sous le soleil exactement !

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 3
Les nouveaux membres : 2
Anniversaires aujourd'hui : 3

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


quelques expressions provençale


Le 1 aout 2009 à 05:48


Voici quelques mots ou expressions venus tout droit du provençal et intégrés dans le français courant ou dans les noms de lieux encore utilisés de nos jours en Provence.

tiré du dictionnaire: "Lou pichin diciounàri dóu miejour"

comme dans ce blog il est impossible de mettre une adresse " htlm " je vous donne ce lien il vous suffit de faire un copier et coller dans votre navigateur pour avoir accès à un montage de ma fabrication

VRAI PARLER MARSEILLAIS

  >  http://docs.google.com/present/view?id=dcn4fnj2_216fkppbgf5  <


Acò : ça, qu'es acò ? = qu'est-ce que c'est ?

Adessias : du prov. à-Diéu-sias, littéralement "soyez à Dieu", terme pour dire au-revoir

Adiéu : bonjour, au-revoir, mais pas vraiment adieu

Aganter :
attraper

Agasse : pie, employée pour désigner une pipelette

: âne, tèsto d'aï, tronche d'aï = tête d'âne

Aïgo : eau, vaï-te pica'n l'aïgo = va te jeter à l'eau

Aïgo boulido : littéralement "eau bouillie", soupe à l'aïl

Aigues : du prov. aigo, eau, par ex. Aigo-Vivo a donné Aigues-Vives, les Eaux-Vives, et Aigo-Morto, Aigues-Mortes, les Eaux-Mortes

Aquèu : celui-là (différent de acò), vés aquéu ! = regarde-le, celui-là !

Aqui : ici, d'aqui-d'aia = deci-delà, vèn aqui ! = viens ici !

Aucèu : oiseau, appelation affectueuse pour un enfant, pichinin aucèu = petit oiseau

Babaou : croquemitaine

Bacèou : baffe, coup de poing

Bachas : terre mouillée, boue, tambour traditionnel niçois

Badole : bosse

Bàfi : moustaches, il a des bàfi qu'on dirait un guidon de vélo

Balarguer : laisser tomber lourdement, lancer, balancer

Bambochaïre : fêtard, qui fait la bamboche (bamboula)

Baou : gros rocher, par exemple, le Baou de Saint-Jeannet dans les Alpes-Maritimes, ou bien le village des Baux (li Baus) construit sur un dédale de roches blanches aux formes curieuses

Barbalucou :
du prov. barba l'aucèu, nigaud

Barjaquer : parler, un barjacaïre = un parleur, un papoteur

Bartavèu : écervelé, au féminin = bartavelle, perdrix royale

Bastardoun : bâtard

Baste : interjection, ça suffit !

Bastian-countràri : contrediseur, qui prend le contrepied systématique

Bastide :
maison, utilisé surtout en Provence méridionale du côté d'Aix et de Marseille

Baume :
du prov. baumo, grotte, très usité dans les noms de lieux, ex. la Sainte-Baume dans les Bouches-du-Rhône

Bedigas : nigaud, mouton

Begude : source

Bélicres : bésicles, lunettes de vue

Belugue : étincelle, petit feu tout brillant

Bèn : bien, fai de bèn à Bertrand, te li rendra en cagant !

Bèu : beau, es bèu = il est beau

Bisquer
: faire bisquer = faire râler

Blanquinas : très blanc, ces parigots, comme ils sont blanquinas !

Bochou : idiot, imbécile

Boque : honte, prendre un boque = prendre honte, l'orthographe reste à vérifier...

Bouchin : cochonnet à la pétanque

Boufaïsse : essoufflement

Boufarèou : joufflu, les anges boufarèou = les anges joufflus

Bouffigue : bosse, badole

Bougnette : ou bignette, tache

Bouillabaisse : plat national marseillais à base de poissons de roche

Bouillasse : boue, variante de bachas

Boulega : verbe bouger, boulegan ! = bougeons !

Boumian : bohémien, plus généralement le voleur de poules dans les villages

Bourlinguer : bouger dans le sens de voyager beaucoup

Bourrique : âne

Bousingue : bruit

Bousiller : casser, détruire

Bugadière : lavandière, celle qui fait la lessive

Brailles : du prov. braio, pantalons, caga-en-braio = débraillé, les pantalons qui tombent

Bramafam : crie-famine, les lieux portant ce nom sont des lieux à pâturages maigres, on en trouve un dans les gorges du Loup, et une rue est ainsi nommée à Arles

Bùlou : faire le bùlou = faire le beau

Cacou : faire le cacou = faire le beau

Cadière : de cadièro (chaise) ou de caudièro (chaudière), un col de la Cadière se trouve dans le massif de l'Estérel

Cagade : bêtise

Cagnard : endroit où le soleil cogne

Cagole : fille de petite vertu

Caguer : tomber, le mur cague = le mur s'écroule

Calade :rue en forte pente dans les vieux villages, beaux exemples à Mane (Alpes-de-Haute-Provence) ou à Arles pour aller du théâtre antique à l'Hôtel de Ville

Calu : fou, fada

Can : chien, le chapacan = celui qui emporte les chiens à la fourrière

Cancaroun : mauvais, de mauvaise qualité

Capelan : curé, prêtre

Capeline : joli chapeau à larges bords que portent les niçoises

Capèu : chapeau, rauba-capèu = vole-chapeau (cap venté à l'entrée du port de Nice)

Caramentran : effigie de Carnaval, terme usité pour désigner un objet encombrant

Carriero : carriera en nissart, rue

Castagne : châtaigne, coup

Cau : associé à un suffixe, cau signifie chaud en provençal, par ex. Caumont, Caucade...

Caud : chaud, fai caud = il fait chaud

Champanelle : charpie, partir en champanelle = partir en morceaux

Chapacan : celui qui attrapait les chiens errants pour les mener à la fourrière, personnage qui fait peur aux petits enfants

Chaple : massacre

Chasper : triturer, tripoter

Chichourle : jeune fille écervelée, fan de chichourle ! = tête de chichourle !

Clavèu : clou, désigne les clous ou les passages cloutés

Cocagne : le pays de Cocagne, pays imaginaire et paradisiaque, c'est cocagne = c'est facile, tranquille

Colle :
du prov. colo, colline, les lieux-dits la Colle regorgent, comme la Colle-sur-Loup dans les Alpes-Maritimes

Cougourdon : courge, parfois de forme curieuse, sculptée ou peinte, fêtée notamment à Nice

Couillon : imbécile, associé à couillonnade, fagués pas lou couioun ! = fais pas l'imbécile !

Coumboscuro : et derivés, signifie vallon obscur ou combe obscure, les vallons obscurs sont très répandus partout en Provence, on les voyait comme les repaires des sorciers, le Val d'Enfer, aux Baux, en est un magnifique spécimen

Couquin : coquin, le Diable, utilisé dans les jurons, coquin de sort ! couquin d'aquèu !

Degun : personne, i'a degun ! = il n'y a personne

Despiech : massacre, il m'a fait un despiech = il a tout foutu en l'air

Diaou : le diable, diaou ! = diable !

Emberluquer : éberluer, éblouir, rendre fada d'émerveillement

Embouligue : nombril, se faire péter l'embouligue = se faire péter la sous-ventrière

Embriagoun : ivrogne

Empéguer : se mettre dans la panade, ou bien s'emplâtrer

Enquiquiner : ennuyer

Ensuqué : endormi, assomé, qui s'est pris un coup sur la suque

Entartugué : ensuqué, escagassé

Escagasser : avachir, affaisser, tomber, casser, tu m'escagasses ! = tu me tues !

Escaladou : échelle de gardian qu'on utilise en Camargue pour surveiller la manade

Escapuchou : farceur de mauvais goût, qui ne tient pas parole

Esclaper : du prov. esclapa, fendre ou bien écraser

Esgourde : oreille, tu me casses les esgourdes

Espaoutir : tomber, s'aplatir par terre

Espavènt : épouvante, peur, il s'est pris un espavènt ! = il s'est pris la peur de sa vie !

Espeloufi : chat pelé et craintif, employé pour désigner une personne qui rase les murs

Espincher : épier, lorgner

Esquicher : serrer, écraser

Esquinter : abimer, déteriorer

Estoufa : étouffer, estoufa-gàrri = étouffe-chrétien

Estourbir : voler, rouler, il s'est fait estourbir = il s'est fait rouler, voler de l'argent

Estrambord : enthousiasme (emportement caractéristique du méridional)

Estranger : étranger, on distingue l'estranger du dehors (au nord d'Avignon et à l'ouest de Nîmes) de l'estranger du dedans

Estrangouler : étrangler

Estranciné : serré, ému

Estrasse : bout de chiffon, loque, personne molle

Fada : fou, le fada du village = le simplet, on dit aussi fadole, ou fadòli au pluriel

Fai : verbe faire à la troisième personne du singulier, fai fre = il fait froid, fai tira Marius ! = allez, avancez !

Fan : verbe faire à la troisième personne du pluriel, que fan ? = que font-ils ?

Fan : interjection, oh fan ! fan de chichourle !

Farandole : la plus célèbre des danses provençales

Farigoule : thym

Fatche : ou fan, mis pour tête, fatche de = tête de

Fouale : fou (orthographe marseillaise), siés pas un pau fouale ? = t'es pas un peu fou ?

Frei : froid, fai frei = il fait froid

Freme : femme

Gadin : gros cailloux

Galéjade : petite histoire humoristique typiquement provençale que seul un provençal sait raconter

Gardian : gardien de manade, en général à cheval

Garouille : chercher des garouilles = chercher des histoires

Gàrri : rat, désigne aussi un jeune homme, mon gàrri = mon fils

Garrigue : végétation basse de l'arrière-pays provençal

Gate : chat

Gragnolle : grêlon, il tombe des gragnolles = il pleut des cordes

Jobastre : fada et même fou

Lause : nom extrêmement répandu en montagne, les lauses (lauso) sont les falaises

Magagne : blessure, petit bobo

Magaou : serpe, outil pour désherber

Magnan : fait référence à des cultures de mûriers pour les vers à soie

Maguelonne : appelation de l'étoile du berger, l'estello di pastre, en Provence

Maï : encore, mot couramment employé, il a maï fait une cagade, siés maï aqui ! = t'es encore là !

Malaucène : ou Malaussène, terrain mauvais

Mamet : mémé, grand-mère, personne âgée

Manade : élevage de taureaux en Camargue, lou manadié = l'éleveur

Mandale : upercut, gifle

Mas : maison, utilisé surtout en Provence occidentale

Mascouinat : ou mau-couina, mauvais cuisiniers, les rues portant ce nom (Nice, Marseille) étaient des rues habitées par des cuisiniers

Masque : sorcière, le nom Valmasque vient de Vau-masco, vallée des sorcières, très répandu en Provence

Massacan : littéralement "assomme chien", grosse masse, grosse pierre, grosse corpulence

Mèfi : mèfi ! = fais attention !

Mistraou : mistral, vent froid du nord-ouest, lou boufaïre = mistral "souffleur" normal, lou rouncaïre = mistral violent, qui "ronfle", lou bramaïre = mistral qui "hurle"

Mitan : milieu, enlève-toi du mitan = pousse-toi

Molasson : mou

Mouligasse : molle, ces vaches elles sont mouligasses !

Moulon : beaucoup, un moulon = une multitude

Mounine : guenon, mais employé aussi pour désigner une bonne soeur

Mourra : jeu du pays niçois qui permet d'écouler des après-midi entières à l'ombre des platanes

Mourre : museau, nez, fas lou mourre ? = tu fais la gueule ? mourre de tòla = rabat-joie (nissart), en montagne il s'agit d'un sommet en forme de museau, ex. le Mourre-Haut, le Mourre-Frei, le Mourre-Gros dans le Mercantour

Mouscaille : ennuis, être dans la mouscaille = avoir des ennuis

Nas : nez

Navette : petit biscuit représentant la barque sainte qui amena les disciples de Jésus en Provence au premier siècle

Nine : désigne une jeune fille, ma nine, ma ninette = ma petite, ma fille

Ouaille : mettre le ouaille = mettre le bordel

Oustaou :
maison, utilisé surtout en Provence orientale

Paillassou : pantin qu'on fait rebondir dans une toile tendue (trad. niçoise)

Pairolière : les rues Pairolières sont les rues des chaudronniers, on en trouve à Nice, Marseille et certainement ailleurs

Palabrer : parler pour rien dire, parler comme une moulinette

Pan Bagnat : spécialité du pays niçois, pain baigné d'huile d'olive avec salade, tomates, olives, anchois...

Pantaï : rêve, pantailler = rêver, parler en rêvant

Papardelle : nuée, grand nombre

Papet : pépé, grand-père, personne âgée

Paradou : moulin à eau utilisé par les tisserands des Alpilles, le nom est très répandu en Crau, outre le village du Paradou, le nom se trouve aussi sur les portails de nombreuses propriétés

Parpaioun : papillon

Parpaléjer : clignoter, cligner des yeux

Pastaga : le Pastis (la boisson)

Pastis : désordre

Pastisson : gifle

Pastorale : représentation théâtrale de la nuit de Noël à Bethléem transposée en Provence et mettant en scène les santons de la crèche

Pastre : berger, aussi pastoureau

Pastrouil : potin, cancan

Patatras : pour exprimer l'écroulement, quelque chose qui tombe

Pàti : le pastis au sens du désordre

Paty: WC

Patin-coufin : et patatin et patatan, etc...

Pèbre : l'an pèbre désigne l'an pépin, c'était à l'an pèbre = c'était il y a très longtemps

Pèbre : lou pèbre = le poivre

Pébron : poivron, rouge comme un pébron

Pelous : pelé, un rat pelous = un rat pelé

Pessuguer : pincer

Petite : désigne une fille ou une femme, en général plus jeune que celui qui parle

Pichoun : petit, pichin = version nissarde, pichinin, pichounet = tout petit

Pipistrelle : fille un peu folle, moulinette à parole

Pissala : purée d'anchois utilisée dans la pissaladière (Nice)

Pitou : petit oiseau

Pouarc : porc, siés pouarc ! = t'es un porc !

Poutoun : gros bisous affectueux

Pra : désigne un endroit entouré de prés, de pâturages

Presèpi : nid, extension pour désigner la crèche

Pròpi : vraiment

Quaucarèn : se prononce "coucaren", quelque chose, as maï quaucarèn ? = t'as encore un problème ?

Raïsse : rincée, pluie diluvienne

Rangou : boîteux, tout tordu

Rapia : radin, pingre

Raquer : cracher, usité pour parler d'argent, raquer l'argent = payer

Ratapignate : du prov. ratepenado, chauve-souris

Ràvi : fada du village, celui qui rit toujours, un des santons de la crèche

Ribambelle :
un moulon, un grand nombre

Riou : ruisseau en provençal, les rious sont très nombreux dans les fonds des vallées des Alpes du sud, autre forme de ray

Rocca : roche en provençal, la Rocca-Sparvèra et la Rocca-Serra au-dessus de Coaraze sont pour la première un nid d'épervier et pour l'autre une serre, c'est à dire une roche nue et déchiquetée

Roubignolles : attributs masculins, aussi amandons

Rougne : mauvaise humeur, as la rougne ? = t'es de mauvais poil ?

Roumpe-Quièu : casse-cul, nom donné à certaines calades très pentues et étroites, variante : roumpe-cuòu, casse-cou, on en trouve à Nice, Ramatuelle, Marseille, Guillestre...

Roumpre : verbe casser, me roumpe lis amandoun ! = tu me casses les amandons !

Rounquer : ronfler, dormir

Saute-mi-davant : littéralement "saute-moi devant", beau parleur, diseur de cagades

Scoumoune : malédiction, malchance, c'est une famille à scoumoune = il leur arrive toutes les maladies de la création

Simec : coup de poing

Socca : un des plats nationaux nissarts à base de farine de pois-chiches

Soleillade : ou souleiado, coup de soleil

Suce-gòtou : littéralement "suce-verre", attitude d'un buveur au comptoir lorsque le verre est rempli à ras-bord et qui consiste à sucer bruyamment le bord du verre pour éviter de renverser le liquide

Suque : tête, front, prendre un coup sur la suque = s'assommer

Tafanàri : arrière-train, derrière

Tambourinaïre : joueur de galoubet-tambourin, désigne aussi les cigales

Tantifle : pomme de terre, m'en bate li tantifle = je m'en fiche

Tapenade : purée de câpres (tapeno en provençal) et d'olives noires

Targue : du prov. targo, joute, jeu de joutes aquatiques pratiqué sur les côtes occitanes

Targuer : se targuer = se vanter

Tarin : gros nez, museau

Tartifle : pomme de terre, d'où le nom de tartiflette = plat préparé avec des pommes de terre

Tavan : grosse mouche

Té : tiens ! interjection couramment usitée à toutes occasions

Testoun : tête, têtu, aussi testardoun

Tintamare : bruit

Tòcou :
morceau, bout

Tramontane : tremountano, en Provence, désigne le vent du nord, différent de la tramontane languedocienne

Trauc : trou, souvent utilisé pour désigner un lieu perdu

Tre : signifie "de derrière", ou "d'après", on le trouve en préfixe de nombreux endroits ou termes, par exemple le trémount désigne ce qui est derrière les monts, et donc la direction des montagnes, ce qui donne le nom de tremountano (tramontane) pour le vent qui vient des montagnes

Trimbaler : transporter

Troun : tonnerre, troun de l'air ! troun de Diéu !

Vaï : va ! allez ! dans le sens de "laissez aller"

Valmasque : de vau-masco, vallée des sorcières, nom très répandu partout en Provence

Vé : regarde ! interjection couramment usitée à toutes les occasions, té ! vé !

Virasoulèou : littéralement "tournesol", usité pour désigner une gifle

Zóu : allez ! interjection encourageant le mouvement rapide






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES