La rivière chantante

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 25
Les nouveaux membres : 11
Anniversaires aujourd'hui : 7

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


S'aimer pour vivre mieux

Le 15 juin à  11:45
Rubriques : Musique et poésie

En demeurant dans le silence,

J'éprouve une intérieure paix.

 Me vient le goût de méditer,

De comparer des différences.

 

 Lors sur ma façon d'exister,

De survivre, je m'interroge.

Quels sentiments mon âme loge

Espérant les voir persister?

 

Il y eut là-bas, l'autre vie,

J'en ai maintes fois souvenance

Mais j'accueille l'indifférence,

Qui de tout regret me délie.

 

Ne cessa de changer mon corps,

Par l'énergie biologique

Cela me paraissait  magique

Mais depuis me cause des torts.

 

Mon âme reste aussi légère,

Le plus souvent, je me sens bien,

Ne me souciant plus de rien,

Sauf en des phases passagères.

 

Sans me forcer me montre aimable.

Je ne peux comprendre Pascal

 Qui trouva le moi haïssable.

Se détester doit faire mal.

 

Je ne cesse pas de m'aimer,

Estimant que je le mérite.

Ma destinée sans doute écrite

Me laisse ce choix désormais.

 

15 juin 2017



Suite de l'article...

Lectures : 182    Commentaires : 0     Partager



Les émois poétiques

Le 14 juin à  05:30
Rubriques : Musique et poésie
L'envie de faire une croisière 
Sans doute a tenté bien des gens.
Ils n'ont pas pu la satisfaire 
Faute de moyens ou de temps.
Or, il existe un paquebot 
Offrant un captivant voyage.
Y sont conteurs les matelots
Venus de différents rivages.
En les écoutant, l'on ressent  
Des émois indéfinissables.
Un suave ravissement,  
Une exaltation délectable.
Sur le bateau Anthologie,
Malgré le temps qui tout arrête,
                                                       À  tout jamais sont en survie
                                                          L'esprit et l'âme des poètes.
L'envie de faire une croisière 
Sans doute a tenté bien des gens.
Ils n'ont pas pu la satisfaire 
Faute de moyens ou de temps.

Or, il existe un paquebot 
Offrant un captivant voyage.
Y sont conteurs les matelots
Venus de différents rivages.

En les écoutant, l'on ressent  
Des émois indéfinissables.
Un suave ravissement,  
Une exaltation délectable.

Sur le bateau Anthologie,
Malgré le temps qui tout arrête,
      À tout jamais sont en survie
   L'esprit et l'âme des poètes.

14 juin 2017


Suite de l'article...

Lectures : 195    Commentaires : 0     Partager





En l'état de grâce suffisante

Le 12 juin à  01:56
Rubriques : Musique et poésie
Dans une paix certes parfaite, 
Quand je suis passive chez moi,
Ne ressentant aucun émoi, 
Mon âme reste satisfaite.
Or, le plus souvent m'extasie, 
Contemplant la splendeur céleste.
Sans idée de durée, je reste
À savourer la poésie.
Après avoir vécu longtemps,
Tels des animaux attelés,
Très peu d'êtres peuvent aller 
Dans un bien-être persistant.
    N'ont pas la grâce suffisante, 
Qui agit efficacement.
Attribuée très rarement, 
Elle ouvre une voie apaisante.
Je l'ai reçue, en remercie
À tout hasard la providence
Qui fait que tranquille j'avance 
Sans me sentir à sa merci.
 12 juin 2017

Dans une paix certes parfaite, 
Quand je suis passive chez moi,
Ne ressentant aucun émoi, 
Mon âme reste satisfaite.

Or, le plus souvent m'extasie, 
Contemplant la splendeur céleste.
Sans idée de durée, je reste
À savourer la poésie.

Après avoir vécu longtemps,
Tels des animaux attelés,
Très peu d'êtres peuvent aller 
Dans un bien-être persistant.

    N'ont pas la grâce suffisante, 
Qui agit efficacement.
Attribuée très rarement, 
Elle ouvre une voie apaisante.

Je l'ai reçue, en remercie
À tout hasard la providence
Qui fait que tranquille j'avance 
Sans me sentir à sa merci.

 12 juin 2017


Suite de l'article...

Lectures : 182    Commentaires : 0     Partager



Un regain d'énergie

Le 11 juin à  07:35
Rubriques : Musique et poésie

Je flottais dans l'indifférence.

L'envie me prend subitement

De provoquer des changements,

De vivre avec exubérance.

 

Or rien ne se produit qui fasse

Que je me lève pour danser.

Par quoi pourrais-je commencer?

Je demeure à la même place.

 

Pourtant en cet instant mon être

Reçoit un courant d'énergie.

Mon envie de créer surgit,

M'appartient de la satisfaire.

 

Je sais compenser les outrages

Qui m'assombrissent bien souvent.

 M'amuse un pied de nez au temps;

Ce petit geste me soulage.

 

  11 juin 2017



Suite de l'article...

Lectures : 179    Commentaires : 0     Partager



Regrets

Le 10 juin à  07:56
Rubriques : Musique et poésie

Songerie

 

La nature produit des forces

Dont les humains, toujours, s'efforcent

De bien contrôler l'énergie;

Parfois, ils craignent pour leur vie.

 

- Quand un étrange événement

Provoque l'ébahissement,

Par ses effets irréalistes

Quelle en est la cause invisible?

 

- L'action du magicien Hasard.

Cruel, il est nommé Wizard.

Il trouble les rationalistes

Mais n'émeut pas les fatalistes.

 

Nous ne nous verrons jamais plus.

Certes aucun dieu ne l'eut voulu.

L'apaisement est sur la route,

Inévitable aussi, sans doute.

 

10 juin 2017



Suite de l'article...

Lectures : 146    Commentaires : 0     Partager



Le goût de chanter le bonheur

Le 8 juin à  08:09
Rubriques : Musique et poésie

 

« La ballade des gens heureux »

Donnait le goût de l'espérance,

Était chantée les jours de chance.

Le malheur rend silencieux.

 

Était chantée les jours de chance,

La paix planait sur le ciel bleu.

Le malheur rend silencieux.

Sévit un vent de violence.

 

La paix planait sur le ciel bleu,

     Semblait, bonne la providence.

Sévit un vent de violence.

   Resta passive autant que dieu.

 

Semblait bonne la providence,

Avant les crimes odieux.

Resta passive autant que dieu.

Fera retrouver l'espérance.

 

7 juin 2017



Suite de l'article...

Lectures : 191    Commentaires : 0     Partager



Survie virtuelle

Le 6 juin à  01:19
Rubriques : Musique et poésie
Songerie
Quand engloutie dans le silence,
Je serai privée d'existence, 
Sur des sites, mes poésies
Conserveront mon énergie.
Je le sais car je peux entendre
Des vers harmonieux et tendres
D'un ami qui a cessé d'être;
Certains ne le savent peut-être.
Faudrait trouver sans importance 
De se dissoudre dans l'absence; 
Empêcher cette absurdité
Engendre un défi à tenter.
Je ne pense pas que ce soit 
La vanité, l'amour de soi,
Qui poussent à l'existentialisme
Mais le rejet du fatalisme.  
6 juin 2017

 

Songerie

 

Quand engloutie dans le silence,

Je serai privée d'existence,

Sur des sites, mes poésies

Conserveront mon énergie.

 

Je le sais car je peux entendre

Des vers harmonieux et tendres

D'un ami qui a cessé d'être;

Certains ne le savent peut-être.

 

Faudrait trouver sans importance

De se dissoudre dans l'absence;

Empêcher cette absurdité

Engendre un défi à tenter.

 

Je ne pense pas que ce soit

La vanité, l'amour de soi,

Qui poussent à l'existentialisme

Mais le rejet du fatalisme. 

 

6 juin 2017


Suite de l'article...

Lectures : 201    Commentaires : 0     Partager



L'âme tranquille

Le 6 juin à  09:16
Rubriques : Musique et poésie

La paresse n'est plus blâmable,

Privilège de l'âge d'or.

Elle peut sembler profitable,

Permet de vivre sans efforts.

 

Je fais face à l'immensité

Dans le silence qui perdure.

Mon esprit erre en liberté,

Du temps ignorant la mesure.

 

La force de mon énergie

Règle ma façon d'exister.

En ce jour, je n'ai nulle envie

Sinon d'accueillir la beauté.

 

Le ciel très souvent m'émerveille,

   Me cause une joie exaltante.

Le contemplant, je m'ensoleille

Dans la lumière éblouissante.

 

En l'instant ce n'est pas le cas

Sa couleur demeure la même

Un blanc qui n'a aucun éclat.

Va-t-il s'éclairer tout de même?

 

Je continue à regarder

Le décor de ma rue déserte

Elle fut sans doute inondée,

       L'eau fait se courber l'herbe verte.

 

Tout stagne dans un morne état.

Me sens soudainement joyeuse

Or, je ne m'en étonne pas

Ni de moi ne deviens moqueuse.

 

5 juin 2017



Suite de l'article...

Lectures : 204    Commentaires : 0     Partager



Futur, conditionnel et présent

Le 5 juin à  10:30
Rubriques : Musique et poésie

Songerie

 

À sa grand-mère. il avait dit:

Serai ton bâton de vieillesse.

Certes, une émouvante promesse

Qui l'avait rendue attendrie.

 

Lui avait-elle alors appris

Qu'il faut prier la providence.

Une soudaine violence

Peut anéantir un abri. 

 

Le futur, en conjugaison,

Ne laisse pas de place au doute.

On partira sur une route,

Sans embûches en toute saison.

 

Le conditionnel est le temps

Qui fait se déployer des si.

Lors, on hésite ou l'on agit.

Décider peut sembler urgent.

 

Mon fils ne fut pas le soutien

De sa grand-mère bien aimée;

Obligé d'y renoncer, mais

Assidûment, il est le mien.

 

4 juin 2017



Suite de l'article...

Lectures : 217    Commentaires : 0     Partager



Passager comme le zéphyr

Le 3 juin à  08:59
Rubriques : Musique et poésie

 

Quand un émoi trouble mon être,

Très souvent, j'accueille des mots.

Ma mémoire ouvre une fenêtre,

Ils s'en échappent aussitôt.

 

Je semble trouver naturel

Qu'ils forment des phrases qui riment

Selon l'étrange rituel

De l'énergie qui les anime.

 

Je transcris sans faire de pause,

Ni qu'intervienne ma pensée,

Les vocables qui se proposent,

Choisis comment, je ne le sais.

 

Je n'ai pu percer le mystère

De mon écriture spontanée,

Élégante, toujours sincère,

Paraissant parfois surannée.

 

Il est la source d'un plaisir

Qui se renouvelle sans cesse,

Passager comme le zéphyr

Qui délicatement caresse.

 

   3 juin 2017


Suite de l'article...

Lectures : 201    Commentaires : 0     Partager




Page 9 de 39

9

Ajouter cette page à :  Ajouter cette page à Facebook  Ajouter cette page sur MySpace  Ajouter cette page à del.ico.us  Ajouter cette page à Google  Ajouter cette page à Netscape.  Ajouter cette page à Windows Live  Ajouter cette page à Yahoo Ajouter cette page à Ask.com  Ajouter cette page à Stumble.  Ajouter cette page à Digg.  Ajouter cette page à reddit.com  Ajouter cette page à NewsVine  Ajouter cette page dans Simpy


© 2003-2017 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES