bienvenue dans mon monde

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 8
Les nouveaux membres : 3
Anniversaires aujourd'hui : 1

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


PIC DU MIDI DE BIGORRE.....


Le 10 avril 2011 à 03:15

Rubriques : l'aquitaine, régions de France


des travaux gigantesques ont été nécéssaires
pour construire cet observatoire
.....on y accède par le col du tourmalet
j'y suis monté avec ma fille ainée un 28 aout et il y avait du verglas
 
*******************************************************
panorama 360 degrès.../

http://360.picdumidi.com/picdumidi.htm


*******************************************************





les plus grands chercheurs en astronomies y sont passés
et les missions apollo américaines ont tout été préparées depuis la bas
et surtout les endroits d'alunissage



Le XXème siècle:

La première moitié du siècle : entre crise et développement

  • 1901: Benjamin Baillaud installe une lunette de 50 cm.
  • 1903: l'Observatoire est rattaché à l'Université de Toulouse.
  • 1904-1905: construction de la maison de Toulouse
  • 1907-1908: construction de la première coupole (actuelle coupole Baillaud).
  • 1908: mise en service d'un télescope de 50 cm.
  • 1910: observation du passage de la comète de Halley.
  • 1914: rattachement des observatoires du Pic du Midi et de Toulouse. Première Guerre Mondiale
  • 1915: J.J. Rey est nommé directeur, il démissionne en 1920.
  • 1918: fin de la première guerre mondiale
  • 1920: direction de Camille Dauzère.
  • 1925: extension de la station scientifique de Bagnères.
  • 1926: installation de la T.S.F., deux pylônes de 25 m. sont construits au Pic pour la radiodiffusion, alors en pleine expansion (d'un pylône il reste la base autour de la tour météo de la terrasse nord).
  • 1927: ouverture de la route Tourmalet-Sencours, qui permet d'acheminer les hommes et le matériel plus facilement que par le chemin de la coume de Sencours.
    De Sencours au Pic le transport se fait par un chemin muletier et par la pierre noire.
  • 1929: Krach de Wall Street.
  • 1930: Bernard Lyot commence ses observations avec son invention le coronographe.
  • 1933: la route est prolongée jusqu'aux Laquets, où l'on construit une hôtellerie.
  • 1934-1935: construction du bâtiment Dauzère (bâtiment des labos et du 1m.).
  • 1936: Front Populaire.

La direction de Jules Baillaud

  • 1937 : Jules Baillaud devient directeur (il est le fils de Benjamin Baillaud).
  • 1938 : venue des premiers cosmiciens. Pierre Auger étudie les propriétés des Grandes Gerbes qu'il vient de découvrir.
  • 1939-1945 : Seconde Guerre Mondiale.
  • 1942 : B. Lyot obtient des photos remarquables de la Lune et des planètes.
  • 1943 : installation dans la coupole Baillaud d'un " réfracto-réflecteur " de 60 cms. de diamètre. Projet « Messier » de grands télescopes.
  • 1946 : Marcel Gentili offre une coupole (coupole du T1M) et un télescope de 60 cm. (miroir du T60).








  • 1947 : construction du bâtiment du Pas de Case, mise en service d'un câble de service entre La Mongie et le Pic qui permet d'acheminer une fois par semaine courrier et ravitaillement au sommet. Direction de Jean Rösch.
  • 1949 : mise en service de la ligne électrique (ligne haute tension qui vient d'Artigues) la route est prolongée de 400 m. et aboutit à un plan incliné qui parvient jusqu'au sommet et permet de monter hommes et matériel (les restes et les anciens rails sont visibles sur le flanc Est).
    Arrivée en force des cosmiciens : G. Occhialini, J. Daudin et P. Blackett
  • 1950 : découverte de la particule " Hypéron " par le groupe P.M.S. Blackett, de Manchester, et prix Nobel 1948. Le 11 mai, Cyril Owen Green meurt à Sencours
  • 1952 : Disparition de B. Lyot en Egypte.
    Mise en service du téléphérique La Mongie-Le Taoulet-Le Pic. Les montées en ski, les hivernages, l'isolement deviennent de l'histoire ancienne. Une nouvelle page de son histoire est tournée : l'Observatoire entre dans sa modernité.
  • 1953 : une importante équipe de physiciens de l'Ecole Polytechnique avec Leprince-Ringuet. Congrès International sur le Rayonnement Cosmique à Bagnères-de-Bigorre
  • 1957 : construction de l'émetteur de télévision et du bâtiment interministériel.
  • 1957-1958 : année géophysique internationale installation de deux spectrographes solaires alimentés par un coelostat et un télescope.
  • 1962 : le bâtiment interministériel est achevé.
  • 1963 : mise en service de l'antenne T.D.F. de 103m. Installation du télescope de 106 cm. Dans la coupole Gentili, collaboration avec la N.A.S.A. et l'U.S. Air Force dans le cadre de la préparation des missions Apollo : cartographie de la Lune au 1/1 000 000e, puis ensuite planétologie.
  • 1964 : tirs laser en direction de la Lune, construction du hangar du collecteur, mise en service d'un laser au rubis, et de " l'oeil de mouche ".
  • 1972 : début des travaux de constructions du télescope B. Lyot avec un miroir de 2 m. de diamètre.
  • 1974 : Le « fer à cheval » de 16 tonnes est hissé au sommet de la tour du télescope. Le mauvais temps ralentit les travaux et en novembre une tempêtes renverse la grue qui s'ecroule jusqu'aux Laquets..
  • 1978, le 27 juillet : célébration du centenaire. Mme. Alice Saunier-Seïté, ministre des Universités et M. Pierre Aigrain, secrétaire d'Etat à la recherche montent au Pic-du-Midi pour la cérémonie.
  • 1980, 2-3 juillet : " première lumière " du T.B.L. (Télescope Bernard Lyot)

Les années de crise, 1981-1998

  • 1981 : Jean-Paul Zahn directeur
  • 1982 : inauguration de l'Observatoire de Toulouse-Rangueil. Ouverture du T 60 aux astronomes amateurs. Le directeur quitte Bagnères pour Toulouse. Restructuration de l'O.P.MT.
    Examen de la demande de rattachement du Centre de Recherche Atmosphérique de Lannemezan / Campistrous (les démarches ont débutées en 1968).
    Préparation de la nouvelle loi d'orientation de l'enseignement supérieur... disparition des Unités d'Enseignement et de Recherche ? Intégration des Observatoires et Institut de Physique du Globe au C.N.R.S ? ou fusion au sein de nouvelles universités, avec « peu d'astronomie » ?
  • Visite privée de M. Jean-Pierre Chevènement alors ministre de la recherche et de la Technologie
  • 1983 : Rapport « Curien », réorganisation de l'I.N.A.G. au champ d'activité restreint par rapport à celui correspondant du C.N.R.S. (Terre-Océan-Atmosphère-Espace)... création d'un Institut National des Sciences de l'Univers (I.N.S.U.) incluant la géologie et l'océanographie... ou fusion de l'I.N.A.G. au sein l'Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules (I.N.2.P.3.)
  • 1984 : fin de la météorologie au sommet
  • 1986-1993 : projet de la Fondation du Pic-du-Midi
  • 1986 : retour de la comète de Halley. Visite en janvier de M. Hubert Curien, ministre de la recherche
  • 1988 : Michel Blanc directeur. L'O.P.M.T devient l'Observatoire Midi-Pyrénées (O.MP.)
  • 1990, le 12 novembre : le télescope de deux mètres devient le télescope Bernard Lyot. Création d'une station de mesure de l'ozone atmosphérique
  • 1991, 2-5 avril : Colloque de prospective de Carqueirane sous l'égide de l'I.N.S.U, en jeu lme sort des observatoires métropolitains
  • 1992 : Rapport de prospective en astronomie « Pierre Léna »... maintien du Pic au moins jusqu'en 2005.
  • Audit externe « Pierre Delannoy »

1993 : L'année de tous les dangers

  • Publication du rapport « Léna ».
  • Audit international demandé par le C.N.R.S. et la Direction de la Recherche et des Etudes doctorales (D.R.E.D.) du ministère de l'Education nationale (Gilles Fontaine, Université de Montréal, Harvey Butcher, Dwingeloo et Richard Ellis de Durham): contre rapport qui préconise la fermeture du Pic, seul l'Observatoire de Haute-Provence (O.H.P.) est maintenu.
  • Mars, « Le Pic est en sursis », décision de la section XIV, la commission plus particulièrement chagée de l'astronomie à l'I.N.S.U.
  • 29 avril, présentation par Michel Blanc du Projet « Pic 2000 »
  • 18 mai 1993, conférence « La recherche au Pic du Midi mérite un avenir », Université Paul Sabatier, Toulouse.
  • Colloque de Meudon « La science au Pic », les 16-17 novembre
  • 1994, le 6 avril : l'Institut National des Sciences de l'Univers (I.N.S.U.) envisage la fermeture de l'Observatoire pour 1998
  • 1995 : le Pic est ouvert pour la dernière fois aux touristes avant les travaux du syndicat mixte

et puis enfin...

  • 1996 : début des travaux du syndicat mixte
  • 1997, le 15 novembre : double crash au Pic du Midi.
    Un avion s'écrase : 4 morts.
    L'hélicoptère de secours des gendarmes s'écrase à son tour : 2 morts !
  • 1998, D. Guédalia, nouveau directeur
  • 1999, le 20 janvier, décès de Jean Rösch
  • 2000, le 26 mai, inauguration du "nouveau Pic" par M. Lionel Jospin, 1er juin ouverte au public (9 h 30 départ de la première benne depuis La Mongie)...

 



Rapide aperçu de la bibliographie et des sources :

 

 


 

BRUNET (Jean-Pierre), MORMONE (Jean-Michel) et VAISSIERE (Franck), Le Pic du Midi d'un siècle à un autre, Editions Loubatières, 1998
CACHON (André), L'Observatoire du Pic du Midi, Ed. Pyrénéennes, 3e édition, 1986, Bagnères-de-Bigorre.
DAUZERE (Camille), L'Observatoire du Pic du Midi, Privat, Toulouse, 1921.
GENTILI (Giuseppe), L'Observatoire du Pic du Midi, Ed. Pyrénéennes, Bagnères de Bigorre, 1948.
ROSCH (Jean), L'Observatoire du Pic du Midi, Société Astronomique de France,1978.
SANCHEZ (Jean-Christophe), Les élites culturelles à Bagnères-de-Bigorre, Mémoire de maîtrise, Université Toulouse-II-Le Mirail, juin 1992.
SANCHEZ (Jean-Christophe), L'Observatoire du Pic du Midi, extrait de Bagnères-de-Bigorre, Histoire d'une ville thermale", Bulletin de la Société Ramond, Bulletins de la Société Ramond, 1993
SANCHEZ (Jean-Christophe), Le Pic du Midi de Bigorre et son observatoire, Editions Cairn, Pau, décembre 1999


Archives municipales de Bagnères-de-Bigorre
Archives de l'Observatoire Midi-Pyrénées Pic-du-Midi, Bagnères, Toulouse

  • 1947 : construction du bâtiment du Pas de Case, mise en service d'un câble de service entre La Mongie et le Pic qui permet d'acheminer une fois par semaine courrier et ravitaillement au sommet. Direction de Jean Rösch.
  • 1949 : mise en service de la ligne électrique (ligne haute tension qui vient d'Artigues) la route est prolongée de 400 m. et aboutit à un plan incliné qui parvient jusqu'au sommet et permet de monter hommes et matériel (les restes et les anciens rails sont visibles sur le flanc Est).
    Arrivée en force des cosmiciens : G. Occhialini, J. Daudin et P. Blackett
  • 1950 : découverte de la particule " Hypéron " par le groupe P.M.S. Blackett, de Manchester, et prix Nobel 1948. Le 11 mai, Cyril Owen Green meurt à Sencours
  • 1952 : Disparition de B. Lyot en Egypte.
    Mise en service du téléphérique La Mongie-Le Taoulet-Le Pic. Les montées en ski, les hivernages, l'isolement deviennent de l'histoire ancienne. Une nouvelle page de son histoire est tournée : l'Observatoire entre dans sa modernité.
  • 1953 : une importante équipe de physiciens de l'Ecole Polytechnique avec Leprince-Ringuet. Congrès International sur le Rayonnement Cosmique à Bagnères-de-Bigorre
  • 1957 : construction de l'émetteur de télévision et du bâtiment interministériel.
  • 1957-1958 : année géophysique internationale installation de deux spectrographes solaires alimentés par un coelostat et un télescope.
  • 1962 : le bâtiment interministériel est achevé.
  • 1963 : mise en service de l'antenne T.D.F. de 103m. Installation du télescope de 106 cm. Dans la coupole Gentili, collaboration avec la N.A.S.A. et l'U.S. Air Force dans le cadre de la préparation des missions Apollo : cartographie de la Lune au 1/1 000 000e, puis ensuite planétologie.
  • 1964 : tirs laser en direction de la Lune, construction du hangar du collecteur, mise en service d'un laser au rubis, et de " l'oeil de mouche ".
  • 1972 : début des travaux de constructions du télescope B. Lyot avec un miroir de 2 m. de diamètre.
  • 1974 : Le « fer à cheval » de 16 tonnes est hissé au sommet de la tour du télescope. Le mauvais temps ralentit les travaux et en novembre une tempêtes renverse la grue qui s'ecroule jusqu'aux Laquets..
  • 1978, le 27 juillet : célébration du centenaire. Mme. Alice Saunier-Seïté, ministre des Universités et M. Pierre Aigrain, secrétaire d'Etat à la recherche montent au Pic-du-Midi pour la cérémonie.
  • 1980, 2-3 juillet : " première lumière " du T.B.L. (Télescope Bernard Lyot)

Les années de crise, 1981-1998

  • 1981 : Jean-Paul Zahn directeur
  • 1982 : inauguration de l'Observatoire de Toulouse-Rangueil. Ouverture du T 60 aux astronomes amateurs. Le directeur quitte Bagnères pour Toulouse. Restructuration de l'O.P.MT.
    Examen de la demande de rattachement du Centre de Recherche Atmosphérique de Lannemezan / Campistrous (les démarches ont débutées en 1968).
    Préparation de la nouvelle loi d'orientation de l'enseignement supérieur... disparition des Unités d'Enseignement et de Recherche ? Intégration des Observatoires et Institut de Physique du Globe au C.N.R.S ? ou fusion au sein de nouvelles universités, avec « peu d'astronomie » ?
  • Visite privée de M. Jean-Pierre Chevènement alors ministre de la recherche et de la Technologie
  • 1983 : Rapport « Curien », réorganisation de l'I.N.A.G. au champ d'activité restreint par rapport à celui correspondant du C.N.R.S. (Terre-Océan-Atmosphère-Espace)... création d'un Institut National des Sciences de l'Univers (I.N.S.U.) incluant la géologie et l'océanographie... ou fusion de l'I.N.A.G. au sein l'Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules (I.N.2.P.3.)
  • 1984 : fin de la météorologie au sommet
  • 1986-1993 : projet de la Fondation du Pic-du-Midi
  • 1986 : retour de la comète de Halley. Visite en janvier de M. Hubert Curien, ministre de la recherche
  • 1988 : Michel Blanc directeur. L'O.P.M.T devient l'Observatoire Midi-Pyrénées (O.MP.)
  • 1990, le 12 novembre : le télescope de deux mètres devient le télescope Bernard Lyot. Création d'une station de mesure de l'ozone atmosphérique
  • 1991, 2-5 avril : Colloque de prospective de Carqueirane sous l'égide de l'I.N.S.U, en jeu lme sort des observatoires métropolitains
  • 1992 : Rapport de prospective en astronomie « Pierre Léna »... maintien du Pic au moins jusqu'en 2005.
  • Audit externe « Pierre Delannoy »

1993 : L'année de tous les dangers

  • Publication du rapport « Léna ».
  • Audit international demandé par le C.N.R.S. et la Direction de la Recherche et des Etudes doctorales (D.R.E.D.) du ministère de l'Education nationale (Gilles Fontaine, Université de Montréal, Harvey Butcher, Dwingeloo et Richard Ellis de Durham): contre rapport qui préconise la fermeture du Pic, seul l'Observatoire de Haute-Provence (O.H.P.) est maintenu.
  • Mars, « Le Pic est en sursis », décision de la section XIV, la commission plus particulièrement chagée de l'astronomie à l'I.N.S.U.
  • 29 avril, présentation par Michel Blanc du Projet « Pic 2000 »
  • 18 mai 1993, conférence « La recherche au Pic du Midi mérite un avenir », Université Paul Sabatier, Toulouse.
  • Colloque de Meudon « La science au Pic », les 16-17 novembre
  • 1994, le 6 avril : l'Institut National des Sciences de l'Univers (I.N.S.U.) envisage la fermeture de l'Observatoire pour 1998
  • 1995 : le Pic est ouvert pour la dernière fois aux touristes avant les travaux du syndicat mixte

et puis enfin...

  • 1996 : début des travaux du syndicat mixte
  • 1997, le 15 novembre : double crash au Pic du Midi.
    Un avion s'écrase : 4 morts.
    L'hélicoptère de secours des gendarmes s'écrase à son tour : 2 morts !
  • 1998, D. Guédalia, nouveau directeur
  • 1999, le 20 janvier, décès de Jean Rösch
  • 2000, le 26 mai, inauguration du "nouveau Pic" par M. Lionel Jospin, 1er juin ouverte au public (9 h 30 départ de la première benne depuis La Mongie)...

 



Rapide aperçu de la bibliographie et des sources :

 

 


 

BRUNET (Jean-Pierre), MORMONE (Jean-Michel) et VAISSIERE (Franck), Le Pic du Midi d'un siècle à un autre, Editions Loubatières, 1998
CACHON (André), L'Observatoire du Pic du Midi, Ed. Pyrénéennes, 3e édition, 1986, Bagnères-de-Bigorre.
DAUZERE (Camille), L'Observatoire du Pic du Midi, Privat, Toulouse, 1921.
GENTILI (Giuseppe), L'Observatoire du Pic du Midi, Ed. Pyrénéennes, Bagnères de Bigorre, 1948.
ROSCH (Jean), L'Observatoire du Pic du Midi, Société Astronomique de France,1978.
SANCHEZ (Jean-Christophe), Les élites culturelles à Bagnères-de-Bigorre, Mémoire de maîtrise, Université Toulouse-II-Le Mirail, juin 1992.
SANCHEZ (Jean-Christophe), L'Observatoire du Pic du Midi, extrait de Bagnères-de-Bigorre, Histoire d'une ville thermale", Bulletin de la Société Ramond, Bulletins de la Société Ramond, 1993
SANCHEZ (Jean-Christophe), Le Pic du Midi de Bigorre et son observatoire, Editions Cairn, Pau, décembre 1999


Archives municipales de Bagnères-de-Bigorre
Archives de l'Observatoire Midi-Pyrénées Pic-du-Midi, Bagnères, Toulouse



Phatrist dit :
avec ma fille nous n'avions pas pris le téléphérique../en haut du col du tourmalet route privées avec péage..parking et le reste en escalade.....


posté il y a 431 semaine


Ninalily dit :
Magnifique,Phatrist,merci de ce "bol d'air",j'en avais bien besoin.Bon dimanche.


posté il y a 431 semaine


Loola01 dit :
merci pour ce beau partage, bonne journée


posté il y a 431 semaine


Phatrist dit :
merci beaucoup pour les com.....je vais rajouter comment ce site a été construit avec les méthodes de l'époque et vu la hauteur plusieurs morts pendant ce chantier gigantesque


posté il y a 431 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES