Tournesol .   .   .

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 17
Les nouveaux membres : 2
Anniversaires aujourd'hui : 3

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Musique ayant fait partie des jeux Olympique de Sydney . . . j'apprécie ce que ce groupe a fait . . . pour dénoncer des choses ignobles . . .


Le 22 janvier 2013 à 06:13


?????????????????????????????

 J'aime beaucoup  . . . belle interprétation . . .   et j'aime aussi beaucoup cette musique . . .  qui résonne comme un
 
avertissement .  .  . 







 

Midnight Oil

Midnight Oil

Description de cette image, également commentée ci-après

Midnight Oil en 2009.

Pays d'origine Drapeau d'Australie Australie
Genre musical Rock alternatif
Rock progressif
New wave
Années d'activité 1971 - 2002, 2005, 2009
Labels Columbia Records, Powderworks Records
Site officiel midnightoil.com
Anciens membres Peter Garrett
Jim Moginie
Martin Rotsey
Rob Hirst
Bones Hillman
Peter Gifford
Andrew James
Gary Morris
Logo

Midnight Oil est un groupe de rock australien originaire de Sydney qui fut actif de 1978 à 2002.

Célèbre notamment pour ses engagements écologiques (contre le nucléaire principalement), et en faveur des aborigènes d'Australie avec la chanson Beds Are Burning, il réalisa 16 albums. Le nom Midnight Oil vient d'une très vieille expression idiomatique, quasiment plus employée de nos jours : burning the midnight oil. Elle peut être utilisée lorsqu'une personne travaille ou étudie tard dans la nuit. On dit alors qu'elle « brûle l'huile de minuit », en référence aux lampes à pétrole.

S

Histoire de groupe[modifier]

Les débuts (1971-1981)[modifier]

Le groupe se forme d'abord sous le nom de Farm dans la banlieue de Sydney en 1971 avant de changer de nom pour Midnight Oil en 1976 avec Rob Hirst à la batterie, Martin Rotsey et Jim Moginie à la guitare, Andrew "Bear" James à la basse et Peter Garrett au chant. Les membres du groupe ont toujours montré leur attachement aux valeurs écologistes et milité pour défendre les droits des ouvriers et des Aborigènes.[réf. nécessaire]

Martin Rotsey, guitariste de Midnight Oil.

Rejeté par toutes les maisons de disques en raisons de ses idéaux bien affirmés[réf. nécessaire], le groupe est contraint, en 1978, de créer son propre label : Powderworks. La main tendue de Peter Garrett en devient le logo. De 1978 à 1981, Midnight Oil sort ses quatre premiers albums, dans des styles punk, hard rock et rock progressif, qui ne connaitront guère le succès hors d'Australie, à l'exception du titre Cold Cold Change, présent sur l'album Head Injuries.

Le succès (1982-1983)

En 1982, le groupe intègre des synthétiseurs, des guitares acoustiques et des chœurs pour valoriser autrement leur musique tout en écrivant des textes encore plus virulents. L'album 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1 les propulse en haut du Top 40 australien pendant quarante semaines. Ils en font la promotion en jouant, notamment, dans des prisons. Le monde du rock commence aussi à s'intéresser à ce groupe atypique.

Midnight Oil sera pourtant boycotté dans plusieurs pays à cause de ses convictions anti-nucléaires dirigées contre les gouvernements occidentaux, principalement celui des États-Unis, où l'album rentre tout de même dans le Billboard 200.[réf. nécessaire]

Ils se rendent à Londres au moment où le Royaume-Uni milite pour le désarmement nucléaire.

Peter Garrett se présente au sénat australien mais n'est pas élu, écarté par des arrangements politiques.[réf. nécessaire]

La consécration (1984-1992)

En 1984, le groupe enregistre à Tokyo l'album Red Sails in the Sunset, dont la pochette montre la ville de Sydney dévastée par une explosion nucléaire. Midnight Oil semble prendre la relève du rock australien, en compagnie d'INXS. Son combat contre le nucléaire atteint son apogée avec l'EP Species Deceases un an plus tard, l'année des quarante ans du premier bombardement nucléaire sur une ville de l'histoire. Ces deux disques atteignent la 1re place du Top 40 australien.

Après avoir passé une bonne partie de l'année 1986 dans le bush australien auprès des populations aborigènes à l'invitation du légendaire groupe Aborigène The Warumpi Band (l'aventure est retracé dans une VHS Sony Music Video Black Fella White Fella), Midnight Oil paraît arriver à maturité.

Et en 1987, sort l'album de la consécration, Diesel & Dust, qui connaît un grand succès un peu partout sur la planète, avec ses tubes Beds Are Burning, The Dead Heart, Dreamworld, ou encore Put Down That Weapon, qui rentrent dans les charts internationaux entre 1987 et 1989. Beds Are Burning est le single du groupe qui a connu le plus de succès, et demeure son titre emblématique.

Les Oils entament alors une tournée mondiale ; et à cette époque, Midnight Oil partage avec INXS, le titre de groupe australien le plus populaire au niveau international.

En 1990 sort l'album Blue Sky Mining, abordant cette fois des sujets environnementaux mondiaux : déforestation, pluies acides, etc. Blue Sky Mine, Forgotten Years, Bedlam Bridge, King Of The Mountain et One Country sortent en singles, avec pour les premiers cités, un succès certain.

Le 30 mai de cette même année à New York, le groupe organise, en pleine tournée, un concert improvisé devant le siège de la compagnie pétrolière Exxon au World Trade Center, accusée d'avoir déversé des tonnes de pétrole en Alaska. Une VHS Black Rain Falls retrace le concert donné ce jour là (CBS Music Video).

En 1992 sort Scream In Blue - live.

Dernière période (1993-2001)

En 1993 sort l'album Earth Sun and Moon. Le groupe revient à un son plus naturel et à une orchestration plus chaleureuse.[réf. nécessaire] Comme à presque chaque nouvel album, Midnight Oil entame une tournée mondiale, même si le succès que rencontre le groupe est désormais sur la voie du déclin.

Après trois ans de silence, Midnight Oil sort l'album Breathe en 1996. En raison de son approche anti-commerciale et de nouveaux courants musicaux très influents, l'album connait peu de succès.[réf. nécessaire] Suit 20.000 Watts RSL , un best of. Sur Redneck Wonderland, en 1998, le groupe prend un virage musical important en mélangeant des riffs sursaturés aux nouvelles technologies de l'époque, mais les années de gloire sont définitivement derrière le groupe, et cet album passe inaperçu.

Une tournée est organisée en 2000, à la suite de laquelle sort The Real Thing, reprenant quelques-uns de leurs plus grands classiques joués en versions acoustiques en 1993 et 1994 ainsi que quatre titres inédits.

Le groupe participe également à la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Sydney en 2000[1].

La fin (2002)

Capricornia qui sort en 2002 est le dernier album de Midnight Oil. Peter Garrett quitte le groupe en décembre de cette même année pour se consacrer entièrement à la politique, dissolvant par là-même le groupe.

En 2007 sort la compilation Flat Chat, contenant une quinzaine de titres. Le remastering a été utilisé, comme pour l'album Diesel & Dust, ressorti en avril 2008. Diesel & Dust contient aussi la vidéo intitulée BlackFella/WhiteFella qui retrace l'implication du groupe auprès des tribus Aborigènes pendant l'année 1986.

En septembre 2008, tous les albums de 1978 à 1987 en versions remastérisées sont en vente sur iTunes.

Le groupe s'est reformé plusieurs fois pour des concerts de charité :

Formation

Membres principaux

Membres additionnels

  • Charlie MacMahon – didgeridoo (1984, 1986)
  • Gladdie Reed – trombone (de 1985 à 1990)
  • Chris Abrahams – claviers (1993, 1994 et 2000)






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES