureuse d'exister.

Or souvent la lucidité

Éclaire mon ingratitude.

 

 28 octobre 2016

 

 

 



Suite de l'article...

Lectures : 609    Commentaires : 0     Partager



Songerie nostalgique en ce matin d'anniversaire

Le 27 octobre 2016 à  02:47
Rubriques : Musique et poésie

 

Durant les siècles de l'histoire,

Des femmes d'une grande puissance,

Au comportement méritoire,

Eurent une heureuse influence.

 

Les héroïnes de roman,

Ne sont pas nées de père et mère

S'étant aimés humainement.

Elles ne sont que des chimères.

 

Non faite de chair et de sang.

Une femme qui se propose

Grâce à un magique talent 

Devient renommée et s'impose.

 

Collectivement honorées,

Les ouvrières qui s'affairent,

Sans jamais arrêter d'oeuvrer.

Ont une existence précaire.

 

Or dans des récits véridiques,

Nombreuses seraient apparues

Des héroïnes authentiques,

Méritant d'être reconnues.

 

27 octobre 2016



Suite de l'article...

Lectures : 468    Commentaires : 0     Partager



Propos en état second

Le 25 octobre 2016 à  06:43
Rubriques : Musique et poésie

Deux fois, j'ai dit son nom dans le silence.

En son élégant habit de concert,

Tenant sa baguette, la musicienne,

Auprès de moi aussitôt revenue.

 

Blonde comme la plus jeune des fées,

Fluette, avec de très petites mains

Elle est d'une délicate beauté

Surprend  par son énergie mesurée.

 

Occasionnellement reprend son rôle.

L'en a dépossédé la providence.

Un rare hasard  par chance lui offre

De révéler son savoir, son talent.

 

Ils m'apparaissent comme étant des dons.

Mystère de l'intelligence en art.

Certes je peux lui offrir un orchestre

Et un univers de sons à gérer.

 

Salzbourg! Ses années de conservatoire,

Le sublime dans l'ivresse reçu!

 Ce soir, à diriger sera parfaite.

Vais me laisser enivrer à mon tour.

 25 octobre 2016

 

 

 

 

  

   



Suite de l'article...

Lectures : 375    Commentaires : 0     Partager



Mon présent séjour

Le 24 octobre 2016 à  02:41
Rubriques : Musique et poésie
Mon présent séjour
À chacun sa phase de chance.
L'imprévisible providence 
Me permet un présent séjour 
Où n'ai rien à porter de lourd.
Je prends des nouvelles de moi,
Pour me rassurer quelques fois.
Il me faut être vigilante
Pour demeurer intelligente. 
Dans le silence, étant passive, 
J'accueille la lumière vive,
Dés mon lever chaque matin, 
Ma tasse de café en mains.
Ravie, je contemple le ciel, 
Ses continents artificiels 
Qui s'enfoncent dans l'eau profonde, 
En laissant d'éphémères ondes.
Incorporelle, je voyage,
Portée par un flottant nuage.
 Or quand le soleil m'éblouit,
Mon âme vibre, épanouie.
24 octobre 1016


Suite de l'article...

Lectures : 571    Commentaires : 0     Partager



Une troublante exaltation

Le 23 octobre 2016 à  03:44
Rubriques : Musique et poésie

Alors que j'étais dans l'oubli

 De tout ce qui combla ma vie,

 En ouvrant un superbe ouvrage,

  J'y ai trouvé un court message.

 

L'énergie que j'en ai reçue,

 Par battements de coeur perçus

  M'a transportée dans l'allégresse

Auprès du puits de la tendresse.

 

 Oh ce bonheur qui resurgit!

                                                   La mémoire souvent attendrit

                                                        Et incite à faire une halte.

                                                     Rien du passé ne nous exalte.

 

     Se souvenir n'est pas revivre

    Mais les ressentant on s'enivre

     D'émois devenus réversibles.

        Je croyais cela impossible.

 

23 octobre 2016



Suite de l'article...

Lectures : 538    Commentaires : 0     Partager



Berceuse de l'innocence

Le 22 octobre 2016 à  02:42
Rubriques : Musique et poésie

 

Est arrivé pour moi le temps

Devenu vaporeux espace.

À mon aise, je me déplace

Dans un nouveau commencement.

 

Devenu vaporeux espace,

Silencieux est mon présent.

Dans un nouveau commencement,

J'accueille de nombreuses grâces.

 

Silencieux est mon présent.

À l'imprévisible fais face.

J'accueille de nombreuses grâces.

Mon parcours demeure plaisant.

 

 À l'imprévisible fais face.

  Tout change subrepticement.

Mon parcours demeure plaisant.

Dans l'innocence, me prélasse.

 

22 octobre 2016



Suite de l'article...

Lectures : 425    Commentaires : 0     Partager




Page 39 de 54

39

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2018 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES