Tournesol .   .   .

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 25
Les nouveaux membres : 2
Anniversaires aujourd'hui : 4

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Lui aussi était un Magicien , tout comme son compatriote James Last . . .


Le 24 mars 2016 à 03:34


Bon partage .  .  .





Bert Kaempfert

Bert Kaempfert
Surnom "Fips"
Nom de naissance Berthold Kämpfert
Naissance
Drapeau de l'Allemagne AllemagneHambourg
Décès  (à 56 ans)
Drapeau de l'Espagne EspagneMajorque
Genre musical Easy listeningmusique instrumentalejazzbig band
Années actives 1939 - 1980
Labels Universal Music Group,
Decca RecordsMCA
Site officiel (en)(de) kaempfert.de

Bert Kaempfert (né Berthold Kämpfert, 1923-1980), est un compositeurarrangeur et chef d'orchestre allemand. Il a écrit et enregistré de nombreux airs de jazz et de musiques easy listening, parmi lesquels de nombreux standards comme Strangers in the Night (interprété la première fois par Ivo Robic (en) et rendu célèbre par Frank Sinatra), et L-O-V-E chanté par Nat King Cole.

 

 

Biographie[modifier | modifier le code]

Bert Kaempfert est né dans le quartier de Barmbeck à Hambourg (Allemagne), où il reçoit son surnom "Fips". Il apprend le piano dès l'âge de six ans à l'école de musique de Hambourg, et étudie ensuite la clarinette, le saxophone, et l'accordéon. Il commence sa carrière de musicien comme saxophoniste à l'orchestre de la radio de Dantzig, dirigé par Hans Buch. Puis il devient musicien dans la marine allemande pendant la Seconde Guerre mondiale.

Plus tard, grâce au compositeur-orchestrateur suisse Cédric Dumont, avec lequel il continuera régulièrement de travailler1, il forme son propre orchestre, puis devient arrangeur et compositeur et commence à enregistrer des succès avec les chanteurs Ivo Robic et Freddy Quinn. En 1961, il propose aux Beatles de retrouver Tony Sheridan dans un album intitulé My Bonnie : le 45 tours, produit par Polydor en Allemagne, fut le premier enregistrement commercialisé des Beatles.

Slows et swings caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'orchestre avait une manière rythmique tout à fait caractéristique qui lui était propre, apportant une "touche moderne" des orchestres des années 1960, puis 1970, de mettre en relief des rythmes propices à la danse, alternant, à l'instar d'autres orchestres "swinguants" tels que celui de Ray Conniff voire James Last, les slows rythmés parfois langoureux propices à la rêverie avec chœurs avec les swings bien entraînants, accentués par la trompette et un renfort du tempo marqués par une guitare électrique presque "picking", à l'octave avec la basse, ainsi qu'une batterie syncopée.

Quelques charlestons de style New-Orléans furent également composés, apportés par une petite formation issue du grand orchestre.

Le premier succès de Bert Kaempfert et son orchestre date de 1960Wonderland by Night. Nombre de ses compositions sont devenues célèbres :

  • Strangers in the Night (avec des paroles de Charlie Singleton et Eddie Snyder, enregistré la première fois par Ivo Robic), était à l'origine l'un des morceaux qu'il avait écrits pour la bande originale du film de Ronald Neame A Man Could Get Killed (D pour danger en version française). Ce morceau devint un succès en 1966 avec l'interprétation de Frank Sinatra.
  • Wooden Heart, arrangement d'un traditionnel allemand chanté par Elvis Presley dans le film G.I. Blues (Café Europa en uniforme en version française). Ce succès européen devint célèbre aux États-Unis avec la version de Joe Dowell (en) en 1961.
  • L'instrumental Moon Over Naples, qui devint la chanson Spanish Eyes (les yeux espagnols) avec les paroles de Snyder, était à l'origine écrite pour Al Martino. Elle fut reprise notamment par Elvis Presley et Engelbert Humperdinck.
  • Danke Schoen, avec des paroles de Kurt Schwabar et Milt Gabler, restera comme le plus grand succès du chanteur Wayne Newton, tout comme Morgen, avec en vedette le saxophone.
  • L-O-V-E, avec les paroles de Milt Gabler, est l'un des plus grands succès de Nat King Cole.
  • Almost There, chantée par Andy Williams.
  • La bande originale du film de Wolfgang Zilzer 90 minuten nach Mitternacht (Terror after Midnight en anglais), devient Love After Midnight avec des paroles de Herb Rehbein et Joe Seneca, enregistrée par Patti Page (1964) et Jack Jones (1966).
  • TenderlyThree O'Clock in the MorningRed Roses for a Blue Lady, ainsi que d'autres standards de jazz composés par Bert Kaempfert, ont été repris par de nombreux crooners et musiciens de variété.
  • Tahitian Sunset a été repris par le groupe britannique Lemon Jelly dans l'album In the Bath en 1998.

D'autres morceaux de Bert Kaempfert ont connu un succès important aux États-Unis :

  • L'air de jazz A Swingin' Safari a été utilisé comme thème du générique de l'émission de jeu Match Game (en), diffusée sur NBC de 1962 à 1967. Hugues Aufray en a fait la chanson « Le lion et la gazelle » en 1971.
  • A Wimoweh, tout aussi swinguant par des chœurs, et extrait du même album, fut rechanté sous les paroles « Le lion est mort ce soir »
  • That Happy Feeling, utilisé comme musique d'ambiance de l'émission pour enfants de Sandy Becker sur WNYW-TV (en), diffusée à New York entre 1963 et 1967.
  • Alternant son style caractéristique dansant entre slows et swings, Bert Kaempfert effectua aussi en 1963 un disque reprenant les airs traditionnels de Noël.

L'orchestre de Kaempfert utilisait beaucoup les cuivres. Deux compositions qui en font particulièrement usage, Magic Trumpet de Bert Kaemfert et The Mexican Shuffle de Sol Lake, étaient toutes deux jouées par le Kaempfert's Orchestra et le Tijuana Brass de Herb Alpert, ce dernier passant progressivement du style mariachi au style Kaempfert au cours des années 1960. Le Tijuana Brass jouait souvent Magic Trumpet, et Kaempfert en retour jouait The Mexican Shuffle. Ce morceau fut repris pour la publicité télévisée de Clark's Teaberry (en), une marque de chewing-gum, et devint The Teaberry Shuffle.

Beaucoup de succès de Kaempfert durant cette période étaient composés ou arrangés avec l'aide de Herb Rehbein, un compositeur et chef d'orchestre allemand autodidacte. Le décès de Rehbein en 1979 affecta profondément Bert Kaempfert. Tous deux ont été inscrits à titre posthume au Songwriters Hall of Fame.

En 1963, le trompettiste de jazz Bobby Hackett enregistre un album de douze thèmes de Kaempfert : Bobby Hackett Plays The Music Of Bert Kaempfert (Sony Records).

En 1967, le clarinettiste de jazz Pete Fountain enregistre à Hambourg Pete Fountain Plays Bert Kaempfert, avec les musiciens du Kaempfert's Orchestra. La même année, la chanteuse américaine Anita Kerr (en) réalise l'album Bert Kaempfert Turns Us On!.

En 1968, c'est le trompettiste Al Hirt qui sort un album intitulé Al Hirt Plays Bert Kaempfert.

En 1970, le chanteur américain Johnny Mathis sort un double album chez Columbia Records : Sings the Music of Bacharach & Kaempfert. À cette époque, les ventes des musiques de Kaempfert commencent à s'essouffler, bien qu'il continue à enregistrer et qu'il reste encore populaire. Il essaie alors d'élargir son style musical, et commence en 1974 à faire des tournées avec son orchestre, avec un concert remarquable au Royal Albert Hall de Londres.

Bert Kaempfert meurt en 1980 d'un accident vasculaire cérébral dans sa maison de Majorque, à l'âge de 56 ans.


Sapience dit :
Merci Giorgino. Je me souviens très bien de ce grand musicien qui nous a quitté un peu trop tôt.


posté il y a 161 semaine


Tozzia dit :
Merci GG... Nous l'écoutions souvent à la maison. De beaux souvenirs...


posté il y a 161 semaine


Thea dit :
Merci GG. Belle musique instrumentale sous la baguette d'un grand artiste.


posté il y a 161 semaine


Phatrist dit :
bonjour et merci du partage GG...


posté il y a 160 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES